ARTICLE11
 
 

lundi 28 mars 2011

Sur le terrain

posté à 18h05, par Marie-Anne Boutoleau & Joe Rashkounine
535 commentaires

Le Grand soir : analyse des dérives droitières d’un site alter
JPEG - 2 ko

Il fait depuis longtemps partie du paysage : dans le monde militant, Le Grand Soir est lu et respecté. Et il n’y aurait rien à y redire si les choix éditoriaux du site n’avaient lourdement évolué ces dernières années, avec la publication d’auteurs issus de l’extrême-droite ou de la mouvance conspirationniste. Une dérive regrettable, sur fond de confusionnisme politique et avec l’anti-impérialisme pour seule grille de lecture.

Pour beaucoup de camarades de lutte, Le Grand Soir, crée en 2002 par Viktor Dedaj et Maxime Vivas, a longtemps été une référence1. À l’époque où il a été lancé, il se voulait un site d’informations alternatives. On pouvait ne pas forcément partager toutes ses prises de positions politiques – pro-Castristes ou pro-Chavez, par exemple –, mais on y trouvait des informations lisibles et compréhensibles, sur une ligne politique clairement anticapitaliste.

Cependant, depuis trois ou quatre ans, ce site altermondialiste de gauche a fait évoluer ces choix éditoriaux historiques en ouvrant ses colonnes à l’extrême-droite et au conspirationnisme. Des dérives (signalées à de multiples reprises, ces derniers mois, sur divers forums2) s’incarnant dans la publication, de plus en plus fréquente et sous couvert de défense de la liberté d’expression, d’auteurs ou de textes ouvertement fascisants et d’extrême-droite.

Un exemple vaut parfaite illustration de ce trouble virage. Le 23 février 2009, Le Grand Soir reprenait un communiqué annonçant la création du Parti antisioniste (PAS), signé de la main de son président Yahia Gouasmi (qui est aussi le président du Centre Zarha, un groupuscule religieux pro-iranien). Antisémite virulent, ce dernier a fondé le PAS aux cotés de Dieudonné et du pseudo-pamphlétaire d’extrême-droite Alain Soral. Ce parti, qui s’est présenté en 2009 aux élections européennes en Île-de-France, est un groupuscule ouvertement antisémite (bien qu’il s’en défende mollement), qui compte aussi dans ses rangs un aréopage de conspirationistes bien allumés. Par exemple, le défenseur des sectes, Christian Cotten : celui-ci est membre de l’Omnium des libertés, un lobby militant pour que les sectes bénéficient en France du statut d’associations cultuelles, au même titre que les religions.
Parmi les membres du PAS figurent aussi des négationnistes reconnus, comme Ginette Hess Skandrani (exclue des Verts pour sympathie négationnistes). Celle-ci a créé, aux cotés de Maria Poumier3, des sites et associations négationnistes particulièrement odieux, comme La Gazette du Golfe et des banlieues, l’Aaargh (Association des amateurs de récits de guerre et d’holocauste) et l’association Entre la Plume et l’enclume (le site éponyme est le plus lu de la mouvance négationniste française).

Le 1er juin 2009, (bien) après une avalanche de mails et de commentaires furieux de lecteurs, le site a fini par accueillir la republication d’un article du site antifasciste REFLEXes, « Dieudonné tel qu’il est ». Un éclair de lucidité de courte durée : le 12 mars 2010, Le Grand Soir mettait à nouveau en ligne un article du Parti antisioniste, écrit de la main de son président Yahia Gouasmi et intitulé « Nucléaire Israélien, l’Europe à l’abri ? ». Ce charmant personnage s’y livrait à une véritable apologie du régime iranien d’Ahmadinejad4, tout en dénonçant « USraël », suivant la typologie chère à la mouvance conspirationniste d’extrême droite.

-

Servir les dictatures sous couvert d’anti-impérialisme

De « l’alter-mondialisme » autoritaire et malsain à la défense des dictatures, il n’y a qu’un pas. Le Grand Soir l’a (notamment) franchi allègrement en volant au secours du dictateur libyen Mouammar Kadhafi – celui-là même qui tire sur son propre peuple à grand renfort d’avions de chasse (d’ailleurs fournis par les pires impérialistes de la planète). Pour cela, rien de moins que la mise en ligne, le 13 mars dernier et par la grande porte, d’un texte de Ginette Skandrani : son article, titré « Libye : je me refuse à hurler avec les loups »5, a été publié en « Une » du site. Sa mise en ligne précédait de quelques jours la tenue d’une manifestation parisienne - qu’elle a organisée avec son amie Maria Poumier - en soutien à Kadhafi6.

Outre le fait que ce texte constitue une « analyse » à peine digne du café du commerce, il se révèle surtout une plaidoirie glauque et complaisante en faveur de Kadhafi et de son régime : « Il est sûr que ce n’est pas un démocrate, commence l’auteure, mais il est certainement moins pire que les Busch [sic...] père et fils qui sont responsables de centaine de milliers de morts irakiens, ou les Netanayou, Sharon ou autres criminels israéliens qui ont massacré des milliers de Palestiniens. » Une hiérarchie malsaine des horreurs pour introduction d’un texte rempli de contradictions, où les pires poncifs sont développés : selon Ginette Skandrani, il faudrait sauver le régime « anti-sioniste » libyen (éventuellement via un changement de personnel à la tête du régime mis en place par Kadhafi), contre les visées impérialistes occidentales et contre le « chaos » (l’insurrection ?) qui le menace, et qui servirait les intérêts d’Israël : « Actuellement, explique Ginette Skandrani, seul le machiavélisme israélien a intérêt à une franche intervention US par le biais de l’OTAN, dans l’idée que toute situation chaotique lui convient mieux qu’un régime instruit par l’expérience, et qui pourrait relancer la constitution d’un grand front régional uni contre Israël. »

Le texte ne contient – évidemment - pas un mot de compassion ni d’humanité pour les milliers de morts victimes de la répression kadhafiste. Il se termine, par contre, par l’invitation formulée par Skandrani à renouer «  avec l’anti-impérialisme, pan arabe et panafricain  ». Un clin d’œil aux théories ethno-différentialistes et racistes de son ami Kémi Seba, fondateur de la Tribu Ka et du Mouvement des damnés de l’impérialisme (MDI7). Tous deux, Kemi Seba et Ginette Skandrani, ont d’ailleurs donné ensemble des conférences et meetings « clandestins ».

Qu’un site comme Le Grand Soir publie des écrits d’une activiste d’extrême-droite notoirement connue n’a heureusement pas laissé indifférents tous les lecteurs. Et ? Pas grand chose... En réponse aux rares commentaires s’en étonnant ou s’en offusquant, le site a juste prétendu ignorer le lourd passif de Ginette Skandrani et son itinéraire, affirmant :

Nous n’en savions rien au moment de la publication (décidée un samedi soir entre la vaisselle et la sortie du linge mouillée de la machine à laver).

Et maintenant la question qui brûle toutes les lèvres de nos lecteurs pointilleux, attentifs et exigeants : « Et maintenant que vous le savez, qu’allez-vous faire ? ». Réponse : rien. Nous assumons toutes nos publications et n’avons jamais retiré un article (même ceux que nous regrettons, par respect pour la chronologie, l’histoire et les lecteurs). [...]
Et maintenant la deuxième question qui brûle toutes les lèvres de nos lecteurs pointilleux, attentifs et exigeants : « si vous l’aviez su, l’auriez-vous publié quand même ? ». Répondre à cette question nous obligerait à porter un jugement sur l’auteur, chose que nous faisons jamais (sauf erreur ou oubli de ma part). Appelez-ça un devoir de réserve si vous voulez.
Et maintenant la question qui brûle les lèvres du Grand Soir à l’attention de ses lecteurs : « avons-nous eu raison ou pas de publier ce texte ? »
.

-

Le Grand Soir : une cour des miracles confusionniste

Dernier virage, et non des moindres, du Grand Soir : des appels du pied répétés au souverainiste de droite François Asselineau, énarque et ex-proche conseiller de Pasqua et de Sarkozy qui a ensuite fondé son groupuscule, l’UPR (Union populaire républicaine). Le Grand Soir promeut ainsi régulièrement ses conférences, par exemple celle qui aura lieu à Verdun ce 28 mars sur l’histoire de France ou celle prévue le lendemain à Metz sur le thème « 10 raisons urgentes pour sortir de l’Europe ».

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin dans le « ni droite, ni gauche : tous contre le système » et le « même si nous sommes divergents idéologiquement nous pourrions avoir des luttes communes » ? Autant aller de l’avant... Le Grand Soir contribue ainsi à entretenir un confusionnisme politique en plein développement en publiant toute une tripotée d’auteurs louches – voire pis8. Entre autres :

- Michel Collon : journaliste prétendument « communiste » qui ne cache guère son amitié pour Olivier Mukuna, qu’il publie sur son site Investig’action et dont Le Grand Soir reprend justement les écrits. Pour la petite histoire, Olivier Mukuna est un journaliste belge, grand admirateur de Dieudonné, réalisateur d’un film à sa gloire, au titre évocateur : Est il permis de débattre avec Dieudonné ?
Investig’action publie aussi certains auteurs gravitant dans la mouvance conspirationniste, comme Michel Chossudovsky, du très controversé site mondialisation.ca, et d’autres appartenant aux réseaux ultra-nationalistes serbes et pro-Milosevic. Ce qui n’empêche pas Collon d’être toujours considéré comme une « référence » dans certains milieux intellectuels « altermondialistes » français pourtant marqués à gauche...

- Eva R-sistons : de son vrai nom Chantal Dupille, la dame est une ex-militante du PS et une ancienne journaliste des Dernières nouvelles d’Alsace. Appartenant à la famille conspirationniste, elle est une collaboratrice régulière du site d’extrême-droite Alterinfo et se trouve souvent publiée sur le site (faussement « altermondialiste ») Dazibaoueb – qui sert aussi de caisse de résonance au Parti antisioniste et à Dieudonné ou Alain Soral.
Le 19 septembre 2009, Le Grand Soir a publié un de ses articles au titre évocateur : « L’Europe : de la paix à la guerre, le tremplin du Nouvel Ordre Mondial  ».

- L’inévitable « écrivain » et (prétendu) « historien », Paul-Éric Blanrue, auteur du livre Sarkozy, Israël et les juifs. Au nom de la « défense de la liberté d’expression », l’homme a aussi monté une sorte de comité de soutien au négationniste français Vincent Reynouard actuellement emprisonné, via une pétition signée par tout ce que la fachosphère compte de négtionnistes notoires – mais aussi par le non moins controversé Jean Bricmont9, lui aussi habitué du Grand Soir.
Notons que Le Grand Soir invite ses lecteurs à se procurer l’ouvrage de Blanrue sur le site conspirationniste Oser Dire, qui fait la promotion des livres du sus-cité, mais aussi de ceux de l’antisémite Israël Shamir10.

- Silvia Cattori : journaliste suisse, admiratrice de Dieudonné et rédactrice de nombreux textes publiés par Ginette Skandrani et Maria Poumier, notamment dans La Gazette du Golfe et des banlieues.

- Michel Chossudovsky : animateur du site mondialisation.ca11 et proche ami du conspirationniste Thierry Meyssan, qui publie lui aussi sur son site pléthore de gens marqués à la droite de la droite.

- Annie Lacroix-Riz : historienne stalinienne, fondatrice du très douteux PRCF (Pôle de renaissance communiste en France) qui mêle allègrement rhétorique nationaliste et marxiste, elle a notamment donné des conférences à l’invitation des larouchistes12.

-

Outre cette liste d’auteurs, il reste un dernier indice de l’orientation politique problématique du Grand Soir : la page des liens du site. On y trouve bien en évidence des sites clairement douteux, conspirationistes ou d’extrême-droite, comme Dazibaoueb, InfoWars (site du grand gourou américain des conspirationistes Alex Jones), Internationalnews (un autre site du même tonneau), Libertés & Internet (fourre tout confusionniste), l’inévitable Michel Collon, le site Mondialisation.ca, ReOpen911.info, le site de la Radio Vraiment Libre (pseudo radio alternative lancée par Paul-Eric Blanrue [erratum du 17 avril : Blanrue n’est en fait pas fondateur de la Radio Vraiment Libre. C’est son successeur à la tête du cercle Zététique, Patrick Berger, qui s’en est chargé.13] ), le site Tlaxcala.es (crée par Fausto Guidice et Marcel Charbonnier, deux proches de Ginette Skandrani) et bien sûr Voltaire.net, du très pesant Thierry Meyssan.

Le fait que, par ailleurs, Le Grand Soir publie des auteurs progressistes, et met aussi en lien des sites clairement de gauche comme Acrimed, Greenpeace, les journaux Fakir et CQFD, la Criirad, l’UJFP ou la Fondation Copernic, ne change rien au problème. Mais confirme, en revanche, que ce site joue bien sur un confusionnisme malsain, donnant une caution de « gauche » ou « progressiste » aux fascistes et antisémites qu’il accepte de publier. Il est à ce titre problématique – voire navrant - de constater que Rezo.net, portail d’informations alternatives qui fait référence au sein de la « gauche de gauche », continue de référencer certaines publications du Grand Soir, donnant ainsi à ce site une visibilité qu’il ne mérite pas.

Si nous sommes tous favorables à l’arrivée du « Grand Soir », nous considérons que Le Grand Soir dans sa version Dedaj et Vivas a le goût de l’amertume, des gueules de bois de l’après-élection présidentielle de 2002.



1 Précision d’Article11 : c’est d’ailleurs le cas d’A11, qui a longtemps conservé Le Grand Soir dans sa liste de liens. Nous n’avons pas vu évoluer ce site, parce que nous ne le lisions plus ou beaucoup trop superficiellement.

2 Qu’ils soient libertaires ou de sensibilité de gauche radicale, anti-impérialistes, antifascistes.

3 Soutien historique des négationnistes, Maria Poumier a par ailleurs traduit nombre de textes de Dedaj, sur le site tlaxcala.es.

4 Entre le régime de Téheran et Le Grand Soir, c’est une longue histoire d’amour : alors que la répression battait son plein à Téhéran, le 12 juin 2009, et que Neda Agha Soltan était assassinée sous les yeux du monde entier, les admirateurs béats d’Ahmadinejad publiés sur Le Grand Soir y allaient tous de leur petites diatribes « anti-impérialistes  » contre les «  révolutions colorées  ». Sur le site voisinaient des odes au régime iranien par le « marxiste » italien Domenico Lossurdo, des tirades enflammées fustigeant les « contre révolutionnaires de l’opposition », poussées par George Stanechy (par ailleurs, admirateur des régimes de Poutine et du dictateur biélorusse), ou encore un article particulièrement mensonger sur la lapidation en Iran, écrit par un certain Jean Tafazzoli, jeune ingénieur franco-iranien aux dents longues qui sévit régulièrement sur Agoravox. Ce créateur d’entreprises a notamment vendu du matériel électronique et des ordinateurs au régime iranien : du très « alter », en quelque sorte.

5 Pour ce qui est de « ne pas hurler avec les loups  », Ginette Skandrani devrait surtout balayer devant sa porte... Rappelons que la dame fut adhérente chez les Verts avant d’en être exclue pour ses déclarations et textes négationnistes. Rappelons aussi qu’elle s’affiche aujourd’hui comme le soutien de négationnistes reconnus. Parmi ses proches, au fil des meetings et des conférences : Roger Garaudy, Robert Faurisson, Maria Poumier, Dieudonné, Alain Soral, Yahia Gouasmi, Michel Dakar, Mohamed Latrèche, Serge Thion et Pierre Guillaume (tous deux ex-membres de la Vieille Taupe), ou Jean Briére. Un CV éloquent, clairement d’extrême-droite, pour cette habituée des salons de diverses ambassades de bien des dictatures. Sur Skandrani et ses amis du Parti antisioniste, on pourra relire « Autopsie d’une liste electorale d’extrême-droite française aux européennes » sur Indymedia Linksunten. Et au sujet des « amitiés » de Dieudonné et de son groupuscule : « Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes ! » sur le site de REFLEXes. Cette bande s’essaie aussi, parfois, à chasser sur les terres de la gauche anti-capitaliste et anti-impérialiste : on peut relire à ce sujet un article publié ici-même, décrivant comme l’extrême-droite et les amis de Ginette Skandrani tentaient de récupérer Chomsky : « Au théâtre samedi soir : rencontre « antisioniste » et folie révisionniste ».

6 Jeudi 24 mars, 150 fachos, dont Skandrani, Poumier et Thion, se sont réunis à République, au prétexte de protester contre la guerre en Libye. Leur appel est resté en ligne trois jours sur Bellaciao, autre site « altermondialiste » douteux ; les commentaires dénonçant la manipulation étaient par contre systématiquement refusés.

Conclusion (presque) logique de cette mobilisation pro-Kadhafi, le départ de Dieudonné, Skandrani et Maria Poumier pour la Libye : « L’humoriste Dieudonné est arrivé en Libye, rapportait le 28 mars Rue89. Le Franco-Camerounais avait annoncé qu’il entendait se rendre à Tripoli « pour rencontrer le colonel Kadhafi, afin de protester contre l’agression occidentale ». ... Dieudonné a décollé dimanche matin accompagné d’une petite délégation parmi laquelle on comptait notamment l’universitaire Maria Poumier et la militante écologiste et pro-palestinienne Ginette Skandrani, deux représentantes du courant « rouge-brun », révisionnistes, négationnistes et pro-Chavez. »

Deux jours plus tard, un autre article de Rue89 rendait compte de ce voyage de Poumier et Skandrani en Libye : à lire ICI.

7 Ginette Skandrani est membre du bureau national du MDI, mouvement qui s’est – par ailleurs – récemment rapproché d’un groupuscule néo-nazi, le Parti français solidaire (ex Droite socialiste).

Signalons aussi la « reconversion » de Kemi Seba : depuis environ un mois, il s’est exilé au Sénégal où il est en train de conduire une très étrange opération immobilière (le PDF de présentation du projet est à télécharger ICI). Il prétend par ailleurs été nommé porte-parole du ministre en charge du panafricanisme. Une information à prendre avec des larges pincettes : on n’en trouve nulle trace dans les médias « sérieux » et un journaliste sénégalais - contacté pour vérification - dit n’avoir jamais entendu parler d’un tel poste. Surtout, il n’en est pas fait mention sur le site du gouvernement sénégalais, qui n’évoque pas non plus l’existence d’un quelconque ministre en charge du panafricanisme.

8 Le Grand Soir livrant la liste des auteurs publiés, il est très facile à chacun de retrouver les contributions des uns et des autres en cliquant sur leur nom.

9 Intellectuel classé à gauche et proche de Noam Chomsky, Jean Bricmont nourrit à l’occasion de troubles accointances, régulièrement dénoncées par des militants antifascistes.

10 Voir ici.

11 Lire à ce sujet « Mondialisation.ca : analyse antifasciste d’un site », par Luftmenschen.

12 La vidéo de la conférence qu’elle a donnée, le 28 septembre 2006, à l’invitation de Solidarité et Progrès est visible ici. L’historienne a aussi participé à la conférence Axis For Peace de 2005, en présence (notamment) de Jacques Cheminade, Helga Zepp-LaRouche (la femme de Lyndon LaRouche), Jean Bricmont, Michel Collon, Silvia Cattori et Dieudonné. Axis For Peace est « une émanation du réseau Voltaire »,précise le site Conspiracy Watch, qui explique aussi : « Axis for Peace, qui fait figure d’Internationale du conspirationnisme anti-yankee, regroupe des gens d’horizons divers ayant tous pour point commun de s’opposer à l’« impéralisme américano-sioniste ». On y retrouve « l’humoriste » Dieudonné, mais aussi l’épouse de Lyndon LaRouche ou le représentant en France de ce dernier, Jacques Cheminade. »

13 Fait notamment mentionné dans cet article de Réflex(es), en un retour sur la trajectoire de Blanrue :

S’il fait souvent référence à ses racines chrétiennes (notamment dans l’interview qu’il accorde le 27 mai à Thierry Meyssan pour le Réseau Voltaire) ce n’est pas anodin. Cela motiva en effet ses premiers engagements à la fin des années 1980 et il fut ainsi le directeur de publication du Bulletin Légitimiste, feuille d’information royaliste de la région Lorraine dont le rédacteur en chef adjoint était Thierry Gourlot (cadre du Front National, aujourd’hui responsable du Groupe FN au Conseil Régional de Lorraine, et accessoirement membre de la police ferroviaire de la SNCF, la SUGE), et l’un des principaux collaborateurs Jean-Marie Cuny 18. Nous vous laissons découvrir le comité de parrainage, il est des plus explicites. On sait aussi que PE Blanrue fit un passage au FN en Moselle durant ces mêmes années (collaborant même à la feuille locale du FN intitulée La Flamme). Disparaissant durant quelques années des milieux activistes, il fonde dans les années 1990 le Cercle Zététique qu’il dirige jusqu’en 2004, un an avant sa disparition. Son successeur à la présidence du cercle, Patrick Berger, créera dans la foulée la Radio Vraiment Libre (RVL), radio qui dès le début ouvrira son antenne à des gens comme Alain Soral ou Alain de Benoist.

.


COMMENTAIRES

 


  • J’avais remarqué cette dérive alors , à mon grand regret, « Le Grand Soir » ne fait désormais plus parti depuis quelques mois de mes favoris. Merci par ce billet de m’avoir conforté dans ma décision. Bien sur cela n’enlève rien à l’estime que je porte à ses créateurs.

    • Confusionnisme à tous les étages : Annie Lacriox-Riz, la comique stalinienne qui persiste à dire que ce sont les nazis qui sont les auteurs du massacre de Katyn (son idole Joseph Staline n’aurait jamais pu commettre de telles atrocités !) eh bien cette charmante canaille doit être (ou est déjà, je ne le sais pas au juste) invitée à donner une chronique régulière sur... radio libertaire.
      Remarquez, Kropotkine avait bien appelé à l’union sacrée en 1916 !

      • mardi 29 mars 2011 à 11h54, par Marie-Anne Boutoleau

        Merci pour cette précision. Nous savions que Lacroix-Riz intervenait souvent sur Radio libertaire, mais de là à y tenir une chronique... Quand peut-on écouter écouter cette délicieuse émission ?

        En revanche, sur Katyn, il semble qu’elle ait revu son jugement au moins dès 2005 : http://www.monde-diplomatique.fr/20...

        A moins que d’autres sources ne contredisent cet article ? Si tel est le cas, merci de nous les signaler, parce que ce serait en effet particulièrement grave, en sus des dérives que nous avons déjà mentionnées.

        • Si Annie Lacroix-Riz a revu son jugement sur Katyn depuis 6 ans, vous ne l’ignoriez pas. Je me demande s’il est honnête dans ce cas de la disqualifier en la traitant de stalinienne, alors qu’elle est simplement communiste et que son travail d’historienne est très intéressant.

        • jeudi 31 mars 2011 à 22h39, par Jean-Pierre Liegeois

          Bonsoir,

          je lis A11 depuis le tout début. Là, je suis attéré par cet article, ramassis de racourcis injurieux. Exactement les même procédés que la presse mainstream. quel est le résultat de ce type de position ? division en tous sens, là où il faudrait discuter.
          Je me fous du « grand soir », c’est le procédé que je n’admet pas.
          As-tu seulement lu Annie-Lacroix Riz, que tu arrose de ton mépris approximatif ? As-tu lu « l’histoire contemporaine sous influence » ? aux éditions du temps des cerises. Tu devrais, il te concerne en premier lieu.
          Cet article est une liste de nom, une « liste noire », c’est du mac carthysme, il n’y a qu’à remplacer communiste par antisioniste et on y est !
          ça pue
          et ça me fait mal de dire ça parce que je vous soutiens depuis le début

          Voir en ligne : plus d’infos sur « l’histoire contemporaine sous influence »

      • jeudi 7 avril 2011 à 10h20, par un-e anonyme

        Contrairement à vous Annie Lacroix-Riz ne dit pas les choses. Elle démontre méthodiquement ce qu’ elle écrit.

        Quant à Katyn apportez -nous des éléments autres que « ...mais enfin tout le monde le sait... » ; Ou bien taisez vous.

        • jeudi 7 avril 2011 à 12h18, par Marie-Anne Boutoleau

          « Contrairement à vous Annie Lacroix-Riz ne dit pas les choses. Elle démontre méthodiquement ce qu’ elle écrit. »

          C’est justement ce que nous avons fait dans cet article, en sourçant systématiquement nos informations.

          « Quant à Katyn apportez -nous des éléments autres que »...mais enfin tout le monde le sait...«  ; Ou bien taisez vous. »

          Ecoutez, la responsabilité soviétique dans le massacre de Katyn est connue depuis la dernière guerre et ça a été confirmé à plusieurs reprises ensuite (et dès 1944 par une enquête américaine que Roosvelt refusa de rendre publique afin de couvrir sont puissant allié) et elle a même été reconnue par l’URSS en 1990. Une historienne aussi prétenduement brillante que Lacroix-Riz ne pouvait pas l’ignorer. Cette reconnaissance très tardive du massacre de Katyn est donc très douteuse, mais logique pour une admiratrice du « Petit Père des Peuples », qui lui-même a tout fait en son temps pour étouffer l’affaire en la mettant sur le dos des nazis.

    • mercredi 30 mars 2011 à 12h36, par moi

      Sincèrement, cet article frôle le zéro. Ce n’est donc pas un étonnement de le voir repris par « l’excellent » site conspiracywatch, qui au nom de la « lutte contre la théorie du complot » invente de véritable complots insensés. Sans parler de leur ligne éditoriale digne de la Stasi.

      Cet article a été écrit par des abrutis qui utilisent des expressions méta-linguistiques toute faites (exemple : groupuscule ; je ne vois pas en quoi le mouvement de Mr Asselineau serait un groupuscule). Vous n’avez pas vérifié le quart des informations que vous publiez dans cet article. Il n’y a aucune analyse sérieuse, aucune mise en perspective, aucune contextualisation, bref c’est tout sauf du journalisme. La prochaine fois que vous tentez de vous en prendre à un site, faites au moins un travail sérieux. Sinon vous remplirez vite les colonnes de l’excellent site ConspiracyWaych.

      Cordialement

      • mercredi 30 mars 2011 à 12h58, par Marie-Anne Boutoleau

        Puisque ce n’est pas sérieux, ni sourcé, ni argumenté... Allez-y, démontez-nous donc cet article point par point avec des sources fiables au lieu d’ergoter : car si notre article « frôle le zéro », on se demande où se situe votre commentaire, qui ne fournit aucun contre-argument solide.

        Je sens que vous allez avoir un peu de mal à nous démontrer, par exemple, que LGS n’a pas publié du Skandrani. Pour le reste, nous avons justement tout scrupuleusement vérifié, en nous basant pour l’essentiel et tant que c’était possible sur des sources primaires, c’est-à-dire émanant directement des personnes, sites et organisations mises en cause.

        Par ailleurs, un « groupuscule », c’est un petit groupe... Et jusqu’à preuve du contraire, le mouvement d’Asselineau ne mobilise pas les masses.

        Quant à Conspiracywatch, ce site est loin d’être parfait. Il partage notamment une vision corcuffienne de la critique radicale des médias et n’hésite pas à l’occasion à publier des articles émanant de pontes des médias ou des sphères politique et économique. C’est pourquoi en ce qui nous concerne nous vérifions toujours ses dires, ce qui en général est facilité par le fait que justement, Conspiracywatch fait un travail rigoureux en citant toujours les sources primaires sur lesquelles il s’appuie. Ensuite, on peut ne pas être d’accord avec l’interprétation qu’il en fait, bien sûr. Mais si nous sommes en désaccord concernant sa vision de la critique des médias, nous considèrons qu’en revanche, les analyses qu’il développe sur la bande Meyssan, Dieudonné, Soral et consorts sont plus que pertinentes.

        • mercredi 30 mars 2011 à 18h07, par moi

          Ca ne sert à rien de vous expliquer par A+B que vous êtes dans l’erreur. Votre incompétence est telle que ce serait une perte de temps. Toute personne sérieuse et raisonnée peut démonter votre « article » en quelques dizaines de minutes de travail. Mais si l’on faisait ça, il serait impossible pour vous d’admettre la réalité, car ça remettrait en cause toute votre pseudo-intellectualité.

          Je n’ai pas mis en particulier vos sources en doute, mais bien votre incapacité d’analyse et de contextualisation. Pour ce qui est de Mr Asselineau, je pense qu’il est plus suivi que votre vulgaire journal... L’usage du mot « groupuscule » me paraît donc très grossier venant de votre part. J’aurai pu prendre des dizaines d’autres exemples de toute façon...

          Pour ce qui est de ConspiracyWatch et des pseudo-analyses de Corcuff - dont la « philosophie » consiste à se poser la question de savoir s’il faut douter ou non, au lieu d’amener des arguments- , tout ceci est dans la stricte continuité de la dégénérescence de notre société actuelle. Une décadence que vous prétendez décrypter mais à laquelle, en réalité, vous participez volontiers.

          Mettre Collon, Meyssan, Blanrue, etc.. dans le même panier, c’est vraiment ne rien connaître au discours de ces gens. Ce que vous souhaitez en réalité, c’est justifier l’interdiction. Car ce qui vous gêne par dessus tout, c’est que ces gens soient capables de discuter entre eux, en bref qu’ils soient capables de faire preuve d’un certain savoir vivre malgré leurs divergences parfois flagrantes. Comprenez bien : c’est parce que vous refusez de parler à ces gens, et que vous êtes mêmes manipulé au point de croire qu’il existe les « gentils » et les « méchants » ,que vous souhaitez ensuite justifier votre grotesque aliénation à la bien-pensance moderne.

          Pour ce qui est des gens que vous citez (en l’occurrence Blanrue, Meyssan etc..), alors oui ils sont nettement plus aptes à un travail sérieux que vous, et que l’équipe de bras-cassés de ConsiracyWatch (qui sont finalement encore bien pire que les tarés de 911info qui bloquent sur le 11 septembre). Ce qui est marrant dans toute cette histoire, c’est que vous êtes tous de prétendus défenseurs de la vérité, des opprimés. Pourtant, les « opprimés », les vrais, ceux qui vivent les pays arabes, les balkans, l’amérique latine, eux lisent le Réseau Voltaire. Sans parler du 1 million 200 000 visiteurs par mois du site. Mais j’oubliais : tous ces gens sont des absurdes conspirationnistes nazis. Donc il ne faut pas les écouter non plus.. Heuresement que vous dites n’importe quoi, sinon en effet il faudrait s’organiser pour répondre à la menace nazie.

          Bref 0 + 0 fera toujours 0, même si c’est signé Article 11 ou Corcuff ou je ne sais qui..

          • mercredi 30 mars 2011 à 18h24, par Marie-Anne Boutoleau

            « Toute personne sérieuse et raisonnée peut démonter votre »article« en quelques dizaines de minutes de travail. »

            Et bien allez-y. En l’absence d’une telle démonstration, votre blabla n’a aucun sens.

            Mais je doute que vous en soyez capables, car un vrai travail de démontage demanderait à ce que vous remettiez en cause nos sources, or, vous admettez vous-même ne pas les mettre en doute. Dès lors, libre à vous de ne pas partager l’interprétation que nous en faisons, mais si même nos adversaires admettent la fiabilité et la pertinence de nos sources, ça prouve bien le sérieux de notre enquête et notre « capacité d’analyse et de contextualisation » (la contextaulisation en question reposant sur ces mêmes sources).

            Et ne surestimez pas non plus l’audience de vos idoles auprès des « opprimés » (qui d’autre part ont aussi le droit de se tromper). Par ailleurs, l’audience ne fait pas tout. TF1 a aussi une très grande audience auprès de certaines franges des classes dominées : est-ce pour autant que cette chaîne fournit des informations forcément sérieuses ?

            Quant aux discours des uns et des autres, on ne les connaît que trop bien. D’autant que le contenu de ces discours n’est pas isolable du reste, et que les « amitiés », quand elle prennent la forme d’actions en commun et de promotion des uns par les autres, revêtent en elles-mêmes un sens politique, indépendamment du contenu des discours tenus.

            Mais bon, j’ai déjà suffisamment expliqué tout ça ailleurs pour ne pas y revenir ici.

        • vendredi 1er avril 2011 à 11h32, par un-e anonyme

          Je ne parlerai que pour votre paragraphe sur François Asselineau

          Vous êtes en dessous du zéro car :

          - l’Union Populaire Républicaine n’est pas un parti souverainiste

          - L’Union Populaire Républicaine n’est pas de droite (j’appartiens moi-même à ce mouvement est suis de gauche)

          L’Union Populaire Républicaine n’est pas un groupuscule, c’est un mouvement qui a été créé il y a 4 ans seulement mais qui est en pleine croissance. Sachez aussi que les grands médias ne nous diffuse pas encore, ce qui n’aide pas au développement, mais le bouche à oreille fonctionne très bien heureusement ;)

           × L’upr de François Asselineau est un mouvement qui rassemble les français de toutes origines politiques. Il n’est donc pas plus à gauche qu’à droite ou de centre... Pour comprendre nos analyses et qui nous sommes, voici une conférence vidéo qui explique bien les choses : les 12 impasses de l’Europe : www.u-p-r.fr/conferences en ligne (histoire de la construction européenne voulue par les USA - preuves à l’appui-, fonctionnement des lobby à Bruxelles...)

          Tout ceci est visible sur le site internet de l’UPR. Vous êtes tellement faux dans ce que vous écrivez que si j’avais l’esprit mal tourné je pourrais croire que vous chercher à nuire ... ? J’espère que ce n’est pas le cas, mais alors je vous conseillerais de vous renseigner avant d’écrire vos articles.

          bien cordialement,

        • samedi 2 avril 2011 à 23h51, par amediter

          Excusez mon ignorance mais l’adjectif « corcuffien » n’est pas dans le grand robert, que veut il dire et d’où le sortez vous ?

          Quand à l’article, il parle des dérives de Droite or FA ne fait pas partie de la Droite : il a travaillé avec des gouvernements et des personnalités de droite, nuance, donc vous créez un lien qui n’est pas réel, en plus FA a été viré du gouvernement après avoir pondu son rapport sur l’Euro et son déclin inexorable, les faits actuels prouvant son analyse.

          Son parti, l’UPR, www.u-p-r.fr est hors système et haut dessus du clivage artificiel Gauche Droite conçu pour diviser l’opinion et régner ad vitam eternam par alternance comme le passé l’a montré et s’il ne passe pas dans les médias c’est qu’il démontre par A+B que les médias sont à la solde d’intérêts de grands groupes, ce qui est au passage le cas aussi aux USA comme en Australie puisque l’information c’est le pouvoir. Bref la dérive n’en est pas une, après libre à vous de croire que vous vivez dans une société libre ou aux pays des bisounours.

          • dimanche 3 avril 2011 à 14h31, par Marie-Anne Boutoleau

            L’ensemble de la rhétorique de l’UPR (et notamment le refus du clivage gauche-droite) ainsi que le parcours politique de François Asselineau font de son parti un parti souverainiste (il veut bien rétablir la « souveraineté » de la France, non ? Ce terme est clairement employé dans sa charte) de droite. Ce penchant à droite se trouve y compris dans la rhétorique employée, qui prône non seulement le retour à l’Etat-nation mais aussi une glorification de la « France éternelle », que ce soit dans ses cours d’histoire (les Gaulois déjà qualifiés de « Français », contre toute logique mais conformément à une historiographie très « Troisième République ») ou la prétention de « redonner à la France sa vraie personnalité » (sic).

            Vous me direz que le refus du clivage gauche-droite fait référence à l’alliance entre forces de gauche et de droite (essentiellement PCF et gaullistes) pendant la Résistance (l’UPR tient dans sa charte par exemple une rhétorique très gaulliste : « libération nationale », « redressement de la France »). Sauf que les deux époques et les deux combats n’ont pas grand chose à voir, ni dans leurs enjeux, ni dans leurs formes. D’autre part, jamais les Résistants n’ont renoncé au clivage gauche-droite (les débats étaient vifs entre les deux parties), et c’est notamment le rapport de force plutôt favorable à la gauche et le fait que la majorité de la droite et des industriels se soit discréditée dans la collaboration qui a permis la rédaction du programme très social du Conseil National de la Résistance (CNR). Il est d’ailleurs amusant de noter que parmi les résistants, ceux qui y étaient parmi les moins favorables était les dirigeants du groupe Turma-Vengeance, qui précisemment refusait le clivage gaulliste-communiste et dont les dirigeants étaient pour la plupart issus des classes aisées : médecins, ancien de HEC, etc. L’un des dirigeants du réseau, Victor Dupont, a ainsi écrit après la guerre une diatribe critiquant vertement le programme du CNR.

            Enfin, le clivage droite-gauche garde toute sa pertinence et le refuser serait précisément faire le jeu des élites capitalistes que l’ont combat. En effet, ce refus du clivage gauche-droite est profondemment réactionnaire et s’articule très bien avec l’idéologie de la « fin des idéologies » (Thatcher disait « There is no alternative ») qui a réussit pendant longtemps à discréditer tout discours social authentiquement de gauche (susceptible, c’est bien connu, de nous conduire droit au goulag). Ce « grand bond en arrière » (comme dirait Serge Halimi) s’est entre autres traduit par la quasi-disparition de la notion de « lutte des classes » dans le discours politique même à gauche et même dans le discours de certains syndicats. Or, comment combattre les choses si on ne peut même les nommer ? Tout l’enjeu est justement de revenir à ce clivage afin de remettre de la conflictualité dans le débat politique et de nommer clairement ses amis et ses ennemis. J’ajouterais que revenir à ce clivage nécessite aussi de classer le PS actuel là où il doit être sur l’échiquier politique : à droite.

        • C’ est vrai qu’on croirait lire du Rudy Reichstat ! Ce qui n’est pas un compliment.

          Michel Collon est donc un personnage douteux car il est ami avec Mukuna. Voilà un bel exemple de bla bla qui ne démontre rien, pour reprendre vos expressions !

          Les gens que vous essayez vulgairement de stigmatiser en les qualifiant de larouchistes, souverainistes, ou conspirationnistes font un travail remarquable. Et abordent des sujets à propos desquels la plupart des médias pratiquent le mensonge par omission.

          Cela vous dépasse que quelqu’un qui a fait parti de l’appareil politique Francais se dise aujourd’hui ni de droite ni de gauche. C’ est pourtant primordial de se défaire de ces clivages qui ne servent qu’à diviser les peuples. Et à flatter nos égaux démocrates.

          • jeudi 7 avril 2011 à 12h45, par Marie-Anne Boutoleau

            « Michel Collon est donc un personnage douteux car il est ami avec Mukuna. Voilà un bel exemple de bla bla qui ne démontre rien, pour reprendre vos expressions ! »

            Justement, au sujet, de Collon, quelqu’un a posté un commentaire intéressant démontrant ses liens avec des personnalités d’extrême droite. On y apprend même, preuve à l’appui, que Collon a sorti un bouquin dans une maison d’édition publiant des auteurs d’extrême droite et négationnistes. Il en a aussi préfacé un autre.

            Voir ici : http://www.article11.info/spip/Le-Grand-soir-analyse-des-derives#forum22889

            Sur le reste de votre remarque, je ne suis bien entendu pas du tout d’accord. Mais comme j’ai déjà très longuement expliqué pourquoi tout au long de ce fil, je ne vais pas y revenir.

            • vendredi 8 avril 2011 à 02h22, par rastakha

              Salut,

              Je lie beaucoup les écrits de Michel Collon et le site internet « Investig’action » qui est vu d’un très bon œil dans tout le monde arabe de par sa critique compréhensive et lucide de l’impérialisme et des média-mensonges.

              Mais, je n’ai jamais lu ou entendus de propos racistes, xénophobes, ou encore prônant la libéralisation du marché (spécialité de la droite), de prôner la mise en place d’un modèle bourgeois allié à un clergé, voir même souverainistes (d’ailleurs même si je ne vois pas en quoi c’est un problème ou de droite, en fait. On peut être souverainiste et accepter des immigrés, il yen a bien qui parlent de souveraineté alimentaire et tout ça). En quoi, répète-t-il des arguments du front de la Haine dans ces écrits ?

              Enfin, bref, ceci m’amène à penser qu’il est donc déplacé d’affirmer que c’est une exagération concernant ce bonhomme.

              Les autres, j’en découvre, certains au fur et à mesure. Mais à priori, et sans jugement de valeur, je leur trouve à tous un point commun. Ils critiquent tous politiquement l’impérialisme et notamment Israël symbole de cet impérialisme au Proche Orient. Certains y sont allé et même vécus. Je ne vois pas en quoi ça pose problème ou dire qu’on est de droite de faire ça. Enfin, je suis d’accord avec eux la dessus. Mais, Attendez, ça voudrait dire que je suis de droite ou pire d’extrême droite ? :-(

              • vendredi 8 avril 2011 à 02h58, par Marie-Anne Boutoleau

                - « Les autres, j’en découvre, certains au fur et à mesure. Mais à priori, et sans jugement de valeur, je leur trouve à tous un point commun. Ils critiquent tous politiquement l’impérialisme et notamment Israël symbole de cet impérialisme au Proche Orient. Certains y sont allé et même vécus. Je ne vois pas en quoi ça pose problème ou dire qu’on est de droite de faire ça. »

                Ou avez-cous lu qu’on assimilait toute critique de l’impérialisme et du sionisme à l’extrême droite ? Je me tue même à répéter le contraire, tout en soulignant que certaines personnes n’avaient rien à faire dans ces combats. C’est le cas d’un Dieudonné, d’un Meyssan ou d’une Skandrani qui sous prétexte d’anti-impérialisme soutiennent les pires dictatures (ce que se refuse à faire tout anti-impérialiste sincère) ou, au moins pour les deux derniers, se servent de l’antisionisme pour faire la promotion de leurs idées antisémites. Ces gens-là dévoient des combats primordiaux par ailleurs. Ce sont des faux amis qu’il faut résolument combattre. Il en est de même des gens qui se prétendent de gauche tout en soutenant eux aussi des dictateurs ou des régimes autoritaires au nom de l’anti-impérialisme.

                Quant à Collon, ce qui est sûr, c’est qu’il publie dans une maison d’édition qui édite par ailleurs des écrivains d’extrême droite et même négationnistes, et que ça ne semble pas beaucoup le déranger. Par ailleurs, on peut entre autres horreurs trouver sur son site :

                - du Blanrue ;

                - de la pub pour Blanrue ;

                - l’inévitable Chossudovsky ;

                - la très fine Silvia Cattori ;

                - Le pote de Skandrani, Cattori et Poumier Fausto Giudice, qui ne vaut pas mieux qu’elles ;

                - des articles traduits par la bande a planetenonviolence, un site violemment antisémite, comme son nom ne l’indique pas ;

                - le fameux Mukuna ;

                - et même du Eva R-sistons

                Ca fait beaucoup pour quelqu’un qui se veut de couleur « pas si rouge-brune » (mais un peu quand même).



  • lundi 28 mars 2011 à 23h13, par nicocerise

    les extrêmes peuvent se toucher. Il y a une phrase à laquelle je n’adhère pas « Nous sommes anonymes, nous sommes nombreux, nous sommes le peuple. » Anonyme et nombreux suffit. Je ne peux croire avoir raison et imposer ma pensée.

    Il faut garder allumer la lumière de la raison qui nous protège de ce confusionnisme. (je continue à être abonné à certaines feuilles cités dans le tas il y a des infos)

    Voir en ligne : Ceriselibertaire



  • mardi 29 mars 2011 à 01h16, par Le Grand Soir

    Aaaaah, je reconnais cette rhétorique...

    Soutien historique des négationnistes, Maria Poumier a par ailleurs traduit nombre de textes de Dedaj, sur le site Txlacala.es

    1-M. Poumier traduit ce qu’elle veut.

    2-combien de mes textes de V. Dedaj traduits, dites-vous ? Un « nombre » ? Un nombre... comme « zéro » ?

    (étrange, on a déjà lu cet « argument » - mot pour mot - quelque part, mais où ? Indymedia ?)

    Collon, Lacroix-Riz, Bricmont (qui « nourrit à l’occasion de troubles accointances, régulièrement dénoncées par des militants antifascistes », c’est drôle ça) : on assume.

    Chossudovsky : on en revient.

    Jean TAFAZZOLI : ce n’est pas un article, mais une présentation apparemment proposée par l’auteur lui-même. Les commentaires qui suivent recadrent bien.

    Pour le reste, à part la technique de « l’ami de l’ami de l’ami qui a fait CA », que vous dire ? Plus de 13 000 articles publiés. Vous en avez déniché une poignée. Chapeau, beau travail de fourmi.

    (Par contre, côté liens, c’est vrai qu’il faudrait faire le ménage sur notre site. On vous promet qu’on s’y colle à la première occasion. Pas sûr que quelqu’un lise la page des liens d’ailleurs)

    Ah oui, juste avant de valider le commentaire :

    Cattori : 2 articles... publiés avant « l’époque Dedaj-Vivas » - càd à l’époque où vous aimiez si bien le Grand Soir. C’est vraiment bête de ne pas l’avoir remarqué (à l’époque)...

    Mince, du coup la poignée devient une pincée.

    Bonne continuation,
    LGS

    • C’est aux auteurs, et non à moi, de répondre.

      Juste un point (parmi d’autres, hein, juste celui qui me hérisse le plus) en vous lisant : vous ne mentionnez pas Skandrani ni les communiqués du PAS. Sérieux : qu’est-ce que ces gens foutent chez vous ? Comment pouvez-vous accepter que votre site les accueille, héberge leurs textes ?

    • mardi 29 mars 2011 à 12h03, par Marie-Anne Boutoleau

      Voilà des explications bien fumeuses qui confirment en tout cas notre analyse : pour Collon, Bricmont et Lacroix-Riz vous assumez : très bien.

      Pour Tafazzoli, si l’on comprend bien, c’est publié sur votre site, mais vous n’en assumez pas le contenu : vous moquez-vous du monde ? A moins que cet article ne se soit retrouvé là « à l’insu de votre plein gré » ?

      Et comme le dit bien JBB, vous semblez n’avoir aucune réponse à apporter sur Skandrani et le PAS.

      Quant à Poumier, Dedaj comme Vivas écrivent très régulièrement dans Le Grand soir depuis 2003, au point effectivement d’en prendre la direction en 2008. Ainsi, si les articles de Poumiers sont bien antérieurs à 2008,l e problème demeure, puisqu’à aucun moment cela ne semble leur avoir posé de problèmes d’écrire sur un site la publiant (ce qui est normal puisque Poumier, nous l’avons dit, est une proche de Dedaj dont elle a traduit plusieurs articles - on trouve d’ailleurs trace de ces accointances par exemple dans les forums d’Indy Suisse). Pire : ces dérives ce sont accélérées depuis 2008, comme nous l’avons montré.

      Rien non plus sur le soutien à certaines dictatures (Iran, Cuba, Libye, Chine), au point (nous aurions pu le rajouter dans l’article) de servir directement la soupe en permettant à certains de leurs leaders de s’exprimer dans vos colonnes (les frères Castro) ?

      Quant aux nombreux autres articles publiés sur le site, ils ne changent rien au problème mais l’amplifient puisque, émanant il est vrai majoritairement de sources qu’on peut qualifier de gauche (au sens large), ils permettent de noyer le poisson et même de faire passer pour progressistes aux yeux du lecteur ignorant (ceci dit sans aucune connotation péjorative) des articles et des auteurs franchement nauséabonds, mais qui doivent être bien contents de cette caution progressiste que vous leurs apportez.

      • mercredi 6 avril 2011 à 14h15, par doctor Louarn

        Auquel on peut ajouter le refus des droits de réponses, commentaires effacés, refusés (sur le grand soir) pour les articles sur dieudonnée, l’Iran ou le texte de Bricmont « antifasciste encore un effort » tout ca pour aller jouer la victime après en commentaires d’article comme ici.

        Merci à Article 11 pour l’article ci dessus.

        Par contre merde au grand soir pour le retarder le grand soir justement et permettre d’entretenir le confusionnisme avec les racistes, antisémites et bourgeois qui ne nous apporterons jamais rien de bon au niveau social.

      • lundi 11 avril 2011 à 04h47, par JA

        Madame,

        Je voulais tout simplement vous dire qu’en tant que lecteur assidu du Grand Soir, je me suis senti insulté par votre article, j’ai vraiment eu l’impression qu’on me prenait pour un ***.

        On a tous un niveau d’incompétence. Continuez à chanter dans les manifs, vous faites ça très bien.

        Ps. Lorsque vous vous rendrez compte que « les milliers de morts victimes de la répression kadhafiste » n’étaient qu’une invention des médias occidentaux pour servir de prétexte à l’agression qui a suivi (toute ressemblance avec la guerre du Kosovo n’est pas fortuite), vous aurez fait un grand pas dans votre carrière journalistique et on vous pourrez peut-être vous attaquer à des sujets plus compliqués comme celui de Cuba et des « méchants frères Castro ».

        • lundi 11 avril 2011 à 13h14, par Marie-Anne Boutoleau

          Encore une fois, les lecteurs ne sont pas le sujet de cet article. Ce n’est donc pas de ma faute si vous vous sentez insulté.

          Par ailleurs, merci pour le grand pas, mais il est déjà fait : que les médias occidentaux fassent oeuvre de propagande en faveur de la guerre en Libye (comme auparavant pour d’autres guerres) est une évidence (au passage, merci Acrimed pour le boulot de décryptage). Néanmoins, ceci n’ôte rien à la gravité des crimes commis par Kadhafi pendant son règne (avec par moments l’appui des mêmes Occidentaux, d’ailleurs). Et cela va peut-être vous étonner, mais on peut parfaitement être contre la guerre impérialiste en Libye et ne pas soutenir pour autant Kadhafi, à l’image de nos camarades anarchistes libyens eux-mêmes (lire par exemple ici ou ). De la complexité du monde...



  • mardi 29 mars 2011 à 03h43, par eva R-sistons

    Bonjour

    Ah ! Alterinfo site d’extrême-droite ? Depuis quand ? Moi je vois surtout un site alternatif, n’attaquant pas les Musulmans, lui, ça change de la chasse aux sorcières arabes ou musulmanes ambiante qui a remplacé celle des Juifs d’antan (les deux aussi insupportables) ! Et si c’est vraiment un site d’extrême-droite, pourquoi publie-t-il une souverainiste de gauche comme moi ( clairement tendance Chevènement) ? A moins que Chevènement soit aussi d’extrême-droite ? !!! J’avais prévu de poster demain, justement, un post clairement contre l’extrême-droite.

    Dazibaoueb et Grand-Soir d’extrême-droite ou y basculant ? On ne doit pas avoir la même grille de lecture ! Pour moi ce sont deux sites de gauche, et les deux de qualité. Je ne crois pas être seule à le penser !

    Quand donc supportera-t-on la liberté de l’autre, les choix les plus divers ?

    eva R-sistons

    Voir en ligne : Extrême-droite ?

    • mardi 29 mars 2011 à 04h59, par Frédéric

      Je ne sais pas si c’est d’extrême-droite, mais au moins c’est comique. Voire ridicule.

    • mardi 29 mars 2011 à 05h45, par Aarkovic

      Petit souvenir de lecture en septembre et octobre 2007, lorsque alterinfo développait la thèse d’une « conspiration » juive, affirmant que « l’Holocauste peut avoir été un habillage du vrai caractère de la seconde guerre mondiale, qui était une attaque par une secte satanique hérétique juive (les banquiers) contre les chrétiens blancs en général ».- 4 mois de prison avec sursis.

      • Merci à Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine pour cet éclairage indispensable. Et merci au « Grand Soir » de sa réponse tirebouchonnée : elle a valeur de confirmation.
        Oui, il faut faire attention à ces glissements apparemment ponctuels qui se transforment en sale manie. Comme pour l’antifascisme, on pourrait dire que l’anti-impérialisme est le socialisme des imbéciles. Qu’un partisan de Chevènement ne craigne pas de se présenter comme tel en dit long sur l’ignominie de ces gens-là.
        Le Grand Soir (sic) assume les Maria Poumier, Annie Lacroix Riz et consorts ? Et donc leurs accointances tous azimuts avec la racaille antisémite, stalinienne ou intégriste musulmane ? Dans ce cas, vous assumerez les coups de manche de pioche qui vous accueilleront lorsque vous tenterez, par exemple, d’apparaître dans les manifs !

    • mardi 29 mars 2011 à 12h07, par Marie-Anne Boutoleau

      Ridicule. Chevènement, de gauche ? Depuis quand ? Il ne suffit pas de se proclamer « de gauche » pour l’être vraiment et Chevènement s’est largement décrédibilisé sur le sujet, lorsqu’il était ministre de l’Intérieur et qu’il a conçu les lois sécuritaires du gouvernement Jospin et ses déclarations sur les jeunes des quartiers populaires qualifiés de « sauvageons ». Notre homme n’hésite pas non plus quand c’est nécessaire à fricotter avec des souverainistes de droite, par exemple au sein du « Pôle républicain » qui soutenait sa candidature à la présidence de la République en 2002, ou encore tout récemment lorsque sa fondation Res Publica a invité à un colloque organisé par elle l’intellectuel d’extrême droite Hervé Juvin, habitué des meetings du bloc identitaire et animateur du site Realpolitik et du think tank Eurogroup Institute (voir ici). Plus généralement, Chevènement tient un discours nationaliste des plus douteux.

      Quant à votre blog bourré d’articles sur les « chemtrails » et « le nouvel ordre mondial », il suffit à lui seul à démontrer votre peu de sérieux.

      Pour Alterinfo, le seul fait mentionné par Aarkovic suffit à démontrer dans quel camp il se trouve.

      Pour Dazibaboueb, ce site faussement altermondialiste regorge d’articles émanant du PAS, de Dieudonné, de Soral et de leurs proches.

      • S’il n’existe pas de « nouvel ordre mondial », comment expliquez-vous que Sarkozy ait utilisé cette expression, que Van Rompuy se soit présenté au Groupe Bilderberg juste avant sa nomination comme président de l’Union européenne, que des instances non élues imposent leurs directives aux Etats ?

        • samedi 2 avril 2011 à 14h46, par Marie-Anne Boutoleau

          C’est marrant, Sarkozy mentirait sauf quand il parle de « nouvel ordre mondial » ? Et en plus, il serait suffisamment con pour révéler publiquement un tel « complot » ? Vraiment, tout ça ne tient pas le route deux minutes.

