ARTICLE11

Que voulez-vous ? BHL est comme ça, il ne peut s'empêcher d'en faire des tonnes, d'en rajouter encore et encore. Pourtant, qu'il s'agisse de pointer ces « purs salauds » de talibans ou de prendre la défense de la photographe qui a publié leurs trombines, l'auguste de Saint-Germain ne fait en creux que ce qu'il a toujours fait : parler de lui. « Moi, moi, moi », crie le pseudo-philosophe. Lire la suite

On connaissait déjà le cas des députés absentéistes, plus soucieux de faire les beaux dans leur circonscription que de pointer à l'Assemblée nationale. Il faudra désormais aussi compter avec le député putatif, absent à l'assemblée comme sur sa terre d'élection. Renaud Dutreil, toujours élu de la Marne malgré son départ pour New-York, n'est en effet pas décidé à laisser sa place. Pourquoi se gêner ? Lire la suite

« On disait qu’il y avait soixante-mille vagabonds dans le pays et ce chiffre faisait frissonner. Mais soixante-mille, ce n’est pas beaucoup sur une si grande surface. La tartine de morale distribuée avec le pain était en revanche si lourde que, si l’on avait pu en faire un seul bloc de pierre, elle aurait écrasé un million d’individus, à la manière d’une meule gigantesque. » Lire la suite

C'est de pire en pire ! Après cette mère de famille qui, la semaine passée, s'est précipitée dans le vide pour échapper à l'huissier réclamant des loyers impayés, c'est au tour d'un autre locataire HLM de recourir à un expédient tortueux pour ne pas assumer ses obligations. L'homme a tranché dans le vif, se coupant la gorge. Un comportement très dommageable pour l'image du logement social. Lire la suite

Hop, c'est la rentrée ! Littéraire, s'entend. Mais… à force de voir les mêmes en tête de gondole, l'importance de l'événement vous a peut-être un brin échappé. Un désintérêt dont l'écrivain Pierre Jourde ne vous tiendra pas grief, lui qui dans « La Littérature sans estomac » dénonçait les compromissions et la vacuité du monde littéraire. Six ans après, le constat n'a pas changé. Lire la suite

Il est le dernier commentateur de foot à nous avoir fait triper au fond du canapé. Le dernier esprit libre dans un univers formaté et sérieusement coincé du bulbe. Un survivor providentiel. Ouais : à 51 ans, Didier Roustan est le king de la gonfle. Président de l'association Foot Citoyen, ex-placardisé revenu par la fenêtre, il a gardé les idées claires et le verbe acéré. La preuve… Lire la suite

Voilà qui devrait remonter le moral des Afghans ! Alors même qu'il annonçait l'envois de troupes supplémentaires en Afghanistan, Georges W. Bush y est allé de sa petite larme pour les victimes civiles. Une gentille attention et la preuve qu'on peut avoir à la fois la main sur le coeur et le doigt sur la gâchette. Ça émeut toujours quand les salopards jouent à avoir une conscience. Non ? Lire la suite

On savait déjà Nicolas Sarkozy engagé dans une croisade contre ces « barbares moyennageux » qui font rien tant que tendre des embuscades à nos fiers soldats. Mais on ignorait que pour François Fillon, talibans ou musulmans, c'est du pareil au même. Un amalgame commis toute honte bue au micro d'Europe 1 et révélateur de la croisade dans laquelle la France se trouve engagée. Vous en êtes ? Lire la suite

Rahhh. Le voici donc qui se radine sur nos terres dans un grand nuage d’encens médiatique. A ses basques, la grande cohorte des scouti-scouta débiles, des jeunesses intégristes et de la liturgie moderno-crétine. Les bonnes consciences vont prêcher la tolérance et St Sarko la grandeur de la foi. Et qui va encore s’échiner à refouler ses envies de meurtre ? Je vous le donner en mille : c'est bibi. Lire la suite

Il suffisait d'y penser… Dans sa dernière livraison, l'institut Montaigne, lieu de rendez-vous des esprits les plus fulgurants et des économistes les plus retors, énonce le meilleur moyen de préparer la réinsertion des prisonniers français : les faire travailler pendant leur captivité pour un salaire de misère. Au moins, c'est clair : on sait désormais à qui profite le crime… Lire la suite

Avec le rapport « La Loi des Jungles », la Coordination française pour le droit d’asile jette un pavé dans la mare de l'après-Sangatte. En dressant le sombre tableau de « la situation des exilés sur le littoral de la Manche », elle dénonce l'attitude des pays européens, qui se refusent à prendre leurs responsabilités en matière d'asile. Le point avec Patrick Delouvin, l'un des rédacteurs du rapport. Lire la suite

Voyez-vous, à l’époque, quand j’écrivis ce qui allait devenir 1984, j’avais encore un peu d’espoir. Ce tableau noir et désespérant que je traçais, je n’y voyais qu’une possibilité, pas une certitude : si l’humain reprenait le dessus, si la raison humaine l’emportait sur la déraison, alors il restait un échappatoire, une part d’espoir. Je restais optimiste, envers et contre tout. Lire la suite

Il y a eu Ivan Dembski, Chulan Zhang ou Reda Samoudi, sans papiers pionniers du saut sans parachute. Morgane, mère de famille sur le point d'être expulsée de son logement, vient de rejoindre cette cohorte d'exclus défenestrés. Sans qu'aucun d'entre eux n'ait la consolation d'avoir provoqué, avec son geste désespéré, une quelconque prise de conscience : après la chute, les affaires continuent… Lire la suite