          Sur Von Rompuy : rien d’étonnant à ce qu’il fréquente le club Bildeberg, mais nul besoin d’expliquer cela par le « nouvel ordre mondial », la sociologie suffit. Il y cultive son capital social, comme l’a très bien expliqué ailleurs le Collectif Fini les Concessions

          Quant aux instances non élues qui imoseent leurs directives aux Etats, c’est parce que ces mêmes Etats le veulent bien, comme je l’ai déjà expliqué hier. Tout cela s’explique très bien par l’histoire des relations internationales et là encore, nul besoin d’y voir la main d’un supposé « nouvel ordre mondial ».

          • Visiblement vous ne savez strictement rien sur le mondialisme. Et cela démontre qu’ à part la gueguerre entre les différents partis francais, il n’y a pas grand chose qui vous intéresse !

            C’est triste pour des pseudo journalistes.

            • jeudi 7 avril 2011 à 12h38, par Marie-Anne Boutoleau

              Non, la gueguerre entre les partis français nous intéresse assez peu, Joe Rashkounine et moi. Ou en tout cas nous avons d’autres centre d’intérêt, rassurez-vous !

              D’autre part, il me semble avoir largement démontré au court des divers commentaires que j’avais quelques connaissances au sujet de la mondialisation et des mécanismes de la domination, y compris au niveau international.

              Le « mondialisme » en tant qu’idéologie de la mondialisation promue par nos « élites » est un terme que je refuse d’employer car il est assez peu pertinent à mes yeux et le monopole quasi-exclusif en ce moment de mouvements que je combats : conspirationnistes de tous poils, soraliens, etc.

              Le terme qui conviendrait le mieux dans ce sens serait « impérialisme », que bien sûr ni Soral ni ses petits émis n’emploieront, car il faudrait alors aussi parler de l’impérialisme français, en Afrique par exemple.

              Une exception, cependant : ce très bon site communiste libertaire, qui emploie ce terme à meilleur escient, c’est-à-dire au sens d’« internationalisme » : http://www.mondialisme.org/

              Le fait que ce terme de « mondialisme » puisse être employé à toutes les sauces, et notamment aussi bien comme synonyme d’« impérialisme » que d’« internationalisme » (assimilant l’un à l’autre et discréditant le deuxième) démontre bien qu’il est trop imprécis et susceptible de polysémie pour pouvoir être un outil conceptuel pertinent pour penser la domination.

              Sur la différence entre « internationalisme » et « impérialisme », je ne peux que vous renvoyer à une conversation précédente : voir ici, et .

              • D’ accord, si vous préférez internationalistes, ca me va aussi, mais la définition que vous avez donné est juste et ne prête pas à confusion.

                Et vous n’ avez jamais entendu parler de « nouvel ordre mondial » ? Les plus grands internationalistes de l’ histoire ont pourtant toujours employé ce terme.

                • jeudi 7 avril 2011 à 15h21, par Marie-Anne Boutoleau

                  Quels grands internationalistes ont bien pu employer un concept aussi fumeux ? Marx, Bakounine, Louise Michel, Che Guevara ?

                • Bonjour Monsieur,

                  Il y a quelque chose qui m’échappe fondamentalement avec ce concept de « nouvel ordre mondial », aussi j’aimerais bien que vous m’éclairiez sur ce point.

                  Pourquoi ce terme revêt-il un symbole obscur et profond ...? Comme la sombre promesse d’un futur placé sous l’égide de ceux qui clament son nom.

                  Ces personnes là ne détiennent-elles pas _déjà_ un pouvoir considérable sur leur peuple ?

                  Pourquoi diable se focaliser sur un terme aussi ironiquement prophétique alors qu’il ne fait que désigner un impérialisme réel, dont les guerres et les attentats sont des «  »dommages collatéraux«  » d’intérêts complexes et de guerres intestines dont il est fort peu probable que nous connaissions jamais les réels aboutissants ?

                  Pourquoi se projeter dans un l’épouvantail d’un futur sordide, alors que c’est à présent que notre échine se ploie sous une multitude d’asservissement protéiforme (guerres et famines pour certains, colonialisme pour d’autre, et pour les plus chanceux, l’« existence » par le travail) ?

                  GoG

                  • Très bonne question GoG

                    Si vous voulez des infos, allez voir des auteurs comme Anthony Sutton ou Caroll Quigley qui sont des références en la matière, mais pas traduits en francais.

                    Et en France il y a Pierre Hillard qui a écrit plusieurs livres sur le sujet, toujours très bien sourcés. Dont je vous ai trouvé une forme de résumé posté par ses soins sur le réseau voltaire.

                    http://www.voltairenet.org/article1... « Histoire du nouvel ordre mondial »

                    Voilà, on ne peut pas dire que les livres à ce propos abondent mais si on veut en trouver c’est possible avec un peu de bonne volonté.

                    Il y a aussi une version pdf du livre de Quigley « The Anglo-American Establishment » sur le site John Hancock Institute.

                    Voilà avec cela vous avez de quoi faire.

                    • jeudi 7 avril 2011 à 23h25, par un-e anonyme

                      Et les chemtrails, on les a traduits en français ? Parce que Boeing c’est bien, mais Airbus c’est mieux non ?

                      • vendredi 8 avril 2011 à 09h31, par ben

                        Ah les fameux chemtrails.

                        On dirait que c’est à la mode de se moquer de sujets à propos desquels on ne sait rien ! Cool

                        Plus connu sous le nom de « geo engineering » cette discipline « scientifique » un peu farfelue, quoique dans la lignée du programme sur les changements climatiques menés depuis trois présidences par John Holdren, tsar des recherches scientifiques à la maison blanche.
                        Et qui consiste,dixit ces mêmes scientifiques, à épandre des micro-particules d’ aluminium et autres produits réflecteurs dans l’air pour lutter contre le réchauffement climatique. Qui soit-dit en passant est une vaste blague.

                    • vendredi 8 avril 2011 à 00h11, par un-e anonyme

                      Lire du Hillard ? C’est tellement fatiguant et pesant que ça en devient Hillard-ant (de la Baltique) !

                      • vendredi 8 avril 2011 à 09h15, par ben

                        Pierre Hillard fatigant, c’est de loin le mec le plus intéressant à lire quand il s’agit de mondialisme.

                        Mais il doit être un auteur fantôme, comme tous ceux qui ont écrit avant lui, hein Marie Anne :

                        « Quels grands internationalistes ont bien pu employer un concept aussi fumeux ? »

                        Alors bonne lecture ! Eh au fait votre définition était mauvaise. Ce n’est pas l’idéologie de la mondialisation. C’est une idéologie qui tend à fondre le monde en blocs continentaux unifiés. Une justice (TPI), une armée (OTAN), une monnaie unique.

                        « Une exception, cependant : ce très bon site communiste libertaire, qui emploie ce terme à meilleur escient, c’est-à-dire au sens d’ »internationalisme«  : http://www.mondialisme.org/&nbsp

                        Ce site fait l’apologie du mondialisme, ou de l’ altermondialisme, ce qui revient au même. Ridicule sur toute la ligne décidément.

                        • vendredi 8 avril 2011 à 15h02, par Marie-Anne Boutoleau

                          - « C’est une idéologie qui tend à fondre le monde en blocs continentaux unifiés. Une justice (TPI), une armée (OTAN), une monnaie unique. »

                          Sauf qu’une telle idéologie n’existe pas. La mise en place des instances supranationales répond à des logiques historiques, économiques, sociales et politiques juste un petit peu plus compliquées que ça. Au niveau idéologique, elles correspondent à une vision impérialiste (et non internationaliste) du monde qui est intrinsèquement liée à l’extension du capitalisme (qui est aussi une idéologie, en plus d’être un système de production), en particulier dans sa version financiarisée.

                          - « Ce site fait l’apologie du mondialisme, ou de l’ altermondialisme, ce qui revient au même. »

                          Décidément, vous avez du mal avec les définitions. Même en considérant - tentons une expérience de la pensée - que votre définition de ce que vous appelez le « mondialisme » soit pertinente, depuis quand l’altermondialisme (qui est un grand fourre-tout, je suis d’accord) serait une « une idéologie qui tend à fondre le monde en blocs continentaux unifiés » ?

                          - « Ridicule sur toute la ligne décidément. »

                          Je vous renvoie le compliment.

                        • vendredi 8 avril 2011 à 15h08, par Marie-Anne Boutoleau

                          Quant à Hillard, ce n’est pas un « auteur fantôme » : qu’est-ce que vous entendez par là d’ailleurs ? Je vous ai juste demandé plus haut de me citer des noms de grands internationalistes parlant du « nouvel ordre mondial », et j’attends toujours la réponse, je vous signale. Hillard n’a rien à voir la dedans et si c’est votre manière de botter en touche, ce n’est pas très élégant.

                          Cela dit, Hillard tient des analyses peu pertinentes et empreintes d’une bonne dose de Réaction. Promis, je lui consacrerai un article un jour.

                          • J’ aurai bien aimé que vous vous rendiez compte avant moi de la débilité de nos propos.

                            Nous argumentons à savoir si mondialisme ou internationalisme, empire ou nouveau concept plus global... En réalité on s’en fout.

                            La chose qui importe selon moi c’est que sur la page d’accueil de l’institut le plus influent de la planète il est question de gouvernance globale, économique, judiciaire.

                            Et un tel projet, piloté depuis près d’une centaine d’année par ce genre d’instituts, je n’en veux pas. L’europe a été crée dans ce but, ainsi que ces frères et soeurs aux quatre coins de la planète.

                            Je vous rappelle que ces messieurs du CFR sont à l’origine des désastres criminels de la politique étrangère américaine depuis la fin de la première guerre mondiale. Si vous les croyez apte à mettre en place un projet de gouvernance mondiale ! Je ne peux plus rien pour vous.

                            Allez jeté un oeil sur ce lien que je vous ai donné, sincèrement ca vaut le détour. Essayez de ne pas avoir d’apriori sur les gens avant d’avoir lu le contenu de leurs propos.

                            http://www.voltairenet.org/article1...

                            • samedi 9 avril 2011 à 13h40, par Marie-Anne Boutoleau

                              Que le CFR puisse en parler, certes. Qu’il ait un certain pouvoir d’influence, certes. Cela dit, il ne faut pas non plus surévaluer son pouvoir, le CFR ne fait pas tout et ne dirige pas totalement même la politique américaine. Ce n’est pas un gouvernement parallèle, et il y a des tas d’autres lobbys ou think tanks influents. Par ailleurs, on ne peut pas comprendre les relations internationales en réduisant tout à quelques institutions (et notamment aux think tanks et lobbys), même puissantes. C’est peut-être confortable, ça donne l’impression de comprendre les choses, mais c’est beaucoup trop simpliste.

                              Et puis vous pourriez me renvoyer vers quelque chose de plus Hillard-ant que le Réseau Voltaire. Cet article n’est pas sérieux : il se contente de faire une liste de cercles d’influence et de personnalités influentes, mais sans rien expliquer de l’impérialisme ou des mécanismes de la domination. Il se donne une apparence historique en alignant des dates et les anachronismes. Par exemple, remonter jusqu’au Moyen-âge pour comprendre le capitalisme financiarisé et mondialisé actuel n’a aucun sens. Il n’y a pas une telle continuité entre cette époque et la nôtre. Les systèmes de gouvernement, les mentalités, le commerce, les rapports sociaux : tout est trop différent pour permettre une telle comparaison. Par ailleurs, l’usage de référents moraux tel qu’« orgueilleuse » ou « avide » pour désigner l’« élite » n’a aucun rapport avec une recherche historique sérieuse. Et puis regretter Vatican II montre bien le caractère profondément réactionnaire de Pierre Hillard. Et la référence à la Bible comme « socle intouchable » de l’Eglise ou au « pêché originel » n’a rien à voir non plus avec l’histoire, mais tout à voir avec les débats théologiques au sein de l’Eglise catholique. En bref : Hillard procède ici à un fort douteux mélange des genres. Et une chose est sûre : tout ça c’est du flanc destiné à impressionner les gogos.

                    • Monsieur,

                      Vous m’en voyez désolé mais ma question était avant tout d’ordre rhétorique : je suis contrit que vous ne l’ayez perçue comme telle.
                      Laissez-moi vous l’expliciter d’avantage : quand bien même le monde sombrerait dans le cauchemar du « nouvel ordre mondial », en quoi cela changerait-il fondamentalement la donne de ce que le monde est à l’heure actuelle ?

                      Le « nouvel ordre mondial » que vous redoutez tant serait-il tellement « nouveau » dans ses formes d’exclusion, d’anéantissement, d’esclavagisme et d’appauvrissement ?

                      Le capitalisme (dont le triomphe international ne connaît pas de limite), n’est-il pas déjà ce « nouvel ordre mondial » ?

                      GoG

    • mardi 29 mars 2011 à 15h04, par Frédéric

      Chevènement, ministre des flics et des armées, de gauche ? Mouahahaha !

      Le rôle de la petite bourgeoisie intellectuelle est notamment de produire un discours justifiant la domination de la bourgeoisie, par exemple en (se) faisant croire qu’une politique nationaliste (de droite) est une politique de gauche, ou qu’un tyranneau est un démocrate. Vous n’êtes pas ce qui se fait de mieux sur cette scène, mais au moins vous avez le cœur à l’ouvrage. (Sinon, j’aime assez quand vous braillez sur votre blog « Nous les peuuuuples », mais quand on ne représente que soi, on dit « Moi, je ».)

    • mardi 29 mars 2011 à 17h56, par un-e anonyme

      Vu dans la liste de liens d’Eva R : « Roger Garaudy, son blog. Un grand penseur ! »

      A part ça, pas du tout feufa, la nana.



  • mardi 29 mars 2011 à 07h50, par un-e anonyme

    ce que vous dites à propos de bellaciao est FAUX !

    • mardi 29 mars 2011 à 12h07, par Marie-Anne Boutoleau

      Sur Bellaciao : les dérives de ce site sont tout aussi nombreuses et régulières. Nous pouvons prouver nos dires le concernant par des captures d’écran. D’autre part, il s’est aussi distingué récemment pour avoir laissé en ligne en en « une » plusieurs semaines une entretien intitulé « L’affaire Sakineh sortie tout droit du chapeau occidental » avec un certain Gilles Lanneau, auteur d’un livre plus que complaisant avec le régime iranien et qui était interviewé pour l’occasion par Maurice Gendre, membre d’Egalité et Réconciliation et de Riposte laïque.

      Sans compter les commentaires pus que douteux qui émaillent régulièrement les discussions sous les articles.

      • mardi 29 mars 2011 à 12h36, par Marie-Anne Boutoleau

        Précision sur Lanneau : ce monsieur a donné une conférence au Théâtre de la Main d’Or de Dieudonné, qui a entre autres été annoncée sur ce blog conspirationniste d’extrême droite : http://pensetouseul.unblog.fr/2010/...

        Par ailleurs son article et ses « analyses » a été reprises par de nombreux sites de cette mouvance (Enquêtes et débats, Altermonde sans frontières, Egalité et Réconciliation, Palestine-Solidarité - qui n’a rien à voir avec l’Association France-Palestine Solidarité -, etc.) Initialement, cet article avait été publié par Scriptoblog, lui aussi site conspirationniste d’extrême droite. Parmi les médias dominants, seul un blogueur du Post parle de Lanneau, dont les « analyses » n’ont pas du tout été reprises à gauche, hormis sur Bellaciao.



  • mardi 29 mars 2011 à 09h57, par John « Cocyec » Doe

    Tout ce qui ne pense pas comme moi est antisémite, islamiste (c’est la même chose, non ?), crypto-fasciste et stalinien. Quand à l’attaque contre la Lybie, c’est un grand moment d’alter-mondialisation et de libération des peuples, d’ailleurs tous les médias du pouvoir sont du même avis.

    Ah oui, et aussi des manches de pioches dans les commentaires pour leur inculquer LA vérité.

    Au revoir Article XI

    • mardi 29 mars 2011 à 12h09, par Marie-Anne Boutoleau

      « Quand à l’attaque contre la Lybie, c’est un grand moment d’alter-mondialisation et de libération des peuples, d’ailleurs tous les médias du pouvoir sont du même avis. »

      A-t-on écrit cela ?

      Marrant comme chez certains « anti-impérialistes » de pacotille, tout est blanc et noir. N’est-il pas donc possible d’être opposé ET à Kadhafi ET aux bombardement occidentaux, à l’image de cet anarchiste libyen ?

      • mercredi 30 mars 2011 à 21h20, par Robinsky

        NULLISSIME !! C’est un ramassi de calomnies contre des personnes qui dérangent à l’évidence......Sommes nous donc en présence d’une mouvance sioniste ici ? Ceci expliquerait cela. En attendant, j’irai sûrement lire tous ces autres sites en contournant soigneusement le vôtre ! du journalisme comme cela on en a tous les jours à la téloche ! Journalisme de bas étage qui n’a aucun intérêt, même pas celui d’informer correctement ! allez hop, corbeille !

        Quelle honte ces journaleux...après on s’étonnera qu’on les reçoive à coup de pied dans le cul.....ne cherchez plus, la Perle est là

    • mardi 29 mars 2011 à 13h58, par un-e anonyme

      A mon avis tu le fais exprès. Je vois pas bien où dans cet article il est dit que l’attaque contre la lybie est à soutenir. Il y est juste dénoncé le soutien à Kadhafi de la part de Ginette et consorts. Alors si toi aussi tu soutiens Kadhafi tu manquera à personne sur ce site...



  • mardi 29 mars 2011 à 10h22, par Reveric

    tiens vous parlez des « Larouchistes »... vous avez des articles sur cette nébuleuse ?



  • mardi 29 mars 2011 à 12h50, par Air One

    Je lis régulièrement Le Grand Soir, que j’ apprécie précisément pour la diversité des articles qu’ il propose. Au lecteur par la suite de se faire son opinion, il n’ est pas infantilisé, et si désaccord il y a, la possibilité de le faire savoir dans les commentaires est offerte. Je ne vois donc pas où est le problème.
    Votre article me semble sur le fond assez malhonnête et basé sur la formule désormais connue du « guilt by association » : vous voyez un contributeur que vous jugez louche selon votre grille de lecture, d’ autres écrivent sur le même site donc le site dans son ensemble est louche et tous sont à mettre dans le même sac.
    De la même façon, vous placez certains auteurs sous la bannière infâmante de « conspirationniste », terme vague et creux comme « populiste » permettant de disqualifier une opinion à moindre frais sans avoir à apporter d’ arguments. Or il se trouve que si en effet, certaines thèses peuvent paraitre farfelues (il est permis d’ en débattre), l’ Histoire a démontré par le passé que des complots, des conspirations ont bien existé, votre argument fourre-tout n’ a pas de sens.
    Enfin, certains auteurs comme Collon, Bricmont, Blanrue n’ étant pas invités dans les médias ni relayés auprès du grand public, il n’ est pas étonnant de les retrouver sur des sites très divers qui leur offrent la possibilité d’ exprimer leurs idées. Ca ne veut pas dire pour autant qu’ ils épousent toutes les idées de leurs hôtes.
    Pour conclure, c’ est cette diversité qui fait la richesse du Grand Soir, je prends ce qui m’ intéresse, et j’ espère bien qu’ ils vont continuer comme ça !

    • mardi 29 mars 2011 à 13h21, par Marie-Anne Boutoleau

      Sur le « guilt by association » (que nous oppose régulièrement Bricmont), sur la mouvance conspirationniste et les problèmes qu’elle pose (tant d’un point de vue théorique que du point de vue de ses accointances avec les fafs), j’ai déjà longuement répondu sur les forums de CQFD et vous y renvoie donc : http://www.cqfd-journal.org/Les-infiltres. Je pense que mon collègue Joe Rashkounine partagera l’essentiel des analyses développées ici.

      Sur « l’infantilisation » du lecteur : encore faut-il qu’il dispose de tous les outils pour apprécier un auteur et la fiabilité d’une source, notamment des éléments biographiques assez détaillés.

      Par ailleurs, ce problème, si tant est qu’il existe, est annexe et secondaire et ne doit pas nous détourner du problème de fond, qui est un problème éminemment politique. Ainsi, quand bien même les éléments biographiques sus-cités seraient donnés, cela ne changerait rien à notre analyse.

      Si sommes contre la censure y compris de nos ennemis (en tant qu’il s’agit d’un système mis en oeuvre soit directement soit indirectement par l’Etat ou par des pouvoirs économiques), nous considérons néanmoins que les fafs et leurs amis ont bien assez de médias à eux pour s’exprimer sans avoir à s’inviter dans les nôtres, et qu’il est légitime de leur fermer nos portes. Nous pensons ainsi qu’il est normal pour toute publication militante d’avoir une ligne éditoriale allant en ce sens, et que ceci ne saurait être qualifié de censure.

      • Le raisonnement d’Air One, sous des apparences neutres, démocratiques et « bien gentilles » est en fait révélateur d’une tendance lourde à l’oeuvre dans la dépolitisation générale : toutes les idées se valent, on peut en débattre, qui a tort, qui a raison ? Allez savoir ! La démocratie c’est ça : on ne peut pas tout faire mais on peut tout dire, et puis au fond, il y a du bien partout et les extrêmes se rejoignent.
        Et allez donc ! C’est comme ça que la Marine Le Pen ferait finalement figure de modérée à côté de son gougnafier de géniteur.

        Eh bien non. Aussi curieux que cela paraisse, il y a la cognée et le manche. Et le côté du manche.
        On peut, comme moi, penser que l’Etat d’Israël est un Etat colonial, fruit du nettoyage ethnique de la population palestinienne. Que la création de cet Etat croupion était envisagée au départ comme une arme au service de l’impérialisme britannique, et, après l’effacement de ce dernier, qu’il s’est converti en instrument de l’impérialisme américain. Que comme tout Etat, c’est un Etat de classe, mais qu’il ajoute à ce fait universel la particularité d’être également un Etat colonial.

        C’est autre chose de dire qu’Israël est la concrétisation de la tendance immémoriale des Juifs à prendre le pouvoir, à manipuler les gentils, voire à boire le sang des enfants. Autre chose d’expliquer les malheurs du monde par le « complot sioniste ». Autre chose de regarder le monde par le prisme des « races » (juive, arabe, noire) ou des religions (l’horrible religion juive, forcément oppressive et la magnifique religion musulmane, forcément opprimée.)

        Alors quand les deux thèses coexistent dans la même publication, ça coince forcément. Parce que le Grand Soir ne revendique pas une quelconque neutralité scientifique (déjà bien contestable), que ce site ne prétend pas héberger des mémoires universitaires mais se veut un site militant.
        Nous allons donc, en toute impartialité, donner la parole à monsieur Adolf Hitler, à ma droite, et à Monsieur David Lévy, à ma gauche. Débattons courtoisement et le lecteur se fera une idée. Nous ne l’infantilisons pas : il est assez grand pour penser tout seul.

        Le Grand Soir c’est la nuit des longs couteaux !

        • mardi 29 mars 2011 à 16h24, par Marie-Anne Boutoleau

          Analyse pertinente, sauf en ce qui concerne la nuit des longs couteaux (massacre de SA par des SS), dont je vois mal ce qu’elle vient faire ici...

          • Hum... jeu de mots un peu facile, j’en conviens, mais amené presque naturellement par la présence récurrente de fachos antisémites sur le site du Grand Soir....

            • mardi 29 mars 2011 à 17h25, par Marie-Anne Boutoleau

              N’y aurait-il pas confusion avec la nuit de cristal, qui était bien un pogrom antijuif ?

              Cela dit même dans ce cas le jeu de mot me paraît... excessif.

              • mardi 29 mars 2011 à 18h20, par Maxime Vivas

                De Maxime Vivas, Le Grand Soir.

                j’ai été avisé des ignominies que votre site Article 11 publie à propos du site Le Grand Soir dont je suis administrateur bénévole avec, entre autres, Viktor Dedaj.

                J’y suis nommément désigné. Je dois vous faire les premières remarques suivantes.

                 ×  Avec Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine, l’Article 11 tacle haineusement et sans préavis Le Grand Soir, site militant alternatif.

                 ×  LGS s’interdit de jouer à ça, même envers des sites militants pourvu qu’ils soient de gauche et étrangers à toute forme de racisme.

                 ×  Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine auraient pu nous contacter avant de frapper. Nous avons soutenu le journal CQFD et Acrimed qui publient (ou publiaient) Marie-Anne Boutoleau.

                 ×  Cette attaque ressemble à la démolition d’un site « concurrent » en vue de se promouvoir. Mauvais procédé.

                 ×  Insinuer que Viktor Dedaj ou moi aurions des faiblesses envers les fachos ou antisémites est une vilenie et une calomnie. C’est aussi de la diffamation.

                 ×  Si notre combat anti-impérialiste ne nous valait pas déjà un procès (en cours) d’un ami de Sarkozy, on pourrait envisager de demander réparation devant la Justice.

                 ×  On pourrait se contenter de demander un droit de réponse en lieu et place de votre article. A moins de traiter ça par le mépris (« Laissons-les vomir leur haine »).

                 ×  A moins que nous ne déposions finalement plainte. On y réfléchit. On temporise. On préfère pas, a priori.

                 ×  On gère, à deux pelés et trois tondus (bénévolement), un site gratuit. On y consacre plusieurs heures par jour. On a publié 13 000 articles de près de 900 auteurs. Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine ont encore du travail pour finir leur tri policier.

                 ×  On poubellise a priori des propositions d’articles et des commentaires d’individus pas clairs, chaque fois qu’on peut les identifier. Cela demande parfois du travail de recherche.

                 ×  Nous n’avons pas à ce jour publié des articles « droitiers ».

                 ×  Il est possible que parmi nos auteurs, deux ou trois, non identifiés comme « suspects », réussissent à tromper notre vigilance en nous proposant des choses avec lesquelles tout militant anti-impérialiste serait d’accord.

                 ×  Tous les médias de masse donnent la parole au Front National (interviews, invitation à des émissions, comptes-rendus de ses meetings…). Pas nous. Jamais. Mais c’est nous que Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine dénoncent dans Article11.

                 ×  LGS « donne à lire ». Quand (et ce n’est pas tous les jours) ses animateurs écrivent des articles, ils les assument, LGS les cautionne. Les autres sont des points de vue offerts à la libre critique des lecteurs. Les articles antisémites,racistes, négationnistes, « droitiers » ne sont jamais publiés.

                 ×  Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine qui aimaient bien LGS avant sa dérive, reprochent vivement au GS d’aujourd’hui des articles publiés quand ni Viktor ni moi n’y étions. C’est drôle.

                 ×  Contrairement à ce qu’écrivent Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine dans Article 11, Viktor Dedaj et moi n’avons pas créé LGS en 2002. Nous y sommes arrivés plus tard.

                 ×  Si LGS doit mieux trier et assumer ce qu’il publie, Marie-Anne Boutoleau, Joe Rashkounine et Article 11 devraient veiller à faire de même. Leur article est suivi de cette menace physique, publiée sans réserve, contreViktor Dedaj et moi : «  … vous assumerez les coups de manche de pioche qui vous accueilleront lorsque vous tenterez, par exemple, d’apparaître dans les manifs !  »

                 ×  La pratique des manches de pioche, c’est du Betar tout craché, dirait-on. En tout cas, on enverra la police vers Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine, via Article 11, si ça se produit, puisque ce site popularise l’idée de ce type d’argument à notre encontre. Article 11 a l’adresse e-mail et l’IP de l’auteur de la menace, non ? Menace que vous ne dénoncez nullement dans vos commentaires qui le suivent et y font référence.

                 ×  C’est amusant qu’Article 11 ait publié un pastiche très complaisant (janvier 2011) sur ce grand anti-facho et anti-nazi L-F. Céline, article suivi de commentaires majoritairement attendris des lecteurs (les mouchoirs remplaçant les manches de pioche). Pour mémoire, j’ai écrit un roman consacré à la dénonciation de l’antisémitisme de Céline. LGS ne fait pas l’éloge des écrivains antisémites.

                 ×  Nous savons comment tous les mouvements d’extrême-droite s’emploient à pratiquer l’entrisme Internet par le biais de sujets où des positions sont apparemment voisines (l’anti-impérialisme, l’indépendance nationale, la politique guerrière d’Israël, la classe politique …). Ils le font aussi avec les syndicats et on l’a vu récemment avec la CGT, FO et Sud. Dans ces cas-là, personne n’incrimine les syndicats. Pas vrai, Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine ? Nous n’avons pas lu de vous un article haineux sur la dérive facho de la CGT, de FO et de Sud. A bien noter cependant que, contrairement à ces organisations (qui ont été piégées), LGS n’a jamais fonctionné avec des militants se réclamant du FN.

                Comme le ton de l’article, sa volonté délibéré d’en découdre, de nous faire taire à coups de manches de pioche interdit tout dialogue, mes remarques s’arrêteront ici.

                Je ne répondrai plus à ce que vous écrirez ou que vous laisserez écrire à mon sujet sur votre site.
                Je vous dis adieu. A moins que mon avocat, à qui je transmets par précaution le dossier, croit utile d’engager une procédure, ce que je ne souhaite pas à ce stade, bien que vos mensonges, la diffamation et la menace, soient suffisamment constitués pour que la Justice tranche en ma faveur.

                Donc, plutôt au revoir, dans un autre lieu. C’est comme vous voulez.

                Maxime Vivas

                • Je ne vous répondrai pas sur le fond, puisque je ne suis pas l’auteur de l’article. En tant que webmaster d’Article11, je me cantonnerai aux menaces de poursuites judiciaires.

                  Les mots « calomnies » ou « ignominies » me semblent bien mal choisis : les faits sont sourcés, avérés, l’article n’a rien de gratuit. Il n’y a rien de calomnieux à retracer la généalogie de ceux dont vous hébergez à l’occasion les écrits sur votre site. Et ce n’est sûrement pas de « la diffamation » que de dire que vous portez une vraie responsabilité quand vous mettez en ligne des textes de Skandrani ou d’Eva R-sistons (j’ai du mal à croire que vous ne fassiez pas une rapide recherche sur les auteurs qui vous envoient des textes ; moi, en tout cas, je le fais ; auriez-vous tapé Skandrani sur le plus idiot des moteurs de recherche que vous auriez eu droit à son CV dans son entier ; et celui-ci est simplement glaçant). Je note aussi que c’est un point (Skandrani, Eva R, PAS) sur lequel aucun des membres du Grand Soir n’a répondu : que font-ils chez vous ?

                  Il m’étonnerait donc beaucoup que vos menaces de poursuites soient fondés en droit. Pas plus que ne l’est votre rapide raccourci visant à faire passer pour contenu de l’article un extrait d’un commentaire. En l’occurrence, le « … vous assumerez les coups de manche de pioche qui vous accueilleront lorsque vous tenterez, par exemple, d’apparaître dans les manifs ! » ne vous était pas destiné, et vous le savez.

                  Il n’est pas question de vous menacer. Il est par contre question - et les auteurs de cet article ont parfaitement posé le problème - de s’interroger lourdement sur une partie du contenu de votre site. Non pas pour « promouvoir » Article11 (on s’en fiche...), mais parce que votre dérive est symptomatique. Comme est très révélateur votre mention du Bétar : si on vous critique, on y appartient ? Méfiez-vous : il n’est guère que Skandrani et ses amis pour voir la main du Bétar partout.

                  • mercredi 30 mars 2011 à 00h45, par Marie-Anne Boutoleau

                    Merci JBB. Et en effet, on attend une réponse de fond du Grand Soir.

                    Par ailleurs, c’est bien parce qu’on considère Le Grand Soir comme appartenant (pour combien de temps ?) au champ de la gauche anti-impérialiste qu’on se permet de l’interroger sur ces dérives. Ce site serait clairement de droite, la question ne se poserait pas.

                    • mercredi 30 mars 2011 à 01h56, par CaptainObvious

                      Ne soyez pas hypocrite, la la lecture de votre article montre que vous considerez déjà LGS comme un site antisémite.

                      • mercredi 30 mars 2011 à 02h02, par Marie-Anne Boutoleau

                        C’est écrit où ?

                        • mercredi 30 mars 2011 à 09h48, par CaptainObvious

                          Genre l’article ne s’intitule pas « analyse des dérives droitières d’un site alter », et ne constitue pas juste un procès à charge, ne citant que des antisémites (ou présumés tel à coup de sous-entendus).

                          Au fait, le préfaceur et pétitionneur en faveur de négationnistes Chomsky il est classé comment ? En en lire le dernier article sur A11, dans la catégorie des bons, au contraire d’un Seb Musset qui, il est vrai, a linké pendant 2/3 ans le site d’Égalité et Réconciliation....

        • mercredi 30 mars 2011 à 20h40, par Ratfucker

          « On peut, comme moi, penser que l’Etat d’Israël est un Etat colonial, fruit du nettoyage ethnique de la population palestinienne. Que la création de cet Etat croupion était envisagée au départ comme une arme au service de l’impérialisme britannique, et, après l’effacement de ce dernier, qu’il s’est converti en instrument de l’impérialisme américain. Que comme tout Etat, c’est un Etat de classe, mais qu’il ajoute à ce fait universel la particularité d’être également un Etat colonial » Un empilage de poncifs copiés sur le narratif des chauvinistes arabes ne suffit pas à créer une réalité, sauf à considérer la « fabrication du consensus » comme tel.
          Analyse fausse d’un bout à l’autre : Israël s’est créé par la lutte contre l’Empire Britannique, et a été soutenu à ses débuts par l’URSS qui lui a fourni les moyens de résister à l’invasion génocidaire de 6 armées arabes, puis par la France, qui a fourni l’équipement nécessaire pour résister à Nasser, armé à son tour par l’URSS, et protégé par les USA lors de la campagne de Suez. Ce n’est qu’après la trahison de de Gaulle en 1967 qu’Israêl s’est tourné vers l’Amérique. Etat colonial ? Où est donc l’exploitation coloniale des indigènes ? La seule ressource naturelle de ce pays est la matière grise, à moins que vous ne considériez que les composants électroniques sont fabriqués avec des puces volées aux Arabes. Cet état a été définitivement ancré dans la région par l’arrivée des réfugiés juifs chassés des pays arabes, annulant toute prétention à un « droit de retour » des précédents occupants. D’autant qu’en droit international, un agresseur vaincu doit en payer le prix sous forme de perte de territoire et de déplacement de frontière. Sinon comment justifier les frontières d’Europe orientale après 1945 ? Quant à parler d’état croupion, on aimerait bien voir, parmi les 178 états représentés à l’ONU combien peuvent faire état d’autant de solidité et de cohérence politique, sociale, économique.

          • jeudi 31 mars 2011 à 00h14, par Marie-Anne Boutoleau

            Ouh là là ! Parce que l’URSS n’était pas impérialiste peut-être ?

            Et puis « l’agression génocidaire de six pays arabes », il ne faut pas pousser... Cette guerre n’avait rien de génocidaire, tout comme on ne peut pas dire qu’aujourd’hui Israel génocide les Palestiniens (même s’il a couvert par le passé des actes qu’on peut qualifier de génocidaires, à Sabra et Shatila), mais elle s’est conclue par un important déplacement de populations arabes impulsé par Israël (mais qui n’avait rien non plus de génocidaire), la Naqba.

            Par contre, pour la colonisation et l’exploitation des « indigènes » (les Palestiniens), elle se voit tous les jours en Palestine : confiscation de terres, pillage de la ressource en eau (les nappes phréatiques alimentant Israël se trouvant pour l’essentiel en territoire palestinien) qu’Israël revend ensuite au prix fort aux même Palestiniens, occupation et entraves à la circulation, arrestations arbitraires, massacres de civils, etc. Tout ceci est largement documenté.

            « D’autant qu’en droit international, un agresseur vaincu doit en payer le prix sous forme de perte de territoire et de déplacement de frontière. » Déjà ce n’est pas automatique ; ensuite, je vous félicite pour cette vision apaisée des relations internationales que vous défendez : à ce compte-là, on n’a pas fini d’être en guerre et d’entretenir la haine et la rancœur entre les peuples !

            Si les Dieudonné, Soral et compagnie n’ont rien à faire dans le combat antisioniste, comme l’a dit Karib, vous n’avez rien non plus à faire dans le combat contre ces gens-là. Vos amalgames sur les « Arabes génocidaires » et les antisémites que seraient Hessel, Gresh et Bleitrach au prétexte qu’ils critiquent la politique d’Israël valent bien les leurs.

          • dimanche 3 avril 2011 à 16h39, par gouns

            Je suis membre fondateur du PIR et de la CCIPPP. Pour répondre à Ratfucker qui me semble effectivement défendre l’indéfendable, à savoir la position sioniste. Oui Israël est un Etat raciste et colonialiste. Un colonialisme de peuplement de la pire espèce puisqu’il tente d’usurper le souvenir du génocide juif. Il s’agit d’un colonialisme dont les victimes sont empêchées de revenir chez elles en dépit de la résolution de l’ONU de décembre 1948 après 60 ans passés dans les camps du Liban, de Syrie, de Jordanie ! Les arguments que vous brandissez sont pitoyables car tout le monde sait à quel point cet Etat est l’instrument principal de la réaction, de l’impérialisme, et de la militarisation dans la région arabe. Je ne dis qu’une chose aux sceptiques allez voir sur place comment vivent les palestiniens des territoires occupés ; Du moins si Israël cet Etat si démocratique vous laisse passer ! Pour ma part je ne peux plus y aller depuis 2002, interdit d’entrer le méchant terroriste que je suis, car membre de la CCIPPP qui a l’honneur de s’ être constituée pour soutenir la lutte du peuple palestinien depuis la seconde intifada. En tout cas sachez le la révolution arabe est la pire nouvelle pour Israël depuis longtemps et la meilleure pour la Palestine depuis longtemps également. Les alliés de cet Etat colon, les régimes arabes, ne pourront pas le protéger longtemps contre la colère des peuples. Israël est bel et bien en danger de démocratie arabe.
            A part ça, tout en étant résolument anti sioniste, propalestinien et tout en soutenant totalement Hamas et Hezbollah, de même que le FP, le FD etc comme forces de résistance, je dénonce de la façon la plus vive la volonté des fachos, négationnistes et anti juifs de tous poils de s’approprier, de dévoyer la lutte anti impérialiste et anti sioniste réelle. Ces fachos qui ont pour nom Soral, Skandrani, Guasmi, Poumier, leur copain Dieudo et autres dégénérés. J’appelle à n’avoir pour eux aucune complaisance car ils font le lit du FN raciste et ultra libéral et dévoient notre noble lutte palestinienne. D’ailleurs les Palestiniens et les Libanais proches de la Résistance n’ont rien à voir avec cette racaille qui tente de les tromper. Sachez le nous emploierons tous nos efforts afin de démasquer ces faux amis auprès de nos frères palestiniens et arabes, là bas.

        • mercredi 6 avril 2011 à 23h14, par SLP

          On devrait surtout en finir une fois pour toute, en osant dire le fond des choses : LE SIONISME EST ANTISÉMITE.

          Non mais sérieux, sans déconner ! Le sionisme c’est le culte du sabra : cheveux dorés et peau cuivrée, paysan-soldat, la charrue dans une main le fusil dans l’autre, « les juifs redevenus une nation ».

          Et le mépris absolu du « diasporique » : petit, malingre, noiraud, intellectuel etc. -> tout le descriptif nazi du juif.

          Ajoutons à cela que le sionisme est effectivement nationaliste et colonialiste, donc une négation de l’humanisme et de l’universalisme qui fait l’esprit juif depuis le 18e siècle...

          Donc le sionisme est antisémite. Je crois que c’est la seule affirmation qui nous fera sortir de ce débat saumâtre entre « anti-impérialistes avant tout » et « antifascistes avant tout ».

          Voilà.

          D’accord avec le reste, sauf l’anticommunisme.

      • mercredi 30 mars 2011 à 04h04, par Zorg

        Marie-Anne Boutoleau a écrit :
        « Sur le »guilt by association« (que nous oppose régulièrement Bricmont), sur la mouvance conspirationniste et les problèmes qu’elle pose (tant d’un point de vue théorique que du point de vue de ses accointances avec les fafs), j’ai déjà longuement répondu sur les forums de CQFD et vous y renvoie donc : http://www.cqfd-journal.org/Les-inf...

        A ce propos, dans un de vos messages publiés sous cet article de CQFD, vous écriviez que Loose Change « se basait sur les thèses et documents diffuser par le journal d’extrême droite American Free Press) ».

        Or, jamais Loose Change n’a diffusé les thèses du journal d’extrême droite American Free Press (sous entendu LC imputerait les attentats au Mossad ou diffuserait des thèses antisémites ou d’extrême-droite).

        Les auteurs de Loose Change ont certes utilisé des extraits d’articles d’AFP mais dans lesquels il n’y a aucune trace d’antisémitisme, ces derniers abordant uniquement des points techniques très précis, à savoir :
         × l’analyse contradictoire d’experts au sujet d’une photo d’un débris retrouvé dans le Pentagone
         × le métal fondu découvert dans les ruines du WTC et les relevés sismiques des effondrements des tours jumelles (effectués par l’observatoire de Lamont-Doherty de l’université terrestre de Columbia)

        Mais ces précisions (et bien d’autres), les lecteurs de CQFD ne les auront jamais car elles seront « modérées » par l’équipe de CQFD (et ce, sans en donner la raison) laissant ainsi croire aux lecteurs de cet article via ce commentaire de Marie-Anne Boutoleau que Loose Change véhiculait des thèses d’extrême-droite...

        Le collectif Fini les Concessions qui participa également à la discussion accusera même l’association Reopen911 d’être directement liée avec l’extrême-droite :

        « Par ailleurs, on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais si vraiment vous n’avez rien à voir avec l’extrême droite, il va falloir nous expliquer pourquoi l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au »Local« de Serge Ayoub dit »batskin« (parce que dans sa jeunesse il tabassait Noirs, Arabes et »rouges« à coups de battes), haut lieu de rassemblement des néo-nazis parisiens, et pourquoi le site de ReOpen en fait la promotion : »

        Les liens donnés ensuite par FLC ainsi que d’autres « questions » étaient censés mettre à jour les connections entre Reopen911 et les milieux fafs.

        Dois-je préciser que je répondis point par point à toutes les « questions » de FLC mais que mon post fut « modéré » par l’équipe de CQFD ?

        Afin que chacun ici puisse juger de la pertinence des accusations de FLC, je vous recopie ci-dessous un extrait de mon post « modéré » :

        « Mais là où votre accusation est perfide est quand vous écrivez que »l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au « Local ».

        Ce défenseur en question de nos thèses est un certain Dr Jacques Kotoujansky... dont je n’avais jamais entendu parlé.

        Parce vous pensez peut-être que nous à ReOpen911 on a le monopole de la remise en question la version gouvernementale sur les attentats du 11 septembre 2001 ?
        Toute personne remettant en question la TO est forcément affiliée à ReOpen911 ?
        LePen a émit des doutes, ça fait de lui un membre de ReOpen911 pour autant ?
        LePen critique les médias, il est membre d’Acrimed ?

        Parce que quitte à dire n’importe quoi, autant y aller à fond.

        Ce Jacques Kotoujansky a beau remettre en question la TO, il n’est néanmoins pas membre de ReOpen911 : jamais ReOpen911 n’a donné son accord pour qu’il tienne une conférence dans ce « local ».

        Que ce Jacques Kotoujansky ait choisi d’aller parler dans un tel lieu n’est QUE de sa responsabilité et elle seule.
        Vous voudriez peut-être que ReOpen911 interdise à ceux qui ne font pas partie de ses membres de parler du 11 septembre là où le souhaiteraient ?
        Vous êtes sérieux là ?

        Parce que dans ce cas, on pourrait aussi accuser Fini les Concessions d’organiser des manifestations les soirs des dîners du Siècle dans lesquels se trouveraient des partisans d’Alain Soral et des membres de We Are Change...

        Votre accusation pleine de sous-entendu est simplement abjecte.
         × Kotoujansky n’est pas membre de ReOpen911
         × ReOpen911 n’a jamais donné son aval à cette conférence"

        Après plusieurs jours d’attente, ne voyant toujours pas apparaître mon commentaire, j’envoie un mail à CQFD le 26 février 2011 :

        Bonjour,

        De nouveau, mes derniers messages postés en réponse à Marie-Anne Boutoleau et à Fini les Concessions suite à l’article « les infiltrés » n’ont toujours pas passés le filtre de la modération.

        Dans sa réponse à mon message finalement publié (avec près de 10 jours de délai), Fini les Concessions sous-entend clairement que moi ou Reopen911 serait lié à l’extrême-droite :

        « Par ailleurs, on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais si vraiment vous n’avez rien à voir avec l’extrême droite, il va falloir nous expliquer pourquoi l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au »Local« de Serge Ayoub dit »batskin« (parce que dans sa jeunesse il tabassait Noirs, Arabes et »rouges« à coups de battes), haut lieu de rassemblement des néo-nazis parisiens, et pourquoi le site de ReOpen911 en fait la promotion ... »

        Fini les Concessions posta alors une série de liens censée démontrer ses dires...
        Or sa « démonstration » ne vaut rien comme je pense l’avoir démontré dans ma réponse.

        Mais en refusant de publier ma réponse, vous faites croire à vos lecteurs que Fini les Concessions a trouvé là des arguments imparables qui m’ont cloué le bec.
        Prétendre qu’une personne ou un mouvement a des liens avec des fachos est une accusation extrêmement grave qui se doit donc d’être étayée un minimum en dépit de quoi il s’agirait alors de diffamation.

        Comme je l’avais écrit à FLC, s’il veut prouver que ne serai pas sincère en prétendant que je n’ai que doutes et pas de thèses alternatives à proposer alors il n’a qu’à se taper les 3200 posts que j’ai publiés sur le forum de Reopen911 ainsi que les 55 minutes du documentaire que j’ai réalisé et qui justement montre comment l’accusation de relayer les thèses nauséeuses de l’extrême-droite est une infamie.

        Maintenant, si vous trouvez que mes derniers messages postés dérogent à vos règles de la modération alors indiquez moi les passages litigieux que je puisse les reformuler mais ne laissez pas croire à ceux qui lisent les commentaires que Fini les Concessions a réussi à démontrer que moi ou ReOpen911 serait lié à l’extrême-droite : c’est abject !

        Laissez donc vos lecteurs décider par eux-mêmes si mon démontage des arguments de Fini les Concessions est solide ou non...

        En refusant de publier mes réponses, vous tronquez le débat.
        En êtes-vous conscient ?

        Comme je vous l’ai déjà écrit, que les médias traditionnels usent de ce genre de procédés est déjà affligeant mais alors que vous, vous les repreniez à votre compte me sidère totalement.
        Comment espérez-vous changer la société si vous êtes incapables de voir que vous vous comportez parfois comme ceux que vous dénoncez ?

        Dans l’attente d’une réponse de votre part.

        A ce jour, je n’ai reçu aucune réponse de CQFD et mon démontage des « arguments » de Fini les Concessions n’a toujours pas été publié... et le post manipulateur de Fini les Concessions est quant à lui, toujours bien en place.

        Pour ceux que ça intéresseraient et qui voudraient se faire un avis par eux-mêmes, vous pouvez lire sur le forum de Reopen mes critiques à l’article de CQFD et mes réponses publiées (et non publiées) à Marie-Anne Boutoleau et Fini les Concessions :
        http://forum.reopen911.info/t14930-...

        @ Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine :

        1. Comment jugeriez-vous la démonstration de FLC ? (imparable ? rigoureuse ? fausse ? manipulatoire ? ...)

        2. Comme aucun commentaire apportant la contradiction à cette « démonstration » de FLC n’a été jugé digne d’être publié, les lecteurs de CQFD sont invités à penser que celle-ci est imparable : peut-on alors parler de manipulation de la part de CQFD ?

        Zorg

        • mercredi 30 mars 2011 à 12h37, par Marie-Anne Boutoleau

          Vous avez l’air d’un sacré spammeur, vous ! Pas étonant que CQFD en ait eu marre et n’ait pas eu envie de laisser noyer le débat sous son article par vos multiples commentaires sur le 11 septembre.

          Sur Loose Change et ses accointances feufas (je suppose que vous lisez l’anglais) :

          - http://screwloosechange.blogspot.com/2006/05/who-is-american-free-press.html
          - http://screwloosechange.blogspot.com/2006/05/more-on-american-free-press.html
          - Dans un « Jeudi investigation » diffusé sur Canal + (horrible chaîne vendue au « nouvel ordre mondial ») le 24 avril 2008, on pouvait voir les auteurs de Loose Change revendiquer la parenté.

          Sur le fond :

          - D’une part Article 11 n’est pas CQFD et n’a pas vocation à recevoir vos plaintes à ce journal, sans compter que votre intervention est ici hors sujet.

          - D’autre part sur le 11 septembre, outre ce que j’ai déjà dit ailleurs, je vais vous exprimer le fond de ma pensée sur l’aspect politique de la question, car j’ai bien l’impression que vous surévaluez beaucoup trop cette question par rapport aux autres. Or, combien même une enquête sérieuse (pas les vôtres) mettrait à mal celle menée par le gouvernement des Etats-Unis sur le sujet, pouvez-vous me dire par quel miracle elle changerait quoique ce soit à la face du monde et aux rapports de domination ? Ce n’est pas sérieux...

          Je vais le redire : avec cette histoire de 11 septembre et en l’absence de toute critique sociale, vous ne pourrez que taper à côté et ne parviendrez jamais à changer quoique ce soit à l’ordre social, faute d’avoir clairement désigné une cible pertinente (c’est-à-dire non un quelconque « complot » mais les rapports de domination et les mécanismes qui les sous-tendent).

          Maintenant, si vous avez du temps à perdre, je vous souhaite bon amusement.

          • Marie-Anne Boutoleau a écrit :
            « Vous avez l’air d’un sacré spammeur, vous ! Pas étonant que CQFD en ait eu marre et n’ait pas eu envie de laisser noyer le débat sous son article par vos multiples commentaires sur le 11 septembre. »

            Un peu facile, non ?
            Je vous rappelle à tout hasard que l’article de CQFD portait sur le « conspirationnisme » (cet « anticapitalisme des imbéciles ») et que mon 1er post (fort court) vous demandait à vous qui trouviez « la version officielle des attentats du 11 septembre critiquable et peu sérieuse » si on pouvait douter de cette thèse officielle sans être taxé de « conspirationnisme ».
            A cela, vous avez répondu « qu’en réalité, [je faisais] un peu plus que m’interroger » et vous avez mentionné le film Screw Loose Change (censé démonter Loose Change) et donné un lien de Conspiracy Watch (censé révéler nos méthodes d’« enquête »).

            Premièrement, vous n’aviez donc pas répondu à ma question, à savoir : peut-on douter de cette thèse officielle sans être taxé de « conspirationnisme » ? (je vous invite donc à répondre à présent)

            Deuxièmement, vous avez esquivé cette question en m’accusant d’avoir plus que des doutes. Il s’agit là d’une accusation gratuite et surtout sans preuve qui n’a que pour but de me distancier de vous en faisant de moi un « conspirationniste » qui aurait des certitudes alors que vous, vous n’auriez que des doutes.

            Or, j’estime (et je pense être mieux placé que vous pour le savoir ) que je n’ai pas de certitudes sur le 11 septembre si ce n’est que la thèse officielle est bien bancale et que les médias ont fait un travail lamentable dans la couverture de ce dossier.
            J’avais donc répondu aux différents points de votre post et vous invitais à prouver vos accusations contre moi MAIS la modération de CQFD n’a pas jugé opportun de publier mes posts, vous dispensant ainsi d’avoir à étayer vos accusations à mon égard.

            Ne pas laisser une personne répondre aux accusations infondées lancées à son égard, vous appelez ça comment ?
            Modération ? Censure ? Malhonnêteté intellectuelle ?
            Ah mais non, j’oubliais : c’est moi le fautif puisque je fais je suis un serial spammeur...

            • samedi 2 avril 2011 à 19h06, par Marie-Anne Boutoleau

              Il suffit de lire le forum de Reopen pour voir à quel point en effet, vous êtes un spammeur : sans compter les nombreux commentaires, vous avez harcelé CQFD et le CFC-BAP par mail en hurlant à la censure. C’est fatiguant, à la fin. Pour le reste, je vais vous le dire : je partage les analyses du CFC-BAP, ça vous va ? Et je ne suis pas modératrice chez CQFD. Quant au reste, j’ai déjà répondu, ainsi que le CFC-BAP, ici-même et chez CQFD. Donc maintenant ça suffit, d’autant que le 11-septembre n’est vraiment pas le sujet qui nous occupe ici. Après, il n’est pas exclu qu’un jour ou l’autre, moi ou d’autres écrivions un article sur la mouvance Reopen, We Are Change, etc., leurs réseaux et leurs accointances douteuses.

              • Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                « Il suffit de lire le forum de Reopen pour voir à quel point en effet, vous êtes un spammeur : sans compter les nombreux commentaires, vous avez harcelé CQFD et le CFC-BAP par mail en hurlant à la censure. »

                « les nombreux commentaires » ???
                Vous parlez là des DEUX commentaires que j’ai publiés sur CQFD ? :lol :
                A moins que ce soient les QUATRE commentaires que CQFD a censurés ? :lol :

                Et j’ai donc « harcelé » CQFD et le CFC ? :lol :

                Un passage d’un mail envoyé à CQFD :

                "Maintenant, si vous trouvez que mes derniers messages postés dérogent à vos règles de la modération alors indiquez moi les passages litigieux que je puisse les reformuler mais ne laissez pas croire à ceux qui lisent les commentaires que Fini les Concessions a réussi à démontrer que moi ou ReOpen911 serait lié à l’extrême-droite : c’est abject !
                Laissez donc vos lecteurs décider par eux-mêmes si mon démontage des arguments de Fini les Concessions est solide ou non...
                En refusant de publier mes réponses, vous tronquez le débat
                ."

                Question 1 : Ma demande à CQFD de m’indiquer les passages de mes messages qui contreviendraient à leur règles de modération afin que je puisse les corriger vous parait saugrenue, exagérée, extrémiste ?

                Question 2 : La libertaire que vous êtes ne pense pas que les lecteurs de CQFD sont assez grands pour décider par eux-mêmes si mes démontages de vos arguments et de ceux de Fini les Concessions sont solides ou non ?

                Vous avez écrit :

                « Pour le reste, je vais vous le dire : je partage les analyses du CFC-BAP, ça vous va ? »

                Quant CFC écrit (pour répondre à ma remarque qu’il a donné un lien de Conspiracy Watch) :

                « C’est le b-a ba de la critique que de savoir trier ses sources, les recouper, bref : trier le bon grain de l’ivraie. Et ce n’est pas parce qu’un site s’appuie sur des sources douteuses certaines fois qu’il le fait en permanence et que cela jette le discrédit sur l’ensemble de son contenu. Vous qui prétendez porter un regard critique sur le monde devriez savoir cela. »

                Et que juste avant ce même CFC avait écrit :

                « Il va aussi falloir nous expliquer pourquoi le site de ReOpen911 a des liens vers Questions critiques ou Mondialisation.ca »

                Question 3 : Vous ne voyez pas là une légère contradiction dans les propos de CFC ?

                Question 4 : Par ailleurs, puisque vous partagez les analyses du CFC, j’aimerai savoir comment vous pouvez reprocher aux auteurs de Loose Change d’avoir utilisé comme source des articles d’American Free Press (où il n’y a rappelons le AUCUNE trace d’antisémitisme) alors que selon CFC (et vous donc) :

                « Et ce n’est pas parce qu’un site s’appuie sur des sources douteuses certaines fois qu’il le fait en permanence et que cela jette le discrédit sur l’ensemble de son contenu. Vous qui prétendez porter un regard critique sur le monde devriez savoir cela. »

                Vous avez écrit :

                « Donc maintenant ça suffit, d’autant que le 11-septembre n’est vraiment pas le sujet qui nous occupe ici. »

                Mais vous avez raison : le sujet n’est pas ici le 11 septembre en lui-même mais plutôt comment des personnes qui ont une grille de lecture pré-établie et qui face à une remise en question de leur dogme (à savoir remise en question du 11 09 = conspirationnisme) refusent de répondre aux objections de leurs contradicteurs et préfèrent dépenser toute leur énergie à les discréditer en les taxant d’antisémitisme...

                Vous avez écrit :

                « Quant au reste, j’ai déjà répondu, ainsi que le CFC-BAP, ici-même et chez CQFD. »

                Non, vous n’avez pas répondu à mes posts censurés par CQFD (et je le précise sans « hurler ») mais vous pouvez vous rattrapez en y répondant là :

                http://forum.reopen911.info/t14930-quand-cqfd-censure.html

                Vous avez conclut par :

                « Après, il n’est pas exclu qu’un jour ou l’autre, moi ou d’autres écrivions un article sur la mouvance Reopen, We Are Change, etc., leurs réseaux et leurs accointances douteuses. »

                Incroyable...
                Vous auriez fait des ravages du temps du maccarthysme...

                Et si au lieu de menacer, vous répondiez tout simplement aux quatre questions que je vous ai posées dans ce post ?

                • samedi 2 avril 2011 à 21h27, par Marie-Anne Boutoleau

                  Encore une fois : je ne suis pas le CFC-BAP, je ne suis pas CQFD, ce n’est donc pas à moi de répondre à ces questions.

                  Cela fait plusieurs jours que je réponds aux contributeurs de ce forum avec beaucoup de patience, là je commence à fatiguer et j’ai mieux à faire que de répondre à vos injonctions.

                  La discussion est close.

                  • Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                    « Encore une fois : je ne suis pas le CFC-BAP, je ne suis pas CQFD, ce n’est donc pas à moi de répondre à ces questions. »

                    Vous n’êtes pas CQFD mais vous une collaboratrice de CQFD.
                    Vous n’êtes pas CFC-BAP mais vous partagez les analyses de CFC-BAP.

                    Mais de toutes façons, mes deux premières vous sont adressées à VOUS et à personne d’autre.

                    Vous n’êtes pas habilitée à donner votre propre opinion ?

                    Pour rappel :

                    Question 1 : Ma demande à CQFD de m’indiquer les passages de mes messages qui contreviendraient à leur règles de modération afin que je puisse les corriger vous parait saugrenue, exagérée, extrémiste ?

                    Question 2 : La libertaire que vous êtes ne pense pas que les lecteurs de CQFD sont assez grands pour décider par eux-mêmes si mes démontages de vos arguments et de ceux de Fini les Concessions sont solides ou non ?

                    Quant aux 3e et 4e questions, votre prétexte de dire que vous n’êtes pas le CFC-BAP, est d’autant plus inadéquat que vous avez écrit il y a quelques instants « je partage les analyses du CFC-BAP ».
                    Vous êtes donc parfaitement apte à répondre aux questions 3 et 4.

            • samedi 2 avril 2011 à 20h14, par Marie-Anne Boutoleau

              Je n’ai pas que ça à faire, mais de toutes façons il y a clairement des posts chez vous plus que complaisants avec Soral et d’autres (voir les commentaires du CFC-BAP chez CQFD) qui ne suscitent pas vraiment de protestations. En plus, si j’en crois votre page de liens, ça ne vous dérange pas de faire la promotion de Mondialisation.ca, le Réseau Voltaire ou le délirant Jean-Pierre Petit (qui n’est pas un faf, mais juste un illuminé). La question que nous posons au Grand soir se pose donc pour vous aussi.

              Pour le reste, je ne vois pas pourquoi j’irai répondre à vos questions sur un forum hostile, d’autant que ce serait encore lui apporter trop de crédit.

              Mes réponses, vous les avez ci-dessus et chez CQFD, et je suis au regret de vous annoncer que vous devrez vous en contenter. Après, libre à vous d’aller les copier-coller dans vos forums.

              • Marie-Anne Boutoleau désinforme en écrivant :

                « Je n’ai pas que ça à faire, mais de toutes façons il y a clairement des posts chez vous plus que complaisants avec Soral et d’autres (voir les commentaires du CFC-BAP chez CQFD) qui ne suscitent pas vraiment de protestations. »

                Non mais quel toupet (on croirait lire du Stéphane Malterre) !
                Quel aplomb dans le mensonge !!!!

                Je vous ai indiqué (à plusieurs reprises) le lien de la discussion sur le forum de ReOpen dans lequel j’avais copié ma réponse (censuré par CQFD) au commentaire manipulateur de CFC et vous, vous faites comme si de rien n’était ?

                Voici donc un passage du post censuré dans lequel je démontais le mensonge de CFC sur le soit-disant manque d’esprit critique des membres de ReOpen au sujet de Soral :

                Vous dites que ça « ne brille pas par l’esprit critique ».
                Bon, allons voir ça :

                Précisons pour commencer que le topic s’intitule « Alain soral et le 911 », qu’il a été ouvert en mai 2008 et qu’il porte sur des propos de Soral écrit dans son livre « L’Abécédaire de la bêtise ambiante » écrit en mars 2003.

                Post 3 (de Fedup) :
                « Bref, de la philosophie de comptoir de rade de banlieue qui se fout de la gueule de celle des brasseries du Marais »

                Post 7 (de michelangela) :
                "Non seulement il ne l’a remet pas en cause mais carrément l’accrédite. Le pauvre petit intellectuel autorisé par Marx selon ses dires à frayer avec l’extrême droite, la libération du prolétaire par le STO, nouveau développement de la raison sociale dans l’histoire selon A.Soral : c’est L. Parisot qui est aux anges, n’a pas encore compris qu’il n’y a pas meilleur camarade de lutte pour instaurer le N.O.M au milliardaire Texan que le milliardaire Yéménite.
                Comme le dit très justement Fedup nous avons le droit à de la philosophie de comptoir mais aussi et surtout à de braves gens comme Soral qui avec BHL, Glücksmann, etc... s’entendent comme larrons en foire où chacun joue son rôle dans le drame en 3 actes intitulé « LE Grand Masse Sacre ! ».
                Se référer à Soral c’est le meilleur moyen de faire couler ReOpen911 et... à pic !"

                Post 11 (de Reno) :
                "J’ai honte pour le mouvement...encore sad
                On a faillit me vilipender quand j’ai osé demander pourquoi on en voulait a Besancenot et on voit toujours (certains voient toujours, pardon) en Soral l’homme providence...
                Beurk, ca sent l’faux derch’... ah..c’est Soral..."

                Post 12 (de Olivier - membre actif asso) :
                « Quand Soral,le »philosophe",fait de la psychologie à 2 balles sur le physique de ses détracteurs.Vous retrouverez tout le champs lexical utilisé par ses groupies...
                http://www.dailymotion.com/relevance/se … ice-g-dant "

                Post 13 de Riff Raff - membre actif asso) :
                « reno a écrit : »on voit toujours (certains voient toujours, pardon) en Soral l’homme providence...« _ Certains seulement... »

                Post 16 (de Samaouste) :
                « Dantec et Soral ...deux pattes d’une même bête ... »

                Post 17 (de Olivier - membre actif asso) :
                "Quand on a la prétention d’être un intellectuel et un philosophe (selon ses dires,sans tribunes),a-t-on le droit d’argumenter sur la taille du sexe ainsi que l’acnée de son contractideur ?Est-ce vraiment serieux ?
                En se posant devant une caméra,quelques temps après les propos de Dantec (Même si ils sont horribles),ne devrait-il pas avoir le recul (justement intellectuel) ainsi que l’arsenal réthorique du juste afin de ridiculiser son agresseur.Surtout que Dantec n’a pas franchement commencé.
                De plus,cette mascarde théatralisée (Observer les photos et bouquin derrière) s’appelle « MEA CULPA »,ce garçon doit être plutôt incendiaire quand il ne s’excuse pas ?"

                Post 23 de Reno :
                [en réponse à la phrase "De quoi t’as honte ? On parle d’un texte ...
                Il t’en faut peu didont."]
                « Honte que régulièrement ce bonhomme fasse la »une" de notre rubrique interne... et jamais en étant trop critiques en effet.
                On aime a dire de lui qu’il a la verve, qu’il a proposé à Besancenot de se....battre a mains nues (waouhhh... kikitoudur), mais bon, le style comme le personnage reste puant.
                Et je ne semble pas être le seul a penser cela.
                M’enfin comme tu dis, ce n’est qu’un texte qu’on étudie là...
                Bref, je ne vas pas m’étendre plus sur le sujet car on sait tous comment ca finit, en revanche comptez sur moi pour signaler par un message toute nouvelle intrusion de Soral dans le site."

                Post 25 (de Olivier - membre actif asso) :
                « Il faut absolument regarder la vidéo et surtout écouter ses propos (C’est pas facile les deux en même temps wink ),Ed,c’est Soral qui est vicieux. »

                Post 26 (de Reno) :
                [En réponse à l’attaque " j’ai tendance à croire que ce type d’attaque contre Soral sont clairement provo.]
                "Et moi que ce genre de réponse est franchement pro FN.
                J’admet, les deux phrases la mienne comme la tienne sont nulles.
                En espérant que ca te sautera aux yeux..."

                Bref, ça continue comme ça sur deux pages...

                Affirmer comme vous le faites que « le moins que l’on puisse dire c’est que ça ne brille pas par l’esprit critique » sous-entendant par là que les analyses de Soral (celles qui ne concernent pas le 11 09) seraient bus comme du petit lait par les membres de ReOpen911 est particulièrement malhonnête de votre part.

                Et c’est d’autant plus malhonnête, que par ailleurs, on ne parle même pas des adhérents de l’association de ReOpen911 ou du bureau de l’asso mais de participants au forum de ReOpen911 qui est ouvert à tous du moment qu’on en respecte les règles de la modération. Vous voudriez qu’on bannisse ceux dont on ne partagerait pas les propos ?

                Et enfin c’est d’autant d’autant plus malhonnête que lorsqu’on lit les propos de ceux qui défendent Soral, on s’aperçoit qu’ils ne défendent pas les diverses prises de positions de Soral sur l’immigration, sur les banlieues, sur les homos mais qu’ils défendent l’idée que le mouvement puisse accepter en son sein tous ceux qui contestent la thèse officielle.

                Le post 31 de Edward montre bien ce point de vue :
                "Chacun est libre de ses opinions politiques, ce n’est pas le problème. Seulement, il faudrait réfléchir de manière apolitique, dans le cadre du mouvement, et pas en fonction de nos convictions personnelles.
                Parceque défendre Monsieur X qui nous insulte et attaquer Monsieur Y qui nous est favorable, ce n’est pas très logique ca ressemble plus à un jugement de militant politique qu’à un membre d’un mouvement qui met la politique de côté afin de faire avancer un objectif commun."

                Bref, je ne vois guère là d’adhésion aux idées extrémistes de Soral mais une divergence d’opinion au sujet de ce qu’un mouvement comme le nôtre peut accepter ou non... On est bien loin là de vos sous-entendus.

                Ami(e) libertaire qui lirait ces lignes et serait choqué(e) par les méthodes de Marie-Anne Boutoleau ou du collectif Fini les Concessions , je vous invite à lire l’ensemble des posts censurés par CQFD et qui pourtant ne faisaient qu’apporter la contradiction aux argumentations de MAB et FLC :

                http://forum.reopen911.info/t14930-quand-cqfd-censure.html

          • Marie-Anne Boutoleau a écrit :
            « D’une part Article 11 n’est pas CQFD et n’a pas vocation à recevoir vos plaintes à ce journal, sans compter que votre intervention est ici hors sujet. »

            Hors sujet, hors sujet...
            En même temps, c’est vous qui avez donné le lien de cet article de CQFQ en écrivant :
            « Sur le »guilt by association" (que nous oppose régulièrement Bricmont), sur la mouvance conspirationniste et les problèmes qu’elle pose (tant d’un point de vue théorique que du point de vue de ses accointances avec les fafs), j’ai déjà longuement répondu sur les forums de CQFD et vous y renvoie donc :
            http://www.cqfd-journal.org/Les-inf...."

            Puisque vous avez donné ce lien pour étayer vos propos et puisque vous êtes une des collaboratrices de ce journal, il m’apparait donc légitime de vous questionner au sujet de cette « modération » de CQFD à mon égard.

            Quant au collectif FLC, il accusa ReOpen d’accointances avec l’extrême-droite et ce à l’aide d’un argumentaire pour le moins boiteux. Et là encore CQFD censura ma réponse qui démontait cette pseudo-démonstration.
            Puisque CQFD n’a jamais daigné répondre à mes mails les questionnant sur les raisons de cette censure, je me suis dit que vous seriez intéressez, en tant que collaboratrice de ce journal, de savoir que CQFD avait censuré mes réponses à votre post.

            Mais si vous estimez que c’est mon propos est HS, je vous invite à répondre aux messages qui vous étaient destinés sur le forum de ReOpen où j’ai copié-collé l’intégralité de mes posts modérés sur CQFD :

            http://forum.reopen911.info/t14930-quand-cqfd-censure.html

            Et rassurez-vous, sur ReOpen vos messages seront publiés à la condition qu’ils ne contreviennent pas à ce principe de base :

            « Aucun propos raciste, antisémite, xénophobe, homophobe, misogyne, à caractère fasciste ou propos et contenu à caractère pornographique ne sera toléré. Aucune opinion religieuse ou anti-religieuse n’est acceptée. Le langage SMS est à proscrire. Soyez courtois et polis. Ni insultes ni menaces. Même si vos opinions divergent, ce n’est pas une raison pour être agressif. Les conflits entre membres sont à régler par Message Privé. »

            PS : mon petit doigt me dit que plutôt de venir sur notre forum pour répondre à mes messages vous allez vous lancer dans une recherche pour essayer trouver un post (parmi les 235269) qui contreviendrait aux règles de modération du forum de ReOpen. ;)

          • dimanche 3 avril 2011 à 00h49, par Zorg

            Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            "Sur Loose Change et ses accointances feufas (je suppose que vous lisez l’anglais) :
            http://screwloosechange.blogspot.co...
            http://screwloosechange.blogspot.co...

            Dans un « Jeudi investigation » diffusé sur Canal + (horrible chaîne vendue au « nouvel ordre mondial ») le 24 avril 2008, on pouvait voir les auteurs de Loose Change revendiquer la parenté."

            Je suis épaté par votre aplomb à oser vous servir comme élément de démonstration ce « Jeudi investigation » diffusé sur Canal + le 24 avril 2008 alors que je vous ai donné il y a déjà trois jours le lien de la discussion sur le forum de ReOpen dans lequel j’avais copié ma réponse à un de vos posts publié sur CQFD et qui vous indiquait que j’avais réalisé moi-même le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » qui justement démontait les « arguments » de ce reportage de canal+.

            Extraits de ce message que je vous avais écrit sur CQFD :

            Cette accusation récurrente faite aux auteurs de LC de reprendre les « thèses » d’American Free Press vient du reportage « Rumeur, intox : les nouvelles guerres de l’info » de Stéphane Malterre diffusé en avril 2008 sur canal+ dans le cadre de l’émission Jeudi Investigation.

            Je pourrais vous écrire des pages et des pages sur les contre-vérités, manipulations, omissions et autres amalgames grossiers contenus dans ce reportage de canal+ mais je préfère vous inviter à visionner le documentaire que j’ai réalisé à ce sujet :
            http://www.dailymotion.com/video/xag646_11-septembre-un-jeudi-noir-de-linfo_news

            A la sortie de mon documentaire voici ce que j’avais écrit en destination des journalistes :

            Nous attendons à présent des journalistes qu’ils visionnent et comparent notre documentaire avec celui de canal+ et qu’ils déterminent en toute objectivité lequel de ces deux documentaires manipule les gens.
            Nous attendons de ces journalistes qu’ils cessent d’utiliser les armes de la calomnie, du dénigrement ou de l’amalgame comme seul argumentation contre ceux qui mettent en avant les incohérences de la thèse officielle.
            Nous attendons d’eux qu’ils étudient enfin ces incohérences, coïncidences et autres points troublants de la thèse officielle sans parti pris, sans préjugé.

            Je vous retourne donc la question : lequel de ces deux documentaires manipule les gens ?
            « Un Jeudi Noir de l’Information » ou celui diffusé par canal+ ?

            Vous ne trouvez que c’est un peu limite de me ressortir ce « reportage » de canal+ alors que je vous avais invité à visionner le travail que j’avais réalisé sur cette œuvre de propagande ?

            Enfin bon, passons...

            Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            « D’autre part sur le 11 septembre, outre ce que j’ai déjà dit ailleurs, je vais vous exprimer le fond de ma pensée sur l’aspect politique de la question, car j’ai bien l’impression que vous surévaluez beaucoup trop cette question par rapport aux autres. Or, combien même une enquête sérieuse (pas les vôtres) mettrait à mal celle menée par le gouvernement des Etats-Unis sur le sujet, pouvez-vous me dire par quel miracle elle changerait quoique ce soit à la face du monde et aux rapports de domination ? Ce n’est pas sérieux... »

            Voici un passage d’un de mes deux mails envoyé à l’équipe de rédaction suite à leur refus de publier mes posts :

            Je pense pour ma part que l’étude du 11 septembre permet de découvrir de nombreux sujets connexes qu’on n’aurait pas forcément étudié autrement (impérialisme, propagande, peak oil, médias, terrorisme d’état, lobby pétrolier, lobby militaro-industriel, rôle des experts, rôle des journalistes...)
            Je pense donc qu’au lieu de détourner les gens des vrais problèmes, le 11 septembre est au contraire une « opportunité » de les amener à prendre conscience de l’envers du décor de nos démocraties.

            Par exemple, le traitement médiatique du 11 septembre est si caricatural qu’il ne peut qu’aider les citoyens à prendre conscience du rôle de chiens de garde des journalistes.

            Mais apparemment pour vous, il est plus commode de m’insulter, de me calomnier en me taxant de « conspirationniste », en sous-entendant que je serai un peu faf vu que je suis membre de ReOpen...

            Pas un seul instant, il ne vous vient à l’esprit que je puisse être sincère dans ma démarche et que je vois dans le 11 septembre une occasion de montrer les dérives des systèmes capitaliste, oligarchique et médiatique de nos sociétés dites démocratiques.

            Je me permets de vous donner un petit extrait d’un récent article de Bruno Fay publié sur Rue89 et qui (enfin) dénonce l’amalgame conspirationniste égale antisémite :

            "Amalgame conspirationniste = antisémitisme
            Un « autre travers », écrit-il, « qui caractérise la plupart des ouvrages consacrés au conspirationnisme consiste […] à tout voir à travers le prisme de l’antisémitisme ». Parmi ces chercheurs spécialistes de l’amalgame, Pierre-André Taguieff :
            « Laisser entendre que les mouvements conspirationnistes post-11-Septembre sont essentiellement animés par l’antisémitisme, c’est une fois encore confondre la partie et le tout.
            C’est procéder à un amalgame entre une minorité d’extrémistes, obsédés depuis longtemps par la haine des juifs, et des centaines de millions de personnes, aux Etats-Unis et en Europe, troublées par l’attitude du gouvernement américain et les liens avérés entre la famille Bush, l’Arabie Saoudite et le clan Ben Laden. […]
            Au cours de mes entretiens, j’ai même entendu l’un des adeptes de Pierre-André Taguieff me dire que, si les militants de ReOpen911 n’évoquent jamais la thèse du complot juif, c’est qu’ils avancent masqués pour mieux dissimuler leur antisémitisme profond. C’est le complot dans le complot. »"

            Qu’en pensez vous ?

            « Laisser entendre que les mouvements conspirationnistes post-11-Septembre sont essentiellement animés par l’antisémitisme, c’est une fois encore confondre la partie et le tout. »

            ça vous parle ?

            J’arrêterai ce post avec un second passage du mail que j’avais envoyé à l’équipe de rédaction (et dont je n’ai jamais reçu de réponse) :

            Alors que vous revendiquez une critique sans concession du système et de ses médias, vous reprenez à votre tour sans aucun recul ces mêmes anathèmes lancés par les journalistes pour nous discréditer : vous avez totalement intégré cette vision caricaturale des sceptiques et n’envisagez pas un instant que celle-ci puisse être trompeuse.

            Plutôt que de remettre en question vos préjugés, vous préférez vous rassurer en persévérant dans la caricature la plus grossière. Et quand un internaute vient présenter une image des sceptiques qui ne cadre pas votre conception pré-établie de ce qu’est un « conspirationniste » et qu’il apporte une réfutation argumentée aux accusations fallacieuses de liens entre ReOpen911 et extrême-droite, alors vous censurez cette réponse laissant ainsi croire à vos lecteurs que ces accusations sont fondées...

            Sincèrement

        • mercredi 30 mars 2011 à 15h26, par un-e anonyme

          quoiqu’il en soit, cette conférence a été appréciée chez Reopen : http://forum.reopen911.info/p235332-24-09-2010-21-21-09.html#p235332

        • jeudi 31 mars 2011 à 02h06, par Marie-Anne Boutoleau

          On pourrait ajouter que même si les extraits d’American Free Press diffusés par les instigateurs de Loose Change ne sont pas antisémites en tant que tels, le simple fait de faire la promotion dans un film de ce type de média antisémite revient à s’en faire complice, surtout quand le film est aussi largement diffusé.

          D’autre part, le fait qu’American Free Press se soit emparé de cette thématique du « complot » du 11 septembre est très logique et même intimement lié à son antisémitisme, puisque ce média a toujours été conspirationniste, promouvant à longueur de pages la thèse du « complot juif ».

          Or, il ne faut pas oublier que parmi les premières théories conspirationnistes ayant émergé au sujet du 11 septembre, il y a justement celle selon laquelle ce serait Israël et les Juifs qui auraient ourdi les attentats, au point que tous les Juifs travaillant dans les tours se seraient absentés ce jour-là. Devinette : quel journal a le premier développé cette thèse, en même temps qu’il « enquêtait » sur les aspects « techniques » de l’affaire ? American Free Press, pardi !

          Une telle thèse aurait pourtant à elle seule dû suffire à jeter le doute sur tous les autres aspects du problème développés par ce journal, mais pas pour les réalisateurs de Loose Change et leurs fans, qui s’enferrent dans leurs certitudes en cherchant à nous faire croire que le traitement fait par American Free Press du 11 septembre est totalement indépendant des thèses antisémites qu’il développe par ailleurs.

          • Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            « On pourrait ajouter que même si les extraits d’American Free Press diffusés par les instigateurs de Loose Change ne sont pas antisémites en tant que tels (...) »

            Aaaah, on progresse...

            En effet, le 17 février sur CQFD, vous écriviez :

            « Sauf qu’en réalité, vous faites un peu plus que vous interroger. Il y a d’ailleurs des analyses qui démontent votre propagande, qui n’a rien à envier à celle des officiels américains : par exemple le film Screw Loose Change, qui démonte Loose Change (film qui d’ailleurs se base sur les thèses et documents diffuser par le journal d’extrême droite American Free Press). »

            Il est donc incorrect d’affirmer comme vous le fîtes que Loose Change se base sur des thèses véhiculées par le journal d’extrême droite American Free Press.

            Vrai ou faux ?

            Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            « (...) le simple fait de faire la promotion dans un film de ce type de média antisémite revient à s’en faire complice, surtout quand le film est aussi largement diffusé. »

            Si j’utilise dans un de mes posts un article du Figaro cela signifie t-il pour autant que j’en fais la promotion. Non, je me sers des éléments que j’y ai trouvés et que je juge intéressant (à tord ou à raison).
            Ni plus ni moins. Quant à l’argument de la diffusion massive qui impliquerait une plus grande responsabilité des auteurs de LC, vous pensez sérieusement que cette bande d’ados boutonneux (comme les décrivirent pas mal de médias mainstreams) savaient un seul instant que leur docu allait devenir le blockbuster d’internet avec plus de 100 millions de téléchargement ?

            Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            « D’autre part, le fait qu’American Free Press se soit emparé de cette thématique du »complot« du 11 septembre est très logique et même intimement lié à son antisémitisme, puisque ce média a toujours été conspirationniste, promouvant à longueur de pages la thèse du »complot juif".

            D’accord avec vous : c’est parfaitement logique, il n’est guère étonnant que des antisémites et des négationnistes voient dans le 11 septembre une occasion de plus de crier au grand complot juif.
            La question est de savoir si ces énergumènes sont représentatifs ou non du mouvement pour la réouverture d’une enquête sur les attentats du 11 septembre.

            Marie-Anne Boutoleau a écrit :

            « Or, il ne faut pas oublier que parmi les premières théories conspirationnistes ayant émergé au sujet du 11 septembre, il y a justement celle selon laquelle ce serait Israël et les Juifs qui auraient ourdi les attentats, au point que tous les Juifs travaillant dans les tours se seraient absentés ce jour-là. Devinette : quel journal a le premier développé cette thèse, en même temps qu’il »enquêtait« sur les aspects »techniques« de l’affaire ? American Free Press, pardi ! »

            Je ne le savais pas. Je croyais que cette rumeur à la con (qui avait dénoncé dès mars 2002 par Meyssan dans son livre « l’Effroyable Imposture ») provenait en fait d’un journaliste qatari.
            Vous pouvez sourcer ?

            • samedi 2 avril 2011 à 23h34, par Marie-Anne Boutoleau

              Vrai ou faux ?

              Faux, puisque c’est American Free Press qui le premier publiciser les thèses conspirationnsites sur le 11-septembre, antisémites ou non.

              Ce sera tout ?

              • dimanche 3 avril 2011 à 01h10, par Zorg

                Vous pouvez prouver que ce journal est le premier à avoir publiciser les thèses conspirationnistes sur le 11-septembre ? C’est fort possible mais je l’ignorais. Un lien ?

                Quand vous écrivez que Loose Change est un film qui se base sur les thèses diffusées par un journal d’extrême droite, il n’est évidemment pas sous-entendu que Loose Change imputerait les attentats au Mossad (comme le prétend l’AFP) ou diffuserait des thèses antisémites ou d’extrême-droite ?

                Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                « Ce sera tout ? »

                Vous avez omis de répondre à la dernière question de mon précédant post :

                Pour rappel, vous aviez écrit :

                « Or, il ne faut pas oublier que parmi les premières théories conspirationnistes ayant émergé au sujet du 11 septembre, il y a justement celle selon laquelle ce serait Israël et les Juifs qui auraient ourdi les attentats, au point que tous les Juifs travaillant dans les tours se seraient absentés ce jour-là. Devinette : quel journal a le premier développé cette thèse, en même temps qu’il »enquêtait« sur les aspects »techniques« de l’affaire ? American Free Press, pardi ! »

                Ce à quoi j’avais répondu :

                Je ne le savais pas. Je croyais que cette rumeur à la con (qui avait dénoncé dès mars 2002 par Meyssan dans son livre « l’Effroyable Imposture ») provenait en fait d’un journaliste qatari. Vous pouvez sourcer ?

                • dimanche 3 avril 2011 à 02h51, par Marie-Anne Boutoleau

                  AFP n’avait sans doute pas l’exclusivité, c’est vrai.

                  Cela dit, vous êtes très doué pour poser des questions, mais assez peu pour répondre à celles qu’on vous pose, notamment sur le problème politique qu’il y a à promouvoir dans un film un média antisémite (peu importe que les infos retenues soient ou non antisémites en elles-mêmes) lorsqu’on veut nier toute complaisance avec les fascistes ; d’autre part sur le fait que ce combat pour la « vérité » sur le 11-septembre est assez vain, car quand bien même une « vérité » autre que la « vérité » officielle émergerait, il n’y a pas de raison que la face du monde en soit changée et que l’oppression capitaliste qui est à la source des guerres soit mise à mal.

                  Je suis quant à moi persuadée que les historiens sauront faire leur travail quand ils auront accès aux archives, mais que pour le moment, toutes les arguties autour de cette question ne sont que pure perte de temps, en terme d’efficacité politique s’entend.

                  • dimanche 3 avril 2011 à 15h29, par un-e anonyme

                    Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                    « Cela dit, vous êtes très doué pour poser des questions, mais assez peu pour répondre à celles qu’on vous pose, notamment sur le problème politique qu’il y a à promouvoir dans un film un média antisémite (peu importe que les infos retenues soient ou non antisémites en elles-mêmes) »

                    Vous êtes sidérante : je vous ai déjà répondu notamment sur l’emploi galvaudé que vous faites du terme « promotion ». Je vous remets donc le passage en question :

                    « Si j’utilise dans un de mes posts un article du Figaro cela signifie t-il pour autant que j’en fais la promotion. Non, je me sers des éléments que j’y ai trouvés et que je juge intéressant (à tord ou à raison). Ni plus ni moins. Quant à l’argument de la diffusion massive qui impliquerait une plus grande responsabilité des auteurs de LC, vous pensez sérieusement que cette bande d’ados boutonneux (comme les décrivirent pas mal de médias mainstreams) savaient un seul instant que leur docu allait devenir le blockbuster d’internet avec plus de 100 millions de téléchargement ? »

                    Il se trouve qu’il y avait notamment dans les articles d’American Free Press utilisés dans Loose Change des éléments factuels qui questionnaient la pertinence de la thèse officielle et ces éléments pour la plupart n’ont été repris dans aucun autre média.
                    Par exemple, il y avait dans un de ces articles d’AFP une interview de John W. Brown, porte-parole de Rolls Royce, qui affirme que ce moteur retrouvé dans l’enceinte du Pentagone n’appartient pas à un boeing 757-200.
                    Dans ce même article était interrogé des sismologues à propos des relevés sismiques des effondrements des tours jumelles effectués par l’observatoire de Lamont-Doherty de l’université terrestre de Columbia.

                    Je suis d’accord avec vous : les auteurs de LC n’auraient pas dû se servir de cette source mais alors comment auraient-ils pu donner ces éléments (ces interviews de spécialistes) vu qu’on ne pouvait les trouver ailleurs ?

                    Et ce qui compte avant tout, c’est l’information délivrée : est-ce que celle-ci est correcte ou non ?
                    Si l’information est correcte alors on est en droit de s’en servir mais là où je critiquerai les auteurs de LC, c’est qu’ils auraient dû dans ce cas préciser que ce journal par ailleurs pouvait défendre des thèses auxquelles ils n’adhéraient pas.

                    Quand le journal d’extrême-droite Minute avait révélé l’existence de la fille cachée de Mitterrand, aucun média n’a repris l’info. Donc, je suppose qu’à l’époque si des petits jeunes avaient fait un documentaire sur Mazarine Pingeot, vous les auriez alors accusé de véhiculer les thèses d’un journal antisémite et d’en faire la « promotion »...

                    Voici ce que raconte Wikipedia sur AFP (donc ça vaut ce que ça vaut) :

                    American Free Press est un magazine d’actualité américain à la parution hebdomadaire, fondé en 2001 par un ancien rédacteur du journal d’extrême-droite The Spotlight. Le journal, se proclamant « le dernier vrai journal d’informations américain », se déclare populiste et nationaliste et s’oppose à de nombreux choix politiques du gouvernement fédéral, notamment la guerre d’Irak et l’Accord de libre-échange nord-américain. Ses éditoriaux s’opposent également à certains groupes comme le Bilderberg ou l’American Israel Public Affairs Committee. Parmi ses fondateurs et rédacteurs, on peut citer Willis Carto.
                    Le caractère extrêmement varié de ses contributeurs, allant de l’extrême droite à l’extrême gauche, surprend le lecteur européen mais n’étonne pas au pays du premier amendement. L’itinéraire de son fondateur, la présence de publicités pour des maisons d’édition et des livres de groupes extrémistes comme la Nation of Islam, ont fait polémique.
                    En définitive, le magazine se dit exempt de suprémacisme et d’antisémitisme, mais son fondateur continue à éditer par ailleurs un site raciste et antisémite, The Barnes Review.

                    On retrouve là j’ai l’impression la technique de « confusionnisme » présente sur des sites tels que Karmapolis par exemple qui mélange des articles d’auteurs aux horizons très divers.
                    Et bon nombre de leurs lecteurs occasionnels qui suivent tel ou tel sujet ou tel ou tel auteur ne doivent même pas soupçonner qu’on puisse y trouver sur ce même site des articles à l’opposé de leur conviction.
                    Tout ça pour dire, qu’il reste possible que les auteurs de LC (qui étaient des petits jeunots à l’époque) n’aient même pas réalisé qu’AFP soit un journal abritant des fachos.
                    Mais si ils s’en étaient rendu compte alors comme je l’ai précédemment écrit, ils auraient dû le notifier dans leur documentaire.

                    Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                    « d’autre part sur le fait que ce combat pour la »vérité« sur le 11-septembre est assez vain, car quand bien même une »vérité« autre que la »vérité« officielle émergerait, il n’y a pas de raison que la face du monde en soit changée et que l’oppression capitaliste qui est à la source des guerres soit mise à mal. »

                    Mais c’est vraiment incroyable !
                    Lisez-vous au moins les messages que je vous écrit ???

                    Deux heures avant que vous n’écriviez ces lignes, je vous avais déjà répondu sur ce point :

                    Je pense pour ma part que l’étude du 11 septembre permet de découvrir de nombreux sujets connexes qu’on n’aurait pas forcément étudié autrement (impérialisme, propagande, peak oil, médias, terrorisme d’état, lobby pétrolier, lobby militaro-industriel, rôle des experts, rôle des journalistes...) Je pense donc qu’au lieu de détourner les gens des vrais problèmes, le 11 septembre est au contraire une « opportunité » de les amener à prendre conscience de l’envers du décor de nos démocraties.

                    Par exemple, le traitement médiatique du 11 septembre est si caricatural qu’il ne peut qu’aider les citoyens à prendre conscience du rôle de chiens de garde des journalistes.

                    Je poursuivais mon post ainsi :

                    Mais apparemment pour vous, il est plus commode de m’insulter, de me calomnier en me taxant de « conspirationniste », en sous-entendant que je serai un peu faf vu que je suis membre de ReOpen...
                    Pas un seul instant, il ne vous vient à l’esprit que je puisse être sincère dans ma démarche et que je vois dans le 11 septembre une occasion de montrer les dérives des systèmes capitaliste, oligarchique et médiatique de nos sociétés dites démocratiques.

                    Vous avez parfaitement le droit de penser que ma démarche est utopique, naïve ou stupide mais je ne supporte plus toutes vos attaques à mon égard, vos accusations de « conspirationnisme », vos sous-entendu d’être proche de l’extrême-droite. C’est de la diffamation.

                    Admettez-vous au moins qu’il soit possible que je ne sois pas un de ces faf qui tente de faire de l’entrisme et que ma démarche soit sincère, sans arrière-pensée autre que de voir dans le 11 septembre une occasion d’essayer d’intéresser mes concitoyens à des sujets habituellement laissés dans l’ombre (impérialisme, propagande, peak oil, médias, terrorisme d’état, lobby pétrolier, lobby militaro-industriel, rôle des experts, rôle des journalistes...)

                    « Cela dit, vous êtes très doué pour poser des questions, mais assez peu pour répondre à celles qu’on vous pose, »

                    Une nouvelle fois j’ai pris le temps de vous répondre.
                    Ici, c’est VOUS qui refusez de répondre aux question et non le contraire.
                    Ici, c’est vous l’EXPERTE dans l’art d’éviter les questions qui vous gênent.
                    Pouvez-vous me dire à combien de vos questions je n’aurai pas répondu et pouvez-vous me dire à combien de mes questions vous n’avez pas répondu ?
                    N’inversez pas les rôles.

                    Je vous invite donc une nouvelle fois à répondre aux quatre questions que je vous ai posées dans mon message du 2 avril à 21:08.

                    Et si vous prétendez de nouveau que ces questions ne vous concerne pas alors je renvoie à la lecture de mon message du 2 avril à 22:39

                    Enfin, je vous avais invité à visionner le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » que j’ai co-réalisé et qui prétend démontrer que ce reportage de canal+ (dont vous faite la promotion) censé lutter contre la désinformation est en réalité un vecteur de désinformation.

                    Et je vous avais demandé lequel de ces deux documentaires selon vous manipulait les gens ? « Un Jeudi Noir de l’Information » ou celui diffusé par canal+ ?

                    Là encore, pas de réponse...

                    C’est pourtant simple comme question...
                    Tournée autrement, cela donnerait :
                    Est-ce que le réalisateur Stéphane Malterre a menti et manipulé les téléspectateurs de canal+ en travestissant les faits à plusieurs reprises au cours de son reportage ?

                    • dimanche 3 avril 2011 à 15h44, par Marie-Anne Boutoleau

                      « Tout ça pour dire, qu’il reste possible que les auteurs de LC (qui étaient des petits jeunots à l’époque) n’aient même pas réalisé qu’AFP soit un journal abritant des fachos. Mais si ils s’en étaient rendu compte alors comme je l’ai précédemment écrit, ils auraient dû le notifier dans leur documentaire. »

                      Ben s’ils ne sont pas capables de vérifier leur source et que la source est elle-même douteuse (les manipulations d’AFP et ses méthodes de travail sont connues), alors il n’y a pas de raison de prendre au sérieux leur travail.

                      « Admettez-vous au moins qu’il soit possible que je ne sois pas un de ces faf qui tente de faire de l’entrisme »

                      Ca que Reopen attire des gens pas fafs, je veux bien le croire. Ensuite, mes critiques portent non sur votre personne (je ne vous connais) pas mais sur Reopen. Faut pas confondre. A moins que Reopen ne s’incarne en vous ? Il est tout de même difficile de nier que Reopen entre autres lie complaisamment certains sites fafs comme Mondialisation.ca et que certains membres ou sympathisants actifs font preuve plus que de complaisance à l’égard des fafs (les faits sont là, têtus, dans vos forums : j’adore en particulier celui qui veut organiser une diff’ de tracts chez Ayoub) sans que cela semble vraiment porter à conséquence, hormis effectivement quelques protestations de pure forme de la part d’autres membres ou sympathisants.

                      « Enfin, je vous avais invité à visionner le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » »

                      Je le regarderai dès que j’aurais le temps. Cela dit, ma critique ne citait pas l’ensemble du docu de Canal en exemple, mais un court extrait de ce docu soulignant que Loose Change avait puisé une (bonne) partie de ses infos chez AFP. Puisque vous-mêmes reconnaissez ce fait, où est le problème, ou est la manipulation ?

                      • dimanche 3 avril 2011 à 22h28, par un-e anonyme

                        Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                        « les manipulations d’AFP et ses méthodes de travail sont connues »

                        Encore une de vos affirmations que vous êtes incapable d’étayer ?
                        Pour ma part, je ne connaissais pas AFP mais apparemment ce n’est pas votre cas alors il vous sera aisé de démontrer que les manipulations d’AFP et ses méthodes de travail sont de notoriété publique et que donc la majorité des citoyens américains le savait.

                        Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                        Ca que Reopen attire des gens pas fafs, je veux bien le croire. Ensuite, mes critiques portent non sur votre personne (je ne vous connais) pas mais sur Reopen. Faut pas confondre. A moins que Reopen ne s’incarne en vous ?

                        Vous avez la mémoire courte.

                        Dans mon post (non censuré) sur CQFD, je vous avais demandé :

                        "Remettre en cause la thèse officielle implique t-il pour autant adhérer à une quelconque explication alternative ?
                        Ne peut-on pas s’interroger sur certains points troublants sans pour autant s’aventurer à proposer des scénarios explicatifs ?"

                        Ce à quoi vous aviez répondu :

                        > "Sauf qu’en réalité, vous faites un peu plus que vous interroger. Il y a d’ailleurs des analyses qui démontent votre propagande, qui n’a rien à envier à celle des officiels américains : par exemple le film Screw Loose Change, qui démonte Loose Change (film qui d’ailleurs se base sur les thèses et documents diffuser par le journal d’extrême droite American Free Press).
                        Voir aussi ce témoignage concernant vos méthodes d’« enquête » : http://www.conspiracywatch.info/Le-...

                        Et vous avez le culot d’écrire à présent que vos critiques portent non sur ma personne mais sur Reopen ???

                        Votre culot est d’autant plus ahurissant que je vous ai donné à maintes reprises au cours de nos échanges le lien de la discussion sur le forum de ReOpen dans lequel j’avais copié l’ensemble de mes posts adressés à vous et FLC mais censurés par CQFD.

                        Dans mon premier post censuré, je vous écrivais :

                        Vous avez écrit :
                        « Sauf qu’en réalité, vous faites un peu plus que vous interroger. Il y a d’ailleurs des analyses qui démontent votre propagande, qui n’a rien à envier à celle des officiels américains : par exemple le film Screw Loose Change, qui démonte Loose Change »

                        Sur quel élément vous basez-vous pour vous permettre d’affirmer que je fais plus que de m’interroger ?
                        Parce que si je critique la thèse officielle alors je fais parti des « conspirationnistes » ?, alors je partage tous les points développés dans LC ?, alors je pratique de la propagande ?

                        Quand vous écrivez « vous faites un peu plus que vous interroger » : qui est ce « vous » ?
                        S’agit-il de moi personnellement ou ce « vous » désigne t-il l’ensemble du mouvement des sceptiques ? (auquel cas vous le réduisez à un seul bloc où tous les membres seraient du même avis, auraient les mêmes convictions : ne serait-ce pas alors un bel exemple de généralisation, voire de simplification quelque peu caricaturale ?)

                        Vous, vous pouvez écrire que la version officielle des attentats du 11 septembre est « critiquable et peu sérieuse » mais tous les autres qui partagent votre analyse et réclament une nouvelle enquête réellement indépendante sont des conspirationnistes qui font de la propagande, serait-ce cela ?

                        Comme dans tout mouvement de taille importante, il existe des clivages, des scissions, des querelles : certains s’aventurent (voire s’enlisent) dans des scénarios alternatifs et d’autres non, certains ont des certitudes et d’autres non, certains soutiennent la thèse de Meyssan et (beaucoup) d’autres non, certains parlent de thèse MIHOP (participation active d’une partie du gouvernement américain) alors que d’autres privilégient la thèse LIHOP d’un laissé faire délibéré (en bloquant certaines enquêtes du FBI ou de la CIA, en ignorant les multiples avertissements des services secrets étrangers, en programmant de multiples exercices de simulations (aucun des avions détournés ne fut intercepté par la chasse américaine) alors que « tous les signaux étaient au rouge » (dixit le rapport de la commission 911)...

                        Bref, mettre dans le même sac étiqueté « conspirationniste » tous ceux qui militent pour une nouvelle enquête est donc au mieux injustifié.

                        Non seulement vous n’avez jamais répondu à mes remarques mais en plus à présent vous mentez en prétendant que vous avez toujours fait la différence entre moi et ReOpen...

                        Vous enchainez avec :

                        "Il est tout de même difficile de nier que Reopen entre autres lie complaisamment certains sites fafs comme Mondialisation.ca (...)

                        Là encore, la réponse à votre attaque se trouve dans le message (du 20 02 2011) adressé à Fini les Concessions et censuré par CQFD et que j’ai recopié dans le lien de la discussion sur le forum de ReOpen.

                        Vous continuez la diffamation en écrivant :

                        « et que certains membres ou sympathisants actifs font preuve plus que de complaisance à l’égard des fafs (les faits sont là, têtus, dans vos forums : j’adore en particulier celui qui veut organiser une diff’ de tracts chez Ayoub) sans que cela semble vraiment porter à conséquence, hormis effectivement quelques protestations de pure forme de la part d’autres membres ou sympathisants. »

                        Putain, mais c’est hallucinant !!!
                        Vous le faites exprès ou quoi ?

                        Voici donc ce que j’avais répondu à ce sujet à CFC (je ne vous signale plus où lire ce post évidemment censuré par CQFD : vous devez commencer à savoir où il se trouve) :

                        Premièrement, je dois admettre que c’est la bien la 1re fois que j’entends parler de le « Local » et de ce Serge Ayoub dit « batskin ».
                        Et vous dites que l’un des défenseurs de « nos thèses » (je ne reviendrais pas sur ce terme que vous semblez tant apprécié : j’ai déjà écrit là-dessus dans mes précédents posts).
                        Bigres, ça a l’air grave tout ça, mais voyons voir précisément de quoi il s’agit là.

                        Je clique sur le premier lien qui mène vers un article publié dans nos ReopeNews, je cherche les mots :
                         × « local » :RIEN
                         × « Serge Ayoub » : RIEN
                         × « batskin » : toujours RIEN

                        Bon, je me décide à lire l’article en question : je ne vois rien de suspect, au contraire l’article est factuel, précis et se termine sur ces mots :
                        « Si nos détracteurs veulent bien faire le travail de recherche des familles des victimes sur les attentats du 11 Septembre et des « conspirationnistes », peut-être un jour aurons-nous une nouvelle enquête. »
                        http://www.reopen911.info/News/2008/09/12/le-philosophe-le-journaliste-et-le-conspirationniste/

                        Je me dis, voyons voir les commentaires mais toujours rien...

                        Ce n’est qu’en lisant le second lien donné par FLC que je comprends pourquoi cette reopenews a été mis en avant par FLC : j’y reviendrai plus tard.

                        Voyons donc ce que nous apprend ce second lien qui mène au forum de ReOpen911 à la page « Paris et sa région » dans l’espace « groupes locaux » :

                        Post 804 de Bluerider (le 23 09 2010) :

                        Conférence sur le 11 septembre 2001

                        A PARIS
                        Jeudi soir 23 SEPTEMBRE , au Local, conférence sur les interrogations autour du 11 septembre 2001 avec Jacques Kotoujansky…
                        Le Local :
                        92 rue de Javel,Paris 75015
                        Ligne 10 Charles Michel ou Felix Faure Ligne 8
                        vu sur alterinfo, un site qui fleure bon l’extrème droite.... ben oui...... kémiser

                        kémiser = quelle misère
                        C’est plutôt clair, non ?
                        Bluerider via probablement une recherche google sur « 11 septembre » tombe sur cette annonce publiée sur Alterinfo, un site dont le préfixe « alter » est un leurre. Heureusement Bluerider ne s’y est pas laissé prendre et fait part de sa consternation aux autres membres de ReOpen911.
                        Par contre, à l’évidence il ne connaissait pas le lieu « le local » et n’a donc rien écrit dessus.
                        Désolé si contrairement à vous ne nous connaissons pas ce genre de milieux. Franchement, qui à part ceux qui fréquentent ces endroits et ceux qui luttent activement contre ces groupuscules peuvent les connaître ?

                        Que vous vous permettiez donc encore d’écrire « j’adore en particulier celui qui veut organiser une diff’ de tracts chez Ayoub) sans que cela semble vraiment porter à conséquence » en dit (très très) long sur vos méthodes et sur votre intégrité intellectuelle.

                        Preuve que vous racontez n’importe quoi, il n’y a d’ailleurs pas eu de « protestations de pure forme de la part d’autres membres ou sympathisants » étant donné que personne de ReOpen ne connaissait le Local.
                        Le plus dingue, c’est que vous vous sentez obligé de préciser que ces protestations qui n’ont jamais eu lieu étaient « de pure forme » de la part d’autres membres ou sympathisants...

                        Vous terminez en beauté avec :

                        Je le [le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information »]regarderai dès que j’aurais le temps. Cela dit, ma critique ne citait pas l’ensemble du docu de Canal en exemple, mais un court extrait de ce docu soulignant que Loose Change avait puisé une (bonne) partie de ses infos chez AFP. Puisque vous-mêmes reconnaissez ce fait, où est le problème, ou est la manipulation ?

                        Loose Change aurait puisé une (bonne) partie de ses infos chez AFP ?

                        Même entre parenthèses, le terme « bonne » est en trop car il s’agit en effet là d’une des nombreuses intox commises par Malterre dans son documentaire.

                        Voici donc les sources de Loose Change (2nde version) :

                        Sources de presse (24) : American Free Press, Albuquerque Journal, Associated Press, Chicago Tribune, Huston Chronicles, Leader Telegram, Los Angeles Times, National Geographic, Newsday, New York Law journal, People Magazine, People Weekly, Philadelphia Daily News, Pittsburg review, Reuters, San Francisco Chronicles, The Guardian, The Telegraph, The Cairo Times, Times Online, Toronto Star, United Press International, USA Today, Washington Times
                        Sources de télé (10) : 9News, ABC News, Al Jazira, CBS News, CNN Live, Fox News, MSNBC, WCPO TV, WFAA, NBC News
                        Sources officielles (10) : Defense Link, Maison Blanche, Archives déclassifiées, FEMA, Armed Forces Institute of Pathology, FAA, ministère de la justice, rapport de la commission d’enquête, NASA, FBI
                        Sources radio (1) : Wing TV (qui est bien une radio malgré son nom)

                        Question très simple :
                        Le réalisateur Stéphane Malterre ment-il quand il prétend qu’une bonne partie des infos de Loose Change provient d’AFP ?

                        « Puisque vous-mêmes reconnaissez ce fait, où est le problème, ou est la manipulation ? »

                        Faux étant donné qu’il est mensonger de prétendre qu’une bonne partie des infos de LC proviennent d’AFP.
                        Quant à la réponse à votre question, elle se trouve à partir de 29’30.

                        Quand vous aurez eu le temps de visionner le démontage de ce « reportage » de canal+, vous pourrez répondre a ma question (enfin, on peut rêver...) :

                        Est-ce que le réalisateur Stéphane Malterre a menti et manipulé les téléspectateurs de canal+ en travestissant les faits à plusieurs reprises au cours de son reportage ?

                        • lundi 4 avril 2011 à 15h53, par Marie-Anne Boutoleau

                          Encore une de vos affirmations que vous êtes incapable d’étayer ? Pour ma part, je ne connaissais pas AFP mais apparemment ce n’est pas votre cas alors il vous sera aisé de démontrer que les manipulations d’AFP et ses méthodes de travail sont de notoriété publique et que donc la majorité des citoyens américains le savait.

                          Attendez, on parle bien là d’un journal antisémite qui passe son temps inventer des « complots » implicant les Juifs ? Comment voulez-vous qu’un journal qui use en permanence de ce genre de méthode vis-à-vis des Juifs n’en use pas quand il parle du 11 septembre, surtout qu’un de ses chevaux de bataille a justement été le 11-septembre comme complot juif ?

                          Sinon, je constate surtout en discutant avec des partisans de vos théorie que le 11-septembre est une bonne porte d’entrée vers d’autres thèses conspirationnistes et vers tout ce confusionnisme politique que je dénonce par ailleurs, beaucoup plus que vers la critique.

                          • Vous aviez écrit :

                            « Cela dit, vous êtes très doué pour poser des questions, mais assez peu pour répondre à celles qu’on vous pose ...) »

                            Ce qui franchement était assez drôle venant d’une personne qui passe son temps à ne pas répondre à mes questions.
                            La réponse à votre dernière question, elle se trouve (comme la dernière fois) à partir de 29’30.

                            Vous connaissant un peu à présent, je m’étais dit : ce qu’il faut faire avec Marie-Anne, c’est lui poser des questions extrêmement simples afin qu’enfin elle ne puisse plus rebondir sur autre chose...
                            Mais apparemment, même comme ça c’est pas gagné.

                            Malheureusement, ne pouvant pas faire de question plus simple, je vais devoir me contenter de reposer ma dernière question en espérant que vous répondiez :

                            Vous avez affirmé que Loose Change avait puisé une (bonne) partie de ses infos chez AFP.

                            Voici donc les sources de Loose Change (2nde version) :

                            Sources de presse (24) : American Free Press, Albuquerque Journal, Associated Press, Chicago Tribune, Huston Chronicles, Leader Telegram, Los Angeles Times, National Geographic, Newsday, New York Law journal, People Magazine, People Weekly, Philadelphia Daily News, Pittsburg review, Reuters, San Francisco Chronicles, The Guardian, The Telegraph, The Cairo Times, Times Online, Toronto Star, United Press International, USA Today, Washington Times
                            Sources de télé (10) : 9News, ABC News, Al Jazira, CBS News, CNN Live, Fox News, MSNBC, WCPO TV, WFAA, NBC News
                            Sources officielles (10) : Defense Link, Maison Blanche, Archives déclassifiées, FEMA, Armed Forces Institute of Pathology, FAA, ministère de la justice, rapport de la commission d’enquête, NASA, FBI
                            Sources radio (1) : Wing TV (qui est bien une radio malgré son nom)

                            Question très simple :

                            Le réalisateur Stéphane Malterre ment-il quand il prétend qu’une bonne partie des infos de Loose Change provient d’AFP ?

                            OUI ou NON ?

                            • lundi 4 avril 2011 à 21h02, par Marie-Anne Boutoleau

                              Ecoutez : que LC ait pu puiser à d’autres sources et les arranger à sa sauce (ne vous en déplaise, Screw Loose Change montre bien la manip’), OK. Mais à la limite, je dirais que peu importe : citer AFP même une fois, c’est une fois de trop, pour toutes les raisons déjà évoquées plus haut.