Ou comment, sacrifiant aux lois de la diversification, le quotidien sportif préféré des Français - puisque l'unique - s'est mué en organe de propagande à la solde des deux principales institutions dont il censé assurer la critique. Un journal, L'Equipe ? Non, un regroupement de joueurs de pipeau qui n'en finissent plus de prendre les lecteurs pour des billes. Lire la suite

Il traquait les Tchétchènes « jusque dans les chiottes », exhibait ses biscotos dans la steppe, malmenait la démocratie sur ses terres et sortait l’artillerie face à des voisins « récalcitrants ». Déjà, il nous impressionnait ! Mais maintenant qu’il castagne du tigre mangeur d’hommes, on est obligé de faire allégeance : Vladimir Poutine est le Rocky du 21e siècle. Lire la suite

Il est des lettres valant document d'histoire. Et des correspondances privées illustrant à la perfection le délitement d'une société. Ainsi de cette missive envoyée à sa mère par un jeune courtisan ambitieux, provincial tout juste introduit à la cour du roi Nicolas et pressé de s'y faire une place. Des premiers pas placés sous l'égide d'un auguste protecteur, le comte Réno. Lire la suite

Un énième congrès d'été en forme de nouvelle pantalonnade. D'éternelles querelles de personnes et d'appareil pour tout horizon. Et un rôle d'opposant de premier plan si usurpé qu'il faudrait se demander si ce n'est pas l'Elysée qui subventionne le Parti socialiste. Reste une question : le PS va t-il enfin se décider à mourir ? C'est bien là le seul service que les socialistes peuvent encore rendre à la gauche… Lire la suite


... | < 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 |>
 

Avril · Mai · Juin

LE 19ÈME ARTICLE 11

À lire : Numéro 19 – « Partir un jour »


Points de vente

Article11 est distribué en kiosques, dans toute la France, par les MLP : voici la liste (plus ou moins fiable) des points de vente presse où vous pouvez trouver un exemplaire (pdf).

Il est également diffusé par nos soins dans quelques bonnes librairies : la liste de celles-ci (pdf).

Anciens numéros

Il est encore possible de se procurer une partie des anciens numéros d'Article11, ceux qui ne sont pas totalement épuisés. Écrire à cette adresse : redaction@article11.info


Sommaire du Numéro 19

Couverture programmatique de Formes Vives

.

Éditorial de La Grande Faucheuse, vendeuse de larmes en gros, demi-gros et détail

.

« Personne pour me dire quoi faire », reportage avec les manouches de la Butte-Pinçon, par Jean-Baptiste Bernard

.

Dessins d’Hector de la Vallée

.

« La prison, un lieu vide de sens », entretien avec Didier Fassin sur « l’inanité du temps de l’incarcération », par Jean-Baptiste Bernard.

.

Création graphico-littéraire de Quentin Faucompré, Charles Pennequin et Jeanne Bahilde

.

« Qu’on remette nos bouche d’aplomb », deuxième partie du reportage de Pierre Souchon sur le dentiste fou de Château-Chinon et les déserts médicaux

.

Citation des 2Be3 typographiquement magnifiée par Alaric Garnier

.

Dessin d’Edmond Baudoin

.

« Toucher le fond », retour sur les attentats djihadistes des 7, 8 et 9 janvier à Paris, par Serge Quadruppani

.

« Saleema », une chronique d’Augustin Marcader, qui nous écrit du bureau

.

Poster central de Valfret

.

Dessin de Roméo Julien

.

« Il y a eu tellement de violence que les portes se sont fermées de tous côtés », discussion avec Aude Vidal et Aude Vincent autour de la PMA, par Julia Zortea et Juliette Volcler

.

« Ne pas ouvrir la porte aux fantasmes », quelques considérations sur les conditions matérielles de la critique sociale, par Judy Squires

.

« Why Riot », texte de Phil A. Neel sur les émeutes de Seattle en 2012, traduit par Damien Almar

.

« Reno la ruine », troisième opus de la chronique Lieux d’aisance, par Émilien Bernard

.

Rubrique pratique : « Tendance et savoir-vivre, les conseils personnalisés de la rédaction »

.

Photographie de Nicolas Leblanc

.

« 1912 : Biribi ou la passion d’Aernoult », chronique d’Anne Steiner

.

« 1907 : Gloire au 17e ! », chronique d’Anne Steiner

.

Papillons de Jil Daniel & Quentin Bodin, Fanette Mellier & Grégoire Romanet, Élise Tchoukriel, David Poullard, Pierre di Sciullo, Martha Salimbeni, Sébastien Marchal, Formes Vives

.

« Bordeaux-Barcelone, l’axe des ingénieurs », chronique sur l’auto-stop par Alan Balevi

.

Illustration et texte de Caroline Sury

.

Photographie de Julia Zortea et citation d’Alain Damasio

.

« Ils insultaient John Wayne », entretien avec Éric Vuillard, par Émilien Bernard

.

« Quelle beauté sauvera le monde ? », chronique littéraire d’Émilien Bernard

.

Rubrique Pioché Ailleurs, illustration de Martha Salimbeni et Nicolas Filloque

.

« Le cri de la tomate », enquête à épisodes par Jean-Luc Porquet, opus 9 : « Rebidouiller la tomate »

.

Pour l’ensemble : mise en forme et en pages par l’atelier Formes Vives (Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon)


Anciens numéros