                              Quoiqu’il en soit, je crois qu’on ne tombera jamais d’accord.

                              Au revoir.

                              • Marie-Anne Boutoleau :

                                « Ecoutez : que LC ait pu puiser à d’autres sources et les arranger à sa sauce (ne vous en déplaise, Screw Loose Change montre bien la manip’), OK. »

                                « ait pu » : pourquoi utiliser un subjonctif ? C’est un fait : reliser la liste !

                                Il y a au total 45 sources différentes dans Loose Change.
                                Mais royalement, vous concédez que LC a pu puiser à d’autres sources...

                                « Mais à la limite, je dirais que peu importe »

                                C’est vrai :
                                 × quelle importance que le réalisateur d’un reportage censé lutter contre les rumeurs et intox mente comme un arracheur de dents ?
                                 × quelle importance que vous relayez ensuite cette intox en affirmant qu’une « (bonne) partie » des infos de LC provient de chez AFP ?

                                « citer AFP même une fois, c’est une fois de trop, pour toutes les raisons déjà évoquées plus haut. »

                                Au fait, avez-vous vu dans « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » comment Malterre avait procédé pour démontrer qu’AFP était un journal « ouvertement antisémite » ?

                                Vous en avez pensé quoi ?

                                Et bien entendu, vous avez esquivé une fois de plus à la question qui était :

                                Le réalisateur Stéphane Malterre ment-il quand il prétend qu’une bonne partie des infos de Loose Change provient d’AFP ?

                                Alors ?
                                Malterre a t-il menti ?

                                Oui ou non ?

                    • dimanche 3 avril 2011 à 16h46, par un-e anonyme

                      Bonjour Zorg,

                      Est-il possible, selon vous, que les chemtrails aient joué un rôle dans la chute des tours ?

                      • dimanche 3 avril 2011 à 22h31, par un-e anonyme

                        Depuis que je vois des gens qui se disent anarchistes et qui prétendent lutter contre l’extrême-droite et qui en même temps pratiquent la désinformation, le mensonge et la calomnie, je me dis que tout est possible.

                        Bien à vous

    • mercredi 30 mars 2011 à 01h31, par un-e anonyme

      Pour le reste de sa bande de staliniens menteurs et prétendus « anti impérialistes ».
      On connait très bien les manœuvres de Bricmont tout comme celles de Collon pour justifier leurs copinages décomplexés avec l’extrême droite, on connait très bien leurs petites combines pour justifier au nom de la liberté d’expression, la défense de négationnistes ou de fascistes, pour venir ensuite crier au scandale avec leurs théories vaseuses du « coupable par association ». ça rappelle étrangement, un le Pen quand il criait a l’ostracisme des médias dominants, alors qu’il était pourtant réguliérement reçu et invité sur leurs plateaux

      Bricmont le Grand soir, Collon, mondialisation.ca on bien choisis leurs camps , en copinant ouvertement avec des fascistes comme Ginette Skandrani , et en prenant la responsabilité éditoriale, de publier des textes de membres de l’êxtrme droite, mais le pire et le plus pathétique c’est qu’ils ne l’assument même pas franchement , ou alors avec des excuses complètement vaseuses,

      « De la même façon, vous placez certains auteurs sous la bannière infâmante de « conspirationniste », terme vague et creux comme « populiste » permettant de disqualifier une opinion à moindre frais sans avoir à apporter d’ arguments »

      La porosité des tenants et des « prophètes » et gourous du conspirationisme comme Thierry Meyssan ,Jacques Cheminade, Michel Chossudovsky, Pierre Hillard, avec l’extrême droite elles sont pourtant ,aussi connues, évidentes et vérifiables

      Collon et Bricmont des victimes des medias dominants laissez nous rire, en France ils sont régulièrement invités, chez Taddei dans l’emission, ce soir ou jamais sur france3 qui est rappellons le une emission du service public dont le taux d’écoute est loin d’être marginal, il suffit juste d’aller sur le site de l’émission de Taddei pour s’en rendre compte
      Bricmont comme son alter ego Collon, disposent de larges tribunes dans la presse, et les médias dominant belges , donc d’une large diffusion leurs idées comme vous dites

      « il n’ est pas étonnant de les retrouver sur des sites très divers qui leur offrent la possibilité d’ exprimer leurs idées. »

      Très divers certes mais surtout très marqués a l’extrême droite , merci la « diversité » qui est dans leurs cas largement a sens unique.

      • chez Taddei dans l’emission, ce soir ou jamais sur france3

        Oui, bon et à part ça ?
        C’est triste, c’est une des seules bonnes émissions de débat télévisées.

         :-)

        Cdlmt

      • vendredi 1er avril 2011 à 23h37, par chb

        A propos de conspirationnisme (il y a déjà assez de lignes de fracture en gauche, pas la peine de se tirer dessus sur ce thème-là aussi), je rappelle que les gens qui admettent la version médiatique sur les attentats du 11/09/2001 sont eux aussi des conspirationnistes, puisqu’ils basent leur interprétation sur une conspiration de sbires de ben Laden. Morale : c’ui qui l’dit c’est lui qu’y est.
        Dommage que, de posture en refus de penser, des gens intelligents par ailleurs fassent un blocage particulier là-dessus, sans aucun rapport avec leur habituelle capacité à critiquer.

        • samedi 2 avril 2011 à 01h54, par un-e anonyme

          Parce que ça vous semble impossible qu’il puisse y avoir des gens qui doutent de l’une ET l’autre thèse ? Pourquoi faudrait-il choisir entre la peste et le choléra ?

          Si l’enquête du gouvernement US comporte sans doute bien des lacune, celle des Reopen et autres « truthers » n’est pas plus crédible.

      • samedi 2 avril 2011 à 13h21, par Philppe

        « Bricmont comme son alter ego Collon, disposent de larges tribunes dans la presse, et les médias dominant belges , donc d’une large diffusion leurs idées comme vous dites »

        Vous n’êtes pas belge pour dire un truc pareil ou alors tout à fait malhonnête !

        Si il y a bien des gens dont on n’entend jamais parler dans les médias dominants belges, ce sont bien tous ceux qui sont plus à gauche que le PS belge, qui n’est pas plus à gauche que le vôtre !



  • Tiens , on se croirait chez agoravox, avec les mêmes regards ébahis une fois que les gens sont encore pris avec les mains dans le pot de déconfiture...

    Bien vu pour la mise en lumière (pour ceux qui en avait besoin) de l’insouciance ou inconscience de certains sites (évidement aussi Bellacio)

    Penchez vous aussi sur les blogs militaria-intelligence économique ( ici ou là) qui font de la retape : faux nez pseudo historique et patriotisme non assumé de 8 mai 1945...

    amitiés

    • Monsieur Maxime Vivas se drape dans sa dignité outragée et croit avoir administré une volée de bois vert à Marie-Anne Boutoleau. Ah ! mais c’est qu’on ne la lui fait pas ! C’est qu’il songe à porter plainte ! Calomnies que tout cela !
      Manque de chance, monsieur Maxime Vivas a été pris la main dans le pot de confiture et il se défend très mal.
      D’une part, il confond l’un des auteurs de l’article et un commentateur. Comme je suis l’auteur du commentaire sur le manche de pioche qui semble lui avoir fait une grosse bosse, je ne peux que rappeler l’évidence, d’ailleurs soulignée par JBB : je faisais évidemment allusion aux fachos « anti-impérialistes » et soi-disant « antisionistes » qui tentent de s’infiltrer dans les manifs en faveur de la Palestine : bandes à Soral, Dieudonné, Yahia Gouasmi, etc.

      Le hic, c’est que ces sbires sont accueillis avec complaisance par le site Le Grand Soir. Et ne venez pas nous faire le coup de la distraction entre la vaisselle et la machine à laver : qu’on se fasse avoir une fois, ça peut arriver. Deux fois, c’est plus embêtant. Au bout de trois, on ne peut plus plaider l’ignorance.
      Et les deux auteurs de l’article ont dressé une liste accablante des fachos que vous accueillez sur votre site. Un petit rappel ?
       × Yahia Gouasmi
       × Ginette Skandrani.
       × François Asselineau.
       × Eva R-sistons
       × Silvia Cattori
       × Michel Chossudovsky.
      Quant à Annie Lacroix Riz, elle relève plutôt de la sphère stalinienne.

      Tout cela pour dire qu’il n’y a nulle négligence de votre part mais intention délibérée. On touche là aux limites d’une vision étroitement anti-impérialiste (la même chose vaudrait pour l’antifascisme). Obnubilés par un anti-américanisme de type nationaliste, vous en venez en outre à trouver des vertus aux pires dictatures de la planète du moment que leurs intérêts du moment ne coïncident pas avec ceux des Yankees. Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine soulignent avec pertinence, sans injures ni outrances, l’incroyable aveuglement qui vous amène à publier des articles de thuriféraires d’Ahmadinedjad ou de Kadhafi.
      A votre corps défendant peut-être (encore que j’en doute) vous servez de fourrier à un milieu de répugnants fachos qui viennent vendre leur salade jusque dans un mouvement révolutionnaire qui devrait les rejeter avec force.
      Ne venez pas vous plaindre si l’on regarde d’un peu près les écrits crapuleux de vos auteurs.

      • mardi 29 mars 2011 à 22h45, par El Goyo

        Bon là j’avoue que j’arrive plus à rien suivre. Et écrivant à la fois sur article 11 des diatribes ultra-chavistes et sur article 11 des pamphlets ultragauchiens, j’ai du mal à me situer.

        Vous vous rendez compte que ce sont les catalogués soutiens de staliniens/castristes/dictateurs qui sont accusé d’excès de liberté d’expression par des affiliés indirects ou directs anarchistes/autonomes/gauchistes ? Marx et Bakounine doivent en rire dans leur tombe.

        Dans l’état actuelle du débat, je suis plus tenté de prendre la défense du grandsoir même si l’article a un fond intéressant non négligeable.

        d’abord karib, « la main dans le pot de confiture », t’as pas mieux comme analyse politique intelligente ?
        Je veux dire, aussi troublant que soit des lire certains articles pro kadhafi ou pro ahmadinedjad (et ça reste quand même assez rare dans l’ensemble), je ne suis pas sur le grand soir un spectateur bête de l’information qui ingurgite béatement, puisque je suis sur un site qui se définit comme alternatif, militant et anti-impérialiste. Bien sûr que ça me gène d’avoir ce genre de chose, mais c’est justement pour ça que je vais sur legrandsoir, pour lire les dernière pensée de Castro avec lesquelles j’ai un total désaccord ! idem pour certains trucs tendance conspirationniste (on a quand même pas les illuminatis ou marx le sataniste, ça reste très mesuré de ce côté là)
        On n’est pas dans le schéma télévisuel de consommation d’information sans réaction mais sur un site où les gens ont la volonté d’aller. Et c’est pareil avec article 11, on y lit pas toujours des trucs avec lesquels on est d’accord mais on les lit quand même, par curiosité intellectuelle (ou par masochisme, aussi ... )

        D’autre part il n’est pas exclu que article 11 aussi ait une audience d’extreme droite, même si elle est bannie des commentaires, puisque l’extreme droite qui nait/renait s’intéresse justement à tout ce qui se fait à gauche, elle va chez tout le monde, pour le coup eux ils s’emmerdent pas. les derniers exemples de candidat FN ex membres de la CGT ou de FO, d’autonomes nationalistes lorrains ou de la desouchière, décroissants racistes, en sont les témoignages.

        Ensuite, certaines critiques de l’article sont fondées, et n’est pas assez claire pour le lecteur lambda du grand soir la différence entre ce qui est écrit par la rédac, promu par elle, donné à voir ou simplement publié à son insu. En même temps, à deux personnes, c’est un sacré boulot.
        Dans le tas, y a toujours des résidus qui passent. D’autant que l’information sur ces nébuleuses n’est pas parfaite. Même réflexes ou les sites de vigilance ont la possibilité de se tromper, puisqu’ils ne sont pas une science exacte !

        Au final, cet article est effectivement plus une critique en partie fondée, mais c’est la forme pamphlétaire et dénonciatrice qui est gênante, comme si c’était un combat personnel de « purifier » (l’emploi le terme à dessein et m’excuse pour le mauvais goût) l’internet de gôche de tous les déviants tirant d’un autre sens que ce qui serait une voie vers un changement. reste plus qu’à dire que mpep qui condamne l’euro c’est le FN, le npa contre la taxe tobbin c’est l’allié objectif, ... on en arrive rapidement à une anti-politique qui pour le coup colle parfaitement au discours conspiro-néofasciste (faisons un tas, tiens)

        Le meilleur moyen de combattre l’infiltration de cette nouvelle extreme droite dans tous les mouvements gauche, quels qu’ils soient, c’est d’expliquer rationnellement pourquoi le principe de liberté d’expression à la chomsky n’est pas applicable dans son sens absolu pour la presse alternative française.
        Quelle est la spécificité de cette nouvelle droite et comment peut on la combattre, autrement que par un « bah, tu pues, t’es un faf ». Surtout au moment où certaines de ces théories sont reprises dans une audience plus large. Et pour le coup, on trouve des outils pour combattre tant sur legrandsoir que sur article 11 (spéciale dédicace retour de brun). On est en position de faiblesse dans ce combat idéologique et on a le devoir d’expliquer nos positions là où les leurs commencent à devenir « normales ».
        j’ai pas dit que ce serait simple, mais ça me semble l’objectif commun.

        Et puis pour finir, ne nous enflammons pas trop. On reste dans la micro polémique de micro milieux militants, alors un peu d’humilité bourdel, on a quand même autre chose à foutre que se taper en permanence les uns sur les autres à la moindre incartade même si la vigilance reste de mise.

        Au fait, qu’est-ce qui empeche les vigilants anti-fa, d’anti conspirationnistes de filer un coup de main au grand soir pour l’informer sur les gens qui deviennent trop proches de l’extreme droite. On est entre gens de bonne compagnie, on a pas vocation première à se détruire les uns les autres, si ? Car au fond pour la majorité, je suis persuadé que le grand soir n’a pas tous les éléments dont les auteurs de cet article disposent pour faire le tri entre les dizaines de contributeurs. et je pense que ça libèrerait une bonne partie du boulot à la rédac.
        Ca peut paraitre naif et bisounours, mais, ensemble tout devient possible, non ;) ?

        Allez, on se fait des bisous rouges et noirs (ou noirs et rouges, rha !!!!) et on retourne acheter Fakir ET Article 11 en même temps ! (fallait bien que je le place quelque part)

        • mercredi 30 mars 2011 à 01h13, par Marie-Anne Boutoleau

          « Le meilleur moyen de combattre l’infiltration de cette nouvelle extreme droite dans tous les mouvements gauche, quels qu’ils soient, c’est d’expliquer rationnellement pourquoi le principe de liberté d’expression à la chomsky n’est pas applicable dans son sens absolu pour la presse alternative française. »

          A titre personnel, je pense que si cette conception chomskyenne peut se défendre pour le champ médiatique dans son ensemble, elle n’a pas à s’appliquer pour chaque média pris individuellement.

          Je crois que ce débat est biaisé car on ne s’entend pas sur le terme de « censure ». Or, la censure doit à mon avis être entendue comme un système mis en place, directement ou indirectement, par les États et les pouvoirs économiques. On ne peut qualifier de censure le fait pour un média ayant une ligne éditoriale particulière, notamment politique, de refuser des auteurs et contributions sortant de cette ligne et parler à ce propos de « censure ».

          Le combat contre la censure rejoint le combat pour des médias pluralistes, condition nécessaire au plein exercice de la liberté d’expression et du droit d’informer et d’être informé. Ce combat, mené par Acrimed (et d’autres) depuis plusieurs années, concerne la système médiatique dans son ensemble et non chaque média pris individuellement. Il n’implique pas pour chaque média l’obligation de publier tous types d’opinions, même celles qu’il exècre, au nom du pluralisme, mais pose en revanche l’exigence que chaque média et chaque organisation politique ou plus largement chaque opinion dispose de moyens comparables pour être diffusé auprès du public. Cela n’est bien sur pas incompatible avec le fait d’imposer des obligations particulières en matière de pluralisme pour certains types de médias, par exemple ceux du service public, dont la ligne éditoriale devrait précisément être d’assurer cet égal accès aux moyens de diffusion de l’information, parce que c’est sa mission.

          Dans ce sens, ce n’est pas lutter contre la censure pour un média de gauche que de publier des auteurs d’extrême droite. Et les refuser n’est pas jouer les censeurs. Les médias d’opinion ne sauraient avoir aucune obligation de publier des gens avec lesquels ils sont en désaccord, ce genre de disposition serait aussi scandaleuse que le fait inverse de les empêcher de publier librement tel ou tel type d’information ou d’opinion.

          La seule conclusion possible quand on admet ce qui précède est que des médias de gauche qui publient des auteurs d’extrême droite au nom de la liberté d’expression et du pluralisme se fourvoient gravement.

          Le débat autour de cette question du pluralisme n’est bien entendu pas clos, quelques éléments de réflexion ici :

          - http://www.acrimed.org/rubrique288.html
          - http://www.acrimed.org/rubrique373.html
          - http://www.acrimed.org/rubrique371html
          - http://www.acrimed.org/rubrique349.html
          - http://www.acrimed.org/article2669.html

          • jeudi 7 avril 2011 à 14h19, par ben

            Donc « censurer » n’ est pas censurer et ne pas censurer en fait ce n’ est pas vraiment « ne pas censurer » !

            Ok merci Marie Anne, bonne nuit !

            Sérieusement vous devriez communiquer avec tout le monde, car la dictature de la pensée est une composante réelle du fachisme.

            • jeudi 7 avril 2011 à 14h27, par Marie-Anne Boutoleau

              - « Ok merci Marie Anne, bonne nuit ! »

              Il est trop tôt pour moi, mais bonne nuit à vous.

              - « Sérieusement vous devriez communiquer avec tout le monde »

              Et je fais quoi sur ce forum depuis plusieurs jours ?

              - « la dictature de la pensée est une composante réelle du fachisme »

              Merci de me définir plus clairement ce concept de « dictature de la pensée », qui au fond ne veut rien dire, chacun pouvant mettre un peu ce qu’il veut derrière.

              • jeudi 7 avril 2011 à 15h18, par ben

                Je veux dire pensée unique et du droit de ne penser que dans un sens. La dictature fasciste quoi !

                • jeudi 7 avril 2011 à 15h25, par Marie-Anne Boutoleau

                  La « pensée unique », c’est aussi trop galvaudé et trop vague pour permettre de penser bien, justement. Pour le reste, j’imagine que vous voulez parler de l’interdiction d’exprimer une pensée contraire à une doctrine d’Etat. effectivement, ça existe dans toutes les dictatures fascistes. Mais quel est le rapport entre moi et une dictature fasciste ?

      • vendredi 1er avril 2011 à 10h45, par filipe

        Vous sous-entendez par là que Mr Asselineau serait une facho ?
        Et donc de surcroît les gens qui le suivent, militants,sympathisants et/ou adhérents seraient aussi tous des fachos ?

        Franchement c’est une honte, cela veut tout simplement dire, que vous n’avez jamais assisté à une de ses conférences.

        Mr Asselineau à le mérite de dénoncer se qui se passe au niveau de la construction Européenne, et de la propagande quotidienne dont nous sommes tous victimes.

        La question qui se pose mais sur laquelle cette fois il n’y auras pas de référedum (ils ont appris leur leçon nos chers technocrates), devont nous donner oui ou non naissance au super état qui va être au dessus de tous les états ?
        Les nations européennes devront perdre leur souverainetés historiques dans le cadre de ce super état, le voulont nous vraiment ?
        Ceci n’est pas une question de facho, c’est une question tout à fait normale que l’on est en droit de se poser.
        signé d’un sympathisant UPR Européen non Français, et non je ne suis pas un facho.

        • vendredi 1er avril 2011 à 13h32, par Marie-Anne Boutoleau

          Concernant Asselineau, nous avons écrit non qu’il serait facho, mais qu’il est « souverainiste de droite ». Compte tenu de son parcours et du discours tenu par son mouvement et par lui-même (il y a vraiment beaucoup à dire sur, par exemple, ses « cours » d’histoire de France), il est difficile de soutenir le contraire.

          D’autre part, le combat contre l’UE ne saurait être prioritaire au point de devoir mettre fin au clivage gauche-droite pour le mener, comme le propose Asselineau (vieille rengaine droitière, ça, le ni droite-ni gauche).

          Et puis sur le fond : je ne vois pas pourquoi l’Etat-nation serait fondamentalement et forcément meilleur qu’un gouvernement supranational (qui pour le moment, en ce qui concerne l’UE, n’existe pas vraiment).

          En tant que libertaire, je combats l’un et l’autre.

          • Le combat contre l’UE n’est pas prioritaire ? Les citoyens voient leurs votes bafoués ; s’ils s’insurgent, des forces policières de pays étrangers peuvent venir rétablir l’ordre, y compris en tirant dans la foule ; depuis quelques semaines il a été décidé que les parlements des Etats devraient obtenir l’aval de l’UE avant de prendre des décisions en matière budgétaire. Et il y a quelques jours la banque centrale européenne, qui n’a aucune légitimité, a redistribué de l’argent public aux banques privées en accordant 130 milliards d’euros de liquidités aux banques. Et n’oublions pas les OGM ou la vache folle qu’on va retrouver dans nos assiettes grâce aux lobbies qui règnent à Bruxelles. Que vous faut-il de plus pour estimer ce combat prioritaire ?

            • samedi 2 avril 2011 à 14h59, par Marie-Anne Boutoleau

              Il est important, mais pas plus prioritaire que d’autres luttes comme celle des femmes, des sans papiers, etc. Toutes ces luttes étant liées entre elles bien entendu.

              A la limite, je dirais que si une lutte doit avoir notre priorité, c’est celle contre l’exploitation capitaliste, dont les autres découlent (la lutte contre l’UE n’est ainsi qu’un aspect de cette lutte plus large, tout comme celles citées plus haut) et qui ne saurait en même temps exister sans ces mêmes autres.

              • samedi 2 avril 2011 à 15h05, par Marie-Anne Boutoleau

                Et puis très franchement, le vote est par essence floué dans la démocratie bourgeoise (qui revient pour les dominés à choisir leurs maîtres entre les dominants), de même que la répression policière est nécessaire à sa survie, peu importe qu’elle vienne de l’étranger ou non. Vous préférez recevoir des coups de matraque nationaux, vous ? Ils vous paraissent plus légitimes ? Désolée, mais en ce qui me concerne, un coup de matraque reste un coup de matraque et la démocratie bourgeoise la démocratie bourgeoise, qu’elle soit européenne ou franchouillarde.

              • lundi 4 avril 2011 à 11h29, par La Botte secrète

                C’est très bien, c’est ce que certains voulaient entendre.

                Le combat pour la démocratie est donc selon vous moins important que celui pour « les femmes » et les immigrés clandestins.

                Le peuple français peut continuer à vivre sous la tyrannie, car s’en débarrasser n’est que secondaire à l’égard des problèmes d’égalité salariale homme-femme et des droits des immigrés clandestins.

                • lundi 4 avril 2011 à 23h50, par Marie-Anne Boutoleau

                  Ben tout ça va ensemble. Et j’ai bien parlé de la démocratie « représentative ». Il y a d’autres formes de démocraties possibles vous savez...

                • Parce que vous trouvez Marie Anne que supra-nationalement les droits des femmes sont meilleurs qu’en France ! Pareil pour l’immigration ?

                  Si seulement un tout petit pays comme le notre pouvait imposer le peu d’avancées sociales qu’il a acquis (par le C.N.R, et non par des partis politiques), au lieu de vendre des rafales.
                  Mais ce n’ est pas prévu au programme. C’ est bien le monde qui influencera la France et non l’ inverse.

                  Attendez vous à ce que les droits des femmes, et de tous les individus soient bafoués par les instances internationales.

                  Je sais ca fait un peu promesse divine mais j’ ai pas trouvé mieux !

                  • jeudi 7 avril 2011 à 15h08, par Marie-Anne Boutoleau

                    Je sais ca fait un peu promesse divine mais j’ ai pas trouvé mieux !

                    En effet, « ça fait promesse divine ».

                    Vous savez, les droits des femmes et des immigrés n’ont pas attendu les instances internationales pour être bafoués En France. Et comme je le disais, Etats et instances internationales travaillent aujourd’hui main dans la main à la casse des acquis sociaux. Il y a d’ailleurs eu historiquement d’autres périodes de libéralisme débridé (par exemple à la fin du XIXe siècle), alors que ni l’UE , ni l’OMC, ni le FMI n’existaient.

                    Et jusqu’à preuve du contraire, ce n’est aucune de ces instances qui oblige l’Etat à retirer d’importantes subventions aux Planning familial ou qui à fermer des centres IVG.

                    Par ailleurs, les camps de migrants sont une grande spécialité française qui n’a pas non plus attendu la mise en place d’instances supranationales pour se développer : camps de réfugiés espagnoles dans les années 1930, bidonville de Nanterre et d’ailleurs dans les décennies 1950 à 1970, etc.

                    C’est quand même amusant comme les droits des femmes (et maintenant ceux des immigrés, on aura tout lu !) servent de prétexte depuis quelques années à promouvoir les idées les plus réactionnaires, de la guerre impérialiste en Afghanistan au vote de lois racistes en France, en passant par, c’est nouveau, la défense de l’Etat-nation. Soudain, on voit des conservateurs et même des militants d’extrême droite s’interroger au sort des femmes alors qu’ils ont toujours combattu tout ce qui visait à leur émancipation. C’est encore une basse manoeuvre de récupération d’une lutte progressiste (le féminisme cette fois-ci) par ses plus grand ennemis.

                    Une chose est sûre : si les femmes et les immigrés n’ont rien à attendre des instances supranationales, ils n’ont pas plus à attendre des Etats-nations. Au passage, ils n’ont rien non plus à attendre d’Asselineau ou de l’UPR, qui ne disent rien ni des femmes ni des immigrés dans leur programme. La libération des opprimés sera le fait des opprimés eux-mêmes ! (là, c’est la militante qui parle).

      • Tu racontes vraiment que de la merde toi !

        Asselineau un facho ! Et Chossudovsky. Bon Lacroix-Riz a eu de la chance d’ être communiste sinon elle y passait aussi.

        Mais tu oublies les rouges-bruns, ok c’ est bon Annie aussi elle est facho, c’est obligé !!!

        Allez remballe ta pioche le nain de jardin

        • jeudi 7 avril 2011 à 14h33, par Marie-Anne Boutoleau

          « Tu racontes vraiment que de la merde toi ! »

          Et vous donc ! Au moins Karib prend le temps de développer ses propos et n’insulte personne.

          On peut discuter de l’emploi du terme « facho » pour Asselineau et Chossudovsky. Mais ils sont assurément (très) à droite. Pour Asselineau, j’ai déjà développé, et écrirai sans doute un article à son sujet dans les mois qui viennent. Pour Chossudovsky, vous trouverez l’explication ici : http://luftmenschen.over-blog.com/article-mondialisation-ca-une-analyse-antifasciste-43341066.html

          • Traiter quelqu’un de facho pour moi c’ est une insulte, lisez ne serait-ce qu’un livre d’ Annie Lacroix-Riz et vous comprendrez que Karib ne prend le temps que de dire des bêtises !

            Pour Assélineau c’ est quand même grave qu’il représent e l’unique voix politique contre l’europe. Même le FN n’ est pas contre.

            Cela fera donc la grandeur de l’UPR. Vous parliez de coups de matraque nationaux ou européens.
            Il paraît évident qu’il est plus facile de lutter contre son propre pays que contre un conglomérat de pays plus grands et plus puissants.

            • jeudi 7 avril 2011 à 15h18, par Marie-Anne Boutoleau

              - « Traiter quelqu’un de facho pour moi c’ est une insulte »

              Non, ici, et concernant les personnes citées, cela relève d’un jugement politique qu’on est libre de ne pas partager mais qui en l’espèce peut se justifier, à condition de définir le mot « facho » (ce que ne fait pas Karib, je vous l’accorde).

              - « Il paraît évident qu’il est plus facile de lutter contre son propre pays que contre un conglomérat de pays plus grands et plus puissants. »

              Sans doute, mais cela n’en rend pas les coups de matraques moins douloureux. D’autre part, s’il est pertinent de combattre l’UE, je le répète : ce combat ne saurai être pas primordial au point de devoir mettre tous les autres en veilleuse le temps qu’il soit mené. Tout voir au travers d’un seul prisme (l’anti-européisme, l’anti-impérialisme, l’antisionisme, etc.) ne peut que conduire presque inévitablement aux mésalliances que je combats avec vigueur et qui ont déjà amplement été dénoncées sur cette page par moi ou d’autres contributeurs.



  • mardi 29 mars 2011 à 22h05, par rabajoa

    « se trouve souvent publiée sur le site (faussement « altermondialiste ») Dazibaoueb – qui sert aussi de caisse de résonance au Parti antisioniste et à Dieudonné ou Alain Soral. » (...) « On y trouve bien en évidence des sites clairement douteux, conspirationistes ou d’extrême-droite, comme Dazibaoueb, »

    Trop drôle ! Voici ce qu’on trouve sur Dazibaoueb : Marie-Anne Boutoleau, co-auteur de votre article. Laquelle se fout légèrement de la gueule du monde, donc.

    http://webcache.googleusercontent.c...

    Votre article n’est qu’une très pesante suite d’amalgames.

    Décidément, il est de plus en plus visible qu’Article11 sert des interêts masqués (voyez comme c’est facile, le conspirationisme).

    • Vous êtes rigolo, vous.

      D’abord, votre lien ne marche pas.

      Ensuite, Dazibaoueb reprend copieusement des billets publiés ailleurs, sans l’indiquer (ni plus ni moins : du pillage). C’est ainsi le cas de cet article, écrit par Marie-Anne Botouleau en effet, mais pour... Acrimed.

      • mercredi 30 mars 2011 à 00h42, par Marie-Anne Boutoleau

        Bien vu JBB. Je n’ai jamais rien écrit pour Dazibaoueb.

        Ce site est un agrégateur de contenus, mais qui joue lui aussi sur le confusionnisme, puisqu’il agrège aussi bien des contenus de gauche que d’extrême droite. Le problème est que comme il tend à se présenter comme alternatif et de gauche, il contribue lui aussi à apporter une caution progressiste à ses sources de droite. Et là aussi, on ne me fera pas croire qu’il n’y a pas un vrai choix éditorial et politique de la part de ses promoteurs en la matière.

      • mercredi 30 mars 2011 à 19h20, par dudule

        « Ensuite, Dazibaoueb reprend copieusement des billets publiés ailleurs, sans l’indiquer (ni plus ni moins : du pillage). »

        Faudrait savoir ce que vous voulez. Soit Dazibaoueb publie n’importe quoi au hasard (ce que vous qualifiez de pillage), soit Dazibaoueb sélectionne et publie volontairement son contenu, dont des saloperies (c’est ce que dit Dame Botouleau). Pas les deux à la fois, c’est pas possible.

        En tout cas dazibaoueb a bel et bien publié au moins un texte de Dame Botouleau (que j’ai retrouvé en 2 secondes dans le cache google).

      • mercredi 30 mars 2011 à 20h03, par nono

        En plus vous mentez purement et simplement quand vous dites que Dazibaoueb n’indique pas ses sources. Dazibaoueb mentionne systématiquement le nom du site d’origine, le nom de l’auteur, la date de publication de l’article et le lien avec l’article original (c’est conforme à Creative Commons). Seul le début des articles est cité par Dazibaoueb, la suite doit être recherchée avec les liens.

        Vous prenez vraiment vos lecteurs pour des nazes.

        • mercredi 30 mars 2011 à 20h21, par JBB

          @ dudule : « En tout cas dazibaoueb a bel et bien publié au moins un texte de Dame Botouleau (que j’ai retrouvé en 2 secondes dans le cache google). »

          Encore une fois : un texte qu’elle avait fait paraître sur Acrimed, et qui a été repris sans mention de la source.

          @ nono : « Vous prenez vraiment vos lecteurs pour des nazes. »

          Vous, vous avez tout compris. Bravo.

          • jeudi 31 mars 2011 à 22h25, par lopsi IV

            Totalement faux. Comme pour tout agrégateur, les sources sont mentionnées. EN plus Acrimed, c’est sous licence Creative Commons (le « fair use », ça vous dit quelque chose ?).

            Il suffit de passer 2 secondes sur Dazibaoueb pour se rendre compte que leurs textes sont tous sourcés, avec liens et tout le toutim.

            Mais quel but poursuivez-vous ? Mystère...



  • Article et mise au point intéressants. Merci.

    Je me sens d’humeur taquine ce soir, et, ayant lu les commentaires, je propose un petit jeu : de qui est la citation suivante (que j’approuve au plus au point, cela va sans dire) :

    « Le communisme doit être folie, avant tout, par-dessus tout, Poésie. »

    André Breton, Antonin Artaud, Dominique De Villepin ?

    Eh non. D’un épouvantable « écrivain antisémite » (et qui semble tant révulser M. Vivas ; mais que va-t-il donc penser de moi ?), que je goûte fort pour ma part : Céline. Et, qui pis est, cette citation est tirée d’un épouvantable livre antisémite, « L’Ecole des cadavres » (titre prémonitoire, il faut l’avouer).

    Autre citation du même affreux (« Hommage à Zola », 1933), d’actualité comme toujours : « Nous voici parvenus au bout de vingt siècles de haute civilisation et, cependant, aucun régime ne résisterait à deux mois de vérité. Je veux dire les sociétés marxistes aussi bien que nos sociétés bourgeoises ou fascistes. L’homme ne peut persister, en effet, dans aucune de ces formes sociales, entièrement brutales, toutes masochistes, sans la violence d’un mensonge permanent et de plus en plus massif, répété, frénétique, ‘totalitaire’ comme on l’intitule. Privées de cette contrainte, elles s’écrouleraient dans la pire anarchie, nos sociétés. Hitler n’est pas le dernier mot, nous verrons plus épileptique encore, ici, peut-être. »

    Et, pour le plaisir (si je l’écris ici, c’est en espérant que ce plaisir sera partagé), encore une citation de « L’Ecole » (ça date de 38 ; avant la débâcle, donc ; Céline bouillonne) : « Je suis de ces auteurs qu’ont du souffle, du répondant, du biscoto. J’emmerde le genre humain entier à cause de mon répondant terrible, de ma paire de burnes fantastiques (et bordel de dieu je le prouve !) Je jute, je conclus, je triomphe, je trempe la page de plein génie… De vous à moi, entre copains, c’est ce qu’on ne me pardonne pas du tout, à la ronde, ce qu’on ne me pardonnera jamais, jamais, la façon que je termine, que j’achève les entreprises, que je vais au pied comme une reine, à tous les coups. » (pp.213-4).

    Mon dieu, ça y est, je suis fiché « facho » …

    Vous dites, hors-sujet ? Oui, flânerie, courant d’air, peut-être un armagnac de trop...

    FNH

    • mercredi 30 mars 2011 à 14h23, par Frédéric

      Que Céline soit un (mauvais) plagiaire avéré du discours révolutionnaire, assorti d’un propagandiste nazi, on le savait déjà merci.

      Ce n’est pas dans le passé, mais uniquement dans l’avenir que la Révolution sociale du XIXe siècle pourra trouver la source de sa poésie.
      Karl Marx, Le dix-huit Brumaire de Louis Bonaparte, 1852.



  • mardi 29 mars 2011 à 23h09, par Vincent Présumey

    Sans rentrer dans tel ou tel détail, l’analyse faite dans cet article est exacte.

    Vous pourriez ajouter, comme un élément clef de la dérive droitière, le soutien à la Chine soi-disant communiste et la défense de son développement économique, condamnation des grèves et des syndicats indépendants y compris, par le « grand philosophe » italien Losurdo.

    J’ai moi-même écrit assez souvent dans le site LGS vers 2007-2008 tout en y menant des discussions, puis j’ai arrété quand les indices de complaisances rouge-brunes (c’est-à-dire brunes) me sont devenus perceptibles. Le fond de la dérive est une conception du monde en camps géostratégiques : quiconque se présentera comme anti-US (ou anti-Israel) sera valorisé.

    Cette conception est d’origine stalinienne (c’est la nostalgie des bons vieux camps du temps de la guerre froide, quand soi-disant les SS-20 nous protégeaient du néolibéralisme ! ), elle est étrangère à la lutte sociale dont le même site se réclame, et elle nourrit dans ses fantasmes le rève d’une guerre mondiale Pékin-Téhéran-Caracas ... et depuis peu Tripoli, contre les anglo-saxons-sionistes (avec bien sûr une insistance sur le rôle supposé dirigeant et manipulateur de ces derniers, hum ...) ; mais ce fantasme là n’est pas un rève de révolution émancipatrice, c’est au contraire un rève de contre-révolution.

    • jeudi 31 mars 2011 à 00h24, par nicocerise

      Je ne fait pas de grandes phrases mais il faut être aveuglé pour ne pas voir ce confusionisme (moi-même ayant soutenu Dieudonné sans vouloir voir sa dérive je ne retenais que son talent sur scène)

      Après tout les commentaires j’apprécie d’être arrivé jusqu’ici.

      Voir en ligne : Ceriselibertaire



  • Votre article titre sur le Grand Soir en présentant un ancien logo. On dirait que le texte a été écrit bien avant... Il titre sur LGS, mais 80 % de son contenu ne concerne pas LGS. Pas grave, associer des noms et d’autres par associations successives sur la même page, c’est bon pour le référencement.

    1) Flics pour flics, autant faire le travail correctement.

    En reprenant tous les articles de tous les auteurs cités et considérés comme « sulfureux » selon la grille de lecture d’A11, ont arrive à 74 articles (sur 13000) publiés sur LGS. Sur ces 74, 32 ont été publiés avant votre constat de « dérive ». Si on exclut Bricmont, Collon et Lacroix-Riz, on tombe à 22 articles (dont 14 publiés avant la « dérive »). Soit 8 articles sur les 6000 publiés depuis la « dérive ».

    2) La 3e note de bas de page : Tlaxcala.es « Soutien historique des négationnistes, Maria Poumier a par ailleurs traduit nombre de textes de Dedaj, sur le site tlaxcala.es »

    Je viens de vérifier (même si je connaissais la réponse). Le nombre précis est : 0 (zéro)

    C’est d’ailleurs la seule note qui fait référence à un site sans mentionner de liens. Les auteurs font référence à un article diffamatoire sur Indymedia, qui avait déjà présenté un lien (faux) auquel j’avais déjà répondu. Les auteurs se contentent de reproduire les allégations. Il s’agit donc d’une manipulation, déjà tentée par d’autres Trolls (anonymes ceux-là). C’est dommage. En ce qui me concerne, la diffamation est établie.

    Quant à la menace physique, elle aussi elle est établie.

    JBB : tu sais récupérer l’adresse IP du posteur des menaces ? C’est moi qui te l’ai appris.

    Quant à tes autres questions : Occupe-toi d’abord de ton propre site et surveille un peu mieux les conneries que tu publies. Tu crois vraiment qu’on ne pourrait pas publier un tel « article » sur pratiquement n’importe quel site peu ou prou « alter » ?

    • Euh... le logo, honnêtement, on s’en fiche. Le référencement itou.

      Pour le reste :

      « En ce qui me concerne, la diffamation est établie. »

      En ce qui te concerne, je n’en doute pas. En ce qui concerne la justice, c’est autre chose.

      « Quant à la menace physique, elle aussi elle est établie. »

      Décidément...

      « JBB : tu sais récupérer l’adresse IP du posteur des menaces ? C’est moi qui te l’ai appris. »

      En effet, tu m’avais expliqué comment faire. Mais de là à imaginer que je te refile une quelconque adresse... ce n’est pas gagné, quoi.

      « Occupe-toi d’abord de ton propre site et surveille un peu mieux les conneries que tu publies. Tu crois vraiment qu’on ne pourrait pas publier un tel »article« sur pratiquement n’importe quel site peu ou prou »alter«  ? »"

      Ben oui, je crois. Des sites peu ou prou alter qui publient Skandrani, j’en connais pas des masses. Des qui le revendiquent ensuite en commentaire quand on leur fait remarquer, j’en connais encore moins. Donc voilà, vous pouvez noyer le poisson tant que vous voulez, on retombe sur ça : ce papier et son auteur, vous assumez ?

      • mercredi 30 mars 2011 à 01h30, par un-e anonyme

        « Occupe-toi d’abord de ton propre site et surveille un peu mieux les conneries que tu publies. Tu crois vraiment qu’on ne pourrait pas publier un tel »article« sur pratiquement n’importe quel site peu ou prou »alter«  ? »"

        Les internautes s’en chargeront

      • Mais de là à imaginer que je te refile une quelconque adresse... ce n’est pas gagné, quoi.

        C’est malsain, le flicage, pas vrai ?

        ce papier et son auteur, vous assumez ?

        Désolé, je n’ai pas envie de répondre n fois à la même question. J’ai déjà dit ce que j’avais à dire sur ça. Cherche, si la curiosité te pique autant.

        Vous pouvez noyer le poisson tant que vous voulez

        Ce papier et ses mensonges, tu assumes ? (chacun ses poissons on dirait.)

        PS : Je ne tiens pas à intervenir de nouveau ici. Si tu as de vraies questions à me poser, tu sais comment me joindre.

        • Bien sur que le grand soir assume de publier du Skandrani mieux il s’en lave les mains et n’est même pas foutu de répondre aux questions politique, quand a la présence d’une militante négationniste sur son site

          http://www.legrandsoir.info/Libye-je-me-refuse-a-hurler-avec-les-loups.html

          Commentaires tirés de l’article

          « Quand vous dites que l’histoire vous acquittera, c’est que l’histoire donnera raison à Ginette Skandrini ?

          L’Histoire nous acquittera (LGS), des accusations de rouge-brunisme.
          Le révisionnisme : vous faites probablement référence au révisionnisme version « négation de l’Holocauste ». Une rapide recherche dans les articles publiés par le Grand Soir vous apportera la réponse.

          laquelle celle de publier une membre du parti antisioniste de dieudonné et soral


          Skandraini : elle a proposé son article et il a été jugé « intéressant » (par les lecteurs aussi apparemment).

          Les lecteurs du Grand Soir sont pointilleux, attentifs et exigeants envers nous. Tant mieux. Et ce n’est que justice parce que nous le sommes aussi envers eux. :-) »

          15/03/2011 à 14:15, legrandsoir

          Eh bien il me semble qu’il manque à ce débat passionnant une voix en faveur de Dieudonné
          C’est vrai, il ne manquait plus que ça.

          au risque d’être lapidée par tous les loups occidentaux qui hurlent contre la lapidation....en Iran.
          Et voilà. Sentez-vous cette odeur de brulé ? C’est la balle qui vient de traverser votre pied.

          Et voila comment Dedaj elude les questions qu’on leur pose sur la présence d’une Ginette Skandrani sur leur site

          Libye : je me refuse à hurler avec les loups

          13/03/2011 à 22:11, par ibrahim
          bonjour, je trouve ça dommage que votre site publie un article de Ginette Skandrani, qui soutient Dieudonné qui à depuis longtemps fait son grand écart idéologique vers l’extrême droite.
          Sachant aussi qu’elle soutient faurisson, le revisionnisme et qu’elle considère les protocoles des sages de Sions comme une oeuvre « prophétique ».

          Libye : je me refuse à hurler avec les loups

          14/03/2011 à 00:02, legrandsoir
          Ah oui, effectivement...
          Quelques accusations de rouge-brunisme vont fuser ici ou là, c’est sûr.
          Mais « l’Histoire nous acquittera » comme a dit un célèbre Cubain.

          L’histoire n’acquittera rien du tout Viktor Dedaj et surtout pas votre hypocrisie

    • mercredi 30 mars 2011 à 01h25, par un-e anonyme

      On admire la mauvaise foi de monsieur Dedaj qui prétend n’avoir jamais eus un de ses textes traduits par Maria Poumier l’amie de Ginette Skandrani
      Il la connait depuis 2003

      Palestine et Cuba, les coïncidences et les urgences
      Maria Poumier - Mai 2003

      http://viktor.dedaj.perso.neuf.fr/html/npa_cuba_palestine.html

    • @ V Dedaj : à ce que j’ai lu ailleurs, tu sembles faire du logo un axe central de ta défense, construction biaisée visant à démontrer que l’article aurait été depuis longtemps dans les tuyaux et qu’il y aurait eu une sorte de complot contre LGS. Juste deux trucs, histoire au moins que tu te serves de choses censées et rationnelles dans le débat :

       × De un, si l’article avait été dans les tuyaux depuis si longtemps, LGS ne serait pas resté jusqu’à la fin 2010 parmi la liste des liens d’A11, non ? Ou alors, il faudrait vraiment beaucoup de duplicité. Ce n’est pas notre style, la duplicité : on est plutôt frontaux, en fait (comme t’as pu le remarquer).

       × De deux, tu constateras facilement que ce logo est celui qui apparaît en première page quand tu tapes « site Le Grand Soir » sur Google Image (issu d’un site nommé ameriquebec.net). C’est aussi simple que ça.



  • mercredi 30 mars 2011 à 01h43, par CaptainObvious

    Juste pour rire, Chomsky qui a préfacé Faurisson et qui a pétitionné pour Reynouard (pétition lancé par ces mêmes Blanrue et Bricmont ), vous le classez où ?



  • mercredi 30 mars 2011 à 09h23, par AZIM

    Je croyais que les fachos étaient ceux qui frappaient à coup de manche de pioche parce « qu’on » avaient pas les mêmes idées qu’eux ??... ;)
    Pour ma part, je suis altermondialiste classé à l’extrême gauche et cela ne m’empêche pas de trouver les spectacles de Dieudo tordants et pertinents et de trouver l’analyse du monde de Soral très juste et éclairante. Un pays existe pas seulement grâce aux extrémistes comme Karib. Il existe grâce à la multitude de pensées qui se rejoignent sur certains thèmes et sur d’autres pas.
    Hélas cet article sent mauvais. Il reproche au Grand Soir de n’être pas dans le moule propagandiste et regrette la pluralité et la possibilité de s’exprimer dans un pays dégringolé (aussi grâce à l’auteur de cette analyse suspecte) à la 43e place en matière de liberté de la presse. L’auteur pourrait-il nous indiquer les thèmes autorisés, histoire que les site alternatifs d’information puissent puiser dans sa lumière et ne pas risquer l’échafaud sur la place publique ?

    Az http://www.legrandsoir.info/BD-Bush...

    Voir en ligne : liberté d’expression et de pensée en danger

    • mercredi 30 mars 2011 à 09h51, par JBB

      Honnêtement, se dire d’extrême-gauche et apprécier Dieudonné ou Soral, il y a juste comme un énorme problème.

      • mercredi 30 mars 2011 à 12h33, par AZIM

        Ha, la police de la pensée est arrivée au galop ;) Désolé mais, je peux aimer le couscous et manger des choucroutes comme j’ai le droit de lire le Coran et de m’intéresser à la bible. Etc... Votre tentative de désunions et de séparation pour mise en boîte ne m’atteins pas et je crois que vos frontières pseudo intellectuelles et vos tentatives de divisions vont exploser... Quand aux responsables du classement, je n’y suis pour rien. Les gens ont besoin de mettre les intervenants dans des cases (surtout quand ils ne sont pas dans le fil conducteur de la propagande). C’est ce qui m’arrive en tant qu’élus... on me classe à chaque débat auquel je participe... Sans mon consentement. Mais ce qui est drôle c’est que maintenant que je dis que le livre de Soral est éclairant, je vais être classé à l’extrême droite ! Très instructif !!
        Bref, le classement des « extrêmes » par les instances propagandistes ne sert qu’a la division et à la calomnie. C’est un moyen efficace quand l’adversaire à des arguments... on le pend sur la place public au travers d’articles comme celui-ci en faisant des rapprochements douteux, en ne respectant pas les points de vue divergents et surtout en sous entendant que la liberté d’expression ne doit être valable que quand les idées développées sont celle de la pensée unique. (Celle du Nouvel Ordre Mondial pour ce qui concerne notre époque) etc...

        Az
        Une petite BD éclairante ;)

        Voir en ligne : http://azim-bd.blogspot.com/2011/01...

    • mercredi 30 mars 2011 à 10h23, par Frédéric

      Pour ma part, je suis altermondialiste classé à l’extrême gauche

      Et qui est l’auteur de ce classement ?

    • A rajouter au dossier les « grands esprits » se rencontrent sur le grand Soir

      Un graphiste dieudonniste et soralien sur le grand soir pas mal les auteurs de l’article l’avaient oublié celui , a quand des interwiews de Pierre Hillard ou de Soral sur le Grand soir après Skandrani et Eva Rsistons l’admiratrice de chevénement un homme de “gauche”

      Et maxime vivas qui disait être « très attentifs » a ses contributeurs pas clairs

      http://www.legrandsoir.info/BD-Bush...

      Une des œuvres de notre “graphiste” soralien très amateur de Dieudonné

      http://azim-bd.blogspot.com/2010/11/le-bal-des-quenelles-dieudonne-decembre.html

      et quand au reste de ses œuvres exposée sur son blog on y retrouve , bien sur tout les clichés nauséabonds habituels au « parti anti sioniste » et de la clique pathétique de Soral

      • C’est ce que je disais ;) que des arguments...

        • Etre de “gauche altermondialiste” et aimer des gens comme Dieudonné et Soral et nous n’aurions pas d’arguments

          Soral pseudo pamphlétaire homophobe, raciste, sexiste

          Dieudonné ex comique qui a pour parrain d’un de ses gosses Jean Marie le Pen , et qui est parti soutenir Kadhafi avec Maria Poumier et Ginette Skandrani l’amie du Grand soir

          http://www.rue89.com/2011/03/28/dieudonne-est-en-libye-pour-soutenir-kadhafi-197257-0

          Faudra nous expliquer vos contradictions
          Il n’y a que deux coté de la barricade et les fascistes ne sont pas et ne serons jamais du coté de la notre

          Etayez donc cher monsieur

          C’est ce que je disais ;) que des arguments...

          Parce que d’arguments vous n’en avait point ou si peu.Et ne parlons même pas du sexisme , du machisme et de l’image des femmes que vous véhiculez dans vos dessins sur votre blog, elles parlent d’elles mêmes

          • Je laisse les lecteurs aller voir mes dessins « sexistes », ça les fera beaucoup rire de voir que vous n’avez rien saisi. Pas étonnant... J’en parlerai aussi à Madame le maire qui à souhaité que je sois son adjoint, à mes deux grands-mères à ma femme et à ma mère. Elles seront probablement morte de rire de vous lire être si persuadé. Je n’aborde pas d’autres points avec vous car celui-ci suffit à vous discréditer totalement...

          • Voyage en Giménologie

            (Des Fils de la Nuit aux Cousins de la Pénombre)

            L’introduction du négationnisme dans la mouvance ultragauche s’était déroulée en opération de désinformation parfaitement et durablement réussie puisque le faux dissident y était apparu comme renversement du faux officiel, et donc, illusoirement, comme apparence du vrai. Sa seule vérité, au-delà de ce qu’il affectait d’énoncer, était sa fonction, celle d’un leurre dont, comme on verra à la lecture, certains ne parviennent toujours pas à appréhender la nature, au point d’en rester paralysés, au mieux, ou sympathisants, au pire.

            [[Correspondance avec les Giménologues]->http://www.geocities.ws/nemesisite/...]

            Voir en ligne : http://www.lesamisdenemesis.com/

        • Ouah ! Youpiiii ! Banzaï !!!

          Une tempête dans un verre d’eau... de Vichy !!!!

      • Je viens de remarquer que tu t’exprimais en tant qu’anonyme. Et comme tes prédécesseurs avant toi, en 1943, tu n’hésites pas à mettre des liens vers mon blog. Comme pour « dénoncer ». Tu auras remarqué que je n’ai pas eu besoin de toi pour mettre en lien mes idées et orienter ceux qui le souhaitent vers mes réalisations. Tout est assumé, totalement. Je n’ai donc pas besoin de toi ni de tes étranges pratiques pour exprimer et mettre à disposition ma différence. Merci donc d’évoquer tes propres idées -si tu en as- plutôt que de pratiquer ce qui peut s’apparenter à de la « dénonciation ». Tu fais des listes aussi ?

        • mercredi 30 mars 2011 à 13h20, par Marie-Anne Boutoleau

          « Et comme tes prédécesseurs avant toi, en 1943, »

          Mouahaha ! L’argument ultime !

          Par ailleurs, l’anonyme qui s’exprime pointe vers votre blog pour prouver ses dires à votre propos. Ce n’est pas de la délation, mais le b-a ba du journalisme (même si notre anonyme n’est peut-être pas journaliste) : quand on donne une info, on la source. Ce qui s’apparenterait à de la délation, ce serait de faire des accusations gratuites à votre encontre sans jamais les prouver par aucune source. Ce n’est pas le cas ici.

          « Tu auras remarqué que je n’ai pas eu besoin de toi pour mettre en lien mes idées et orienter ceux qui le souhaitent vers mes réalisations. Tout est assumé, totalement. »

          Mouais... Ca s’apparente plus à de l’autopromotion qu’autre chose, puisque vos liens ne servent aucunement à appuyer votre argumentaire mais arrivent comme un cheveu sur la soupe à la fin de vos commentaires. Un petit lien dans un forum fréquenté, ça fait toujours quelques visites en plus, non ?

          Quant à votre dessin sur la journée de la femme... Autant vous dire qu’en tant que femme et en tant que féministe, j’apprécie et ne me sens pas du tout insultée. Sans compter le racisme de classe évident qui y transparaît aussi, avec cet ouvrier (forcément) aviné et (forcément) sexiste que vous représentez. On ne voit d’ailleurs pas bien non plus ce que fait DSK ici. En bref : non seulement c’est sexiste et ça promeut un racisme de classe éhonté, mais en plus, ça tape à côté !

          Et pourtant les critiques à porter contre la journée de la femme ne manquent pas. Voir par exemple celle-ci, qui non seulement est très drôle mais en plus est très bien écrite : http://entrailles.fr/index.php?post/Les-feministes-n-ont-pas-d-humour

          • « Mouahaha ! L’argument ultime ! »
            Je maintiens ! Ou la Stasi, si vous préférez... Avec du recul beaucoup pensent que ces pratiques étranges ne pourraient plus avoir lieu et on se concentre sur les autres pays avec arrogance. Mais quand on y regarde de plus près, les délateurs vivent et existent toujours. Il ne manque plus qu’un organe centralisé pour les organiser. Vous serez parfaite !

            « Par ailleurs, l’anonyme qui s’exprime pointe vers votre blog pour prouver ses dires à votre propos. »
            Ha...? mon propos ?... Je suis devenu le thème central de l’article et le sujet du débat à tel point qu’une « fiche psychologique » doit être établie sur moi pour établir mon profil et tenter de discréditer ce que je dis. Je reconnais bien là la méthode qui consiste à « suivre » le parcours d’une personne plutôt que les arguments qu’il avance ou le débat qu’il propose.

            « Mouais... Ca s’apparente plus à de l’autopromotion, non ? »
            Vous appelez cela comme vous voulez ! Je fais et je dis des choses dans mes différentes activités. Je mets un lien et personne n’a de couteau sous la gorge. Je vous remercie d’ailleurs de faire la promo de ce blog. Je n’en demandais pas tant !

            « Sans compter le racisme de classe évident qui y transparaît aussi, avec cet ouvrier (forcément) aviné et (forcément) sexiste que vous représentez. On ne voit d’ailleurs pas bien non plus ce que fait DSK ici. En bref : non seulement c’est sexiste et ça promeut un racisme de classe éhonté, mais en plus, ça tape à côté ! »
            Premièrement -cela vous aidera pour votre fiche- je suis un fils d’ouvrier et j’enfile les gants très souvent. J’ai réalisé ma maison moi-même avec ma famille et mes nombreux amis ouvriers. Deuxièmement, cela vous surprendra peut-être, mais l’alcool est très présent -y compris personnellement- et les calendriers sont nombreux dans les camions, les ateliers et les « vestiaires algécos ». Ce dessin les as bien fait marrer. A croire qu’ils ont plus de recul et d’autodérision que vous. Car c’est cela le propos d’une caricature. Et enfin, troisièmement, ce qui vous échappe c’est que DSK représente cet état totalitaire que devient le nôtre et qui se donne bonne conscience avec les journées de la femme et autres babioles. Alors qu’eux-même pratiquent la discrimination (Le FMI impose t-il le salaire égal dans les pays qu’il conduit à la catastrophe économique ? Non !!!. La parité en politique est-elle appliquée ? Loin de là...) Bref, ce dessin dit beaucoup de choses que vous ne saisissez pas et ce n’est pas grave. Vous avez le droit de ne pas aimer mais me qualifier de « sexiste » ou de m’accuser de « racisme de classe » est une insulte injuste. Je ne vous respecte donc pas car vous n’assumez même pas votre haine gratuite et vos mensonges ! Je ne me trompais pas en vous imaginant travailler pour un état totalitaire. Vous avez les bases...

            Et pourtant les critiques à porter contre la journée de la femme ne manquent pas. Voir par exemple celle-ci, qui non seulement est très drôle mais en plus est très bien écrite : http://entrailles.fr/index.php?post...
            Ha, un petit coup de promo !

            Voir en ligne : http://2.bp.blogspot.com/_lNyMDMnvL...

            • mercredi 30 mars 2011 à 14h29, par Marie-Anne Boutoleau

              « Je ne vous respecte donc pas car vous n’assumez même pas votre haine gratuite et vos mensonges ! Je ne me trompais pas en vous imaginant travailler pour un état totalitaire. Vous avez les bases... »

              Ce seul passage suffit à vous discréditer.

              Quant à mes origines... Qui vous dit que les miennes ne sont pas tout aussi ouvrières que les vôtres ? Quoiqu’il en soit, ni mes origines ni les vôtres n’ont quoique ce soit à voir avec le débat qui nous occupe. Et ce n’est pas parce qu’on est d’origine ouvrière ou même qu’on a travaillé en tant qu’ouvrier qu’on n’est étanche à tout racisme de classe envers la classe ouvrière.

              A part ça, je tiens à vous rassurer : vous n’êtes pas « devenu le thème central de l’article et le sujet du débat ». Simplement, comment je suis polie et parce que ça m’intéresse, j’essaie de répondre aux contributeurs qui commentent les articles que j’écris. Mais vu qu’effectivement vous m’insultez et ne me respectez pas (vous le dites vous même), je vais arrêter.

              Veuillez noter cependant que si je critique le contenu de vos dessins et de vos écrits, à aucun moment je n’ai mis votre personne en cause. Quant à la Stasi... Laissez-moi rire. Je n’ai ni l’envie de vous censurer, ni l’envie de vous torturer ou de vous emprisonner pour délit d’opinion : simplement celle de critiquer vos positions, ce qui est mon droit le plus strict, et qui vaut tout autant que celui que vous avez de les exprimer.

              • Vous m’avez qualifié de sexiste et vous m’accusez de moquer les « ouvriers » que je côtoie beaucoup plus que vous, j’en suis certain. C’est une insulte grave doublé d’un mensonge que vous ne semblez pas assumer ! Quand à la Stasi, c’est juste que vous vous arrêter à l’Histoire. Je parle d’un concept qui à existé partout dans le monde à des époques différentes, qui sommeille... et qui se réveille dans certaines situations. Notamment quand l’Empire est déstabilisé. Et c’est ce qui arrive... C’est le propos de votre article.

                • mercredi 30 mars 2011 à 15h05, par Marie-Anne Boutoleau

                  La Stasi désigne au contraire une réalité historique bien précise. En tant que « concept », ce terme ne veut rien dire... Votre « analyse » frise l’anachronisme.

                  D’autre part, si j’ai dit que vous aviez produit un dessin sexiste moquant la classe ouvrière, je n’ai jamais dit que vous étiez intrinsèquement sexiste. Ca peut tous nous arriver de dire, d’écrire ou de dessiner des choses reflétant nos préjugés, et personne n’est à l’abri des préjugés racistes ou sexistes, moi pas plus que vous. Simplement, il y en a qui essayent plus que d’autres d’analyser leurs propres préjugés et de les remettre en question, et qui quand ils disent, écrivent ou dessinent une connerie, la reconnaissent.

                  Non seulement vous ne la reconnaissez pas, mais de plus, puisque vous semblez admirer le bourgeois sexiste-antisémite-islamophobe Soral (ça va peut-être vous choquer, mais oui, Soral est islamophobe) et son compère Dieudonné, je doute que ce dessin soit un accident passager et ne reflète pas une conviction profonde. Du coup, je trouve que j’ai encore été trop gentille avec vous jusque là.

                  On trouve d’ailleurs d’autres dessins tout aussi douteux sur votre blog : http://azim-bd.blogspot.com/2011/01/dsk_27.html

                  Donc maintenant ça suffit : j’ai plutôt l’impression que c’est vous qui n’assumez pas vos dessins et vos opinions. Et fréquenter le monde ouvrier ne vous excuse en rien.

                  Sur le fond, enfin : si l’alcool et les comportements virilistes ou sexistes sont une réalité dans le monde ouvrier (suffisamment pour que des homos ou des femmes travaillant dans cette univers en souffrent), ce n’est pas non plus complètement généralisé. Par ailleurs, ce type de dessin ne peut que contribuer à entretenir ce genre de représentation du monde ouvrier, que ce soit en son sein ou à l’extérieur.

                  Vous pouvez continuer à vous époumonner : le débat pour moi est clos.

            • Ton blog, c’est moche, ça pique les yeux, ça pue. Retourne t’amuser avec ta palette graphique.

              • Voilà tout à fait le genre de soutien à ce site... plein d’arguments et de sensibilité (des yeux). Tu devrais consulter un Ophtalmo ;) Pauvre XI... voilà le type de lecteur qu’il va vous rester ;)
                ps : je n’utilise pas de palette graphique. Tu es comme l’auteur de cet article étrange... un menteur doublé d’un propagandiste qui mens en étant persuadé de dire des choses interessantes. Aurais-tu toi aussi fais des écoles sup’ de la propagande du NWO ?

                Voir en ligne : http://www.azim-bd.blogspot.com

                • Je suis peiné de cette suite de commentaires. Je ne comprend pas tes détracteurs qui te tombent dessus pour avoir dit que tu apprécié les spectacles de Dieudo et les analyses de Soral.

                  J’ai pourtant bien lu quelqu’un affirmé son amour de Céline sans qu’on lui tombe dessus.

                  Le coup du lien pour la pub est pathétique c’est une manière de signer et de dire qui l’on est.

                • Tout évènement, même anodin, entre dans le champ de compréhension d’un conspirationniste comme faisant partie DU PLAN. Les conspirationnistes décèlent partout des acteurs du grand complot mondial sioniste. Les Protocoles des Sages de Sion sont bien entendu la seule grille de lecture valide du monde. Pour ces dégénérés mentaux, le hasard n’existe pas, la coïncidence n’a jamais lieu, la raison a définitivement disparu.
                  Un commentaire pour dire qu’un blog est laid (et c’est le cas) et je suis accusé d’être un de ces prétendus illuminatis, n’est-ce pas ? La fièvre paranoïaque t’a apparemment emporté Azim, ta compréhension du monde est fortement altérée par la propagande complotiste. Ton cerveau est certainement rongé et tes « idées » ne naviguent désormais plus que sur le même canal asséché.
                  Le pire, c’est que plus il y aura de gens pour croire qu’un quelconque plan va se réaliser et plus ce plan a de chances de se réaliser, du moins dans la tête de ces gens (en passant, lire Le Pendule de Foucault d’Umberto Eco).
                  Désolé de t’avoir vexé, car je sais qu’il ne faut pas vexer les « artistes ». Il y en a un qui a été vexé à Vienne en 1907, et bizarrement il est devenu conspirationniste... cause à effet ?

                  • vendredi 1er avril 2011 à 14h04, par un-e anonyme

                    C’est quoi « conspirationniste » ? Croire qu’un éleveur de chèvre à organisé des attentats le 11 sept 2001 sur le sol américain avec un talkie walkie et qui aurait fait strike « trois trours » avec deux avions ?... Pour ma part, je ne suis pas conspirationniste. Je suis juste convaincu -et l’actualité le prouve- que des secteurs influents se mettent en accord lors de réunions et de contacts discrets pour mettre en place des projets qui permettent leur maintient au pouvoir ou leur progression... bref, c’est l’histoire de l’Humanité. Les accords au détriment d’autres groupe (la « population » par exemple) s’appellent des « complots ». C’est dans le dico et je n’y suis pour rien. Le mot « conspirationnisme » est un abus de langage inventé par ceux là même qui se sont fait berné par des versions officielles et qui -à court d’arguments- brandissent l’antisémitisme le conspirationnisme ou l’antiaméricanisme primaire.

                    Voir en ligne : http://azim-bd.blogspot.com

                    • Bonjour,

                      En tant que Collectif Fini les Concessions organisateur des manifs devant les dîners du Siècle, nous sommes régulièrement confrontés à ce type de discours et nous suivons donc avec grand intérêt cette conversation. Voici ce que nous répondons habituellement à la question soulevée par Azim :

                      Si, autour de Pierre Carles, nous dénonçons le club Le Siècle, c’est bien que nous souhaitons combattre les élites et les réseaux de connivence entre les différents pouvoirs.

                      Mais...

                      Nous refusons les pseudo-analyses qui attribuent exclusivement le rôle de domination à tel club ou tel réseau, qui tirerait les ficelles dans l’ombre : ces visions complotistes et paranoïaques sont fausses et dangereuses. Pour le dire clairement : si le Siècle ou Bilderberg étaient abolis, la marche du monde n’en serait guère changée. Car ils constituent l’huile dans les rouages de la domination, mais non la domination elle-même.

                      Mais alors, où se situe la domination dans nos sociétés actuelles ?

                      Le premier à avoir apporté une réponse précise à cette question reste à nos yeux Marx, avec la notion centrale de capital. Selon qu’on possède un capital économique ou pas, selon la quantité dont on dispose, on n’occupe pas la même position dans la société. Ceux qui en possèdent beaucoup peuvent faire travailler à leur profit ceux qui n’en ont pas, accroissant ainsi sans cesse ce capital, le transmettant à leurs enfants, qui eux-même, etc. Ils constituent collectivement une classe consciente de ses intérêts : la bourgeoisie.

                      Depuis Marx, la sociologie (notamment Bourdieu) a permis d’élargir la notion de capital : il y a non seulement le capital économique, mais aussi le capital culturel et le capital social. Le capital culturel, ce sont tous les savoirs, qui, comme le capital économique, peuvent être accumulés, peuvent être hérités, et déterminer une place dans la société.
                      Le capital social, ce sont tous les amis, les connaissances, les relations qui permettent de démultiplier capital économique et capital social. C’est là que se joue le rôle des clubs, des réseaux d’anciens élèves, mais aussi des associations, partis, amicales, communautés, ou franc-maçonneries.

                      La bourgeoisie cumule au plus haut point capital économique, capital culturel et capital social : les clubs (Lion’s, Jockey, Rotary, etc.), comme les rallyes, permettent d’entretenir un réseau de relations qui démultiplie le capital de chacun.

                      Voilà le genre d’analyse (esquissée ici, il y aurait beaucoup de bouquins à citer pour approfondir) qui permet de battre en brèche les théories du complot dont raffole l’extrême droite. Les fachos préfèrent pointer tel réseau, telle famille, tel club, telle communauté au sein de l’élite, qui manipulerait tout, pour ne rien remettre en cause du capitalisme et des rapports de domination mais pour pouvoir dire : voyez, l’élite est corrompue, et nous devons les remplacer pour former une nouvelle élite, pure, non-métissée, non-décadente, et nous saurons vous guider avec notre main et notre talon de fer.

                      Nous sommes déjà intervenus dans les forums de CQFD, en même temps que Marie-Anne Boutoleau, autour des notions d’habitus de classe et de domination, qui, articulées à celle de capital social, économique, culturel, scolaire ou symbolique permettent de fournir une analyse pertinente sur ce qui se joue dans les lieux de sociabilité des élites.

                      Quant à Dieudonné, on peut lui reconnaître un talent d’humoriste, comme on peut reconnaître les qualités d’écrivain de Céline. Mais lorsqu’on s’engage politiquement, ce sont les idées, les valeurs et les pratiques politiques qui déterminent les choix et les alliances possibles, qui tracent la frontière entre les alliés possibles et les adversaires résolus. Dieudonné a très nettement franchi cette frontière : on ne discute pas recettes de cuisine avec un cannibale.

                      Le CFC-BAP - Collectif Fini les Concessions - Branche Armée... de Patience.

                      • vendredi 1er avril 2011 à 15h15, par Marie-Anne Boutoleau

                        Merci, je n’aurais pas mieux répondu.

                      • Il n’empêche que vos sorties nocturnes comportent dans leur rang pas mal de « conspirationnistes » et que les vidéos sont reprisent par ceux-ci et donc , bien que vous cvous en défendiez, vous êtes conspirationniste .
                        Car je vous le rappelle ...votre avis importe peu .Les prisons sont remplies d’innocents :-)
                        Vous parlez de dangerosité ? de paranoia ? Pourquoi pas de manipulation ???? Hein ???

                      • Collectif Fini les Concessions a écrit :

                        Nous sommes déjà intervenus dans les forums de CQFD, en même temps que Marie-Anne Boutoleau, autour des notions d’habitus de classe et de domination, qui, articulées à celle de capital social, économique, culturel, scolaire ou symbolique permettent de fournir une analyse pertinente sur ce qui se joue dans les lieux de sociabilité des élites.

                        Je confirme : vous êtes bien intervenu dans le forum de CQFD.

                        Je m’en souviens très bien car vous y aviez accusé dans votre message du 17 février à 13h12 l’association Reopen911 d’être directement liée avec l’extrême-droite :

                        « Par ailleurs, on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais si vraiment vous n’avez rien à voir avec l’extrême droite, il va falloir nous expliquer pourquoi l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au »Local« de Serge Ayoub dit »batskin« (parce que dans sa jeunesse il tabassait Noirs, Arabes et »rouges« à coups de battes), haut lieu de rassemblement des néo-nazis parisiens, et pourquoi le site de ReOpen en fait la promotion : »

                        Vous aviez ensuite donné des liens et posé d’autres « questions » censés mettre à jour les connections entre Reopen911 et les milieux fafs.

                        Dois-je préciser que je répondis point par point à toutes vos « questions » mais que mon post fut « modéré » par l’équipe de CQFD ?

                        Afin que chacun ici puisse juger de la pertinence de vos accusations, je recopie ci-dessous un extrait de mon post « modéré » :

                        « Mais là où votre accusation est perfide est quand vous écrivez que »l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au « Local ».

                        Ce défenseur en question de nos thèses est un certain Dr Jacques Kotoujansky... dont je n’avais jamais entendu parlé.

                        Parce vous pensez peut-être que nous à ReOpen911 on a le monopole de la remise en question la version gouvernementale sur les attentats du 11 septembre 2001 ?
                        Toute personne remettant en question la TO est forcément affiliée à ReOpen911 ?
                        LePen a émit des doutes, ça fait de lui un membre de ReOpen911 pour autant ?
                        LePen critique les médias, il est membre d’Acrimed ?

                        Parce que quitte à dire n’importe quoi, autant y aller à fond.

                        Ce Jacques Kotoujansky a beau remettre en question la TO, il n’est néanmoins pas membre de ReOpen911 : jamais ReOpen911 n’a donné son accord pour qu’il tienne une conférence dans ce « local ».

                        Que ce Jacques Kotoujansky ait choisi d’aller parler dans un tel lieu n’est QUE de sa responsabilité et elle seule. Vous voudriez peut-être que ReOpen911 interdise à ceux qui ne font pas partie de ses membres de parler du 11 septembre là où le souhaiteraient ? Vous êtes sérieux là ?

                        Parce que dans ce cas, on pourrait aussi accuser Fini les Concessions d’organiser des manifestations les soirs des dîners du Siècle dans lesquels se trouveraient des partisans d’Alain Soral et des membres de We Are Change...

                        Votre accusation pleine de sous-entendu est simplement abjecte.
                        - Kotoujansky n’est pas membre de ReOpen911
                        - ReOpen911 n’a jamais donné son aval à cette conférence"

                        Après plusieurs jours d’attente, ne voyant toujours pas apparaître mon commentaire, j’envoie un mail de demande d’explications à CQFD :

                        Bonjour,

                        De nouveau, mes derniers messages postés en réponse à Marie-Anne Boutoleau et à Fini les Concessions suite à l’article « les infiltrés » n’ont toujours pas passés le filtre de la modération.

                        Dans sa réponse à mon message finalement publié (avec près de 10 jours de délai), Fini les Concessions sous-entend clairement que moi ou Reopen911 serait lié à l’extrême-droite :

                        « Par ailleurs, on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais si vraiment vous n’avez rien à voir avec l’extrême droite, il va falloir nous expliquer pourquoi l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au »Local« de Serge Ayoub dit »batskin« (parce que dans sa jeunesse il tabassait Noirs, Arabes et »rouges« à coups de battes), haut lieu de rassemblement des néo-nazis parisiens, et pourquoi le site de ReOpen911 en fait la promotion ... »

                        Fini les Concessions posta alors une série de liens censée démontrer ses dires... Or sa « démonstration » ne vaut rien comme je pense l’avoir démontré dans ma réponse.

                        Mais en refusant de publier ma réponse, vous faites croire à vos lecteurs que Fini les Concessions a trouvé là des arguments imparables qui m’ont cloué le bec. Prétendre qu’une personne ou un mouvement a des liens avec des fachos est une accusation extrêmement grave qui se doit donc d’être étayée un minimum en dépit de quoi il s’agirait alors de diffamation.

                        Comme je l’avais écrit à FLC, s’il veut prouver que ne serai pas sincère en prétendant que je n’ai que doutes et pas de thèses alternatives à proposer alors il n’a qu’à se taper les 3200 posts que j’ai publiés sur le forum de Reopen911 ainsi que les 55 minutes du documentaire que j’ai réalisé et qui justement montre comment l’accusation de relayer les thèses nauséeuses de l’extrême-droite est une infamie.

                        Maintenant, si vous trouvez que mes derniers messages postés dérogent à vos règles de la modération alors indiquez moi les passages litigieux que je puisse les reformuler mais ne laissez pas croire à ceux qui lisent les commentaires que Fini les Concessions a réussi à démontrer que moi ou ReOpen911 serait lié à l’extrême-droite : c’est abject !

                        Laissez donc vos lecteurs décider par eux-mêmes si mon démontage des arguments de Fini les Concessions est solide ou non...
                        En refusant de publier mes réponses, vous tronquez le débat. En êtes-vous conscient ?

                        Comme je vous l’ai déjà écrit, que les médias traditionnels usent de ce genre de procédés est déjà affligeant mais alors que vous, vous les repreniez à votre compte me sidère totalement. Comment espérez-vous changer la société si vous êtes incapables de voir que vous vous comportez parfois comme ceux que vous dénoncez ?

                        Dans l’attente d’une réponse de votre part.

                        CQFD n’a jamais daigné justifier son refus de publier ma réponse à Fini les Concessions.
                        CQFD n’a jamais publié ma réponse à FLC démontant ses accusations d’accointances entre ReOpen et les milieux fafs.
                        Le post manipulateur de FLC est quant à lui, toujours bien en place.

                        Je rappelle que n’ai recopié là qu’une partie de mon post censuré par CQFD : je vous invite donc vous, ainsi que tous ceux que ça intéresseraient et qui voudraient se faire un avis par eux-mêmes, à venir lire sur le forum de Reopen mes posts non publiés destinés à Marie-Anne Boutoleau et à Fini les Concessions :

                        http://forum.reopen911.info/t14930-quand-cqfd-censure.html

                        Enfin pour conclure, je précise que je vous avais averti par mail le 27 février 2011 que CQFD avait refusé de publier ma réponse à vos accusations et que je vous en avais transmis le contenu afin que vous puissiez en prendre connaissance et surtout que vous puissiez répondre à mes remarques :

                        Salut Fini les Concessions,

                        Je vous ai répondu sur CQFD mais mes posts n’étant toujours pas été édités (sans qu’aucune raison ne m’en soit donnée), je vous les transfère donc pour que vous en ayez connaissance. Je mets également les réponses que j’avais faites à Marie-Anne Boutoleau car j’y faisais référence dans mes posts vous étant adressés.

                        J’espère que ma réponse sur vos sous-entendus de « connivences » entre Reopen et les fachos vous aura convaincu de l’inanité de vos arguments et que vous vous interrogez sur ces pratiques (d’amalgames, d’insinuation...) que l’on peut lire plus souvent sur Conspiracy Watch que sur Acrimed...

                        De deux choses l’une : soit vous vous êtes trompés à l’égard de Reopen et de moi, et dans ce cas j’espère que vous aurez l’honnêteté intellectuelle de le reconnaître, soit vous êtes toujours convaincu que je mentirai et que Reopen entretiendrait des amitiés cachées avec l’extrême-droite mais alors dans ce cas il faudra que la démonstration soit à la hauteur de l’accusation.

                        Vous penseriez quoi si je disais que Chomsky est un négationniste parce qu’il a signé cette fameuse pétition (Faurisson) ?
                        Vous penseriez quoi si je disais que vous feriez parti des néocons au prétexte que vous vous référez à des articles de Conspiracy Watch ?
                        Vous penseriez quoi si je disais que LePen partage les idées d’Acrimed au motif qu’il critique le système médiatique français ?

                        Vous diriez à raison que c’est n’importe quoi. Et bien, ce qui marche dans un sens marche dans l’autre.

                        Avez-vous vu mon documentaire qui démonte le reportage de Stéphane Malterre diffusé sur canal+ ?
                        Vous en avez pensé quoi ?

                        Vous n’avez jamais daigné répondre à ce mail...
                        Je profite donc de votre participation à cette discussion pour vous demander si vous pouvez réfuter mon démontage de vos accusations lancées à l’égard de ReOpen ou si, à l’instar des rédacteurs de CQFD, vous allez opter pour un courageux silence...

                        Bien à vous

    • mercredi 30 mars 2011 à 20h52, par Ratfucker

      Etre d’extrême gauche et se tordre devant l’humour d’extrême droite, c’est le propre des habiles manipulateurs, qui véhiculent des idées nauséabondes via un discours parfumé. C’est la raison d’ùetre du confusionnisme



  • mercredi 30 mars 2011 à 14h42, par un-e anonyme

    Article 11, article zéro. ça sonne le début de la fin pour ce nouveau venu de la presse qui confond sa gauche et sa droite. Dommage, cela n’aura pas duré longtemps.

    • mercredi 30 mars 2011 à 19h18, par Enucléé

      Ben moi, je suis très content qu’un canard comme Article 11 se donne une nouvelle fois la peine de tirer la sonnette d’alarme concernant ces accointances scrofuleuses (j’avais juste envie d’écrire « scrofuleuses », cherche pas) et autres tentatives d’OPA de nos petits fafounets sur le mouvement social (même s’il convient d’être trèèèès prudent en la matière sous peine de gourance totale, ce qui peut arriver aux meilleurs).

      Il appartient ensuite à chacun de se positionner clairement et de savoir ce qu’il soutient (et donc défend) mais on sait très bien à qui profite la confusion...

      Du coup, je ne regrette pas d’être abonné ni de subir votre merveilleuse maquette qui m’a permis de perdre 3/10e à chaque oeil et d’investir mes maigres économies dans 26 000 tubes de Doliprane.



  • mercredi 30 mars 2011 à 16h31, par eva R-sistons

    Je ne connaissais pas ce site. Je découvre avec dégoût son intolérance. Bravo au Grand Soir ou à Bellaciao, pour ne citer que ces exemples, d’être ouvert, d’accueillir sans préjugés, d’avoir une palette très large d’auteurs.

    Personnellement, je me battrai toujours pour que TOUTES les opinions puissent s’exprimer. On est tolérant ou on ne l’est pas. Et je cite des posts de toutes tendances, mon critère est la justesse du message. J’ai entendu pour la 1e fois Soral à Ce Soir ou Jamais, je savais qu’on disait de lui qu’il est d’extrême-droite, je l’ai découvert, écouté, et j’ai trouvé, quelle surprise, qu’il disait des choses pleines de bons sens et qui ne pouvaient pas être dites, de mon point de vue, par l’Extrême-Droite. Il est vrai que je ne suis pas agressive, mais ouverte, tolérante, j’accueille sans préjugés et avec sympathie. Et je n’ai aucun clocher : Surtout juive par ma mère, catholique par mon père, protestante par conversion, musulmane par amitié pour une Palestinienne, et au final sympathie pour les Baha’i dont le credo, explicite, est « la terre n’est qu’un SEUL pays et nous en sommes TOUS les citoyens ». A part ça j’ai toujours voté à Gauche (sauf Chirac contre Le Pen), souvent pour le PC car représentant les couches les plus populaires, au PS j’étais au CERES, aile gauche Chevènement à l’époque (quand Mitterrand m’a reçue dans son loft rue de Bièvre (il aimait mes livres, il a souhaité me connaître), il m’a dit « Chevènement est le plus bouillonnant, le plus à gauche, mais c’est mon préféré, il est fidèle et constructif »), je suis une Gaullienne (de Gaulle rassembleur, homme d’Etat, indépendance nationale, éthique) de Gauche (Verts-Rouges), défendant le CNR, et proche du Site Comité Valmy. Pour vous pas assez à gauche ? Trop à gauche ?

    Avant d’attaquer les autres, balayez devant votre porte. Elle est foncièrement intolérante, et pas très subtile (analyses caricaturales, injustes, outrancières). On peut avoir des convictions nettes, claires (indépendance nationale, défense du terroir, et très à gauche sur plan social et économique, comme moi) et accueillir des textes d’auteurs opposés, mais dont le propos, de bons sens, fera avancer les analyses, la connaissance du vrai sens des choses. Le PAS a raison d’avoir attiré l’attention sur une pensée, une politique (celle du CRIF, en gros) envahissante, via Sarkozy (au lieu d’avoir de Villepin, droite gaulliste et désormais sociale si j’en crois ses paroles), et proche d’un Israël... d’extrême-droite ! (Les analyses du PAS sont posées, et clairvoyantes). On y revient toujours : Mon prochain post, prévu depuis qq jours mais pas encore eu le temps de l’écrire (en + je suis en pré-déménagement, + dix blogs environ, contre guerre, choc de civilisations, désinformation, libéralisme militaro-financier, etc - ça vous CHOQUE, ces choix ????) sera contre l’extrême-droite, j’ai déjà perdu pas mal d’abonnés à cause de mes positions clairement républicaines et anti-extrême-droite. Quant à la marginalité, elle est relative, + de 6000 visiteurs uniques par jour, ce n’est pas mal pour une seule personne gérant tout ça. Bientôt vers 900.000 visiteurs individuels à R-sistons, ou vers 700.000 pour sos-crise, plus récent, 4 blogs au TOP, ce n’est quand même pas trop la marge... Même chose pour Dazibaoueb ou le Grand Soir ou Bellaciao, ce sont des sites très visités. Le vôtre, je ne le connaissais pas, ni vos plumes !

    Je vous invite à plus de tolérance. Avant d’attaquer des gens sincèrement à gauche, balayez devant votre porte. Je la découvre agressive, intolérante, violente (les menaces). En ce qui me concerne, humaniste souverainiste (car la France défend des valeurs originales, que j’apprécie, républicaines, laïques, modèle social, indépendance nationale..) de gauche, citoyenne du monde, femme de paix et de tolérance, pensant qu’il n’y a qu’une seule race, humaine, je n’ai pas de leçons à recevoir. Et je continuerai à relayer des sites qui ne vous conviennent pas, quand ils publient des textes pertinents, alternatifs. Je n’ai aucun clocher, je butine, je suis un esprit libre.

    Et à propos d’Alter, je ne savais pas pour ce que vous avez dit, apparemment il a changé (je reconnais le droit d’évoluer), car il me publie, avec les positions que j’ai, clairement dénonçant l’antisémitisme et reconnaissant la réalité de la Shoah, tout en les rejoignant sur le nécessaire antisionisme, ce néo-sionisme qui pour moi est d’essence militaro-financière donc à combattre, surtout qu’il est d’extrême-droite. Les commentaires sont mesurés, pas de haine, des opinions différentes - et elles doivent être défendues... Ayant toujours pris le parti des victimes (sans étiquette), des attaqués (en 40 j’aurais donné ma vie pour protéger des Juifs poursuivis), aujourd’hui je collabore à un site qui défend les Musulmans sans cesse stigmatisés, ostracisés, ce qui est intolérable. Pour contrebalancer la propagande anti-Musulmans, question de justice... et j’ai lu, sans préjugés, le Coran, et j’ai aimé (poésie, tolérance - reconnaît religion juive et chrétienns, etc).

    Pourquoi cette chasse à ceux qui ne pensent pas exactement comme vous ? Nos adversaires, à Droite, doivent se frotter les mains ! Ce n’est pas intelligent, ressaisissez-vous ! eva

    Voir en ligne : Intolérance, agressivité, c’est ça votre gauche ? Pas la mienne !

    • mercredi 30 mars 2011 à 16h40, par Marie-Anne Boutoleau

      Au moins, il faut vous reconnaître un sacré talent comique !

      Vous m’avez bien faite rire : merci !

    • mercredi 30 mars 2011 à 17h29, par un-e anonyme

      Chère Chantal Dupille alias Eva Rsistons vos amis de Bellacio sont tellement ouverts et tolérants, comme vous dites qu’ils vous ont retirés de leur page de liens (vous pouvez verifier) quand des lecteurs leur ont signalés votre collaboration active au site d’extrême droite alterinfo , il me semble même qu’il refuse vos articles régulièrement

      Je suis ravi de vous voir parler des Bahai’s sauf que chez vous ca tourne tout de suite a la pantalonnade

      et au final sympathie pour les Baha’i dont le credo, explicite, est "la terre n’est qu’un SEUL pays et nous en sommes TOUS les citoyens

      Vous devez encore avoir mal lu et compris le sujet, et comme a votre habitude vous êtes complètement a coté de la plaque, on rappellera juste que pour votre grand ami Ahmadinejad (que vous admirez a longueur de vos pages) et son régime fasciste et théocratique, , ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone, que leurs lieux de cultes et leurs cimetières sont régulièrement profanés par ses milices, et qu’en Iran ils sont régulièrement exclus de l’accès aux lycées et au faculté, enfin passons vous n’êtes plus a une contradiction prés dans votre confusionisme que vous en arrivez régulièrement a admirer les régimes les plus autocratiques, dictatoriaux et autoritaires de la planète , on sait on sait vous admirez Poutine ,Chavez , les régimes autoritaires des pays de l’est, la chine, Kadhafi et même le régime syrien, rien que des « modéles de démocraties » en quelque sorte

      Vous dites

      « Le PAS a raison d’avoir attiré l’attention sur une pensée, une politique (celle du CRIF, en gros) envahissante, via Sarkozy (au lieu d’avoir de Villepin, droite gaulliste et désormais sociale si j’en crois ses paroles), et proche d’un Israël... d’extrême-droite ! (Les analyses du PAS sont posées, et clairvoyantes) »

      On avait de gros doutes sur vos sympathie pour Dieudonné et Soral, merci de nous les confirmer ici publiquement . Un femme de gauche de paix et de tolérance, qui trouve pertinents les délires d’un groupuscule fasciste et antisémite comme le « Parti Anti sioniste » , il faudra nous expliquer
      Voulez vous que je transmette vos délires a des camarades, qui se sont fait agresser et traiter de « sionistes » et pire encore par des insultes a consonances, largement et ouvertement antisemites, par vos amis du P.a.s lors de leur campagne des élections européennes de 2009 , leur seul tort avoir refusé des tracts en provenance du dieudobus sur un marché de la banlieue nord de paris , bilan des coups et une camarade violentée par des grosses brutes, il se feront un plaisir de vous répondres en gens de gauche

      Ha mais cest vrai comme pour Alterinfo ou vous publiez régulièrement vous ne saviez pas que le P.a.s était d’êxtreme droite, c’est dingue d’ailleurs tout ce que vous ne saviez pas.

      Et à propos d’Alter, je ne savais pas pour ce que vous avez dit, apparemment il a changé (je reconnais le droit d’évoluer)

    • mercredi 30 mars 2011 à 19h06, par Frédéric

      Et ça : Appel solennel aux Généraux français.

      Je lisais il y a peu, je ne sais où, sous une plume de Gauche, que la France aurait besoin d’un Général. [...] L’Armée est certes le pilier d’une Nation.

      Mort de rire ! Vive la Gauuuche ! Vive la Fraaance ! Les amis du Grand Soir, ils en tiennent une couche...

    • mercredi 30 mars 2011 à 20h44, par un-e anonyme

      Et vu que c’est aussi les amis de ginette skandrani elle aussi membre du P.a.s que Eva R ne trouve “pas racistes”

      http://www.bastamag.net/article591.html

      Dieudonné fait son marché : trois blessés

      2 juin 2009

      Bagarre générale sur un marché de la capitale (rue des Pyrénées, 20e), ce dimanche 31 mai. D’un côté, Dieudonné et une trentaine de ses acolytes de la liste « antisioniste » venus là pour diffuser des tracts à l’approche des élections européennes. De l’autre, des antifascistes bien décidés à s’opposer à la liste d’extrême droite.

      « Des militants du Parti Anti-Sioniste ont été sauvagement agressés, alors qu’ils distribuaient des tracts dans la cadre des élections du 6 juin, paisiblement et sans se livrer à aucune provocation ; par des gens venus armés de barres de fer, de bombes lacrymogènes, de poings américains et autres ustensiles du genre », proteste-t-on sur le site de la liste « Anti-Sioniste ». Mais au regard des images diffusées au journal de France 3, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme cela. Le cameraman montre clairement que ce sont les partisans de Dieudonné qui ont commencé les festivités.

      Du côté des antifascistes, on précise : « Les évènements de ce matin ne font que dévoiler le vrai visage de Dieudonné et de sa ligue de fascistes ultra-violents. Nous continuerons à nous battre chaque jour, sur tous les terrains, contre l’extrême droite qui n’est plus à présenter. Quelle qu’elle soit (catho, musulmane, royaliste, nationaliste), elle n’a pas sa place dans une société qui se veut démocratique, quand bien même se cache-t-elle derrière le paravent électoral. » A l’issue de la rixe, trois personnes ont été blessées et cinq autres interpellées. Dieudonné, quant à lui, court to

      • mercredi 30 mars 2011 à 21h18, par AZIM

        « De l’autre, des antifascistes bien décidés à s’opposer à la liste d’extrême droite. »

        Désolé, mais l’école républicaine et démocrate -fervente « défenseuse » de la liberté d’expression que vous laisser gisante dans une marre de sang à là 43e place en matière de la liberté de la presse (donc d’opinion)- considérait que les fascistes étaient ceux qui empêchaient les autres de s’exprimer. Cette école là -disparue depuis- accueillait ma famille en France il y a 40 ans. Aujourd’hui, elle ne propose que le karcher, les coups de pioches, et la violence de vos amis quand des vois divergentes s’expriment. Vous n’êtes donc pas « antifasciste » mais bien Le fasciste « propagandé » que vous exécrez. Vos ennemis sont dans votre miroir ! Désolé de vous annoncer cela brutalement avec la liberté d’expression qui est la mienne et qui perdure tant que votre Nouvel Ordre Mondial n’a pas n’a pas fait son nid définitivement, grâce au soutien zélé de quelques uns...

        Az

        Voir en ligne : 43e place !! merci qui ? XI ? XII ? XIII ?...

    • mercredi 30 mars 2011 à 21h01, par Ratfucker

      « Surtout juive par ma mère, catholique par mon père, protestante par conversion, musulmane par amitié pour une Palestinienne, » ce procédé consistant à s’inventer des racine juives pour s’exonérer d’une forte suspicion d’antisémitisme mal masqué par une rhétorique antisioniste devient plus que banal : Ginette Skandrani, Stéphane Hessel, Alain Gresh, Danielle Bleitrach, Israël Shamir, etc... l’utilisent à satiété. Cela fait partie des techniques du confusionnisme.

      • mercredi 30 mars 2011 à 22h08, par AZIM

        L’antisionisme est encore toléré dans ce pays. Merci de laisser aux citoyens français le droit de critiquer le sionisme, tout comme le communisme, l’apartheid, l’islamisme ou le capitalisme. C’est un droit légal et même si vos lobbies sont puissants, la liberté d’expression puise sa force dans des valeurs beaucoup plus ancrées et rependues... cela ne vous déplaise.

        Voir en ligne : http://www.azim-bd.blogspot.com

      • mercredi 30 mars 2011 à 22h46, par CaptainObvious

        Antisémites Hessel, Gresh et Bleitrach ? A force d’amalgame, ça ferait douter que Skandrani et Shamir soit des négationnistes.

      • mercredi 30 mars 2011 à 23h48, par Marie-Anne Boutoleau

        Que viennent faire Hessel, Gresh et Bleitrach dans cette liste ? Si gens sont criticables, ils ne sont sûrement pas antisémites. Faudrait voir à pas confondre antisionisme et antisémitisme, l’ami. Ce n’est pas parce que certains (Soral, Dieudonné et consorts) jouent sur la confusion à dessein afin de mieux faire passer leur discours antisémites que ces deux choses sont similaires. L’antisionisme est une opinion politique tout à fait défendable, tandis que l’antisémitisme relève du racisme. Je vous renvoie à ce sujet vers les posts de karib que vous pourrez lire plus haut.

      • jeudi 31 mars 2011 à 00h39, par Marie-Anne Boutoleau

        J’ajouterai qu’en faisant ce genre d’amalgame, c’est vous qui entretenez le confusionnisme. Les vrais antisémites qui se cachent derrière l’antisionisme ont tout intérêt à voir leur nom accolé à celui d’antisionistes sincères qui ne sont visiblement pas antisémites et sont clairement de gauche ou progressistes ! Cela contribue à les renforcer et à leur donner, justement, un vernis « pas antisémite » et « de gauche ». Soral, Skandrani, Shamir ou Dieudonné doivent se pâmer d’aise en vous lisant !

        • vendredi 1er avril 2011 à 14h11, par un-e anonyme

          Pourquoi n’invitez-vous pas Soral ou Dieudo à vous donner leur vision ? Pourquoi, comme vous l’avez fait pour moi et pour d’autres ici, avez-vous besoin de parler pour le autres et à leur place ? Quel est ce nouveau délire de « journalistes » qui se prennent pour des spychologues et des madames soleil ?

          Voir en ligne : http://azim-bd.blogspot.com



  • mercredi 30 mars 2011 à 17h10, par Socrate

    Tiens Dazibaoueb a publié une réponse.
    _ http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=22026

    Ils ont mis le temps !

    • mercredi 30 mars 2011 à 17h43, par un-e anonyme

      Des explications d’hypocrites comme celle des leurs amis du grand soir
      Ce n’est pas de leur faute non plus

      Et publier des textes d’extrême droite servirait à alimenter le débat dans l’esprit des lumières trop drôle

      A parce qu’on débat avec les fascistes

      • mercredi 30 mars 2011 à 21h27, par AZIM

        Qui sont les fascistes ? Ceux qui marchent sur le cadavre de la France dégringolée à la 43e place en matière de liberté de la presse et d’opinion en proposant le conflit avec le voisinage, avec les idées divergentes et les oppositions ? J’ai lu ici certains amis du site être fier de combattre physiquement. « Coup de pioches » annoncés et autres violences, sans être inquiétés ...

        Je suis étonné de voir ce que devient le pays qui à accueilli ma famille il y a 40 ans... avez-vous perdu vos valeurs ? est-il possible d’exprimer une vision alternative à la pensée unique et au projet du Nouvel Ordre Mondial ?

        Voir en ligne : http://www.azim-bd.blogspot.com

      • mercredi 30 mars 2011 à 21h40, par Robinsky

        Mais c’est quoi ces pseudo journalistes à la grosse tête petit cerveau ? on croirait lire un article digne de Vichy ici ! c’est quoi ce site facho ? Apparemment ce qui se passe de beaucoup plus grave autour de nous n’a pas l’air de vous soucier, vous êtes quoi ? liquidateurs de sites ? mandatés par qui ? C’est l’hôpital qui se paie la tête de la charité....faut il être aussi branquignols pour pondre des trucs pareils ? Agents de la pensée unique....ah, voilà, nous y sommes donc.

        • mercredi 30 mars 2011 à 22h04, par AZIM

          Ne me dites pas que vous êtes un conspirationniste ? Mort de rire... je serais un agent ayant pour but de plomber ce site (qui soit dit en passant n’a pas besoin de moi pour cela). A vos lectures, je me rends comptes que les antisconspi et les antifaf’ sont de vrais conspirationnistes déglingos et de vrai fascistes qui s’ignorent... faute à qui ? : l’inculture imposée par le Nouvel Ordre Mondial, via la télé (et ce genre de site aussi) et les écoles sup’ probablement. Génial !!! On est au fond du trou !!! Ce site propose de mettre au pilori les gens qui ne pensent pas comme la pensée unique et certains lecteurs abondent !!! Etrange...

          Voir en ligne : http://www.azim-bd.blogspot.com

        • jeudi 31 mars 2011 à 01h44, par Marie-Anne Boutoleau

          « Apparemment ce qui se passe de beaucoup plus grave autour de nous n’a pas l’air de vous soucier » : si vraiment vous pensez ça, c’est que vous n’avez pas parcouru le contenu du site.

          Quant à vos insultes, vous savez où vous pouvez vous les mettre.

          • lundi 4 avril 2011 à 00h27, par robinski

            Oui, mes insultes qui n’en sont pas, juste de simples vérités pour de simplistes journaleux qui revendiquent une place qu’ils n’auront jamais, je vous les mets où vous voulez....

            Il se passe des choses gravissimes dans le monde et tout ce que vous trouvez à faire c’est de l’intox sur des journaux très suivis, très lus, beaucoup plus que vous ne le serez jamais....vous ne me connaissez pas, mais je vous ferai toute la pub qu’il faudra ! allez hop, au panier ! Vous transpirez de haine, de revendications, de pensée unique. Allez donc postuler chez BHL, il vous trouvera une place de stagiaire à la machine à café.

            Ciao



  • mercredi 30 mars 2011 à 18h13, par Isatis

    Madame Boutoleau, je vous tire mon chapeau, vous propose ma révérence, vous ferais bien un baise-main si je n’étais pas une fille !

    Non seulement votre article (et je n’oublie pas le co-auteur) m’a enfin confortée dans mes impressions sur certains sites alter et certaines personnes mais de plus, vous avez eu tant de patience, de ténacité et d’argumentation face à vos détracteurs, pour moi risibles voire pathétiques, que j’en reste pantoise.

    Bon, j’avoue aussi que j’ai bien éclaté de rire quand une commentatrice a tenté de me faire croire que Chevènement est de gauche ; moins utile que les manches (j’ai pas dis de pioche, hein attention ;-) ) mais quand même ça fait du bien aussi de rire.

    • mercredi 30 mars 2011 à 21h16, par Ratfucker

      Les exploits de cette fine équipe de pieds nickelés rouges bruns, véritable plaie des ligues de vertu propalestiniennes obligées de consacrer l’essentiel de leur énergie à bloquer l’entrisme de l’extrême droite (et gauche) antisémite, sans toujours y réussir (c’est CAPJPPO qui a lancé la carrière politique de Dieudonné et recueille en son sein Me Bastardi Daumont, avocat de Faurisson et Blanrue, successeur de Me Delcroix), ont été largement décrits par Taguieff dans « Prêcheurs de Haine ».
      Ils ont réussi, de manière planifiée et concertée, à couler des sites anarcho syndicalistes comme Indymédia Paris en le faisant crouler sous les procès pour incitation à la haine raciale, ils ont squatté Bellaciao, ils ont contraint le forum de l’UEJF à fermer, en en faisant une tribune antisémite, un comble ! Ils sont en train de réussir la même manoeuvre avec rue89, passé du débat d’idées à la salve d’imprécations (actuellement pro libyenne et priosyrienne). On y reconnaît la touche des national bolcheviks du PCN, qui titraient en 2004 « 6 juin 1944, début de l’invasion yankee », tout en arborant l’effigie de Che Guevara.
      Oui à la liberté d’expression, mais celle-ci s’arrête lorqu’elle porte atteinte à la liberté et la dignité d’autrui. Non à la diffamation et à l’insulte. Le code pénal existe, et si une magistrature complaisante laisse faire, cela finira en faits divers.

    • mercredi 30 mars 2011 à 23h54, par Marie-Anne Boutoleau

      Merci beaucoup, votre message me fait très plaisir !

      Et c’est OK pour le baise-main ! ;)



  • mercredi 30 mars 2011 à 21h29, par eva R-sistons

    Pour moi basta, je ne connaissais pas ce site, ni les auteurs,
    et je ne tiens pas à les connaître, l’intolérance ne me convient pas,
    je les laisse penser ce qu’ils veulent, chacun pense ce qu’il veut,
    je dénonce des politiques, je ne m’abaisse pas à critiquer ceux qui ne pensent pas comme moi,
    cette gauche-là est horrible, sectaire, intolérante, méchante, hargneuse, agressive, violente, ce n’est pas la mienne.

    Je n’ai jamais envoyé un post à Bellaciao, je ne savais même pas que j’étais en lien, j’ai répondu à des commentaires quand j’ai su qu’ils parlaient de mes amis tsiganes (ils m’ont signalé le post sur bellaciao à partir de mes articles), je ne collabore à presque rien en dehors de mes blogs, j’ai presque tout laissé tomber, je me contente d’Oulala.net de temps à autre, que j’apprécie beaucoup, et d’Alter car j’en ai assez du sort qui est réservé aux Musulmans, aux Arabes, en plus leurs infos changent de ce qu’on lit ailleurs, et leurs lecteurs commentent positivement, avec respect, ils ne sont pas violents comme sur des sites communautaristes juifs ou évangéliques pro-américains, j’ai assez à faire avec mes blogs, j’en supprimerai un bientôt, pour commencer, et quand j’aurai déménagé et que je serai installée (un an ?) je délaisserai l’info sur le NWO pour me consacrer au terroir, j’aurais assez donné, après les gens feront ce qu’ils veulent des infos

    je ne milite dans un aucun parti, aucun groupe, je n’ai AUCUN clocher, je suis totalement indépendante, j’ai toujours voté à gauche, au 2e tour avec DSK je ne voterai pas, point.

    Un article comme celui-là est si laid, si petit, si hargneux, si méchant, que le mieux, à mon avis, c’est de laisser ses auteurs baigner dans leur hargne entre eux.

    Je me fiche de ce qu’on pense de moi. Pendant 4 ans j’aurais travaillé bénévolement plus de 15 heures par jour pour informer les citoyens de ce qui se prépare, ma conscience est en paix. Pour le reste, s’organiser contre ce qui se prépare, critiquer ce que je suis ou ce que d’autres sont, ne me regarde pas. Je ne me suis jamais abaissée à faire comme ces 2 auteurs, j’ai toujours été en dehors des can-can et des escarmouches.

    Il y a mieux à faire, militer contre l’UMP, DSK et le FN, et surtout contre le NWO.

    Mesdames ou Messieurs les Censeurs, bonsoir ! Soignez votre estomac, il est aigri, et le droit que vous vous décernez de donner des bons et des mauvais points est minable. Faut-il être desoeuvré et pauvre intellectuellement et moralement pour s’en prendre à tout le monde, calomnier, attaquer - même des gens du même bord, si tant est que vous soyez réellement de gauche... !!!! ???

    eva

    Voir en ligne : M et Mmes les Censeurs, bonsoir !

    • mercredi 30 mars 2011 à 21h44, par AZIM

      Madame, je ne vous connais pas. Pourtant, j’ai un peu le sentiment que ma famille, arrivée du Maghreb il y a 40 ans, a reçu le soutient de gens comme vous. Je me trompe peut-être, mais je pense cela dans l’instant. Aussi, pour avoir très bien connu les méthodes propagandistes qui agitent et modèrent ce genre de site, je peux vous dire que je ressens un peu la même chose que vous. Ils vous combattrons personnellement car leurs arguments sont faibles. En disant cela, je ne dis pas que je suis d’accord avec vous car je ne vous connais pas personnellement. Bref, nous sommes insultés et « pendus informatiquement » car nous n’avons pas l’arrogance et de dédain de la pensée unique. Nous sommes ouvert au dialogue. Pour ma part, je suis un fils d’immigré, fier du pays qui a accueilli ma famille et fier de son passé de résistance face au nazisme soutenu par les évangélistes et les sionistes qui les finançaient.
      Sachez qu’ici, beaucoup de gens qui s’expriment violemment contre nous sont des sectaires, issus de réseaux même sans le savoir (grâce à papa, ils ont fait des études). Restez ce que vous êtes et faites un bon voyage hors de cette propagande ;) inch Allah

      Voir en ligne : http://www.azim-bd.blogspot.com



  • mercredi 30 mars 2011 à 21h35, par eva R-sistons

    Au fait, 17 h 39, 13 h 31, vous ne signez pas ? Honteux ????? c’est vraiment minable... eva

    • mercredi 30 mars 2011 à 23h00, par un-e anonyme

      Je me fiche de ce qu’on pense de moi. Pendant 4 ans j’aurais travaillé bénévolement plus de 15 heures par jour pour informer les citoyens de ce qui se prépare, ma conscience est en paix. Pour le reste, s’organiser contre ce qui se prépare, critiquer ce que je suis ou ce que d’autres sont, ne me regarde pas. Je ne me suis jamais abaissée à faire comme ces 2 auteurs, j’ai toujours été en dehors des can-can et des escarmouches.

      Ha bon

      Hou la , nous prévenir contre vos dangers fantasmés d’un nouvel ordre mondial, les francs maçons mangeurs d’enfants, les petits homme de Roswell aux ordres de la banque mondiale et de Rockefeller, les iluminatis kidnappeurs de femmes innocentes , que de dangers qui nous guettent a notre insu merci Eva nous dormirons moins stupides cette nuit, mais très amusés par vos propos , certes un brin confus mais toujours aussi drôles

      • jeudi 31 mars 2011 à 03h23, par eva R-sistons

        Juste pour les aveugles et les sourds, pour info, le NWO annoncé par Sarkozy, « on y viendra de gré ou de force » dit-il en substance (quand les beaux esprits comme vous y seront, il sera trop tard)

        http://www.youtube.com/watch?v=aeXh...

        = déclarations de Sarkozy (autant pour DSK ou Attali), on vient juste de me le signaler - continuez à nier le réel !

        Je vais le publier sur sos-crise et sur senior infos, au moins

        au fait j’ai voté Melenchon au 1er tour cantonales (annoncé sur R-sistons), et rien au 2e (duel UMP et FN), pas assez à gauche pour les beaux esprits que vous êtes ? Tant pis ! Quant à la Lettre aux Généraux, je rappelle que c’est un Général qui a sauvé l’honneur de la France en 40, il s’appelait de Gaulle, et aujourd’hui on aurait bien besoin d’un homme comme ça, faisant plus le poids que les beaux esprits hargneux, lui il a agi

        Alter Info a le mérite de publier des textes qu’on ne trouve pas dans votre pensée Unique « gôchiste », on y puise une info réellement alternative, au moins - ça j’aime, car je n’aime pas la Pensée unique de l’Occident

        Au nom de quoi prétendez-vous faire la Police de la Pensée ? Occupez-vous donc de chasser du pouvoir les tenants de l’ultra-libéralisme tueur d’Etats, d’emplois, de social etc

        eva

        Voir en ligne : LIEN VIDEO NWO ANNONCE PAR SARKOZY

        • qui a sauvé l’honneur de la France en 40

          Et qui s’est bien lavé les mains le 17 octobre 1961 en couvrant Maurice Papon... l’honneur à géométrie variable ?

        • jeudi 31 mars 2011 à 08h37, par Frédéric

          Mélenchon, Chevènement... cette dame a une passion pour tous les anciens ministres du PS.

          Encore une perle : Nunuche visite l’Union soviétique

          les écrivains sont subventionnés (à condition de ne pas critiquer le régime : Devrait-on cracher sur son bienfaiteur ?)

          Et le reportage en Corée du Nord, c’est pour bientôt ?

        • jeudi 31 mars 2011 à 10h31, par un-e anonyme

          Arrêtez avec votre NWO, franchement je peux comprendre que des rednecks du wyoming découvrant youtube peuvent croire à la théorie du Complot ou des ados sur des skyblogs se gavant de réality-tv mais des gens adultes habitant la France (état merdique qu’il faut détruire mais bon y’a pire), ça me scie, la vie des complotistes doivent pas être facile à voir le complot partout dans leur vie.
          Cette théorie c’est de la réaction pure et simple sans aucune perspective révolutionnaire,ce qui permet à tous les fascistes, des feufas-stals à la Soral aux Théocrates furieux du PAS de la récupérer.
          PS : je fais partie du Grand Orient de France, si vous avez une vie merdique c’est qu’avec mes frères je fais du vodoo avec mon compas avec vos mêches de cheveux. /o\ (petite pyramide des illuminatis)
          C est bon vous avez ce que vous voulez ? 1776 -LA BAVIERE ET LES SAGES DE SION VAINCRONT [FIN DE LA BLAGUE]
          Allez j’en ai marre, cassez vous tous en Lybie défendre votre poto Kadhafi et si possible allez sur la ligne de front.

        • jeudi 31 mars 2011 à 11h59, par Marie-Anne Boutoleau

          Chère Eva,

          C’est quand même amusant : alors que d’habitude vous et vos co-religionnaires dites pis que pendre de Sarkozy et de ses mensonges, tout d’un coup, là, il faudrait le prendre au sérieux quand il parle du « Nouvel ordre mondial ». Une bonne fois pour toutes, le capitalisme n’ayant subi aucune mutation majeure ces dernières années (la forme financiarisée du capitalisme - qui va de pair avec la mondialisation libérale - existe depuis bientôt trente ans maintenant) et aucune mutation de ce type n’étant en vue - n’en déplaise au même Sarkozy -, il va falloir m’expliquer ce que votre « nouvel ordre mondial » a de si « nouveau », justement.

          D’autre part et encore une fois, comme ça a déjà été dit ailleurs, c’est un concept trop vague pour être de la moindre utilité en matière d’analyse de la société et en particulier des mécanismes de la domination. Or, on ne peut pas taper juste si on ne définit pas les bonnes cibles.

          J’ignore avec quelles intentions Sarkozy a employé ce terme. Mais la limite, je dirais que Sarkozy - dont les conseillers ne sont pas les derniers des abrutis et ont sans doute bien vu que les analyses conspirationnistes avaient le vent en poupe et étaient susceptibles, parce qu’elles chassent sur ses terres, de mettre la vraie gauche en difficulté - aurait tout intérêt à diffuser ce concept, afin de mettre un boulet au pied de la critique sociale. Car tant que les gens s’exciteront sur un supposé « nouvel ordre mondial », au moins, ils ne s’occuperont pas de chercher à comprendre les mécanismes de la domination et donc de mettre en place des outils de lutte efficaces.

          Quant à votre « pensée unique », qu’elle soit « gôchiste » ou « occidentale », voilà bien justement un terme de prêt-à-penser (« fast-thinking », dirait Bourdieu) qui n’est d’aucune pertinence en terme d’analyse de la fabrique de l’opinion. Sur ce sujet, je ne saurait que vous conseiller un livre déjà ancien (1990) mais toujours d’actualité : Faire l’opinion, de Patrick Champagne.

          Continuez à ne pas désigner les bonnes cibles, vous avez raison : c’est comme ça que vous serez efficace !

          Quant aux leçons sur une supposée « police de la pensée » (autre terme fourre-tout) qui règnerait ici, il faut arrêter : on vous laisse largement vous exprimer sur ce forum. D’autre part, venant de quelqu’un qui ne cesse à longueur d’articles et de posts de vilipender violemment ses adversaires réels ou supposés, une telle accusation prête vraiment à rire ! Balayez donc devant votre porte.

        • jeudi 31 mars 2011 à 12h41, par Marie-Anne Boutoleau

          PS : A part ça, va falloir apprendre à poster des liens valides.

    • Hou vous êtes tous des méchants



  • Hé ho ! Les gosses, c’est pas fini ce bordel oui ?? On s’entend plus ! :-)

    Pour ma part, je regrette un peu qu’on en soit encore là vu tout ce qu’il se passe partout dans le monde ou même de tous les sujet dont on peut traiter même en voulant éviter le raz-de-marée (sans mauvais jeu de mot) Japon, pays arabes, Côte d’Ivoire, ... (Encore que la Côte d’Ivoire a largement perdu de sa superbe depuis les révoltes de Tunisie... L’Afrique sub-saharienne étant de toute façon et malheureusement toujours considérée comme la dernière roue du carrosse).
    Après c’est sûr c’est pas moi qui décide de la ligne éditoriale.

    Mais tous ces auteurs, franchement quand on vient sur article11, on les connait déjà et on connait leurs idées. Faire un article juste pour griller qqs types façon chasse aux sorcières, qui sont largement descendus déjà sur article11 et ailleurs, me paraît un peu superflu (?) - je cherche encore le terme, j’ai du mal ce matin.

    J’ai l’impression de retomber dans un forum entre deux lignes de fantassins, où le débat est forcément stérile et qui ferait plus penser à une bataille de tarte à la crème.
    Les auteurs cités ont écrits ceci, on le sait, on les aime pas, point.

    En fait, le fait de dire que LGS ne plaît plus trop à certains ou dérive dans ses publications (avec en effet une recherche approfondie), ça pourrait faire un très bon commentaire mais comme article, je trouve que c’est assez moyen.

    Bonne journée

    Cdlmt

    • (superfétatoire ?)

      Au contraire, je trouve ça sain cette bataille. Ca n’empêche de garder un oeil sur le monde, et vu le regain de vigueur du confusionnisme, dissiper des malentendus (et surtout des fausses ententes) paraît salutaire.
      Evidemment, le débat qui s’ensuit a peu d’intérêt. Akim et Eva r-sistons viennent se griller définitivement. LGS se défend très maladroitement, ce que je trouve dommage. Il y a des trucs intéressants sur LGS, mais à force de faire de l’anti-impérialisme pour de l’anti-impérialisme, ils publient des trucs plus que limite.
      Si l’impérialisme est le stade suprême du capitalisme, comme dirait l’autre, ça ne rend pas ses stades antérieurs plus aimables (notamment nationalistes et théocratiques, fussent-ils indigènes).
      Ceci dit, je les lirai sans doute encore à l’occasion, mais j’aime bien sentir que la critique réactionnaire du capitalisme ne passe pas pour révolutionnaire. Et que quelqu’un le rappelle. Merci à A. XI (et ça fait suite à retour de bruns, je suppose) et aux auteur-e-s (spécialement Marie-Anne boutoleau qui fait preuve d’une patience presque criminelle dans ses commentaires)

    • Selon moi, l’intérêt de l’article dépasse largement Le Grand Soir, et encore davantage les autres sites évoqués. Ce qui compte (enfin, perso, c’est comme ça que je le vois), c’est ce qu’il pointe en filigrane, ce qu’il illustre de deux lourdes évolutions politiques. De un, la recomposition d’un pôle (prétendument) anti-impérialiste ayant décidé que peu importe d’où viennent les armes pour peu qu’il s’agisse de frapper le même ennemi (ce sont les partisans de l’axe Iran, Cuba et Libye, ceux qui ont décidé que l’opposition à l’impérialisme américain justifiait toutes les dictature). Et de deux, la dérive d’un certain anti-sionisme, où l’opposition à Israël devient seule lecture du monde et où l’antisémitisme pointe de plus en plus largement.

      Bref, pour moi, c’est un article d’utilité publique. En ce qu’il dit d’une tendance lourde et croissante, dont Le Grand Soir est une parfaite illustration. Les lignes politiques bougent beaucoup en ce moment, rappeler toute la nécessité d’une boussole idéologique claire et tranchée me semble vraiment important.

    • jeudi 31 mars 2011 à 10h45, par un-e anonyme

      C’"est vrai quoi, vous vous faîtes la bise et on n’en parle plus. ça commence à bien faire.
      En tout cas, on a pu vérifier un loi scientifique, c’est que quand on touche du doigt aux embrouilles rouges-bruns (ou réviso, ou niïne-ilévene, ou front commun anti-impérialisme-sioniste), le corps entier est vite englouti dans un marasme insondable.
      Rien de tel qu’une embrouille qui s’auto-alimente. Continuez c’est très distrayant.
      Merci à madame Boutoleau d’avoir le courage d’enfoncer le vieux clou rouillé, mais qu’elle ne se transforme pas elle même en inquisitrice aux pieds pieds, c’est glissant.



  • jeudi 31 mars 2011 à 10h40, par Grégoire Lalieu

    Le collectif Investig’Action se permet de répondre à cet article pour apporter quelques réponses évidentes que les auteurs auraient pu aisément obtenir s’ils avaient pris la peine de nous contacter. Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine ont préféré lancé de graves accusations et tenté de condamner Michel Collon pour un “grand écart rouge-brun” sur base d’une démonstration manquant cruellement de fond. Mais le journaliste « prétendument » communiste n’est pas aussi souple. (Je me permets de placer les guillemets à leur bonne place).

    Premier chef d’accusation : le site michelcollon.info publie des articles d’Olivier Mukuna. En effet, un article sur l’ancien prisonnier politique Bahar Kimyongür (2006), un autre sur Sarkozy et la démocratie en Afrique et un dernier sur la crise en Côte d’Ivoire (tous deux parus en janvier 2011). Tout d’abord, ces articles ne font nullement mention de Dieudonné. De plus, si vous aviez pris la peine de contacter Olivier Mukuna ou l’équipe d’Investig’Action, nous vous aurions aimablement informé que ni l’un ni l’autre ne partageaient les actuels délires de Dieudonné.

    Deuxième chef d’accusation : les articles provenant de la mouvance conspirationniste. Investig’Action développe ses propres positions, que vous pouvez critiquer, non pas en collant des étiquettes gratuites mais sur base d’arguments concrets. Nous vous invitons à le faire et sommes prêts à en débattre publiquement avec vous. Nous vous mettons au défi de trouver un article conspirationniste de Michel Chossudovsky ou de n’importe qui sur le site michelcollon.info. Et si vous êtes honnêtes, vous indiquerez à vos lecteurs que, dans son dernier livre, Israël, parlons-en !, Michel Collon a explicitement critiqué la théorie du complot à la page 336. Son analyse ne laisse pas de place aux théories du complot. Et Investig’Action rejette fermement ces théories. Vous auriez pu l’apprendre en nous posant simplement la question plutôt que de lancer gratuitement une accusation mensongère.

    Enfin, les “réseaux ultra-nationalistes serbes et pro-Milosevic”. Si vous voulez connaître la position de Michel Collon sur le sujet, nous vous invitons à consulter les deux livres qu’il y a consacrés : Poker menteur et Monopoly, l’Otan à la conquête du monde. Si vous affirmez que l’Otan nous a informés correctement sur cette guerre, nous sommes également prêts à en débattre publiquement avec vous. Un débat de fond sur un véritable contenu, pas sur des étiquettes collées sans preuves.

    Vous auriez aussi pu rajouter que nous travaillons occasionnellement avec Jean Bricmont dont vous dites : « Intellectuel classé à gauche et proche de Noam Chomsky, Jean Bricmont nourrit à l’occasion de troubles accointances, régulièrement dénoncées par des militants antifascistes. » Pour rappel, dans l’interview et l’article de Jean Bricmont que nous venons de publier, l’ « intellectuel aux troubles accointances » regrette que la position de la gauche française sur la guerre en Libye puisse profiter à l’extrême-droite.

    On voit donc que votre enquête, sorte de who’s who de l’info alternative réalisée en quelques clics, ne tient pas la route dès lors qu’on aborde un tant soit peu le contenu des accusations. Vous auriez pu vous éviter bien des erreurs en contactant l’équipe d’Investig’Action et d’autres personnes incriminées dans cet article. Mais vous semblez avoir préféré monter une démonstration complètement boiteuse et sans questions de fond pour discréditer Michel Collon et d’autres journalistes. Une pratique qui s’apparente beaucoup au fascisme que vous dénoncez.

    Grégoire Lalieu pour Investig’Action

    • jeudi 31 mars 2011 à 11h31, par Karib

      A propos du confusionnisme :

      Tant que l’extrême-droite n’était composée que de quelques groupuscules de nostalgiques de l’Europe des forêts, qui devisaient entre eux de la supériorité de la race aryenne et regrettaient que Hitler n’ait pas fini le travail, il n’y avait pas grand chose à craindre d’eux. On pouvait les laisser à leurs délires et il suffisait à l’occasion de se savoir se défendre physiquement lorsque l’envie leur prenait de jouer des poings.
      Il en va autrement à présent qu’ils enfourchent les thèmes du mouvement révolutionnaire (l’anti-impérialisme notamment, ou l’antiracisme) en faussant radicalement les perspectives puisqu’ils le font toujours à partir du nationalisme. Et à partir de cette perspective-là, ils peuvent effectivement croiser d’autres courants tout aussi contre-révolutionnaires mais étiquetés à gauche.
      La bande à Soral, les intégristes musulmans antisémites, les Damnés de l’impérialisme, etc. entendent désormais se développer dans les milieux populaires, s’appuyer par exemple sur l’enfermement communautaire pour faire résonner leur propagande. Leurs succès sont pour l’instant limités mais il convient de les tenir à l’oeil, et à cet égard, l’article de Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine est tout à la fois remarquable et utile.

      N’oublions pas que dans les années trente, le nazisme a su attirer à lui des millions de jeunes gens dans toute l’Europe et ce n’est pas seulement avec le vinaigre de l’antisémitisme qu’ils ont été attirés. Le nazisme se présentait comme un mouvement révolutionnaire, social, décidé à en finir avec la pourriture du vieux monde et promettant l’instauration d’un ordre nouveau. Il y avait là une composante sexuelle indéniable avec la promotion des corps beaux et athlétiques, l’exaltation du sport et de la joie, mais aussi l’exemple des réalisations sociales indéniables en Allemagne même, le travail revenu, les loisirs, la culture de masse... en bref, un autre avenir prometteur. Les millions de gogos qui se sont laissés avoir n’étaient pas tous des salauds, loin s’en faut, mais surtout des prolétaires assommés par l’écrasement de la révolution allemande (bravo aux socialistes, déjà !) et la dérive sanglante de la révolution russe. Dans un premier temps, les nazis ont su jouer habilement d’une conscience de classe dévoyée vers le nationalisme pour se présenter comme un parti de classe, un parti des damnés de l’impérialisme en quelque sorte ! On sait par exemple que les SA étaient essentiellement recrutés dans le prolétariat. Jusqu’à... la nuit des longs couteaux qui a vu la victoire définitive du courant aryaniste, représenté par les SS.

      A partir de là, le nazisme remisait au second plan sa composante sociale (il existait par exemple un courant national-bolchévique, dont était proche un excellent écrivain comme Ernst Jünger) qui n’a plus servi dès lors que de faire valoir sans grande utilité.
      Tout cela pour dire que lorsque la perspective communiste (et libertaire ajouteraient certains) est abandonnée et que l’on se focalise sur un de ses aspects pris isolément, l’anti-impérialisme par exemple, toutes les dérives deviennent possibles. Que ce soit au nom de la « liberté d’expression » (ne soyons pas sectaires, il y a du bien partout, on ne peut plus être sûrs de rien, Le Pen ou Soral ne disent pas que des choses fausses, etc.) ou plus ouvertement au nom de la nation, de la religion forcément opprimée, du groupe ethnique, etc. on peut finalement tolérer tout et n’importe quoi.

      Et c’est bien ce qui est arrivé aux malheureux animateurs du Grand Soir qui publient la Skandrani sans y voir malice. Du moins c’est ce qu’ils affirment, car j’avoue avoir beaucoup de mal à croire à une simple erreur.

      • jeudi 31 mars 2011 à 13h17, par HN

        Dans un premier temps, les nazis ont su jouer habilement d’une conscience de classe dévoyée vers le nationalisme pour se présenter comme un parti de classe, un parti des damnés de l’impérialisme en quelque sorte !

        C’est ce qui manque un peu dans l’article d’ailleurs. Je pense qu’en plus de citer les accointances d’untel avec untel, il faudrait également pointer du doigt les incohérences de son discours. Car énoncer les mauvaises relations d’un auteur passe plus pour un commandement à penser correctement plutôt que pour un démontage argumenté.

        On sait très bien - et on a toujours su je pense - qu’Hitler et son parti fricotaient avec de nombreux industriels, banquiers et financiers de tous horizons, tout en dénonçant le « complot juif mondial » visant à s’accaparer toutes les richesses du monde. Comment son parti a donc pu s’appeler « national-socialiste » ??
        Le FN joue aussi avec ça, en se présentant comme le défenseur des ouvriers et des pauvres, alors qu’il n’en est rien. Ce fut pareil avec Sarkozy, qui s’est présenté dans les usines devant les ouvriers la main sur le cœur alors qu’il était avocat d’affaire. Je me demande vraiment des fois comment il a fait pour réaliser pareille illusion. Il aurait même pas dû pouvoir rentrer dans les usines, on aurait dû le virer à grands coups de pied au cul.

        Cdlmt

      • jeudi 31 mars 2011 à 14h53, par X2

        Le nazisme et le prolétariat ? Je ne suis pas vraiment convaincu. Mais plutôt qu’avec le nazisme, la comparaison serait plus pertinente avec les prétendus mouvement de libération de la période de décolonisation. Une fois au pouvoir, on a bien ce qu’était ces anti-impérialistes : un substitut au pouvoir colonial dans l’oppression des peuples (on lira à ce sujet avec profit les textes de Ngo Van sur le Vietnam). Et c’est ce à quoi servent les anti-impérialistes sauce NWO, préparer une alternative au capital, au cas où l’empire se casserait la gueule ici ou là.

    • jeudi 31 mars 2011 à 11h36, par Isatis

      « ....préféré monter une démonstration complètement boiteuse et sans questions de fond..... »

      Pour avoir suivi le plus attentivement possible tous les liens proposés et lu l’article avec mes petits neurones en alerte maximale, j’ai trouvé la démonstration bien plantée sur ses deux guibolles, des preuves et une synthèse.

      La question de fond m’intéresse au plus haut point, je vous la délivre puisque vous ne l’avez pas trouvée. Je ne devrais pas mais ça me démange et puis ça ne me coûte pas puisque je la chourave à JBB : « Les lignes politiques bougent beaucoup en ce moment, rappeler toute la nécessité d’une boussole idéologique claire et tranchée me semble vraiment important. »

      En fait, cet article ne fait que conforter un sentiment que j’ai depuis un bon moment, il y a des gens qui pensent par eux-même, le saviez-vous ?

    • jeudi 31 mars 2011 à 11h58, par un-e anonyme

      Vous devriez parler de votre article « La croix gammée et le turban : la tentation sioniste d’Arte ? » refusé ici même

      http://nantes.indymedia.org/article/21204

      Article mystérieusement disparu des archives du site de votre ami michel collon , réécririez vous vos propres textes , car on trouve dans ce texte de votre main des propos très étranges et un titre très clairement douteux

      Pour Mukuna cher monsieur ses plaidoiries pro Dieudonné sont facilement trouvables sur Agoravox et sur le site « les ogres » qui est bien evidemment un site de la mouvance du P.a.s

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/olivier-mukuna-dieudonne-est-un-54421

      http://www.agoravox.frwww.agoravox.fr/tribune-libre/article/olivier-mukuna-ce-film-s-est-65555

      Article ou votre Ami Mukuna trouve mineur le fait que Dieudonné ai fait monter sur la scène du zenith Faurisson , pour Mukuna ce serait des attaques contre la liberté d’expression, thèmes cher a votre ami bricmont et a ses amis dont certains sont très douteux

      sans oublier les sceances de dédicaces d’olivier mukuna organisées au Theatre de la main d’or appartenant a dieudonne pour la sortie de son film « est il permis de débattre avec dieudonné ». elles sont elles aussi facilement trouvable sur le site d’Egalité et Reconciliation d’un certain Alain Soral

      • jeudi 31 mars 2011 à 13h09, par danielle Bleitrach

        Je suis partagée à la lecture de votre texte et des nombreux commentaires. Il me semble que vous confondez souvent des positionnements qui sont différents.

         × Ceux d’un groupe particulièrement nauséabond, Dieudonné, Soral, Marie Poumier (Israêl shamir va avec) Ginette S. J’ajouterai un certain nombre de traducteurs et traductrices comme Marcel Charbonnier et d’autres. Ces gens sont des néo-nazis. On doit s’en prémunir, certains sites correspondent à ce monde putride et il faut là encore être sans pitié.Ces gens se disent altermondialistes alors qu’ils sont antisémites.
         × Quelques personnes dont Bricmont qui au nom du refus de la censure les défendent. Bricmont fait partie de ceux qui piègent Chomsky en lui faisant croire qu’il mène un combat contre la censure et la loi Gayssot. Bricmont défend d’étranges thèses qui connaissent un certain succès dans le monde altermondialiste qui manque de formation politique : à savoir que les Etats-Unis ne sont que des marionnettes d’Israël et de Wall Street. Le lobby juif (toujours de wall street mène la danse). Et il a des sympathies pour les négationistes parce qu’il proclame que parler de la Shoah est un soutien de fait aux exactions d’Israêl contre les Palestiniens.

         × Vous confondez ces derniers avec les communistes staliniens ou pas alors que c’est le contraire. Non seulement ils ne nient pas la shoah mais ne veulent pas de confusion entre nazis et communistes ce à qui revient la négation de la specificité des camps de la mort. Ensuite ils ont une vision de classe et pas de race. A ce titre rien de moins antisémite que Cuba.Il faudrait que je vous explique tout cela longuement. Autre chose est le fait que comme Alain Gresh, Stephen hessel je dénonce la politique d’israêl et que je combats avec la même vigueur toute manifestation d’antisémitisme.

        En conclusion Grand soir, je n’adresse plus la parole à Grand soir, je ne suis plus publié dans leur colonnes à la suite d’une prise de position de ce journal en faveur de bricmont contre moi, mais aussi l’attitude assez immonde de Maxime Vivas et Viktor Dedaj comme co-auteur pourtant je crois que vous vous trompez de cible. Je connais tous leur défauts, je les considère vraiment sans la moindre indulgence mais je crois que l’antisémitisme et la complaisance à l’égard du fascisme n’est pas leur caractéristique. Ils ont publié Ginette S. C’est une erreur, comme l’avait été la publication jadis de Marie Poumier.. ; Ce sont des gens qui mènent souvent des combats courageux et le font dans le respect de l’humanisme et sans le moindre racisme. Sur le fond je crois qu’ils sont parfois un peu léger et incompétents et que le brillant de l’expression ne supplée pas à certaines carences intellectuelles... Mais c’est sans doute une vision personnelle
        Danielle bleitrach

        • jeudi 31 mars 2011 à 13h36, par un-e anonyme

          Merci pour votre commentaire, je vais tenter de vous répondre point par point.

           × « Bricmont fait partie de ceux qui piègent Chomsky en lui faisant croire qu’il mène un combat contre la censure et la loi Gayssot » : merci de nous le confirmer. Avez-vous des éléments concrets à ce sujet ? Nous sommes vivement intéressés.

           × « Il proclame que parler de la Shoah est un soutien de fait aux exactions d’Israêl contre les Palestiniens » : je n’ai jamais rien lu d’aussi explicite chez lui. Si vous avez une source précise, ça nous intéresse aussi.

           × « Vous confondez ces derniers avec les communistes staliniens ou pas alors que c’est le contraire. Non seulement ils ne nient pas la shoah mais ne veulent pas de confusion entre nazis et communistes ce à qui revient la négation de la specificité des camps de la mort. Ensuite ils ont une vision de classe et pas de race » : non, nous ne mettons pas tous les communistes dans le même paquet, et n’avons pas dit à aucun moment que communisme et nazisme étaient équivalents (c’est un amalgame puant, en effet), vous nous avez mal lus.

          Nous parlons au contraire très spécifiquement de certains intellectuels se revendiquant communistes mais fricotant régulièrement avec des gens proche de la mouvance d’extrême droite que vous citez plus haut. Collon ou Lacroix-Riz n’ont jamais tenu, à notre connaissance, de propos négationnistes. En revanche, en faisant la promotion de personnalités proches ou appartenant à cette mouvance (LaRouche est antisémite, Mukuna aussi), quand bien même c’est sur d’autres sujets, ils contribuent à leur faire gagner capital symbolique de « gauche » qu’ils en méritent évidemment pas. Enfin, Lacroix-Riz et sont PRCF tiennent un discours très clairement nationaliste, et on ne peut donc pas dire à leur sujet qu’ils s’en tiennent à une vision de classe.

           × « A ce titre rien de moins antisémite que Cuba » : où avez-vous lu que nous laisserions entendre que le gouvernement cubain serait antisémite ? Par contre, dictatorial ou à tout le moins autoritaire, oui.

           × Enfin sur LGS : décidément, ça fait beaucoup d’erreurs pour des gens pour qui « la complaisance à l’égard du fascisme n’est pas leur caractéristique », même si nous sommes bien sûr d’accord pour dire qu’ils ne sont pas eux-mêmes antisémites. Cela dit, ça n’ôte rien à la qualité de leurs travaux passés, notamment l’enquête de Maxime Vivas sur Reporters Sans Frontières.

          • jeudi 31 mars 2011 à 13h44, par Marie-Anne Boutoleau

            Le message ci-dessus est de moi, je ne sais pas pourquoi ma signature n’est pas passée.

            M.-A. B.

          • vendredi 1er avril 2011 à 08h59, par un-e anonyme

            Quelque chose m’échappe complètement : Chomsky est donc un crétin que le premier belge venu peut exploiter à sa guise ? Et personne - sauf Finkie et BHL - ne s’en serait aperçu ? Mermet - qui a sûrement des défauts, je n’en doute pas - qui adressait hier ou avant-hier encore ses remerciements à Bricmont est un gogole manipulé par les fachos d’outre ligne magineau ?

            Je sais pas moi, hein, si ça se trouve Bricmont est LE Dr. Evil... un vrai pervers polynorphe...

            Suis pas convaincue et attends des preuves « conclusive » comme disent les Ricains...

            Les réactions à cet article rappellent celles qu’avaient inspiré celui de JBB sur les blogueurs influents (j’avais préféré, d’ailleurs, c’était bien plus rigolo et il était nettement plus facile à démontrer que ces mecs-là se prenaient pour des cadors que de prouver que Bricmont est un as de la manipulation)...

            • vendredi 1er avril 2011 à 13h23, par un-e anonyme

              Chomsky est un vieux monsieur maintenant, et sui en plus ne parle pas français et doit donc pour les affaires francophones se reposer sur son fan-club francophone dont sont membres... Bricmont et Mermet !

        • vendredi 1er avril 2011 à 14h27, par un-e anonyme

          « Ceux d’un groupe particulièrement nauséabond, Dieudonné, Soral, Marie Poumier (Israêl shamir va avec) Ginette S. J’ajouterai un certain nombre de traducteurs et traductrices comme Marcel Charbonnier et d’autres. Ces gens sont des néo-nazis. On doit s’en prémunir, certains sites correspondent à ce monde putride et il faut là encore être sans pitié.Ces gens se disent altermondialistes alors qu’ils sont antisémites. »

          Encore un autre spychologue qui se propose de dire qui sont les autres et ce qu’ils pensent. C’est plus facile pour vous puisque les Soral et autres Dieudo que vous détestez tant n’ont la parole sur aucun média. Il est donc aisé de parler à leur placer.

          • vendredi 1er avril 2011 à 14h35, par Marie-Anne Boutoleau

            Tout comme il est aisé, justement, d’aller les lire et de les écouter sur Internet. On ne compte plus les vidéos youtube ou dailymotion narrant leurs exploits. Sans compter le site d’Egalité et Réconciliation et d’autres, qui sont très bien achalandés en écrits des uns et des autres.

            Croyez-vous vraiment que nous ne consultions jamais les productions de vos idoles pour en arriver aux conclusions que nous tirons les concernant ?

      • jeudi 31 mars 2011 à 13h23, par Grégoire Lalieu

        Le fait qu’Indymedia-Nantes ait refusé l’article n’est absolument pas une référence selon moi. La disparition de cet article du site michelcollon.info n’est pas un mystère : le site a changé en septembre 2010, beaucoup d’articles ont disparu dans la migration et celui-là fait probablement partie du lot (problème informatique ; ça, ça reste un mystère en effet).

        J’assume de toute façon cet article qui est une critique d’un documentaire diffusé sur Arte. Le titre de l’article joue sur le titre original du documentaire. Si par contre, vous voulez prouver que je suis un antisémite amoureux de l’extrême droite, il faudra vous lever tôt. A moins bien-sûr d’établir que j’ai pu un jour laisser ma place dans le tram à une vieille dame qui achetait son pain chez un boulanger dont le voisin du dessus avait loué Mein Kampf lorsqu’il était adolescent. On resterait après tout dans le type d’argumentation de cet article.

        Pour Olivier Mukuna, merci de bien lire ce que j’ai écrit. Je ne nie pas le fait qu’il ait soutenu Dieudonné mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je reproche donc aux auteurs de cet article de ne pas avoir contacté les intéressés avant de les attaquer de la sorte. Et de sous-entendre par une démonstration boiteuse (c’est bien de cela qu’il s’agit) que Michel Collon et son site soutiennent l’antisémitisme de Dieudonné. Le meilleur moyen de prouver une telle chose serait de reprendre noir sur blanc des propos allant dans ce sens. Mais vous n’en trouverez pas.

        L’anti-impérialisme version extrême droite est une question très importante. Si cet article voulait l’aborder de manière pertinente, on peut dire qu’il s’y prend très mal. Peu de réflexions sur le contenu-même de cette question et des attaques tous azimuts dont on peut se poser des questions sur leur objectif.

        Je précise donc une dernière fois la position d’Investig’Action :
         × Nous nous opposons fermement à la politique d’Israël mais nous ne sommes pas antisémites.
         × Nous n’adhérons pas aux théories du complot.
         × On peut dire que nous sommes anti-impérialistes si vous aimez les étiquettes mais nous ne partageons absolument pas les idées de l’extrême-droite qui joue la carte de l’anti-impérialisme.

        Ces questions essentielles seront prochainement développées dans un F.A.Q. sur le site michelcollon.info. Nous sommes toujours ouverts au débat pourvu qu’il repose sur des questions de fond. Merci dès lors de ne pas nous attaquer à coup d’insinuations trompeuses.

        • jeudi 31 mars 2011 à 13h45, par un-e anonyme

          Les écrits restent cher monsieur votre ami Mukuna a bien pris fait et cause pour Dieudonné, il a dédicacé son film au théâtre de la main d’or, l’a absous du fait d’avoir fait monter un Faurisson sur scéne

          Faurisson sur scéne juste une « plaisanterie potache » comme aime a le sous entendre votre ami Bricmont et ses amis douteux

          Nous vous rappellerons pas non plus les liens présents dans l’ancienne moutures du site de votre amis collon , on y trouvait geostratégie, alterinfo, balkans infos etc etc mystérieusement disparus eux aussi après que cela ait été signalé sur le net

          Vous dites

          On peut dire que nous sommes anti-impérialistes si vous aimez les étiquettes mais nous ne partageons absolument pas les idées de l’extrême-droite qui joue la carte de l’anti-impérialisme.

          Tellement anti impérialiste que vous soutenez les pires autocrates et les pires théocraties de la planète, et bien des dictatures comme et bien désolé de vous le dire votre « anti impérialisme » ne sera jamais le notre

          Voici quelque propos de votre ami mukuna tiré d’ici

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/olivier-mukuna-dieudonne-est-un-54421

          Faire venir Faurisson par exemple, n’était-ce pas suicidaire pour la suite de sa carrière tout comme aller serrer la main à Jean-Marie Le Pen au Bourget en novembre 2006 ? Que cherchait-il à dire ?

          Olivier Mukuna

          « Ces deux « coups » lui ont aliéné une partie des personnes qui le soutenait, mais cela a aussi provoqué de riches débats qui se poursuivent. Quel est le bilan du « cordon sanitaire » en termes de recul de l’extrême-droite ? Qui met véritablement en pratique des thèses d’extrême-droite reliftées ? Qui a dit : « Le Pen pose les bonnes questions mais apporte les mauvaises réponses » ? Personnellement, j’estime que Le Pen et sa formation n’ont jamais posé de bonnes questions et que leurs propositions sont ineptes à servir l’intérêt général. Mais désigner cette formation comme le « mal absolu » alors que les partis démocratiques se sont inspiré ou ont récupéré leurs thèses en matière de racisme et d’immigration, cela s’appelle une diversion. Sur ce sujet, comme sur d’autres, la force de Dieudonné a été de pousser chacun à se positionner. Ses provocations interpellent, épatent, choquent ou insupportent, mais elles débouchent jusqu’à présent sur de vrais débats. »

          - N’êtes-vous pas le défenseur des causes perdues et pourquoi soutenez-vous Dieudonné ? Réflexe communautaire ?

          Olivier Mukuna

          « Non, je défends des principes en journalisme et mes convictions. La démarche subversive de Dieudonné et le traitement médiatique qui lui a été réservé méritaient deux livres. L’homme a provoqué un débat de société francophone qui dépasse sa propre individualité. Plus personne de sérieux ne peut contester aujourd’hui cette évidence. Le fait que je sois métis - c’est-à-dire noir et blanc - et Dieudonné également nous rapproche dans le rejet de toute forme de communautarisme. Nous sommes héritiers d’une histoire similaire qui comprend cette richesse que constitue une double culture. Mais l’une d’entre-elles, « l’africaine », reste dénigrée, infériorisée et folklorisée au sein des sociétés occidentales. Il est légitime de le dénoncer. Il ne s’agit pas d’un réflexe communautaire, mais de défendre la perspective d’en finir un jour avec les hiérarchies culturelles et de couleurs de peau, les stéréotypes et jugements de valeur qui y sont liés. Le racisme n’est pas une variable statistique à gérer, mais un état d’esprit néfaste à combattre d’où qu’il vienne ! »

          Les lecteurs apprécierons comment votre ami Mukuna a pris ses distances avec Dieudonné

        • jeudi 31 mars 2011 à 13h46, par un-e anonyme

          un mystére simple comme un simple clic

          Le fait qu’Indymedia-Nantes ait refusé l’article n’est absolument pas une référence selon moi. La disparition de cet article du site michelcollon.info n’est pas un mystère : le site a changé en septembre 2010, beaucoup d’articles ont disparu dans la migration et celui-là fait probablement partie du lot (problème informatique ; ça, ça reste un mystère en effet).

        • jeudi 31 mars 2011 à 14h09, par un-e anonyme

          Quelque propos de Mukuna
          _ http://www.agoravox.frwww.agoravox.fr/tribune-libre/article/olivier-mukuna-ce-film-s-est-65555

          Comment mais Dieudonné n’est pas un fasciste voyons il est juste « anti sioniste » selon votre ami Mukuna

          Olivier Mukuna

          « Oui ! Dieudonné entretient une amitié avec Alain Soral. Ce qui ne signifie pas qu’ils sont d’accord sur tout. Lorsque Soral est devenu conseiller de Jean-Marie Le Pen, Dieudonné n’est pas devenu membre du FN. Au-delà de ses provocations, Dieudonné n’a pas appelé à voter pour le Front National lors des présidentielles de 2007 ou pour les élections suivantes. Enfin, lorsqu’Alain Soral a claqué la porte du FN pour figurer quelques mois plus tard sur la liste européenne antisioniste et anticommunautariste de Dieudonné, les premier mots de l’humoriste, lors d’une conférence de presse aux côtés de Soral, ont été ceux-ci : « Je suis content qu’il ait quitté le FN »...

          Quant à Marc Georges, je dois effectivement vous corriger : il n’est plus encarté au FN qu’il a quitté en même temps qu’Alain Soral. Précédemment, Marc Georges avait aussi quitté le PS, mais évidemment cette info-là n’a aucune importance. Au moment où Dieudonné était candidat à la candidature aux Présidentielles de 2007, Marc Georges a effectivement été son directeur de campagne. Avec le résultat que l’on connaît : l’humoriste a dû renoncer faute d’obtenir les 500 parrainages officiels permettant d’être candidat ... »

           × Aux Européennes de 2009, il a fait avec Alain Soral et sa liste anti-communautariste et anti-sioniste moins de 2%. Autant dire tout de suite qu’il doit abandonner la politique, vous en conviendrez avec moi !

          Olivier Mukuna

          « Dans mon film, il développe également les motivations qui l’ont amené à créer cette liste européenne. En termes de débat, l’existence de cette liste a permis de montrer à quel point défendre une conviction politique antisioniste en France est assez dangereux. Dieudonné investit le champ politique électoral pour créer des débats et favoriser des prises de conscience. Doit-il arrêter en fonction de ce dernier résultat ? Non. Pas pour cette raison-là, mais parce que lors de cette campagne électorale, j’ai vraiment eu le sentiment qu’il risquait sa vie. J’espère sincèrement me tromper, mais il s’est à nouveau fait agressé physiquement durant cette campagne. La haine des milices sionistes et l’impunité dont elles bénéficient sous la présidence Sarkozy me font craindre d’autres dérives. »

          Anti communautariste on croit rêver Olivier Mukuna devrait relire le programme de Egalité et Réconciliation

          Il ne sont tellement pas d’accord que tout les spectacles de celui-ci sont toujours annoncés sur le site de Egalité et réconciliation

          merci gregoire lalieu pour votre démonstration

        • jeudi 31 mars 2011 à 14h34, par Marie-Anne Boutoleau

          De toute façon , Mukuna n’a à notre connaissance jamais fait de démenti annonçant sa supposée prise de distance avec Dieudonné. A quelle distance, d’ailleurs la distance ? C’est bizarre, on n’en trouve trace nulle part ce cette soi-disant rupture...

          Il a quand même écrit deux livres et fait un film de propagande à la gloire de Dieudonné en 2009, alors que l’antisémitisme de ce dernier ne faisait plus aucun doute depuis longtemps.

          Le film a même été projeté en septembre dernier à l’Unibersité Libre de Bruxelles en ouverture d’un débat sur la « liberté d’expression ». On en trouve trace ici et

          Quant à Collon, en 2005 encore il défendait Dieudonné (en citant Mukuna comme une référence), à une époque où la proximité de ce dernier avec Soral était pourtant connue. On trouve cet article de Michel Collon sur le site d’Investig’Action, et à aucun moment Collon n’a démenti les propos tenus alors.

        • jeudi 31 mars 2011 à 15h11, par un-e anonyme

          2010

          Olivier Mukuna faisant la promotion de son fillm sur dieudonné est il permis de débattre avec dieudonné a Téheran pendant le festival du cinema iranien 2010

          et les vidéos qui vont avec

          http://www.youtube.com/watch?v=tnIsVdIloCA

          http://www.youtube.com/watch?v=pwYAeNh_dYw

          Le service après vente en quelque sorte

      • dimanche 3 avril 2011 à 10h59, par un-e anonyme

        Bravo pour cet article sur Le Grand Soir. Une grande valeur intellectuelle, tout en nuance et parfaitement documenté puisque vous avez lu toute l’oeuvre de A L-Ritz, celle de Michel Collon, de Vivas. Notamment. En plus vous avez analysé et décortiqué les 3 000 articles publiés sur le site d’Investig’Action. Bravo !
        Ben non, rien de tout ça et je m’en doutais dès les premières lignes de ce papier puant. C’est du pure Indymedia. Voilà votre unique source. Rhétorique mille fois entendue dans votre petit groupe de clones.
        Tout ce qui est différent de vous, pense différemment est un fasciste. Curieuse logique puisque c’est le contraire. Ce sont des pratiques staliniennes. « Au goulag si tu penses différemment ».
        Mais c’est déjà vous faire un compliment que de vous comparer à des acteurs historiques car vous n’êtes que des pantins qui auto-satisfaits.
        Vous me faîtes penser plutôt à un enfant qui par manque d’attention de ses parents fait exprès de faire des bêtises pour qu’on le remarque. Ils préfèrent l’engueulade à l’indifférence. Vous voyez ça marche. Vous avez réussi, on vous a remarqué. Mais pas pour longtemps. Adieu Article XI ou bien commencer par lire des livres, à vous documenter, à penser plutôt que vos vaines polémiques.
        Je ne signe pas de mon nom, car vous m’attaquerez en disant que l’oncle de l’ami de ma petite soeur avait un cousin qui avait un voisin qui votait Le Pen et que cela prouve que je suis moi-même un admirateur d’Hitler.

        • dimanche 3 avril 2011 à 13h50, par Marie-Anne Boutoleau

           × « C’est du pure Indymedia. Voilà votre unique source. »

          Ben non justement. L’essentiel de nos sources provient directement des sites et auteurs incriminés. D’autre part, un certain nombre d’articles parus sur Indymedia et portant sur des personnes citées dans notre article sont fiables car tout aussi sourcés et posent de vraies questions politiques auxquelles il n’a toujours pas été répondu par les personnes ou sites mis en cause.

          Pour rappel :

          - Les trois formules du professeur Bricmont (reprise d’un texte de Jean Vogel pari dans Points critiques, le mensuel de l’Union des progressistes juifs de Belgiquen (équivalent de l’UJFP) en décembre 2010)
          - De la liberté d’expression en général, et du cas Bricmont en particulier
          - Blanrue plagiaire et reproducteur servile (reprise d’un texte de Saidchomsky paru ailleurs sur le Net)
          - Faut-il briser le cordon sanitaire autour des néo-fascistes et de leurs amis ?
          - La crise économique et le fascisme en France

          Mais aussi, ailleurs que sur Indy :

          - Contre leur liberté d’expression, par Luftmenschen
          - Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !!, par Reflexes

          Et rassurez-vous nous savons parfaitement lire : il ne fut pas non plus nous prendre pour des truffes au point de croire que nous n’irions jamais consulter les sites du Grand Soir, de Michel Collon, les écrits de Bricmont ou de Lacroix-Riz.

           × « Rhétorique mille fois entendue dans votre petit groupe de clones. »

          On vous renvoie le compliment.

           × « Tout ce qui est différent de vous, pense différemment est un fasciste. »

          Tout faux, vous ne lirez jamais une telle affirmation sous notre plume. Mais quand un facho est un facho (et oui, les vrais fachos, ça existe aussi), il faut appeler un chat un chat, comme le rappelait un autre internaute plus haut.

           × « Ce sont des pratiques staliniennes. »

          Encore ! Ca nous change des « pratiques fascistes »

           × « Au goulag si tu penses différemment. »

          Quelqu’un ici a parlé d’envoyer même le plus détestable fasciste au goulag, ? Vous fantasmez, là. J’ai suffisemment dit le contraire tout au long de ce forum.

           × « Je ne signe pas de mon nom, car vous m’attaquerez en disant que l’oncle de l’ami de ma petite soeur avait un cousin qui avait un voisin qui votait Le Pen et que cela prouve que je suis moi-même un admirateur d’Hitler. »

          Encore la reductio ad hitlerum ? Décidément, vous et vos semblables manquez singulièrement d’imagination.

          • dimanche 3 avril 2011 à 15h00, par un-e anonyme

            Toujorus aussi vide d’argumentation. Allez un effort.

          • dimanche 3 avril 2011 à 15h12, par un-e anonyme

            Et vous pouvez parler de plagiat, votre texte a déjà été lu plusieurs fois sur les sites d’Indimedia d’ailleurs. Sacré enquête ça !

            Par exemple : http://lille.indymedia.org/article2...
            Du lourd, ils ont fait leur « enquête » sur ... Wikipedia

            Et je dirais avec Dazibaoueb la même chose : « Puisque vous vous prétendez de gauche, au lieu de décerner des mauvais points à vos petits camarades, vous feriez peut-être mieux de combattre la droite, non ? »

            • dimanche 3 avril 2011 à 15h20, par un-e anonyme

              Vous êtes la droite.

            • dimanche 3 avril 2011 à 15h30, par Marie-Anne Boutoleau

              Notre texte a été repris par certains Indy, qui en donnent la source : où est le plagiat ?

              - « Puisque vous vous prétendez de gauche, au lieu de décerner des mauvais points à vos petits camarades, vous feriez peut-être mieux de combattre la droite, non ? »

              C’est précisément ce que nous faisons. Combattre la droite c’est aussi combattre les faux-amis qui tout en se prétendant de gauche font preuve de complaisance à l’égard de cette même droite, au point de contribuer à la diffusion de ses idées, y compris justement au sein de la gauche.

      • dimanche 3 avril 2011 à 16h04, par un-e anonyme

        Merci de nous avoir signalé cette mystérieuse disparition. L’article est à nouveau disponible. N’hésitez à nous faire part d’autres soucis de ce genre.

        http://www.michelcollon.info/La-croix-gammee-et-le-turban-la.html

        Cordialement

        Voir en ligne : http://www.michelcollon.info/La-cro...

    • jeudi 31 mars 2011 à 13h03, par Marie-Anne Boutoleau

      On me mâche le travail : Karib, Isastis et notre mystérieux anonyme vous ayant déjà répondu de manière fort pertinente, je ne vois rien à ajouter. Merci à eux.

      • jeudi 31 mars 2011 à 13h50, par Vieille branche

        Mmmmh... le plaidoyer pro-domo me semble un peu faible !

        S’il n’y avait chez les révolutionnaires aussi ces tendances à la haine, et non à l’usage raisonné de la critique, haine « de classe », du « sionisme », de la « démocratie », de l’« impérialisme », et j’en passe..., s’il n’y avait ce goût un peu infantile de la violence pour elle-même et ces appétits de caporalisme, on ne se retrouverait pas à avoir à débattre ou à préciser les frontières avec des fachos, des obscurantistes, des complotistes et autres sales cons !

        Faisons le ménage chez nous et sur nos pratiques... « quant à tous ceux-là que nous ne voulons pas comprendre, peu nous importe d’être compris ... »

        Amicalement

    • jeudi 31 mars 2011 à 20h06, par Zorglub

      Concernant le conspirationnisme, Collon écrivait sur son site* qu’il ne penchait pour aucune « théorie », ni celle communément admise, ni celle dite « du complot ». Ce qui est somme toute bien confortable. Ca lui évite de s’aliéner ses lecteurs conspirationnistes et peut provoquer une sorte de relativisme dangereux....

      Si vous avez un lien montrant clairement son opposition aux thèses du complot du 11/9 je suis preneur. POur moi il n’a jamais été clair dessus.

      * J’ai pas le lien sous la main, c’était à l’occasion d’un article sur la diffusion d’un doc sur la TV Belge (consacré au 9/11).



  • jeudi 31 mars 2011 à 13h02, par un-e anonyme

    @MAB

    Vous êtres sûre d’appartenir au sexe dit « faible » ?

    Parce que, sur la sodomisation des dyptères, vous semblez en connaître un rayon !

    Je consulte régulièrement Dazibaoueb, et je vais continuer à le faire (et religieusement en plus).
    Pourtant, la couleur rouge-brun, je la « renifle » à des kilomètres.

    Au fait, vous n’avez pas marché dedans, au moins ?

    P.S. : C’est la première (et la dernière) fois que je consulte votre site.

    • jeudi 31 mars 2011 à 13h43, par Marie-Anne Boutoleau

      « Vous êtres sûre d’appartenir au sexe dit »faible«  ? » : ben non justement, je n’ai jamais considéré le sexe féminin auquel j’appartiens comme « faible ».

      « C’est la première (et la dernière) fois que je consulte votre site » : des lecteurs comme vous, je pense qu’Article 11 s’en passera aisément et moi aussi par la même occasion.

    • En gros, si on résume les cinq lignes de votre message en quatre mots, ça donne : sexe, sodomie, religion, caca.

      J’ai bon ? Ou n’ai-je pas bien compris toutes les subtilités de votre pensée ?



  • jeudi 31 mars 2011 à 14h39, par Enucléé

    Plus de 10 heures sans commentaires des nommés Azim et Eva ?
    C’est dommage, en plus d’être extrêmement pertinent et intéressant (et puis quel talent !), ça devenait carrément hypnotique, voire addictif...
    Ben quoi, vous allez quand même pas baisser les bras face au NWO quand même ?

    Allez, je vous fais un petit canevas rapide, histoire de vous stimuler (on peut éventuellement le raffiner et le décliner en javascript sous le nom de Evazimator) :

    Je ne connaissais pas [« ce site haineux », « article zéro », « la kommandantur du NWO »].
    Vous [« la police de la pensée »,« la Stasi en tant que concept », « les calomniateurs de 1943 »], n’avez aucun argument.
    [Passage autobiographique : « j’ai voté machin », « mes parents sont arabes », « j’ai repris deux fois des frites »] donc je suis tolérant, ouvert au dialogue et mon haleine reste toujours fraîche alors que vous, non.
    D’ailleurs [donnée piochée au pif sur wikipedia] et nous voici donc à la 43e place en matière de la liberté de la presse.
    Donc vous êtes discrédités.
    Ne vous en déplaise, vous n’êtes que les propagandistes zélés du NWO.

    Lien d’autopromotion vers mon caca narcissique.

    Allez... un petit effort ?

    • jeudi 31 mars 2011 à 14h48, par Marie-Anne Boutoleau

      Alors là, Enuclée, à mon tour de vous tirer mon chapeau ! Quel talent !

      • jeudi 31 mars 2011 à 14h52, par Enucléé

        Merci, mais avec d’aussi grands arbres, on ne peut récolter que de beaux fruits.

      • jeudi 31 mars 2011 à 14h56, par Enucléé

        Tant que j’y suis, vous avez une explication concernant certains articles relayés par rezo.net (trip « indigènes de la république » etc.) ?
        J’aimais beaucoup Rezo avant ça...

        • jeudi 31 mars 2011 à 15h33, par Stefan

          Je pense que Rezo fait un travail remarquable, il ne faut pas tout mélanger.
          Mais je suis d’accord avec vous, il y aurait une critique de fond à faire sur le confusionnisme des références idéologiques des Indigènes de la République : Lumumba et Sankara pour les martyrs de l’indépendance africaine, AImé Césaire, Franz Fanon, (jusque là le minimum anticolonialiste, pourquoi pas), Che Guevara pour mettre tous les collégiens d’accord, mais aussi parfois on voit apparaître Ben Bella, premier dictateur, pour eux un « libérateur » du peuple algérien libéré du joug français, le Hamas et le Hezbollah, deux grands mouvements de résistance progressistes comme chacun sait et l’Iran d’ahmadinejad parce qu’antisioniste, sans parler de Tariq Ramadan, monsieur certainement plus intelligent que Jean-François Coppé, mais au final miroir inversé du discours islamophobe, qui ne fait qu’essentialiser les musulmans.
          Peut être que depuis la révolte de la rue arabe les indigènes ont commencé à réfléchir à d’autres postures, mais j’en ai bien peur qu’ils en restent au stade des postures.
          Voilà c’est sûrement un autre sujet. Qu’en pense Article11 ?

          • jeudi 31 mars 2011 à 18h13, par JBB

            « Qu’en pense Article11 ? »

            De façon générale, Rézo est un outil fantastique, quelque chose d’irremplaçable. Perso - et il y a des milliers de gens comme moi - l’agrégateur a joué un vrai rôle dans ma culture politique. Et j’avoue que, si je ne goûte pas toute leur sélection, et que ça me file de gros boutons d’y découvrir Cattori, ben... c’est Rézo, quoi.

            • jeudi 31 mars 2011 à 18h19, par Enucléé

              Perso - et il y a des milliers de gens comme moi - l’agrégateur a joué un vrai rôle dans ma culture politique

              Oui et j’en suis. C’est pour ça que ça me chagrine un peu.

              • jeudi 31 mars 2011 à 19h40, par Marie-Anne Boutoleau

                Idem, et c’est pour ça qu’on se permet de leur poser la question.

        • jeudi 31 mars 2011 à 17h26, par Marie-Anne Boutoleau

          Non, nous n’en savons pas plus au sujet des choix de modération de Rezo. Mais ces dérives posent clairement problème, et le fait de citer Rezo dans notre article a aussi pour but de leur poser la question.

          Il y a quelques mois, ils avaient par exemple mis en colonne centrale deux articles de Silvia Cattori sur l’Algérie. Même si les articles en question n’avaient rien d’antisémite, le simple fait de promouvoir cette personne et de la considérer comme une source fiable pose un gros problème, en particulier en actu interntionale où il est souvent très difficile de vérifier une info pour qui ne connaît pas le sujet. Car si Cattori est capable de délirer sur Israël et la Palestine ou sur d’autres sujets liés à l’impérialisme américain, il est douteux qu’elle n’emploie pas les mêmes méthodes au sujet de l’Algérie, entre autres.

          Au-delà, le problème politique qu’il y a à mettre en avant, quelque soit le sujet, un auteur connu pour son antisémitisme sur un site marqué à gauche demeure, et se pose pour Rezo comme pour Investig’Action, Bellaciao ou d’autres.

          • jeudi 31 mars 2011 à 18h24, par Stefan

            Au sujet de l’entretien sur l’Algérie de Silvia Cattori avec Lounis Aggoun, il y aurait beaucoup à dire. Quoique d’un autre genre que les zozos évoqués plus haut.

            Le bouquin d’Aggoun est publié aux éditions DemiLune dont le catalogue est déjà tout un programme.
            Quant aux propos de Lounis Aggoun, s’ils partent d’une légitime critique de l’Algérie des généraux, quand on lit le livre, on est atterré par les raccourcis et les démonstrations sans preuve qu’il utilise. Alors que l’ouvrage en collaboration avec Jean-Baptiste Rivoire, Françalgérie, aux éditions de La Découverte, tenait vraiment la route et reste indispensable pour se faire idée de la situation algérienne, son dernier ouvrage est invraisemblablement brouillon et fourre-tout, plein d’allégations mal démontrées et invérifiables, d’approximations et d’insinuations, assénées comme des vérités contre lesquelles on ne peut lutter, plein de copier-coller d’autres bouquins pour accréditer la thèse que la sécurité militaire algérienne est derrière à peu près tous les coups fourrés des 40 dernières année. Quitte à faire des grands écarts d’une élasticité étonnante : du genre le contentieux Eurodif (cf les enquête de Dominique Lorrentz) est convoqué par Aggoun, pour soi-disant démontrer que la DRS est derrière les Iraniens. (je sais ça doit vous sembler quelque peu obscur mais ça l’est).
            Je ne rentre pas dans le détail car le sujet est fastidieux et épineux, mais les exemples absurdes ne manque pas.
            Il n’est pas étonnant que l’excellent site algeria-watch n’ai pas recensé le livre en question, quoiqu’il aurait été utile qu’ils en fassent un démontage pièce par pièce.

            • jeudi 31 mars 2011 à 18h38, par Stefan

              Je précise que la thèse d’Aggoun n’est pas claire non plus parce qu’en dernier recours ce sont les Français qui seraient derrière les services algériens, j’avais oublié ce détail.
              A la décharge de Lounis Aggoun, il évoque des faits et des éléments troublants, et la réalité du pouvoir algérien et de ses liens avec la France est certainement terrifiante il est vrai mais sa méthode est enrobée dans un brouillard vraiment paranoïaque et pas du tout scientifique, contrairement à ce qu’il affirme, qui ne peut que séduire en dernier recours que les amateurs de théorie du complot. Cela ne disqualifie peut être pas tout ce qu’il dit, mais ça jette un soupçon sur l’ensemble de la méthode. C’est dommage.

    • jeudi 31 mars 2011 à 14h59, par un-e anonyme

      Bien vu. C’est vrai que les couplets sur mon père ouvrier, ma grand-mère, mon chien, ma maire chez l’un, ou mes 15 heures de travail par jour chez l’autre, ça valait son pesant de caca(houètes). Sans parler du blog de l’Eva avec sans appel à manifester pour la défense de la langue française assaisonné de « NWO » et de « chemtrails ».

      • jeudi 31 mars 2011 à 16h23, par Bleitrach Danielle

        je crois que les anti-impérialistes d’extrême-droite sont un vrai problème non seulement à cause de ce qu’ils disent mais dans la manière où ils contribuent à empêcher tout engagement, toute analyse sérieuse et de fait ils aident la propagande occidentale, la manière dont celle-ci baptise dictature tout ce qui leur résiste.

        Ils réussissent à créer la confusion entre Cuba, que je connais très bien, le vénézuela, que je connais un peu et des dirigeants qui oppriment réellement leur peuple comme le président iranien. Ils ne favorisent pas ce qui me semble l’essentiel, la recherche d’une issue pacifique et négociée, ils contribuent et c’est leur rôle à aller vers le pire.

        Il faut faire de la politique, c’est-à-dire à chaque moment envisager la solution la moins mauvaise pour les peuples. Ainsi alors que je n’ai que mépris pour le régime des Mollahs, je considère que dès maintenant il faut empêcher la guerre, pas seulement par pacifisme mais parce que le peuple ne se révolte pas contre les tyrans sous pression extérieure.

        Tous ces gens qui se prétendent antiimpérialistes et qui ne font qu’attiser les haines, ou ne cherchent qu’à illustrer leur ego (les BHL du Net, je rangerai Bricmont dans cette catégorie.) sont des obstacles à construire cette issue , à faire enter « les masses » dans des luttes. C’est sur cette conséquence qu’il faut les juger. Et pour revenir à Grand soir, je ne les classerai pas dans cette catégorie néfaste, ils apportent des informations dans une situation de désinformation. Maintenant ils manquent sans doute de perspective politique et ils ne sont pas les seuls.
        Danielle bleitrach

        • jeudi 31 mars 2011 à 17h00, par un-e anonyme

          A propos de confusion, que font en lien sur votre blog le blog d’Eva R, Info-Palestine, Planète non violence ou Reopen911, pour ne citer qu’eux ?

          Tous ces sites et mouvements sont pourtant connus pour leur conspirationnisme et leurs liens avec l’extrême droite que vous dénoncez par ailleurs.

          Sans compter Le Grand Soir, qui a de qui tenir semble-t-il.

          Alors ?

          • jeudi 31 mars 2011 à 17h26, par Danielle Bleitrach

            Mon blog n’est plus mon blog, il est celui de Marc Harpon qui mène un combat résolu contre ce que vous dénoncez. Quant aux liens sur le côté, j’aimerai bien me débarrasser de certains d’entre eux mais je ne sais pas comment faire. J’ai hérité de cette liste par Viktor Dedaj qui l’avait constituée (sauf Eva, qui s’est proposée), il me l’a placée et je ne l’ai plus touchée. Je vais demander à Marc Harpon qui se débrouille bien mieux que moi de supprimer certains titres que sans considérer comme fascistes, je ne consulte jamais et dont je ne partage pas les analyses, en l’occurence ceux que vous citez, en particulier, planète non violente ou Reopen 91. En revanche, je ne vois aucun problème avec infoPalestine. En gros les seuls liens que j’utilise réellement son aporrea, Cubadebate, Rébellion. Des sites en langue espagnole. Pour le dernier, il publie des articles trés intéressants et d’autres contestables.
            Mais j’ai un problème avec votre article, si vous connaissez Changement de société, vous saurez que je me suis prononcée contre l’intervention en Libye et contre les manipulations de l’information précédant cette intervention. L’Express en ligne a écrit hier un article virulent contre le Conseil de Transition, le commandement de l’OTAN signalait la présence d’Al Qaida dans leur rang, le role de la CIA est relevé par le New York Times de hier. Donc je considère comme catastrophique le rôle des Dieudonné et autres Poumier qui empêchent que l’on s’interroge sur la nature réelle de cette opération. Ils font tout autant diversion que BHL. C’est cela qu’il faut dénoncer et tenter de réfléchir aux conditions d’une information crédible, c’est que nous tentons de faire à Changement de société, comme dans le blog d’Alain Gresh ou les interventions remarquables de Maurice lemoine.
            Est-il possible d’avoir un vrai débat ? nous l’avons eu la semaine dernière avec Politis et bernard Langlois, sur le fond en tentant de partir de notre volonté commune de trouver une issue et en pesant nos argumentations et analyses. le cas Grand soir ou Bellacio (qui m’interdit) ne m’intéresse pas beaucoup, ce qui m’intéresse c’est Que faire ?

            • jeudi 31 mars 2011 à 17h36, par un-e anonyme

              Sauf que « infos palestine » publie du paul eric blanrue et du catorri

              Censuré en France : « Sarkozy, Israël, et les Juifs »
              http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6699

              http://www.info-palestine.net/recherche.php3?recherche=+blanrue

              http://www.info-palestine.net/recherche.php3?recherche=silvia+catorri

              et même l’avocat de dieudonné et faurisson

              http://www.info-palestine.net/recherche.php3?recherche=+bastardi+daumont

              et pire dui gilad atzmon qui n’a rien a envier a israel shamir

              http://www.info-palestine.net/recherche.php3?recherche=+gilad+atzmon

              • jeudi 31 mars 2011 à 18h10, par danielle Bleitrach

                Gilad Atzmon pire qu’Israêl Shamir ? Je ne le crois pas, c’est un enfant gâté, un tantinet narcissique mais qui souffre beaucoup de la politique d’Israël. Israêl Shamir est un néo-nazi qui va jusqu’à attribuer la deuxième guerre mondiale aux juifs qui auraient inspiré Hitler. Quant à la publication par certains sites d’auteurs pour le moins contestables s’il s’agit de cas particulier dans une masse de publications dont la tonalité est totalement différente je serais plus indugente qu’en ce qui concerne des sites dont la spécialité, la vocation est la défense et l’illustration du négationisme.

                Et je le répète sous pretexte que Poumier et Dieudonné vont à tripoli mettre dans le même panier ceux qui dénoncent cette guerre de Libye, les mensonges qui l’ont précédée comme d’habitude, le fait que l’on a refusé de voir qu’il y avait des tribus et pas un dictateur seul dans son bunker avec ses mercenaires africains. En cautionnant n’importe quoi dans les campagnes de haine qui précédent une intervention on ouvre un espace démesuré à l’extrême-droite.
                Je le répète je ne vois qu’une solution : avoir un véritable débat politique qui nous est refusé. Caricaturalement désormais la France peut entrer en guerre sans aucun débat citoyen. L’extrême-droite prolifère là-dessus et la seule réponse est politique, confronter les faits, la recherche de solution et après les amateurs de la théorie du complot, les néo-nazis et les racistes de tout poil aurant plus de difficulté à recruter des adeptes.

                Danielle Bleitrach

                • jeudi 31 mars 2011 à 18h41, par un-e anonyme

                  Gilad Atzmon pire qu’Israêl Shamir ? Je ne le crois pas, c’est un enfant gâté, un tantinet narcissique mais qui souffre beaucoup de la politique d’Israël. Israêl Shamir est un néo-nazi qui va jusqu’à attribuer la deuxième guerre mondiale aux juifs qui auraient inspiré Hitler. Quant à la publication par certains sites d’auteurs pour le moins contestables s’il s’agit de cas particulier dans une masse de publications dont la tonalité est totalement différente je serais plus indugente qu’en ce qui concerne des sites dont la spécialité, la vocation est la défense et l’illustration du négationisme.

                  Enfant gaté ou pas il s’est déja affiché avec des négationistes comme paul eisein

                  Trop facile comme arguments

                  on ne publie pas du blanrue du atzmon et du catorri sans arriéres pensées

                  comme on dit il n’y a que deux cotés sur une barricade

                • jeudi 31 mars 2011 à 19h38, par Marie-Anne Boutoleau

                  « Quant à la publication par certains sites d’auteurs pour le moins contestables s’il s’agit de cas particulier dans une masse de publications dont la tonalité est totalement différente je serais plus indulgente qu’en ce qui concerne des sites dont la spécialité, la vocation est la défense et l’illustration du négationnisme. »

                  Justement, il nous semble que c’est une erreur. Car autant on ne peut reprocher aux fachos d’être des fachos, autant on peut (et on doit) interroger ceux qui s’affichent comme nos camarades et alliés lorsqu’ils font preuve de légèreté en la matière, légèreté qui le plus souvent revient à offrir un capital symbolique « progressiste » à nos ennemis, et donc à les renforcer alors même qu’ils contribuent à l’affaiblissement de notre camp.

            • jeudi 31 mars 2011 à 19h45, par un-e anonyme

              C’est assez délirant, cette réponse. Votre blog n’est plus votre blog ? Vous liez des sites à l’insu de votre plein gré ? Il suffit qu’Eva R vous demande un lien pour que vous acceptiez sans vérifier qui elle est ? Mais si votre blog n’est plus votre blog, alors pourquoi votre nom apparaît sur la page d’accueil, et pas celui de Marc Harpon ?

        • jeudi 31 mars 2011 à 18h04, par Frédéric

          Pour ma part, ce qui me dérange, c’est votre soutien à Cuba, où je ne vois qu’un capitalisme d’État, et nulle trace de socialisme.

          des dirigeants qui oppriment réellement leur peuple

          Ce n’est pas le cas des frérots Castro selon vous ?

          Pour le reste je suis d’accord avec vous. Mais si les « anti-impérialistes d’extrême-droite sont un vrai problème », les derniers staliniens aussi. Je vois mal comment on peut espérer se libérer en imaginant que des « dirigeants », quels qu’ils soient, puissent faire autre chose que nous opprimer. Il serait temps de se débarrasser de toutes les variantes de l’idéologie marxiste, pour en revenir aux valeurs à la base du mouvement révolutionnaire au XIXe siècle, anti-autoritarisme et anticapitalisme.

          • jeudi 31 mars 2011 à 18h43, par danielle Bleitrach

            La différence entre nous tient sans doute à ma formation, je reste marxiste et convaincue que le communisme est une grande et belle idée, mais je crois qu’en ce qui concerne Cuba elle tient aussi au fait que je connais bien cette île, que je n’y vis pas dans des hôtels mais chez des amis, dans des cités HLM, au contact de la population. Je n’ai jamais eu ma langue dans ma poche et j’ai dis mes désaccords avec Fidel Castro quand tel a été le cas. Certains anticastristes bien de chez nous me sont tombés dessus mais pas les Cubains avec qui j’ai ouvert le dialogue sur mes désaccords. Cette atmosphère de liberté je l’ai toujours ressentie à Cuba, et qui connaît les Cubains sait qu’il est impossible de les faire taire quand ils ont quelque chose à dire. Dans une réunion de quartier si le responsable venu s’expliquer avec la base ne répond pas concrètement, la salle sort. C’est un peuple extraordinairement politisé. Vous savez quand on voit ce que deviennent ceux qui ont diffusé les pires ignominies sur Cuba, je pense à Robert ménard qui en est à soutenir Le pen, on se dit que Cuba est une sorte de pierre de touche des sincerités et des désintéressements. C’est comme cela que l’Amérique latine et le Tiers Monde juge ce pays. Le premier pays qu’a visité Mandela a été Cuba en remerciement... Je pourrais parler des jours entiers de ce petit peuple qui a écrit une page de l’histoire de l’humanité. Il suffit de souligner une chose, l’immense URSS a succombé, croyez-vous que Cuba à 150 km des Etats-Unis tiendrait par la seule volonté d’un méchant vieillard distateur, non il y a un peuple et ce peuple est magnifique.
            Danielle Bleitrach

            • jeudi 31 mars 2011 à 19h00, par karib

              Pour une vision moins hagiographique de Cuba et de son capitalisme d’Etat, on peut toujours aller voir ici : http://observatoriocriticodesdecuba...
              Mais il faut lire l’espagnol.

            • jeudi 31 mars 2011 à 19h46, par Frédéric

              D’accord, je ne remets pas en cause le fait que vous soyez convaincue, ni que vous connaissiez Cuba. Ce que vous racontez de vos séjours à Cuba me fait penser à la dernière génération de vrais staliniens, je parle des militants du PC des années 80. À l’époque je commençai à m’intéresser à la politique, quand on pensait Marx, Lénine et Union soviétique suivaient tout naturellement. Enfin bref...

              Mais ce qui me gêne dans ce que vous racontez, par exemple, sur les réunions de quartier, c’est justement ça : le peuple sort, le responsable reste. Et pas le contraire ? Parce que sinon on peut toujours discuter de la longueur de la laisse et de la qualité de la niche, mais bon...

              Et oui, Ménard est un gros salopard, mais ça se savait avant son soutien à Le Pen. Et non, ce n’est pas la seule volonté de Castro, c’est tout un appareil d’État.

              Le premier pays qu’a visité Mandela a été Cuba en remerciement...

              Pour son anti-impérialisme vous voulez dire ? Mais là on retombe sur la question posée plus haut : est-ce que c’est suffisant ?



  • jeudi 31 mars 2011 à 19h01, par alexandre

    A voir tous les messages, vous avez tapé là où ça fait mal.
    Et à juste titre.

    Un article ou, participant à un voyage organisé en Chine « populaire », on légitimait la présence han au Tibet : http://www.legrandsoir.info/Le-Grand-Soir-au-Tibet.html . Un exemple.

    Vieille rengaine : « Les ennemis de mes ennemis... » ; et si on pense que Chavez est à côté de la plaque concernant la Libye, on est soit naïf, soit impérialiste ?

    • jeudi 31 mars 2011 à 19h17, par un-e anonyme

      Y a des discours du même tonneau sur le blog du lider minimo Mélenchon : http://www.jean-luc-melenchon.fr/20...

    • jeudi 31 mars 2011 à 19h28, par Danielle Bleitrach

      je lis le castillan, c’est assez facile pour un Français, ce qui me permet de m’alimenter à la source. Et là encore je suis navrée de vous dire mon désaccord avec la manière dont a été déformée la position de Chavez. Elle méritait d^’être prise en compte et elle vaut mieux que cette manie d’envoyer des bombes pour régler les problèmes. Il proposait comme l’Union Africaine, comme la Chine, comme le Bric (Brésil, Russie, Inde Chine) une solution négociée sous la présidence de Jimmy Carter. Sa proposition avait été acceptée par la Ligue arabe, par la LIbye. Elle vaut nettement mieux que la catastrophe qui se met en place en Libye actuellement.
      Au-delà de ce cas, je vousdrais que l’on réflechisee à l’évolution du monde. De nouvelles forces, de nouveaux acteurs émergent, il faut en tenir compte. Nous nous érigeons à la fois en juge des moeurs politiques, en policier en balançant des bombes en profitant de la dissymétrie des forces, et en gangsters raflant les puits de pétrole et les ressources énergétiques d’un pays. Il n’y a que la mafia où on est à la fois juge, policier et gangsters. L’irak, l’Afghanistan sont là pour prouver que nos solutions ner sont pas les bonnes, donc il faut accepter d’autres médiations. En fait l’Iran est visé, mais si nous appliquons sur ce pays notre manière d’agir ce sera la catrastrophe : vous avee vu ce quà donné une centrale au japon, alors imaginez le bombardment d’une centrale nucléaire. Outre le fait que 40% de l’énergie mondial passe par le détroit d’ormuz, alors il devient urgent d’envisager les choses autrement. je le répète la proposition de Chavez était intéressante.
      Mais il faut faire de la politique et arrêter de jouer avec les hystéries...médiatiques...

      Danielle Bleitrach

    • jeudi 31 mars 2011 à 21h37, par un-e anonyme

      Un autre squatteur du grand soir

      Encore la belgian connection, décidément après collon et bricmont le grand soir a une sympathie pour le plat pays

      Libye : les manipulations de la gouvernance
      Pierre PICCININ

      Ha le bon vieux tenps du gaulisme

      http://www.legrandsoir.info/Nicolas-Sarkozy-ou-le-gaullisme-en-miettes.html

      _ http://www.legrandsoir.info/Libye-les-manipulations-de-la-gouvernance.html

      grand admirateur du régime iranien selon Picinin le régime le plus social du moyen orient

      http://pierre.piccinin-publications.over-blog.com/article-moyen-orient-l-iran-havre-de-paix-pour-les-chretiens-du-moyen-orient-63141992-comments.html#anchorComment

      Mais Piccinin est aussi un grand habitue de blogs et de site plus ou moins douteux a tendance très cathos réacs ou fachos bon teint comme on retrouve cet article sur ses sites ou Picinin est très fier d’avoir vu son article publié bref parmi les amis de Picinin vous remarquerez qu’ on retrouve toujours les mêmes et queques autres peu recommandables comme

      Palestine-Solidarité, Alterinfo, Dazibaoueb, Ripoublik (branche soral) , Anti-Impérialisme, (proche du mdi de Kemi seba) Observatoire de la christianophobie, Riposte catholique, France catholique, Al Imane, 123News, Cercle Futur, branche tres extrême droitière d’un des rédacteurs site conspirationiste belge mécanopolis ( proche de vox .nr, troisiéme voix, égalité et réconciliation) Medialternative, Summorum Pontificum, Catinfor, l’Osservatore Vaticano

      ce qui ne semble géner ni le grand soir , ni les indigénes de la réublique qui publient aussi ces textes

      • vendredi 1er avril 2011 à 08h09, par un-e anonyme

        Dans le même ordre d’idée que Piccinin, vous avez aussi Gilles Devers, qui tient un blog sur 20minutes. C’est un proche d’Olivia Zemmor, de Capjo-Europalestine mais aussi de Michel Collon, Blanrue et de quelques autres.

        Toutes ces personnes se cooptent et se publient les unes les autres pour étaler leur thèses douteuses sur Israël et les juifs. En réalité c’est une nébuleuse antisémite et complotiste qui est régulièrement reprise par tous les sites que vous citez.

        Il y a aussi Sébastien Fontenelle, qui lui écrit dans Politis, et qui fait dans le même registre, avec violence parfois.

        • vendredi 1er avril 2011 à 09h35, par JBB

          « Il y a aussi Sébastien Fontenelle, qui lui écrit dans Politis, et qui fait dans le même registre, »

          Il faudrait voir à pas mélanger les torchons et les serviettes. Je ne connais pas Devers. Mais placer Sébastien Fontenelle dans le même sac que Collon et Blanrue relève ou d’une erreur flagrante ou d’une grossière manipulation. Le camarade Fontenelle fait un boulot exemplaire et n’est suspect de rien du tout. A moins que vous n’ayez un problème avec l’antisionisme sincère et honnête, celui qui repose avant tout sur l’amour de l’humanité et la dénonciation de ceux qui n’en respectent pas les plus élémentaires règles.

          • vendredi 1er avril 2011 à 12h40, par fred

            merci pour les précisons Jbb

            bizarre mais ton post n’était pas paru avant que j’écrive le miens bien plus tard

            amitiés

        • vendredi 1er avril 2011 à 11h09, par fred

          Il y a aussi Sébastien Fontenelle, qui lui écrit dans Politis, et qui fait dans le même registre, avec violence (...)

          Ce gars là est antisémite-complotiste ? Merdre...

          http://www.politis.fr/Pousser-La-Po...,11417.html

          http://www.politis.fr/Coupat-l-affa...,6705.html



  • Silvia Cattori n’est pas du tout une admiratrice de Dieudonne. C’est une journaliste suisse qui a un jour interviewe Dieudonne, en 2003 ou 2004, ce qui n’est pas du tout pareil.

    Cependant cela suffit à Marie-Anne Boutoleau pour la taxer d’admiratrice de Dieudonne. Marie-Anne Boutoleau aime les raccourcis, surtout quand il s’agit de dire des saloperies sur des gens qui défendent les palestiniens.

    Le reste des arguments est du meme acabit, des affirmations sans fondement, des amalgames douteux, pour discrediter les gens qui genent.

    Vous employez des méthodes tres douteuses sur ce site.

    Qui vous paye pour ecrire ce genre de propagande ? C’est l’Arche ou l’UPJF ? Les deux peut-etre ? A moins que ce soit le CIDINFO ? Ce sont eux qui financent votre journal papier ?

    Parce que vous avez beau avancer masques, on vous reconnait toujours à l’odeur. Vous critiquez l’extreme droite mais vous employez exactement les memes méthodes pourries, vous utilisez un site pretendument de gauche pour mieux servir votre propagande pro-israelienne sous les ordres de l’extreme-droite de Tel-Aviv.

    Mais ne vous fatiguez pas, on vous a reconnu, maintenant tout le monde saura pour qui roule Article 11. La preuve est ici et vous l’avez approuvee et signee. Tout le monde saura qu’Article 11 est un organe de propagande pro-israelien.

    • vendredi 1er avril 2011 à 13h38, par Vince

      « Tout le monde saura qu’Article 11 est un organe de propagande pro-israelien. »

      Y’a tout de même un moment où vous devriez vous sortir un peu les doigts de là où vous les avez pour consulter un dictionnaire.

      Propagande ? Où ça ? Dates, auteurs, articles.
      La seule propagande que j’aie jamais vu ici, c’est pour la vente du A XI version papier. On appelle ça de la publicité. La propagande, c’est la manipulation des émotions au détriment de la raison. Ne vous en déplaise, c’est un de mes domaines d’étude.

      Il y a une différence entre l’interrogation saine et humaniste, avec une visée historique « aussi pragmatique que possible » (les biais sont toujours ce qu’ils sont, l’Histoire est écrite par des gens avec leur propre perception des choses), et le n’importe-quoi binaire et foutraque qui fait aboyer derrière le premier qui se donne de beaux airs.

      Alors oui c’est facile de taper, ça ne demande pas beaucoup d’efforts intellectuels. Même pas nécessaire de rationnaliser en passant par le cortex préfrontal.
      Intellectualiser, là c’est un peu plus dur.

      Dernier point, pour les adeptes de la tolérance : on n’en est plus à John Locke depuis quelques temps...

      • vendredi 1er avril 2011 à 16h12, par JBB

        @ Vince : :-)

        Sérieux, j’aime bien son « Qui vous paye pour ecrire ce genre de propagande ? C’est l’Arche ou l’UPJF ? ». Ou encore le « votre propagande pro-israelienne sous les ordres de l’extreme-droite de Tel-Aviv ». C’est divertissant.

        Et puis, il a raison : c’est tout nous, ça. Depuis qu’on reçoit nos consignes directement de Tel-Aviv et qu’on s’est mis au service d’Israël, nos comptes en banquer sont florissants, nos dents ne tombent plus et on tient même mieux l’alcool qu’avant. Alors...

    • vendredi 1er avril 2011 à 17h01, par HN

      Putain là c’est du lourd !
      On a levé un gros lièvre là.
      xD



  • jeudi 31 mars 2011 à 23h37, par tardif

    Et que pensent donc ceux qui lisent sans jamais commenter ?

    C’est mon cas : premier commentaire ici, mais lecture pourtant régulière et de longue date. On sait bien que, lecteurs muets, nous sommes les plus nombreux. Nous comptons vraisemblablement à dix contre un par rapport aux lecteurs qui commentent. C’est notre choix, et nous n’avons aucun compte à rendre sur ce point. Même pas la peine d’essayer d’en demander.

    Même si, du coup, laisser le champ libre à cette extrême minorité agissante des commentateurs patentés donne, au bout du compte, une image biaisée. Non, lire les commentaires sous un article ne donne aucun éclairage fiable sur la globalité de ceux qui l’ont lu. C’est précisément ce qui me trouble ici, ce qui me pousse à sortir du bois, pour une fois.

    Donc : merci aux auteurs de cet article et à Article XI pour les avoir publiés. Je salue ce travail très utile et pertinent de vigilance et d’alerte.

    Le fil des commentaires sous cet article est une belle démonstration de la pertinence de ce qui est précisément dit dans l’article. Et comme l’écrit l’un des rares commentateurs que je rejoins, la patience de Marie-Anne Boutoleau dans ses réponses est proprement « criminelle ». :-))

    Une critique toutefois : le terme avec lequel vous désignez ce que vous dénoncez, une dénonciation fort à propos, j’en conviens, (et documentée avec précision), ce terme de « confusionnisme » me pose pourtant un problème. A lire vos contradicteurs en commentaire, on comprend très bien de quoi il s’agit. Eva E. et Azim en offrent tous les deux une excellente illustration. Le terme me semble pourtant... lui-même confus.

    A mon avis, ça demanderait à être un peu plus creusé, développé et précisé, cette idée de « confusionnisme »...

    Pour les deux cas sociaux précités, je ne suis même pas tenté de mettre en cause leur sincérité ou leur bonne foi. Le terme de « confusion » me semble bien rendre compte de l’état de leur problème. Mais chez un Alain Soral, par exemple (ma remarque s’applique également à Marine Le Pen, autre exemple), nous avons affaire à un autre phénomène, AMHA. Il s’agit, dans ce cas, d’une stratégie.

    Ça mériterait d’être distingué...

    Cordialement.

    • vendredi 1er avril 2011 à 12h48, par Marie-Anne Boutoleau

      Le dictionnaire (désolée, j’ai pris celui de L’internaute, premier à m’être tombé sous la main, mais qui a le mérite de la clarté) donne bien ces deux définitions de « confusionnisme » :

      Sens 1 Etat de confusion mentale.

      Sens 2 Attitude qui vise à entretenir la confusion dans les esprits.

      Dans le cas de nos deux amis, c’est sans doute le sens 1 qui prévaut. Pour les Soral et autres, c’est assurément le sens 2. Cela dit, les deux aspects peuvent aussi co-exister chez une même personne (pour LGS, j’ai un doute).

      Le suffixe « -isme » peut aussi désigner une idéologie, une stratégie, voire un mode de gouvernement.

      En ce sens et par sa polysémie même (qui n’est pas non plus énorme), le terme (et ses dérivés « confusionnisme politique » ou "confusionnisme idéologique) nous paraît approprié, même s’il est vrai qu’il est possible et sans doute souhaitable de préciser au cas par cas dans quelle catégorie se classent ceux qui en font preuve.



  • vendredi 1er avril 2011 à 00h50, par Docteur Ska

    Mouais mouais mouais, du rire, des pleurs, des menaces...

    En fait je suis presque ému par EvaRmachin quand elle nous explique que « quand meme elle est degoche, parce que patati et patata... », et je trouve ca limite gamin de lui répondre que « ah ben non t’es pas degoche parce patapouf et patacrac ».

    C’est dingue le nombre de gens qu’on croise, au quotidien, et qui se sentent obligés de se dire « degoche », et de t’expliquer que quand meme eux ils ont des valeurs, de l’humanisme, ils ont voté machin, ils ont voté truc...

    Et puis apres de polémiquer sur des « je suis pas assez degoche pour toi, trop pour lui », sur le « parti-socialiste-qui-n-est-plus-degoche », sur le « front-uni-degoche-pour-bloquer-ladroite »...

    Je pose une question : ca veut dire quoi etre degoche ? Est-ce que c’est pas ca le probleme, au final, se définir par une direction ?

    D’autant qu’etre contre la démocratie représentative et se définir en fonction d’un coté de l’Assemblée Nationale, c’est presque un comble. Ca n’empeche pas d’etre plus proche de la pensée degoche, mais il y a quelque chose d’autre, de plus...

    Sans tomber dans le « ni gauche ni droite », on devrait peut etre arreter de penser avec ces catégories, qui plus est de plus en plus brouillées par le « confusionnisme » qui s’dénonce ici, et apeller :

    un chat un chat

    un facho un facho

    un antisémite un antisémite

    un stalinien un stalinien

    et compagnie !

    La révolution de la vie quotidienne, quoi.

    (Et soutien total a Article 11, ce journal financé par le Crif, le cruf, le prouf et le NOUVEL ORDRE MONDIAL, et qui fait sa promo rouge-brune en salissant les gentils) (D’ailleurs je vous trouve pas « degoche » et c’est pour ca que j’vous aime bien : le mélange littéraire-politique-vie, ca ressemble beaucoup plus a ce que je recherche, et je dois avouer que je tique toujours un peu quand je vous vois tomber - parfois - dans la réthorique « qui est degoche », « qui l’est pas », « lagoche c’est mieux que ladroite »...)

    • vendredi 1er avril 2011 à 16h54, par HN

      Il m’a semblé aussi évident que toute cette histoire est quand même une sacrée affaire de perspective et de point de vue.
      Un peu comme les 35 millions de conceptions de la laïcité en France. Chacun a sa définition.

      Par contre, en ce qui concerne les textes dénoncés, ça me paraît plus concret dans le sens où si un type a écrit telle saloperie, on peut se faire une réelle idée de son positionnement.
      Mais là encore, j’ai du mal à assimiler - probablement à cause de la forme - la manière et le ton de l’article qui montre du doigt en qq sorte.

      Cdlmt



  • vendredi 1er avril 2011 à 02h24, par eva R-sistons

    Juste un dernier mot car ce site (cet article en tous cas) me dégoûte par son agressivité qui contraste avec le désir de débat d’Investig Action ou de Danièle Bleitrach (que j’ai rencontrée, que j’apprécie comme le blog changementdesociété c’est pour ça que j’avais envie d’y être, parce que ce site est intelligent, je n’y vais plus car faute de temps je ne vais plus sur aucun site, mes lecteurs m’envoient des liens de posts, mais je comprends parfaitement les choix de Danièle et je les apprécie, je persiste au risque de dresser contre moi tous les intolérants que la Russie soviétique était plus heureuse que celle des nouveaux riches et des pauvres). Je rappelle que ma mère était Russe ukrainienne d’origine juive, Raissa Chaletzky.. Je suis à la fois de droite (amour du terroir, indépendance nationale..) et de gauche sur le plan social et économique. Le site dont je suis le plus proche : gaulliste de gauche : Comité Valmy. Rien à ajouter, vous pouvez perdre votre salive et votre temps à attaquer, moi je préfère informer. Et d’ici un an, promouvoir la France des terroirs. Un prochain article s’intitulera très exactement « retour à la terre ou mourir ». Retour à la terre, à une vie simple, solidaire, dans ce monde de fous. Je vous laisse discutailler...Il y a mieux à faire. Adieu, c’est la 1e fois que j’étais venue sur ce site que je ne connaissais pas, je n’y reviendrai pas. Je préfère Collon, Changement de société, Grand soir, Dazi etc (de toutes façons j’aime butiner sans frontières) Si vous êtres VRAIMENT de gauche, militez, changez le monde, au lieu d’attaquer ceux qui comme moi consacrent 15 à 20 h par jour, bénévolement, à informer pour que l’humanité n’aille pas droit dans le mur. eva

    Voir en ligne : Soyez positifs, informez, militez, au lieu de critiquer

    • vendredi 1er avril 2011 à 02h58, par un-e anonyme

      encore de l’autopromotion c’est incroyable ça

      « Je suis à la fois de droite (amour du terroir, indépendance nationale..) et de gauche sur le plan social et économique »

      ca rappelle étrangement le « droite des valeurs gauche du travail » d’un certain alain soral

      merci Eva de nous avoir présenté ta vision des choses , ce n’est pas la notre bien sur comme tu doit t’en douter

      • vendredi 1er avril 2011 à 06h32, par Danielle Bleitrach

        Excusez moi mais pour ceux qui l’ignorent Silvia Cattori fait bien partie du groupe de Marie Poumier, Israêl Shamir et autres, simplement elle a un autre passé et surtout plus de prudence. A ce titre ses textes sont repris un peu partout dans des sites qui publient des textes passionnants et indispensables mais qui manquent parfois de vigilance, ce qui me semble le cas de Grand soir. Puisqu’il s’agit de ce dernier site (avec lequel je le répète je n’ai plus aucune relation, pas plus que bellaciao qui me censure totalement pour des raisons qui tiennent au seul caprice du webmaster), je crois sur le fond qu’il y a un manque de compétence sur bien des sujets dans lesquels ils s’engouffrent sans culture de base mais avec une volonté antimpérialiste, sans une once de racisme ou d’antisémitisme. Ils n’ont ni le temps ni le désir de se constituer cette culture et donc ils sont quelquefois la proie de gens dont ils ignorent tout comme Ginette G. Leur soutien à Bricmont est plus problématique parce que ce dernier est quelqu’un qui joue une sorte de double jeu et voidrait avoir la carrière d’un Russel, dans un temps où il n’existe ni Sartre, ni surtout des communistes capables d’impulser un mouvement, un rassemblement réellement antifasciste. Vous avez semble-t-il effacé ce que je disais du respect dû aux communistes et à Cuba en matjère d’antifascisme, pourtant le fait est là, les communistes demeurent encore aujourd’hui la garantie d’un antiimpérialisme humaniste non contaminé par un soutien aux dictatures, bref où le peuple demeure la boussole selon l’expression de Tobespierre. Autre chose est de voir ce qui se passe en Libye et l’utilisation d’une révolte au départ sans doute légitime.
        Danielle Bleitrach

    • vendredi 1er avril 2011 à 06h32, par X2

      Vous avez tort de préférer Dazibaoueb à Article XI. Ici on vous laisse vous exprimer librement, sans supprimer vos commentaires. Sur Daziboueb, quand on fait une recherche sur votre nom, on s’aperçoit que tous vos articles sont supprimés (enfin, j’ai pas cliqué sur tous les liens, faut pas pousser non plus).

      L’article demandé n’a pas été trouvé.
      Article XXXXX supprimé ou inexistant.

      Police de la pensée du NWO ?

      Réponse à tardif : tu as raison, chez Eva R, c’est de la confusion mentale, mêlant par stupidité tout et n’importe quoi (les chants pour la paix avec les appels aux généraux...). L’ennui, c’est que ça la (elle et d’autres) conduit à fricoter avec des gens chez qui le confusionnisme est une stratégie.

    • vendredi 1er avril 2011 à 13h44, par Vince

      Alors je vais être simple, pas d’analyse, simplement une citation :

      « Je suis socialement à gauche, économiquement à droite et plus que jamais, nationalement de France. Mais surtout , je suis un homme libre, un patriote qui n’a qu’une ambition : la France et les français. » (21 avril 2002)

      Qui qui c’est qui l’a diiiit ? C’est Jean-Mariiie !
      Des questions ? Des commentaires ?

    • vendredi 1er avril 2011 à 14h50, par Enucléé

      Alléluia !
      Cqfd...

      (gaffe aux chemtrails quand même)



  • vendredi 1er avril 2011 à 08h59, par sheeldon

     × Michel Collon : journaliste prétendument « communiste » qui ne cache guère son amitié pour Olivier Mukuna, qu’il publie sur son site Investig’action et dont Le Grand Soir reprend justement les écrits. Pour la petite histoire, Olivier Mukuna est un journaliste belge, grand admirateur de Dieudonné, réalisateur d’un film à sa gloire, au titre évocateur : Est il permis de débattre avec Dieudonné ?
    Investig’action publie aussi certains auteurs gravitant dans la mouvance conspirationniste, comme Michel Chossudovsky, du très controversé site mondialisation.ca, et d’autres appartenant aux réseaux ultra-nationalistes serbes et pro-Milosevic. Ce qui n’empêche pas Collon d’être toujours considéré comme une « référence » dans certains milieux intellectuels « altermondialistes » français pourtant marqués à gauche..."

    et donc collon est ami avec un super pote a dieudonné et donc c’est satan ?

    ridicule !

    ce genre d’arguements est digne d’un bhl ! ( je suis aussi adérant chez acrimed , vous allez me virer ? )

    quand au nationalisme ce n’est pas une idée de droite !

    produisons français , marchais ....

    la natrion le seul bien des pauvres , jaures ....

    et je peux continuer de la sorte un moment !

    le mot nationaliste n’est pas une insulte chers auteurs ! c’est peut-être une des raisons de l’abandon des classes dominées pour les parits de gauche !

    pour gagner face aux multinationales et aux banques vous allez devoir accepter d’autres gens , car souvennez vous qu’en 2005 la gauche n’a pas suffit et que sans la droite nationaliste le tce passait les doigts dans le nez !

    le clivage est de moins en moins droite , gauche , mais mondialiste ou nationaliste , désolé mais il va falloir en prendre conscience !

    la finance nous attaque je n’ai pas le temps de voir si le gars a coté de moi qui veut lutté contre , a un pédigré sympathique ! luxe de bourgeois ça !

    le plus drôle est cette attaque contre annie lacroix ( sans jamais l’avoir lu je pense ! ) ......

    c’est de la gauche casimir cet article , alors vous allez la faire quand votre révolution tout seul comme un con ???

    on dirait la cgt surprise d’avoir des lepénistes ptdr !

    p’tain c’est presque aussi mauvais qu’halimi chez mermet !

    « ni droite, ni gauche : tous contre le système » et le « même si nous sommes divergents idéologiquement nous pourrions avoir des luttes communes »

    ça ressemble furieusement a la résitance ce que vous dites .......

    des gens de droite nationaliste , avec des cocos , ça ne vous dit rien ?

    http://www.wsws.org/articles/2011/m...

    vous en pensez quoi de ces salops de conspirationnistes du site world socialist web site !

    kadhafi est une ordure mais je pense pas que l’occident prépare un meilleur avenir ! et tout ceci a coups de bombes a l’uranium apauvrit !

    http://www.youtube.com/user/diego1dz

    il dit n’importe quoi l’alcoolique de comptoir !!! enfin j’espère .....

    • vendredi 1er avril 2011 à 10h16, par Karib

      Rions un peu :
      Danielle Bleitrach écrit : « les communistes demeurent encore aujourd’hui la garantie d’un antiimpérialisme humaniste non contaminé par un soutien aux dictatures. »

      Le soutien indéfectible, pendant plus de soixante-dix ans à l’URSS, l’une des plus effroyables dictatures que le monde ait jamais connu ça ne compte pas, bien sûr. Comme le disait Maurice Thorez : « je suis fier du titre de stalinien. » Et le soutien actuel à la dictature castriste, c’est sans doute de l’anti-impérialisme humaniste.« Il y a quelque chose de pathétique dans cette fidélité obstinée aux pires horreurs de l’Histoire. J’ai presque envie de dire quelque chose de touchant. Rendons justice à Danielle Bleitrach, qui écrit parfois des choses fort justes, notamment sur le colonialisme sioniste : elle n’a rien à voir avec la bande de canailles passées en bloc du stalinisme au fascisme, comme le dénommé Soral, mais tant d’aveuglement sur le parti dit »communiste« (sic), sur la nature »socialiste" de l’URSS ou de Cuba forcerait presque l’admiration.

      Chère Danielle Bleitrach comment ne pas voir dans vos commentaires sur la Libye, pétris de naïveté jusqu’à invoquer Jimmy Carter, que vous évoluez toujours dans le monde de la politique, au sens le plus conventionnel du terme. Vous pensez prendre de la hauteur en évoquant les bouleversements géopolitiques de ces dernières années, mais vous restez plus que jamais prisonnière des catégories mêmes imposées par la domination désormais totale du capital.
      L’espoir ne viendra jamais des dirigeants, des gestionnaires du système, des Lula, Chavez, Jimmy Carter et cie. Si espoir il y a, il est chez les prolétaires. C’était la dernière phrase du roman de George Orwell, 1984. Elle est toujours d’actualité. Plus que jamais.

      • samedi 2 avril 2011 à 22h20, par Jacques-François Bonaldi

        Etant un lecteur assidu du Grand Soir, je suis allé voir, très intéressé, votre forum pour comprendre un peu mieux de quoi il retournait. J’ai eu un mal fou à aller jusqu’au bout, tant, d’une part, la bave de certains y coule à flots, et, d’autre part, et surtout, parce que j’avoue ne rien avoir compris à ce panier de crabes qui a défilé sous mes yeux et où les oukases et les condamnations et les insultes et les demi-vérités et les mensonge complets tiennent trop souvent lieu d’argument et ne font guère honneur à ce site-ci.

        Mais là n’est pas l’important, et les micmacs de la « gauche française » ne sont vraiment pas ma tasse de thé. Je m’étonne seulement de constater que cette pauvre Révolution cubaine apparaît sur ce site parfois si stupidement franchouillard. Si vous saviez comment est loin ici de tous vos débats (débats ???)

        Mais enfin, comme vous êtes un des plus virulents et péremptoires contre elle, et que pour vous comme pour la dame et son collègue qui ont écrit l’article en question, Cuba est une « dictature », j’ai juste une invitation à vous faire : venez donc ici et demandez à la population cubaine si elle a vraiment l’impression de vivre sous une « dictature », vous serez édifié. Ici, à Cuba, on sait ce qu’est une dictature par expérience historique vécue, et en Amérique latine, aussi, qui en a fait l’expérience douloureuse. Sur ce continent-ci, les dictatures, ce sont les Batista, les Pinochet, les Videla, les Stroessner, etc., etc., pas les Castro, les Chávez et autres. Vous vous trompez de cible, une fois de plus.

        Pourquoi ne vous occupez-vous pas un peu mieux de vos propres problèmes nationaux et ne fichez-vous pas la paix aux peuples x qui du moins ont fait quelque chose pour prendre leur destin en main et ont contribué à desserrer l’étau des maîtres du monde et à générer des valeurs politiques qu’il ne vous ferait pas de mal de comprendre un peu mieux ? Ils n’ont en tout cas aucune leçon à apprendre de gens comme vous et de groupes comme les vôtres.

    • vendredi 1er avril 2011 à 10h37, par un-e anonyme

      je suis aussi adérant chez acrimed , vous allez me virer ?

      Vous êtes viré. Passez prendre vos affaires quand vous voulez.

      la natrion le seul bien des pauvres , jaures ....

      Jaurès, c’est pas le gars qui s’est fait buter par un nationaliste de droite ? Je vais me reprendre un café. Avec un croissant.

      le clivage est de moins en moins droite , gauche , mais mondialiste ou nationaliste

      L’internationalisme, c’est vieux. Soyons moderne.

      c’est de la gauche casimir cet article

      Casimir, c’est vieux. Y a eu les Bisounours après.

      des gens de droite nationaliste , avec des cocos , ça ne vous dit rien ?

      Heu, non. Ils se battaient contre qui ?

      • vendredi 1er avril 2011 à 13h20, par Marie-Anne Boutoleau

        On pourrait aussi ajouter :

        quand au nationalisme ce n’est pas une idée de droite !

        produisons français , marchais ....

        Si j’étais malicieuses, je dirais qu’on peut quand même s’interroger sur la nature « de gauhe » du PC de Marchais. A mon avis, ce gars-là et son parti avaient pas mal d’habitus de droite (autoritarisme, etc.). Et puis le PC, la CGT (ou du moins leurs dirigeants) ce ne sont pas aussi le parti et le syndicat qui ont poussé à la reprise du travail en 36 et en 68 ? Fallait lire ce qu’écrivait L’Huma, en 68...

        On dirait du Bricmont, qui tout en reconnaissant l’irrationalité du nationalisme, invite quand même les antifas à tourner natios au nom du « nationalisme-français-progressiste-de-gôche-qu’il-ne-faut-pas-laisser-à-la-droite » : http://www.legrandsoir.info/Quelques-remarques-sur-le-nationalisme-francais.html

        Quant aux procès en hérésie au sein d’Acrimed, vraiment, ce n’est pas notre genre...

        • vendredi 1er avril 2011 à 14h03, par CaptainObvious

          Mon dieu, je trouve l’article de Bricmont intéressant, et même si je n’en partage pas tous les points ou la conclusion, j’ai l’impression qu’il a mis le doigt sur quelque chose de pertinent. Mais c’est surement parce que je suis un néo-nazi confusionniste.

          • vendredi 1er avril 2011 à 14h21, par Marie-Anne Boutoleau

            L’analyse historique développée ici par Bricmont est bien connue, c’est même un classique de l’historiographie pour qui étudie cette question du nationalisme français : rien de nouveau donc à ce sujet sous le soleil, le pauvre homme (qui, rappelons-le, est physicien et non historien, économiste ou sociologue) s’est juste contenté de réviser s’est fiches. Ca relativise quand même beaucoup l’intérêt de son papier.

            En revanche, la conclusion politique qu’il en tire est, elle, plus que discutable, mais vous semblez en convenir.

            Et personne ici ne vous a traîté de néo-nazi confusionniste, à part vous-même.

        • vendredi 1er avril 2011 à 14h04, par un-e anonyme

          Oui, j’avais aussi pensé à Marchais. Merci d’avoir complété. Pour Acrimed, c’était juste une plaisanterie, je n’ai ni le pouvoir ni l’envie d’en virer qui que ce soit. D’ailleurs je n’en fait pas partie.



  • vendredi 1er avril 2011 à 11h32, par un-e anonyme

    Cet article, bien que discutable, a le mérite de dénoncer un phénomène très répandu aujourd’hui. Beaucoup de sites ou de blogs qui se disent de gauche sont en réalité parfois douteux et parfois très proche de l’extrême-droite.
    Prenez Olivier Bonnet par exemple, et son blog Plume de Presse. Il se prétend de gauche et pourtant il a publié ce court billet http://www.plumedepresse.net/cantonales-voter-ump-contre-le-fn/ où il critique l’appel du PS à barrer la route au FN. En clair Olivier Bonnet souhaite que le FN gagne, ce qui n’est pas du tout une posture de gauche. Evidemment il y a des arrières pensées là derrière, tout cela n’est pas anodin et le message passe sans en avoir l’air. Après on s’étonne que beaucoup d’électeurs de gauche se mettent à voter FN.

    • vendredi 1er avril 2011 à 13h37, par Marie-Anne Boutoleau

      Bien que François Bonnet donne lui aussi parfois dans le confusionnisme (fut un temps où il liait Soral), je ne lis aucun soutien au FN dans son billet. J’y vois au contraire une dénonciation du chantage à l’extrême droite. A aucun moment il n’appelle à voter FN, son bras d’honneur au PS pouvant tout aussi bien se traduire par une abstention, un vote blanc, etc.

      A moins que vous ne fassiez partie de ces personnes qui considèrent qu’en s’abstenant conte le FN, ça revient à voter FN ?

      Désolée, mais je ne mange pas de ce pain-là.

    • vendredi 1er avril 2011 à 14h04, par CaptainObvious

      En gros tous les anarchistes sont proches de l’extrême droite. Ça va faire plaisir à JBB ça.

    • vendredi 1er avril 2011 à 16h03, par JBB

      @ anonyme de 11 h 32 : votre analyse est d’une crétinerie confondante. On peut fort bien se revendiquer d’une gauche marquée (c’est le cas d’Olivier ; perso, je ne le qualifierais pas une seconde de « confusionniste »), et ne pas souhaiter rejouer à chaque élection le « chantage républicain » de 2002 : voter pour l’ultra-droite UMP pour faire barrage à l’extrême-droite FN (ou l’inverse), la rigolade... On peut aussi, ce que souligne Captain Obvious, refuser la mascarade électorale et préférer aller aux fraises plutôt que mettre un bulletin dans l’urne.

      La politique ne se réduit pas encore tout à fait à la petite cuisine électoraliste ; c’est heureux.



  • vendredi 1er avril 2011 à 11h42, par La botte secrète

    Bonjour,

    J’ai lu avec attention votre article et ai survolé les commentaires. Je précise d’emblée que je partage certaines indignations, en trouve d’autres pour le moins légères et certaines carrément diffamatoires.

    La première chose qui m’a marqué est le titre de cet article, qui mentionne les « dérives droitières ». On peut en effet s’en inquiéter légitimement si l’on considère que LGS n’a vocation qu’à publier des articles « de gauche », ce qui peut-être le cas. Un lecteur d’un site de droite pourrait légitimement s’inquiéter de « dérives gauchistes ».

    Personnellement je suis de droite (« bouh » « vilain », « méchant pas beau », « facho », c’est bon je connais, je suis allé en fac de lettres). Et il m’arrive de lire LGS car certaines de mes connaissances de gauche (Nan ? On peut avoir des amis de gauche en étant de droite ?) m’envoient des liens vers certains articles, qui suscitent mon intérêt. Désolé pour LGS de le dire, mais il y a des gens qui aiment lire tout ce qui se trouve sur internet ; le fait que je lise LGS et Bricmont ne fait pas de moi quelqu’un de gauche et ne fait pas de LGS un site de droite. Ce sont des raccourcis grossièrement infantilisants.

    Vous désignez le « confusionnisme » comme une dérive droitière (la pureté et la vérité étant le monopole de la gauche, cela va sans dire). Et en y associant des personnes qui n’ont pas grand chose à voir les uns avec les autres :

     × Des supposés staliniens
     × Des communistes
     × Des personnes dont la préoccupation principale est Israël (appelez-les comme vous voudrez).
     × Des personnes qualifiés d’extrême droite
     × Des personnes dont le cheval de bataille est la sortie de l’Union Européenne

    Je n’émets pas de jugement, je trouve simplement léger d’associer tout ce petit monde. Un commentateur avait parlé d’une volonté de culpabiliser par accointance, je partage cette critique.

    Quoiqu’il en soit, je m’étonne de trouver Asselineau comme quelqu’un de classé à droite. Quand bien même, l’objectif de l’UPR étant de rassembler des gens de gauche et de droite dans le but de rétablir la souveraineté de la France et la démocratie, il ne serait aucunement une dérive que des gens de gauche, soucieux de la souveraineté nationale, n’offrissent une tribune à François Asselineau, ou dans le présent cas relate simplement un calendrier de conférences.
    J’ajoute que la plupart des membres de l’UPR sont de gauche et que les pseudos-souvrainistes de droite auxquels vous semblez tenter d’amalgamer François Asselineau n’appellent pas à sortir de l’Union Européenne.

    Il est également intéressant de noter que pour toutes les personnes que vous accusez, vous avez fourni des éléments tentant d’appuyer vos propos. Il n’en est rien concernant votre passage sur Asselineau puisque vous vous êtes contentés de lancer des anathèmes.

    Selon vos propres standards d’ailleurs ; qualifieriez vous le programme de l’UPR de gauche, de droite ou ni l’un ni l’autre ? Je vous le transmets ci-après :

    1. la sortie urgente de l’euro, dont les effets sont désastreux dans tous les domaines et dont la désintégration est inéluctable,

    2. la réattribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales, sans quoi tout contrôle de l’endettement public est voué à l’échec (abrogation de l’article 25 de la loi n°73-7 du 3 janvier 1973),

    3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux,

    4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours,

    5. la renationalisation de notre politique étrangère, accompagnée d’une sortie de l’OTAN et du retrait de nos troupes engagées dans des guerres juridiquement illégales, moralement honteuses, et très meurtrières(comme en Afghanistan par exemple),

    6. la sortie au plus vite de l’Union européenne car toutes les mesures précédentes, vitales pour redresser la France, sont toutes contraires aux traités européens. Cette sortie est parfaitement possible : l’article 50 du traité sur l’UE l’a prévue,

    7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

    Sans malice de ma part, j’aimerais que vous m’expliquiez ce qu’est pour vous quelqu’un de gauche et quelqu’un de droite ? Je doute que les gens se retrouveront dans la définition que vous allez me faire. Car les choses sont plus compliquées que cela et les clivages et positionnements ne sont pas des prises de positions figées et arbitrairement fixées par un collège de gauche ou de droite définissant qui peut être ou ne pas être des leurs.

    Pour ma part, je considère que l’on peut être de gauche et ne pas être internationaliste. On peut également être de droite tout en étant internationaliste (a moins que selon votre grille de lecture, Sarkozy et DSK ne soient pas de droite, selon la mienne ils ne le sont pas ).

    Merci donc de bien vouloir me fournir des éléments qui puissent justifier vos positions sur l’UPR et François Asselineau.

    • vendredi 1er avril 2011 à 11h45, par La botte secrète

      AH j’oubliais, un des intervenants a insulté François Asselineau de « facho ». Karib il me semble. Merci de bien vouloir développer votre pensée. Je ne doute pas qu’elle sera appuyé d’une culture historique et politique fascinante.

      • vendredi 1er avril 2011 à 13h47, par Marie-Anne Boutoleau

        J’ai déjà donné deux-trois éléments plus haut à ce sujet, mais si vous insistez, je crois que je vais vraiment consacrer un article à l’UPR.

        • vendredi 1er avril 2011 à 13h54, par Marie-Anne Boutoleau

          Je veux dire : j’ai donné des éléments sur ce qui justifie de désigner l’UPR comme un groupuscule souverainiste de droite. Vous ne rouverez pas sous ma plume la mention « facho ».

          Quoiqu’il en soit, j’ai en ce qui me concerne trouvé les cours d’histoire de France d’Asselineau fascinants, justement. Mais pas, vous vous en doutez, dans un sens qui soutient votre thèse.

          Et en ce qui me concerne, je considère que DSK ou Sarkozy ne sont ni de gauche, ni internationalistes.

        • vendredi 1er avril 2011 à 14h52, par La botte secrète

          Allez-y, car pour l’instant c’est un peu léger. L’ensemble de l’argumentation ne reposant que sur ses précédentes relations.

          Concernant DSK et Sarkozy, vous pensez ce que vous voulez, mais je trouve ça surprenant d’affirmer qu’ils ne sont pas internationalistes. Ma lecture de l’UE, du FMI, de l’OMC, du futur marché transatlantique ne sont sans doute que du fantasme.

          • vendredi 1er avril 2011 à 15h07, par Marie-Anne Boutoleau

            L’internationalisme est un idéal entre autres porté par les libertaires et certains communistes. Il prône l’égalité des hommes et l’unité du prolétariat par delà les frontières, les Etats-nations, n’étant conçus que comme des instruments de division de la classe ouvrière au service de l’exploitation capitaliste. Les diverses « Internationales », dont la première s’intitulait d’ailleurs « Association internationale des travailleurs » reflètent la volonté de traduire cet idéal en actes.

            On peut ne pas partager cette vision du monde, mais on se doit de reconnaître qu’elle repose sur des préceptes tout à fait étrangers au FMI, à l’OMC ou à l’UE qui, toutes supranationales qu’elles soient, sont au service de l’exploitation capitaliste et non de la lutte des classes dominées pour se libérer de cette oppression.

            Par ailleurs, et jusqu’à preuve du contraire, ces organisations sont régies par des traités internationaux entre Etats-nations et n’existeraient pas sans ces mêmes Etats-nations. Donc l’opposition que vous faites entre ces deux niveaux de gouvernement est pour une large part une fausse opposition, les deux travaillant main dans la main pour perpétuer la domination capitaliste.

            • vendredi 1er avril 2011 à 15h12, par Marie-Anne Boutoleau

              J’ai dit « l’égalité des hommes », disons plutôt du genre humain car les femmes sont à inclure parmi les hommes, bien sûr.

              • vendredi 1er avril 2011 à 17h12, par La botte secrète

                Ça va sans dire :) Et du peu que j’ai lu de vous, le contraire m’eut étonné :). Égaux mais différents est une de mes maximes, qui s’applique d’ailleurs au principe de souveraineté des États et à ce que la France a essayé de faire avec le droit international.

                • vendredi 1er avril 2011 à 17h44, par Marie-Anne Boutoleau

                  « Egaux mais différents est une de mes maximes, qui s’applique d’ailleurs au principe de souveraineté des États »

                  Sauf que dans les faits, c’est bien joli, mais en l’absence d’égalité réelle, notamment sociale et économique, ça reste un voeu pieux, que ce soit entre les classes sociales ou entre les peuples.

                  « et à ce que la France a essayé de faire avec le droit international. »

                  Alors là, je dois dire que cette partie de votre phrase est pour moi un mystère. L’impérialisme français, la colonisation et aujourd’hui la Françafrique, par exemple, ça vous dit quelque chose ?

                  • lundi 4 avril 2011 à 11h05, par un-e anonyme

                    1. Égaux en droit. Le reste n’est que fantasme à mon sens, mais inutile de rentrer dans le débat.

                    2. Bien sûr, mais le droit international me dit également autre chose. La France n’est ni le grand satan ni un ange. Je ne m’étonne nullement de ce manque de modération dans votre propos, dû au fait que vous condamnez son existence même.

            • vendredi 1er avril 2011 à 17h10, par La botte secrète

              Vous m’avez défini l’internationalisme d’extrême gauche. Et vous n’avez pas infirmé le fait que DSK et Sarkozy sont des internationalistes. D’un autre type, je veux bien le reconnaître, et que l’on pourrait qualifier d’internationalisme capitalistique (je dirai plutôt bancaire). Ceci dit certains américains vous diraient que c’est un internationalisme socialiste du fait de la proéminence des structures gouvernementales (question de point de vue).

              Vos remarques sur le fonctionnement des institutions que j’ai mentionnées sont fondées. Mais n’oubliez pas le principe des petits pas, qui a été établi, entre autres, pour la constitution de l’Union Européenne et qui se trouve sur vos chèques bancaires (les petites lignes sur lesquels vous écrivez le montant - étant un extrait de la déclaration schuman) : « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord des solidarités de fait. »

              Pour construire quelque chose il faut partir sur du pré-existant, et si la trajectoire est internationaliste, les États demeurent, pour l’instant. Et de moins en moins dans le cas de la France qui abandonnera sans doute bientôt son siège à l’ONU au profit de l’eurocrature bruxelloise.

              Bref on a le droit de ne pas être d’accords. Simplement il faut bien définir où sont les points de désaccords et en débattre. Caricaturer l’adversaire n’est pas un procédé digne.

              • vendredi 1er avril 2011 à 17h41, par Marie-Anne Boutoleau

                Je ne connais pas d’autre définition pertinente de l’internationalisme que celle que j’ai donné. Où alors, les mots n’ont plus de sens. Pour DSK et Sarkozy, il faudra trouver un autre terme. D’autant que ce sont aussi de grands défenseurs des Etats-nations quand ils veulent. Quant à vos Américains, ils se fourvoient : l’internationalisme socialiste est peu ou prou celui dont je parlais plus haut. Mais il n’est pas étonnant qu’on cherche à le salir en l’assimilant à la mondialisation libérale.

                Par ailleurs, socialisme et structures gouvernementales ne vont pas de pair. Le socialisme (comme le communisme) vise même initialement au dépassement de l’Etat vers une société sans classes, très proche de ce que souhaitent les libertaires par certains côtés. Je pense même que les fameux gouvernements « socialistes » ayant existé dans l’histoire ont surtout mené un capitalisme d’Etat bien éloigné des visées des débuts.

                Pour le reste, je ne vois pas en quoi ce que vous dites infirmerait mon analyse. Et si il peut y avoir des leviers d’action au niveau des Etats (comme au niveau supranational, du reste), cela ne fait pas pour autant de l’Etat une forme de gouvernement légitime et à défendre à tout prix. En ce sens, L’UPR tient un discours nationalisto-patriotard qui ne sera jamais le mien. C’est là un point de désaccord politique profond.

                • lundi 4 avril 2011 à 11h13, par un-e anonyme

                  Nous avons un désaccord sur le terme « internationalisme ». A votre sens il est forcément communiste ; c’est faux, il peut être capitaliste. L’actualité le démontre car toutes les forces capitalistes poussent à la disparition des Etats pour faire émerger une société où les grandes multinationales dirigent par le biais de lobby les superstructures continentales.

                  L’État-nation n’est pas par essence « capitaliste », car ce système économique lui est postérieur. De même que l’internationalisme n’est pas communiste car ce système lui est antérieur.

                  A mon sens, la démocratie ne peut se faire que dans le cadre national, de même tout internationalisme relève nécessairement de l’impérialisme ou de l’utopie.

                  Ma conclusion est que je reconnais sans problème votre volonté d’un monde sans frontières dirigé par les prolétaires (pour reprendre votre terme), ça n’est pas ma tasse de thé mais il faut de tout pour faire un monde.
                  A l’inverse, vous devriez reconnaître le fait que certaines personnes de gauche ne se reconnaissent que dans le cadre de la nation souveraine.

                  Le clivage droite/gauche n’est pas le clivage national/international. Cela n’a a vrai dire pas grand chose à voir puisqu’il y a des gens de gauche internationalistes, des gens de gauche nationaux ; des gens de droite nationaux et des gens de droite internationalistes.

                  • lundi 4 avril 2011 à 17h02, par Marie-Anne Boutoleau

                    « Nous avons un désaccord sur le terme »internationalisme« . A votre sens il est forcément communiste ; c’est faux, il peut être capitaliste. L’actualité le démontre car toutes les forces capitalistes poussent à la disparition des Etats pour faire émerger une société où les grandes multinationales dirigent par le biais de lobby les superstructures continentales. »

                    « internationalisme » n’est pas le bon mot pour désigner ce phénomène. "mondialisation néo-libérale serait déjà plus juste.

                    Quant aux Etats-nations et au capitalisme, ils ont peu ou prou émergé au même moment, de même que l’internationalisme et le communisme, qui sont intimement liés (à condition de ne pas réduire le communisme aux expériences historiques du XXe siècle, mais aussi d’appréhender sa proximité avec les thèses libertaires, d’ailleurs à mes yeux le vrai communisme ne saurai être que libertaire).

                    « Le clivage droite/gauche n’est pas le clivage national/international. »

                    J’ai jamais dit ça non plus car ces termes ne se situent pas sur le même terrain. Vous devriez par ler du clivage « nationalisme/internationalisme », ce qui aurait déjà plus de sens. Cela dit, il me semble impossible d’être internationaliste et de droite, pour les raisons déjà évoquées plus haut. Et je me méfie des « souverainistes », « républicains » ou « nationalistes » de gauche, qu’ils soient chevénementistes (mais je classe Chevènement à droite), communistes, ségolénistes, mélenchoniens ou autres. En général, les tentations autoritaires (qui correspondent à un habitus de droite) ne sont jamais loin avec ces gens-là.

    • vendredi 1er avril 2011 à 11h58, par un-e anonyme

      Au lieu de faire du spam, un lien vers le site de de l’UPR et son programme, ça aurait suffi. Comme ceci : la bio du sieur Asselineau. Panafieu, Juppé, Pasqua, Charette, RPF. Pas de droite ? T’as raison.

      • vendredi 1er avril 2011 à 12h14, par La botte secrète

        En effet, j’ai raison. Il suffit de voir quelles sont les personnes qui ont rejoint l’UPR. Les réduire au statut de « souverainiste de droite » c’est une grossière simplification.

        Au fait, le programme, quel commentaire ? Au fait c’est quoi un mec de gauche selon vous ? NPA, PS, FdG ? Je sais pas, je demande. Parce que quand je lis leur programme... : /

        • vendredi 1er avril 2011 à 16h26, par un-e anonyme

          La sortie de l’europe pourquoi faire comme seul objectif, pour se resserer entre franchouillards nostalgiques dan son petit lopin de terre, avec son bout de torchon bleu blanc rouge comme dapeau , ha le bon vieux temps des trentes glorieuses et de la guerre froide, et du fabriquons français de marchais saupoudré des matraques gaulistes « sociales » qui réprimérent mai68

          l’objectif de l’UPR étant de rassembler des gens de gauche et de droite

          non merci on trouve votre « ni a gauche ni a droite » on le trouve chez des gens peu recommandables déja cités ici plus haut et trés chers a la bande de Eva R


          le fait que je lise LGS et Bricmont ne fait pas de moi quelqu’un de gauche

          ca on avait remarqué suffit de lire le bricmont en question et de voir qu’il est plus attaché a défendre des négationistes comme vincent reynouard , que des camarades de luttes victimes de la guerre sociale de sarkozy

          J’ajoute que la plupart des membres de l’UPR sont de gauche et que les pseudos-souvrainistes de droite auxquels vous semblez tenter d’amalgamer François Asselineau n’appellent pas à sortir de l’Union Européenne.

          c’est pourtant le même son de cloche au Prcf d’annie lacroix riz, chez chevénement, chez de villiers,au fn, a egalité et reconciliation, l’alliance sacrée d’un début de « national bolchvisme » a la limonov qui voudrait faire des petits icit

          merci mais les nazbols russes c’est vraiment pas notre tasse de thé

          • vendredi 1er avril 2011 à 17h01, par La botte secrète

            On les rassemble temporairement, on ne dit pas « ni-ni ». Je me suis annoncé de droite, excusez-moi. Nous ne disons pas que le clivage droite-gauche n’existe pas ; nous disons qu’il faut temporairement nous allier pour sortir de l’UE et ainsi rétablir la démocratie et la république.

            « La sortie de l’europe pourquoi faire comme seul objectif, pour se resserer entre franchouillards nostalgiques dan son petit lopin de terre, avec son bout de torchon bleu blanc rouge comme dapeau , ha le bon vieux temps des trentes glorieuses et de la guerre froide, et du fabriquons français de marchais saupoudré des matraques gaulistes »sociales« qui réprimérent mai68 »

            Typiquement le genre de phrases des gens qui ne changeront jamais rien. Vous avez le pouvoir de faire quoi à l’échelle planétaire ? Quand bien même, par quelle prétention pensez-vous que les autres peuples accepteraient vos solutions ?

            Quand à votre grossière caricature de la souveraineté nationale... La France n’a pas attendue l’UE pour être le pays le plus ouvert sur le monde...

            • vendredi 1er avril 2011 à 17h29, par Marie-Anne Boutoleau

              « On les rassemble temporairement, on ne dit pas »ni-ni« . Je me suis annoncé de droite, excusez-moi. Nous ne disons pas que le clivage droite-gauche n’existe pas ; nous disons qu’il faut temporairement nous allier pour sortir de l’UE et ainsi rétablir la démocratie et la république. »

              Je ne sais pas ce que l’anonyme du dessus pense de votre argumentaire (quoiqu’à lire ses interventions précédentes, j’ai ma petite idée), mais sur ce point du clivage gauche-droite à mettre temporairement de côté, j’ai déjà en ce qui me concerne répondu plus haut. Ensuite, « rétablir a démocratie et la République »... Encore faudrait-il savoir quelle démocratie et quelle République. En ce qui me concerne, me battre pour la démocratie représentative et la République française m’intéresse assez peu (et c’est un euphémisme).

              « Typiquement le genre de phrases des gens qui ne changeront jamais rien. Vous avez le pouvoir de faire quoi à l’échelle planétaire ? Quand bien même, par quelle prétention pensez-vous que les autres peuples accepteraient vos solutions ? »

              Permettez-moi de vous retourner ces questions. Et puis où avez-vous lu chez l’anonyme du dessus qu’il entendait imposer ses solutions (lui ne prétend pas en donner, apparemment, contrairement à vous) aux autres peuples ?

              « Quand à votre grossière caricature de la souveraineté nationale... La France n’a pas attendue l’UE pour être le pays le plus ouvert sur le monde... »

              La preuve...

              • lundi 4 avril 2011 à 11h18, par La Botte secrète

                Et bien il est internationaliste, c’est bien qu’il entend imposer ses solutions aux autres peuples non ?

                A propos du lien, je trouve que c’est léger de me répondre par un fait divers. La France est le pays le plus ouvert au monde. Vrai ou faux ? Et elle n’a pas attendu l’Europe pour cela. La caricature avec le français cul-terreux, franco-franchouillard et Dupont-Lajoie est sans doute un des points communs que vous entretenez avec nos maîtres anglo-saxons.

                • lundi 4 avril 2011 à 17h38, par Marie-Anne Boutoleau

                  « Et bien il est internationaliste, c’est bien qu’il entend imposer ses solutions aux autres peuples non ? »

                  Non, Cf. ma définition de l’internationalisme plus haut, qui prône la solidarité des travailleurs et travailleuses dans la guerre des classes par delà les frontière, et non une quelconque volonté d’assujettir les autres peuples (ça, c’est ce que fait la France avec la Françafrique et non ce que veut l’anonyme du dessus).

                  « A propos du lien, je trouve que c’est léger de me répondre par un fait divers. La France est le pays le plus ouvert au monde. »

                  Il ne s’agit pas d’un fait divers. Les centres de rétention sont une réalité quotidienne qui démontre bien l’ouverture de la France sur le monde. La Françafrique aussi la démontre bien d’ailleurs. Cela dit, j’ai voulu surtout vous faire une démonstration par l’absurde : car si vous pensez réellement que « la France est le pays le plus ouvert au monde », encore vous faut-il le prouver. Vous faites là une assertion gratuite (et très présomptueuse) pas vraiment démontrable, notamment parce que « ouverture sur le monde » veut tout et rien dire, et que par ailleurs, si tant est que ce concept ait la moindre pertinence, encore il faudrait vraiment pouvoir comparer la situation de la France avec l’ensemble des autres pays du monde.

                  • lundi 4 avril 2011 à 23h59, par Marie-Anne Boutoleau

                    Pour être encore plus précise, je dirais même que le contraire d’« internationalisme » le plus correct serait « impérialisme ». L’OMC, le FMI, l’UE, Sarkozy ou DSK sont des organisations ou des personnalités impérialistes.

    • vendredi 1er avril 2011 à 16h53, par PeuImporte

      C’est pas faux :-)

      Désolé pour ce court commentaire qui se veut humoristique mais je ne vois rien d’autre à dire .Et surtout pas sur cet article car il a été rédigé de toute évidence pour susciter la réaction .
      Face à celà je suis calme , je respire et je passe mon chemin .
      Bien à vous .



  • vendredi 1er avril 2011 à 14h24, par Al

    Bonjour,

    Que diriez-vous d’organiser une rencontre à Paris pour discuter du ressenti « dérive confusionniste » avec les « accusés » qui voudraient s’en défendre ?

    Pensez-vous que ça serait une bonne idée, que le débat serait productif ? Qu’en dites-vous ?

    • vendredi 1er avril 2011 à 15h08, par un-e anonyme

      Excellent !
      et comme mon tonton, un fameux bricoleur, fait en amateur des bombes atomiques...
      en suprimant tous ces tordus, on sera bien convaincu d’avoir servi la France !...

      Avec le bonjour de Boris V.

      • vendredi 1er avril 2011 à 16h58, par PeuImporte

        Vous devriez revoir vos classiques car de toute évidence vous n’avez rien compris aux paroles .
        Je vous aide :
        Téléchargez Audacity (Multi plateformes) et repassez la chanson à l’envers :-)

        • vendredi 1er avril 2011 à 18h18, par Danielle Bleitrach

          je vais vous paraître non seulement risible dans mes fidélités mais un peu demeurée... Parce que je ne comprends plus de quoi il est question et qu’est-ce que l’on reproche à qui. J’avais cru comprendre que l’auteur de l’article soulignait la manière don l’extrême-droite en jouant les anti-impralistes polluait le débat, le dévoyait. A ce titre j’avais déploré l’existence d’un tel courant et la nécessité de le combattre parce que nous étions dans une situation de sous information, de manipulation, dans laquelle ce genre d’individus prospéraient et j’avais distingué deux types de sites, ceux qui véhiculent jour après jour cette pensée nauséabonde et ceux qui à des degrès divers en sont les victimes soit parce qu’ils ignorent qui sont les individus en question, soit parce qu’ils ne mesurent pas le danger, occupés comme ils le sont à dénoncer la propagande dominante qui nous fait passer des vessies pour des lanternes et nous invente des bébés en couveuse, des armes de destruction massive ou 6000 morts civiles alors que nous sommes en pleine guerre civile tribale. Il me semble que Grand soir appartient à cette dernière catégorie.
          Mais à vous lire un doute me saisit je me demande si ce que vous leur reprochez n’est pas ce que vous appelez ma fidélité. Plus question de fascisme mais vous définissez comme dictature le communisme. C’est une autre question qui mérite un autr débatn j’y suis pr^te mais je souhaiterais ne pas entretenir la confusion actuelle

          Danielle bleitrach

          • vendredi 1er avril 2011 à 18h25, par Marie-Anne Boutoleau

            Là c’est vous qu’on n’arrive plus à suivre. Et personne n’a traité le communisme de dictature. Par contre, il y a des dictatures qui se revendiquent du communisme.

            Ca vous va comme ça ?

            • vendredi 1er avril 2011 à 18h34, par Danielle Bleitrach

              C’est un éclaircissement important... Et ça devrait permettre de poursuivre le débat sur la question mais je maintiens que c’est hors sujet par rapport au thème abordé très justement et qui est que peut-on faire pour dénoncer un ant-impérialisme d’extrême’droite qui de surcroit tente d’abuser des pays qui ignorent tout de cette engence... Que peut-on exiger d’un site qui mène un combat anti-impérialiste nécessaire ?
              Danielle Bleitrach

          • vendredi 1er avril 2011 à 18h40, par Enucléé

            Danielle, je ne doute pas de votre sincérité mais permettez moi de vous dire que votre intervention est plutôt commode et fait complètement l’impasse sur les chemtrails dans le ciel cubain.
            De l’ignorance (feinte) à la complaisance (assumée) vis à vis du NWO, il n’y a qu’un pas...

            Bien à vous.

            Plus d’info ici



  • samedi 2 avril 2011 à 00h47, par Béatrice

    Vous utilisez les mêmes procédés...

    ... que ceux des gens que vous dénoncez (qui sont loin de les utiliser systématiquement, eux).

    Vous utilisez en particulier à longueur d’article le « déshonneur par association », l’un des procédés rhétoriques les plus lamentables qui existent : un tel a connu machin qui a l’époque a écrit un livre avec machine qui avait son frère qui éditait une revue qui, dans son n° 46, a hébergé un article de etc.

    Je n’aime guère Le Grand Soir, mes vos méthodes à la Caroline Fourest me font gerber (sans vraiment m’étonner).

    • samedi 2 avril 2011 à 01h49, par Marie-Anne Boutoleau

      Quel « déshonneur par association » ? Il ne s’agit pas seulement de gens qui se connaissent (après tout, on a les amis qu’on peut), mais de gens qui agissent ensemble, se publient les uns les autres, etc. A partir du moment où les connaissances deviennent sinon des camarades, du moins des gens avec lesquels on accepte de travailler parce qu’on estime poursuivre avec elle un ou des but(s) politique(s) en commun, ces connaissances prennent logiquement un sens politique. Je vais répéter ce que j’ai déjà expliqué à ce sujet sur les forums de CQFD à propos de Jean Bricmont. Libre à vous de remplacer « Jean Bricmont » par « Le Grand Soir » si va vous chante, le fond du problème restant le même dans les deux cas :

      Sur le « crime par association », je reconnais bien l’argument traditionnel de Bricmont : le « guilt by association » (en anglais ça fait plus classe). Sauf que ce dernier oublie une chose : c’est justement parce qu’ils lui font crédit d’être un intellectuel de gauche que ceux qui lui reprochent ses accointances le critiquent : nul « guilt by association », donc.

      Au passage, ces critiques ne portent pas uniquement ni même essentiellement sur ses fréquentations, mais aussi et surtout sur ses écrits et prises de position. Vous remarquez aussi qu’il ne répond jamais sur le fond aux questions qui lui sont posées à ce sujet, ce contentant de botter en touche en nous ressortant le… « guilt by association » !

      Par ailleurs, les fréquentations, quand elles prennent la forme d’initiatives et d’actions communes ne sauraient être anodines et insignifiantes ni dénuées de tout sens politique. Je vous renverrai à ce que dit Bourdieu au sujet de ce type de critique : « Dans un univers où les positions sociales s’identifient souvent à des ‘‘noms”, la critique scientifique doit parfois prendre la forme d’une critique ad hominem. Comme l’enseignait Marx, la science sociale ne désigne « des personnes que pour autant qu’elles sont la personnification » de positions ou de dispositions génériques — dont peut participer celui qui les décrit. »

    • samedi 2 avril 2011 à 12h18, par un-e anonyme

      Vous utilisez les mêmes procédés. que ceux des gens que vous dénoncez (qui sont loin de les utiliser systématiquement, eux).

      Il suffit de voir comment le grand soir va jusqu’a purger ses propres collaboratrices comme Danielle Bleitrach cet ancienne membre de leur site et comment elle l’a expliqué plus haut

      Les procès de Moscou c’est plutôt eux que la plupart des lecteurs et commentateurs de ce site non

      Et qu’est ce que vient faire fourest la dedans, il me semble pas que les auteurs de l’article la trouve parmi leurs amis



  • samedi 2 avril 2011 à 07h39, par stella

    Article 11 est tombé bien bas pour publier un tel article.

    Adieu !

    • samedi 2 avril 2011 à 08h51, par antennerelais

      Je trouve effectivement que cet article pue (cette façon de cataloguer les bons et les méchants, de dresser une liste de fautifs comme pour les livrer à la vindicte).

      • @ stella : eheh...

        (N’oubliez pas de claquer la porte en partant)

        @ antennerelais : c’est ainsi que va le monde : il y a des bons et des méchants. Perso, je pense qu’il est plus que nécessaire de le rappeler. Et je crois aussi, au regard du nombre de commentaires, que c’est un débat utile et qui tombe à point nommé.

        • lundi 4 avril 2011 à 01h42, par antennerelais

          @ JBB
          « il y a des bons et des méchants »

          Lorsque c’est Stendhal qui fait le tri, c’est effectivement sans discussion (1). Mais là dans cet article, outre qu’il ne s’agit pas de personnages de fiction, comment dire, cela sent le flic, comme une « police de la pensée » à l’oeuvre. D’autant que aucune accusation n’est argumentée de façon tangible : lorsque l’on cherche en quoi l’excellent Bricmont aurait fauté, en remontant de lien en lien on trouve une espèce de phrase que untel a dite sur lui, reprise par un autre, enfin que dalle !

          D’ailleurs essayer de traîner dans la boue des sites d’utilité publique tels que dazibaoueb.fr, michelcollon.info ou legrandsoir.info, est tout simplement ridicule (car enfin personne n’est parfait ni infaillible). Ces deux derniers sites mettent régulièrement en lignes des traductions en français d’articles intéressants voire indispensables et que l’on ne pourrait lire sans eux (Chomsky par exemple chez « Le Grand Soir »). J’aimerais savoir ce que « Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine » ont fait ou se proposent de faire d’aussi utile au service de l’Humanité ou de l’intérêt général...

          Bref dans cet article il y a un fumet déplaisant, qui résonne assez bien avec ces quelques lignes de Badiou et Hazan (L’antisémitisme partout, La fabrique, 2011, p. 31) :

          « [...] la constante recherche de traîtres et d’infiltrés, la dénonciation d’adversaires manipulés par d’autres plus affreux encore, etc. »

          (à propos de certains renégats de gauche s’étant spécialisés dans la « dénonciation pour antisémitisme »)

          (1) « Comme si, dans les trois fameux romans, et partout, le bien et le mal n’étaient pas séparés comme le ciel et l’enfer, et, comme si Julien Sorel n’était pas au ciel, au lieu que l’hypocrite Tambeau est l’enfer même. » (Alain, Stendhal, II).

        • mercredi 6 avril 2011 à 00h50, par un-e anonyme

          Le site de Michel Collon est plus que douteux... Il publie même des articles de JBB. Vous avez oublié de dire ça dans votre pseudo enquête. Vous reprochez à Investig’Action d’avoir publié un journaliste qui parle de Dieudonné, alors que ce même site publie vos articles : http://www.michelcollon.info/spip.p...

          Enquête bien sélective, mais comme vous avez réponse à tout....

          Voir en ligne : http://www.michelcollon.info/spip.p...

          • mercredi 6 avril 2011 à 03h00, par un-e anonyme

            Disons plutot que Collon est bien du gentre a piquer les articles des autres pour les mettre lui même sur son site

            étrange aussi il n’y a pas encore de page de liens sur la page de collon pourtant avant on y trouvait des merveilles du gentre geostategie ou alterinfo par exemple



  • samedi 2 avril 2011 à 10h14, par olivespy

    Tous ces drapeaux portés à bout de bras me rappelle mes années de militantisme parisien...et franchement c’est vraiment pire qu’avant et encore plus pathétique...
    Il y a 10 ans, c’est la CNT qui défendait les mac-do, maintenant c’est les petites batailles de coqs (et de poules) assis tranquillement derrière leur PC à jouer à qui aura la plus grosse...rhétorique gauchiste ou révolutionnaire...
    C’est pitoyable et je croyais que A11 échappait à ce militantisme purement parisiens (ce blabla typique qui fait qu’il y a 50 fédérations anar à Paris, qui ce regroupe tous les mercredis pour parler révolution...).
    Mais pendant ce temps paris disparait, envahis par des hordes de CRS, envahis par de petit bourgeois (certains se disent anars) et chaque fois qu’il y a une manif, il y a 3 pauvres portes drapeaux et tous les autres ne viennent pas parce que...
    Vas y !! MOI je suis un vrai !!!! oui, mais MOI je suis plus révolutionnaire que TOI...lui, il est pas assez anti-capitaliste !! c’est pas un vrai antiraciste !! mais c’est un castristes !!!

    Vous êtes en train de tous vous enfermer dans de petit groupuscules stériles à brandir des drapeaux d’antifascistes en vous crachant dessus, mais pendant ce temps le fascisme est en marche et au pouvoir...il se nomme Sarko, OMC, FMI, OTAN, etc...
    Mais c’est tellement plus simple de crier avec les loups derrière un écran...de se glorifier en se collant une étiquette d’antifaf sur le front....c’est vraiment pitoyable et totalement contre productif...

    • samedi 2 avril 2011 à 11h58, par un-e anonyme

      Si vous êtes dégoûté par le militanttisme, au moins n’en dégoûtez pas les autres. Et puis qui vous dit que les rédacteurs de cet article ne sont pas aussi des militants de terrain ?

    • L’ennemi de notre ennemi n’est pas forcément notre ami. C’est con à dire, mais faudrait pas non plus l’oublier (voir par exemple : http://bougnoulosophe.blogspot.com/...). Je ne crois pas qu’on perde du temps à détourner parfois un peu le regard de nos « fascistes officiels » pour savoir à côté de qui on se bat, pour quoi, où on est, etc. C’est loin d’être « plus simple » ; au contraire, ce qui serait « plus simple » ce serait de tout accepter au nom de la lutte contre l’ennemi. (Tu dis toi-même que certains se disant anars sont en fait bourgeois, c’est bien que tu es aussi attentif à ceux qui se disent être « avec toi ».) Franchement, le risque c’est surtout que rien ne soit dit plutôt que ça sorte (même violemment).

    • samedi 2 avril 2011 à 12h39, par un-e anonyme

      Il y a 10 ans, c’est la CNT qui défendait les mac-do

      Non olivespy elle défendait des salariés et précaires de Mac Do nuance de taille , comme elle a défendu des salariés de Starbuck coffee , une boite qui pour essayer de briser la gréve, avait fait appel à des petites frappes fascistes pour jouer les clients mécontents et créer une bagarre histoire de tenter de briser la grève, merci de raconter la vérité , a ce compte la les camarades de sud , de la cnt, et du npa qui ont défendu des salariés de Virgin grands boulevard soutenaient virgin pendant que tu y est

      Vous êtes en train de tous vous enfermer dans de petit groupuscules stériles à brandir des drapeaux d’antifascistes en vous crachant dessus, mais pendant ce temps le fascisme est en marche et au pouvoir...il se nomme Sarko, OMC, FMI, OTAN, etc... Mais c’est tellement plus simple de crier avec les loups derrière un écran...de se glorifier en se collant une étiquette d’antifaf sur le front....c’est vraiment pitoyable et totalement contre productif...

      Qu’est ce qui est totalement contre productif olivespy le fait de tirer la sonnette d’alarme , de dénoncer le fait de voir autant d’idiots utile a l’extrême droite s’infiltrer parmi nous dans une certaine extrême gauche radicale, qui vient même s‘incruster jusque dans nos manifs, si l’on t’écoute olivespy il faudrait prôner l’unité avec ces sites comme le grand soir qui assument publiquement, le fait de publier des gens comme des Bricmont ou des Colllon ou des négationnistes comme Ginette Skandrani au nom d’une notion pour le moins trouble d’union sacrée de “résistance anti impérialiste contre le système,” si l’on t’écoute olivespy, il faudrait soutenir des régimes, des autocrates, des mouvement nationalistes autoritaires au non de l’anti impérialisme.

      Ben non désolé ca ne marche pas comme ca, depuis des années des camarades de lutte l’ont tirée justement cette sonnette d’alarme en disant clairement, que certains ennemis de nos ennemis ne feront jamais parti des nôtres, et ils avaient raison , sauf que pas beaucoup de monde n’a daigné les écouter a l’époque

      Je te conseille de relire cet article de Non Fides pourquoi nous ne les soutiendrons jamais il expliquait déjà bien des choses

      http://www.non-fides.fr/?Pourquoi-nous-ne-les-soutiendrons

      Et si au nom de l’unité “contre le systéme” il faudrait revoir des torpilles comme le furent , celles de l’équipe de la vieille taupe des années 70-80 revenir par la grande porte sous avec une nouvelle étiquette “ altermondialiste de gauche radicale” . ou“ Alter” qui est devenu un véritable fourre tout , au point que même des fascistes comme Soral s’en revendique maintenant en l’appelant “alter nationalisme” , la réponse est simple c’est pour beaucoup d’entre non un Non franc et massif , et tant pis si ca ne plait pas avec ceux qui se fourvoient avec des Bricmont et son “coupable par association

      Merci mais vu le mal qu’avait fait la bande vieille taupe a l’époque, cette bande qui fut pourtant longtemps associée a l’ultra gauche avant de se dévoyer on a pas envie de voir revenir ce genre de torpilles dans nos luttes et dans nos vies, surtout en ce moment ou comme tu dis ou les fachos sont au pouvoir

      Alors oui le fascisme est au pouvoir , une majorité des conseiller de Sarkozy étant on te le rappelle des ex fasciste, ex gudards ex occident et même ex fn blanchis a l’ump

       × mais force est de constater que nous lui avons laissès de sacrés idiots utiles, et des torpilles plus qu’utiles cette droite bourgeoise et a ses alliés traditionnels de l’extrême droite , qui d’ailleurs doit se frotter les mains avec des alliés aussi objectifs que sont des bricmont ou des collon

      Et ca on ne peut que constater qu’en laissant s’infiltrer ces droles de gens jusque dans nos rangs“ parce qu’on ne savait pas”,on a laissé faire de sacrés dégats qui seront trés dur a réparer

      et que les camarades qui dénonçaient ces faits ils y a 4 ou 5 ans on les traitaient de plus “révolutionnaires que l’autre” ils étaient pourtant largement visionaires

      • samedi 2 avril 2011 à 13h25, par Marie-Anne Boutoleau

        Je ne peux résister à signaler la suite du texte de Non Fides, qui est tout aussi intéressante : http://www.non-fides.fr/?Le-theoreme-parfait-de-la-guerre.

      • samedi 2 avril 2011 à 20h50, par olivepsy

        Je vais venir préciser mes dires et t’arrêter tout de suite...parce que tu penses lire entre les lignes et tu t’égares un peu trop...dans le style de discours bien représentatifs de ce que je dénonce, ces grands maitres théoriciens de la révolution pantoufle...mais tu es peut être de la CNT ???
        Parce que le type de phrase « Non olivespy elle défendait des salariés et précaires de Mac Do nuance de taille », heureusement que tu viens m’éclairer parce que je suis vraiment trop con...
        Je parlais d’une expérience de démontage de mac-do pendant une manif contre la guerre d’irak, quand tout un coup les gros bras de la cnt sont arrivé pour empêcher l’action et venir faire la morale aux gens, comme quoi c’était pas bien...

        Ensuite je ne m’éterniserais pas dans la suite de ton éloquent discours, vu que je n’ai pas besoin de développer ma pensée pour que tu saches de quoi je parle...
        En tout cas, je suis totalement d’accord sur l’utilité de faire la chasse à la sorcière et toute l’argumentation qui s’en suit...mais s’il vous plait, dépêchez-vous de faire un tableau avec le nom des bons et des méchants, qu’on en finisse...et utiliser ces forces à combattre le vrai fascisme qui est au pouvoir et qui rendra bientôt obsolète toutes ces petites batailles de clocher...Parce que de l’étranger, je vois tous les français qui s’en prennent plein la gueule, sans aucune résistance et un futur bien sombre....



  • samedi 2 avril 2011 à 12h11, par Décompo

    En somme, encore un site de la vieille gauche pseudo-contestataire, altermondialiste et post-trotskiste een pleine décomposition, qui sombre dans l’antisémitisme et donc le fascisme (je dis ça de façon conséquente ; comme l’explique Sternhell, le fascisme vient entre autre d’une frange de la gauche « radicale » ayant cédée à l’antisémitisme et qui a rencontrée le nationalisme)...

    Heureusement qu’il y a de vrais médias contestataires très fermes sur cette ligne, de ce blog à ceux comme les Indymedia, Contre-informations (pas le site d’extrême droite, l’autre), feudeprairie...

    • « [Aux origines du fascisme], il y aurait la rencontre et la fusion entre deux traditions politiques jusqu’alors antinomiques, l’une de gauche et l’autre de droite. La « droite révolutionnaire », première manifestation du fascisme, était le produit d’une synthèse entre des courants de droite qui, sous l’impact de la société de masse, avaient donné à leur nationalisme une empreinte populiste, et des courants de gauche qui, passés par une révision du marxisme et affranchis à l’égard de la tradition des Lumières, avaient pris une orientation nationaliste. » (Enzo Traverso, à propos de Sternhell)

      En effet, Décompo, je trouve la référence pas bête du tout...

      • Sauf que le terme « Décompo » vient du vocabulaire policier (voir rapport GAUCHE 2000 des RG) pour désigner plutôt ceux qu’ils appellent aussi « anarcho-autonomes ». Enfin, c’est ce que je crois savoir de l’utilisation de ce vocable, il y a une dizaine d’années alors que la « mouvance » leur semblait vacillante, maintenant ils auraient plutôt tendance à parler de « recompo » si on croit le flan qu’ils ont voulu faire autour de Tarnac. Je précise que je ne fréquente pas la police. Sans façons.

        PS : En disant cela, je n’insinue rien par rapport à l’origine du message signé Décompo.
        PPS : Faut faire gaffe à ce qu’on dit maintenant sur Article 11 ! Ahaha

      • samedi 2 avril 2011 à 13h04, par Marie-Anne Boutoleau

        Sternhell, c’est plus que discutable...

        Si je peux me permettre un conseil de lecture sur le fascisme, qui ne se réduit pas à une simple idéologie : Qu’est-ce que le fascisme ?, de Larry Portis, qui vient de paraître aux éditions d’Alternative Libertaire.

        Portis donne cette définition du fascisme : « un mode de contrôle politique autoritaire et totalitaire qui émerge dans les sociétés industrielles capitalistes en réponse à une crise économique. »

        Je conseille en particulier la lecture de la première partie de son livre, qui examine en détail et discute les différentes définitions qui ont peu être données du fascisme au cours de l’histoire. On y trouve notamment une volée de bois vert très argumentée contre Sternhell, idéologue qui a joué un certain rôle dans la condamnation par l’idéologie dominante de tout mouvement révolutionnaire, assimilé à du « fascisme ». En effet, pour Sternhell, le fascisme est fils des mouvements révolutionnaires (et pas seulement communistes) qui sont pour lui par essence « totalitaires » et donc « fascistes » (ce qui est une erreur, car « fascisme » et« totalitarisme » sont tout de même différents, le premier ne pouvant aller sans l’autre mais le second pouvant se passer du premier).

        Sur cet ouvrage, lire ici :
        - Entretien avec Larry Portis : « Qu’est-ce que le fascisme ? »
        - Quatrième de couverture

        Extrait de l’interview de Portis :

        A te lire, il ressort qu’il y a un véritable enjeu à définir avec précision le fascisme. Pourquoi ça ? Et laquelle retiens-tu au final ?

        Larry Portis : Oui. L’enjeu est de taille parce que les idéologues capitalistes s’attachent à nier l’existence du fascisme, ou à en rejeter la responsabilité sur les victimes. Il est souvent avancé qu’en France ou aux Etats-Unis par exemple, un véritable fascisme n’a jamais existé, que le phénomène est spécifique à l’Italie de l’entre-deux guerres, ou que le nazisme n’était pas un « vrai » fascisme ! On fait aussi l’amalgame entre stalinisme et fascisme.

        Or, il est faux de dire que les phénomènes sont identiques, ce qui serait fausser notre compréhension des dérives proprement socialistes. En disant qu’il n’y a pas de différence entre fascismes « brun » et « rouge », on n’est pas loin de dire que le fascisme a été enfanté par les révolutionnaires libertaires. Et c’est ce que dit un idéologue notoire dont les livres sont vendus dans les librairies libertaires !

        Quant à moi, je propose une définition simple et « générique » comme point de départ : le fascisme est un mode de contrôle politique autoritaire et totalitaire qui émerge dans les sociétés industrielles capitalistes en réponse à une crise économique. Il existe comme idée et mouvement, et non seulement comme régime politique. Phénomène social à la fois simple et complexe, il faut en accepter l’ambiguïté pour en comprendre la dialectique.



  • samedi 2 avril 2011 à 14h04, par Trublion

    Puisque vous voyez des conspirationnistes partout, ne seriez-vous pas vous même un peu...conspirationniste ?

    Par exemple, conspirationniste contre le Grans soir ?



  • samedi 2 avril 2011 à 16h00, par Scual

    Le procédé de cet article est particulièrement nauséabond... pour bien illustrer la bassesse de la méthode voici des passages d’un article que je pourrais écrire suivant le même cheminement intellectuel, pour montrer ce que ça peut donner maintenant que LGS a publié cet article :

    "Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine basculent vers l’extrême-droite comme le montre leur récente publication sur le site du groupuscule rouge-brun Le Grand Soir...

    ... article11 bascule vers l’extrême-droite, ils publient Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine, rouge-bruns notoires publiés dans LGS...

    ... d’ailleurs le groupuscule d’extrême-droite article11, soutiens de personnages douteux, lié a des sites d’extrême-droite etc..."

    Ce texte n’est pas un article journalistique portant sur le fond ni même sur la forme mais sur les personnes. Même les plus fachos des fachos peuvent dire des choses intéressantes de temps en temps, mais même quand c’est stupide... qui peut oser dire qu’un texte, fusse t-il de LePen, voir Hitler en personne, n’est pas digne d’intérêt ? Sommes nous trop idiot pour juger ? Avons-nous besoin que quelqu’un colle un étiquette sur le nom de l’auteur et du site pour qu’on sache bien ce qu’on doit penser ?

    Je suis loin d’être Castriste et pourtant la traduction et publication des textes de Castro font partie des articles les plus intéressants disponibles sur le Web. Déjà parce qu’aucun journaliste ne décide de quel passage je dois retenir et l’interprétation que je dois en faire, et surtout parce qu’ils permettent de comprendre comment les choses sont vues et interprétées de l’autre coté du miroir. Cela vaut pour tout les articles publiés par LGS.

    Cet article puant de mépris pour les lecteurs quels qu’ils soient, plaide clairement pour la censure et la manipulation que LGS ose ne pas appliquer. C’est un aveu que le lecteur serait trop idiot pour avoir droit à de l’info et des pensées brutes sans interprétations pré-mâchées de la part de journalistes qui EUX savent.

    Attaquer un ligne éditoriale est une chose, là dessus on peut discuter, et aussi sur n’importe quel sujet concernant le fond d’un article. Sauf que là Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine disent seulement (ou le sous-entendent) : les auteurs ne doivent pas être lus, leurs idées ne doivent pas se répandre, il sont infréquentables, LGS ne doit plus être lu, peu importe sur quoi portent les articles, et les commentaires et discussions qu’ils suscitent.

    A la limite je veux bien qu’on puisse demander à LGS de bien différencier les articles et les tribunes libres car cela pourrait parfois prêter à confusion, ça aussi ça se discute. Au final le lecteur saura s’il est d’accord ou pas de toute façon. Puisque vous n’appréciez pas certains auteurs, vous auriez pu demander à ce qu’on les annonce plus clairement. Mais manifestement cela ne vous intéresse pas, ce que vous demandez c’est l’auto-censure.

    Voila des méthodes que d’autres pourraient tout autant qualifier de « dérives droitières » non ? A chacun de juger, en tout cas je me permet moi aussi d’attaquer votre méthode pour la peine, c’est de bonne guerre n’est-ce pas ?

    Sachez en ce qui me concerne, que je vais continuer de vous lire de temps en temps quand même... comme je l’ai dis, même les choses avec lesquelles on n’est pas d’accord sont dignes d’intérêt et riches d’enseignement. Par exemple cet article en dit long sur article11 et du coup, je me pose désormais aussi quelques questions sur Acrimed qui devrait en théorie être au top de la neutralité.

    • samedi 2 avril 2011 à 16h28, par Marie-Anne Boutoleau

      « Le procédé de cet article est particulièrement nauséabond... pour bien illustrer la bassesse de la méthode voici des passages d’un article que je pourrais écrire suivant le même cheminement intellectuel, pour montrer ce que ça peut donner maintenant que LGS a publié cet article »

      Sauf que ni moi, ni mon collègue, ni Article 11 n’avons donné notre accord à cette reprise de notre article par LGS. Nous ne saurions donc en être tenus pour responsables. Par contre, lorsque LGS publie du Skandrani, il choisit sciemment de publier une négationniste qui soutient un dictateur, et donc de lui faire de la publicité et même de la faire passer pour une « progressite » qu’elle n’est pas.

      J’ajouterai que c’est bien certains choix éditoriaux du Grand Soir qui sont en cause ici, et non les auteurs publiés sur LGS en eux-mêmes : après tout, les fafs ont le droit d’être des fafs et de s’exprimer sur leurs sites de fafs. Par contre, que des sites de gauche leur ouvrent leurs portes et leur apportent leur caution pose un vrai problème politique auquel ni les Brcmont, ni les collon, ni LGS n’ont pour le moment répondu.

      « Ce texte n’est pas un article journalistique portant sur le fond ni même sur la forme mais sur les personnes. Même les plus fachos des fachos peuvent dire des choses intéressantes de temps en temps, mais même quand c’est stupide... qui peut oser dire qu’un texte, fusse t-il de LePen, voir Hitler en personne, n’est pas digne d’intérêt ? Sommes nous trop idiot pour juger ? Avons-nous besoin que quelqu’un colle un étiquette sur le nom de l’auteur et du site pour qu’on sache bien ce qu’on doit penser ? »

      Nous n’avons pas la prétention de vous dire quoi penser. Simplement, pour bien juger d’un texte, il faut aussi connaître d’où parle son auteur. Cela dit, les questions que vous posez ici sont annexes et noient le poisson par rapport au problème politique de fond que nous soulevons. Je vous renvoie à ce sujet à ce que j’ai déjà répondu auparavant.

      « Cet article puant de mépris pour les lecteurs quels qu’ils soient, »

      A aucun moment dans notre article les lecteurs du Grand soir ne sont mis en cause. Ce n’est pas notre objet ;

      « Sauf que là Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine disent seulement (ou le sous-entendent) : les auteurs ne doivent pas être lus, leurs idées ne doivent pas se répandre, il sont infréquentables, LGS ne doit plus être lu, peu importe sur quoi portent les articles, et les commentaires et discussions qu’ils suscitent. »

      Encore une fois vous avez bien le droit de lire ce que vous voulez, nous ne prétendons pas prescrire quoique ce soit en la matière. Nous-mêmes lisons nos ennemis, c’est souvent très instructif ! En revanche, nous croyons qu’effectivement tout doit être fait pour que leurs idées ne se répandent pas en dehors de leurs cercles restreints. Et effectivement, nous pensons que ce n’est pas le rôle d’un site de gauche que de leur donner la parole, pour les raisons déjà amplement plus haut.

      « Mais manifestement cela ne vous intéresse pas, ce que vous demandez c’est l’auto-censure. »

      Encore une fois, le fait qu’un site refuse de publier des articles n’entrant pas dans sa ligne éditoriale ne saurait être assimilé à de la censure, comme déjà expliqué ici et .

      « Voila des méthodes que d’autres pourraient tout autant qualifier de »dérives droitières« non ? A chacun de juger, en tout cas je me permet moi aussi d’attaquer votre méthode pour la peine, c’est de bonne guerre n’est-ce pas ? »

      Ben non, justement, surtout quand la critique en question ne répond pas au problème posé.

    • samedi 2 avril 2011 à 16h37, par Marie-Anne Boutoleau

      « Par exemple cet article en dit long sur article11 et du coup, je me pose désormais aussi quelques questions sur Acrimed qui devrait en théorie être au top de la neutralité. »

      Ni Acrimed, ni CQFD chez qui je publie par ailleurs n’ont quoique ce soit à voir avec cet article, publié sur Article 11.

      Quant à « Acrimed qui devrait en théorie être au top de la neutralité », laissez-moi rire : la critique radicale des médias a toujours remis en cause ces notions de « neutralité » et d’« objectivité », et Acrimed assume parfaitement de n’être ni l’un ni l’un autre, dès lors qu’elle poursuit des buts politiques.

      • samedi 2 avril 2011 à 16h53, par Marie-Anne Boutoleau

        Cela dit, Acrimed prétend bien donner des informations exactes et vérifiées. Par contre, l’interprétation qu’elle en fait peut bien entendu donner lieu à discussion, et en ce sens elle n’est ni « objective » ni « neutre ».

        C’est d’ailleurs avec cette même ambition que j’ai écrit l’article ci-dessus avec Joe Rashkounine : vous remarquerez que tous les faits évoqués sont vérifiés et que nous citons abondamment nos sources. Après, libre à vous de ne pas être d’accord avec les conclusions politiques que nous en tirons.

        De toutes façons, la « neutralité » et l’« objectivité » sont des mythes, quelque soit le média. Simplement, certains assument de ne pas l’être et d’autres pas.

    • samedi 2 avril 2011 à 17h47, par un-e anonyme

      A la limite je veux bien qu’on puisse demander à LGS de bien différencier les articles et les tribunes libres car cela pourrait parfois prêter à confusion, ça aussi ça se discute. Au final le lecteur saura s’il est d’accord ou pas de toute façon. Puisque vous n’appréciez pas certains auteurs, vous auriez pu demander à ce qu’on les annonce plus clairement. Mais manifestement cela ne vous intéresse pas, ce que vous demandez c’est l’auto-censure.

      C’est marqué ou dans l’article s’il te plait

      On est tous contre toute formes de censure, a tel point que certains d’entre nous sont mêmes contre la fermeture ou la censure de site de fafs, justement au nom de la lutte contre toutes formes de censure c’est une position dont on peut débattre , mais qui est défendue par des gens comme chomski et nombre d’intellectuels ,libertaires comme marxistes
       × une parce que ca permet de voir ce que nos ennemis mijotent et préparent,
       × deux parce que pour contrer et démonter les arguments de nos ennemis, il faut savoir ce qu’ils pensent et écrivent sur nous aussi répugnant et violent que ca puisse l’être

       × et trois parce que la censure d’état ou toute autre forme de censures n’a jamais résolu ni empêché qui que ce soit d’être con ,raciste ou violent , et que les régimes les plus autoritaires (dont certains défendus par le grand soir) s’en sont mordu les doigts quand ils l’ont utilisées, on l’a vu pour l’egypte ou la censure d’état et la coupure ou le ralentissement orchestré du net par la police politique, n’a pas empêché le peuple égyptien d’occuper la rue et de chasser Moubarak.

      Cet article puant de mépris pour les lecteurs quels qu’ils soient, plaide clairement pour la censure et la manipulation que LGS ose ne pas appliquer. C’est un aveu que le lecteur serait trop idiot pour avoir droit à de l’info et des pensées brutes sans interprétations pré-mâchées de la part de journalistes qui EUX savent.

      Mon commentaire devrait éclairer ta lanterne non

      Par contre ce bien dis dans ce commentaire plus haut c’est que

      Sans tomber dans le « ni gauche ni droite », on devrait peut etre arrêter de penser avec ces catégories, qui plus est de plus en plus brouillées par le « confusionnisme » qui s’dénonce ici, et apeller :

      un chat un chat
      un facho un facho
      un antisémite un antisémite
      un stalinien un stalinien
      et compagnie !
      La révolution de la vie quotidienne, quoi.

      Le grand soir a fait un choix politique en publiant a de nombreuses reprises des auteurs douteux ou d’extrême droite comme Skandrani qu’ils assument donc leur choix politique et editoriaux c’est aussi simple que ça, or jusqu’à preuve du contraire ca n’a pas vraiment été le cas



  • samedi 2 avril 2011 à 16h55, par John Nada

    Avant de lire la réponse du Grand Soir à votre article, je ne connaissais pas cette feuille de choux internet. Comme beaucoup de sites, le Grand Soir maintient une liste de liens sans vérifier régulièrement le contenu et l’évolution politique des sites liés. j’ai lu en diagonale qui n’est qu’un torrent d’accusation ad hominem, contre toute une série d’auteurs, contre Dieudonné, etc. Le point commun à tous ces gens que vous assimilez à des Nazis, c’est qu’à l’inverse des médias dominant, ils condamnent la politique fasciste et raciale du gouvernement Israélien, les invasions guerrières et meurtrières des Etats-Unis et d’Israël ; qu’ils combattent les mensonges des médias de masses qui visent à promouvoir la guerre des civilisations Occident contre Islam, ardemment désirée par le gouvernement israélien qui ne s’en cache pas.
    C’est vrai que le Grand Soir lui aussi combat l’idéologie faisant la promotion de la guerre économique entre les salariés, entre les nations, et la vraie guerre tout court. Ce qui en fait des Nazis à vos yeux ! Logique imparable !

    Bref, il m’as suffi de lire quelques mots en diagonale dans votre torchon, je n’ai pas que ça à foutre de lire la propagande de guerre néoconservatrice, je connais par cœur c’est bon : tout ceux qui n’approuvent pas le massacre de 1500 palestiniens désarmés, enfermés depuis 60 ans dans le plus grand camp de concentration, c’est des Nazis !

    Par ailleurs, nous assistons à la mise en place du gouvernement centralisé non démocratique qui a imposé sa constitution libérale, contre la volonté des peuples européens, et institutionnalise le pouvoir de l’oligarchie financière mondiale. C’est la forme de pouvoir la plus éloignée de la démocratie, dans laquelle le droit des citoyens se limite à choisir entre deux représentant des intérêts de la finance mondiale. Sarkozy-Bolloré et Strauss Kahn-FMI.

    Que le Grand Soir donne la parole aux opposants, y compris ceux de droite, à ce pourvoir centralisé, aux antipodes des intérêts des citoyens, ne suffit pas à prouver que le Grand Soir est devenu un site favorable à l’extreme droite. La décentralisation du pouvoir à des échelons locaux n’est absolument pas une exclusivité de l’extrême droite. A l’inverse, un site se prétendant « de gauche », qui ignore complètement les agissements des Etats Unis, largement établis et incontestés, via ses service secrets, contre toutes les organisations sociales, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des Etats-Unis, me paraît plus que louche... Un tel site en tous cas est TRES mal placé pour donner des leçons de « dérive droitière ». Vous connaissez l’histoire de la paille et la poutre sans doute...

    Au moins grâce à ce torchon, le Grand Soir va nettoyer ses liens. Mais bon l’ensemble de vos lecteurs devait tenir dans une cabine téléphonique, ça ne changera pas grand chose.

    Adieu !

    • samedi 2 avril 2011 à 17h02, par Marie-Anne Boutoleau

      « Bref, il m’as suffi de lire quelques mots en diagonale dans votre torchon, je n’ai pas que ça à foutre de lire la propagande de guerre néoconservatrice »

      Là vous vous discréditez vous-même. Vous nous critiquez sans même nous avoir lus : vous battez tous les records de vos prédécesseurs dans ce forum !

      Si vous nous aviez lu, vous sauriez que nous n’avons rien à voir avec les néocons. Mais comme dirait l’autre : les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis.

      Quant au reste de vos accusations à l’encontre d’Article 11, elles sont parfaitement infondées. Mais bon, c’est normal, puisque vous lisez « en diagonale ».

      « Adieu ! »

      Vous ne nous manquerez pas.

      • samedi 2 avril 2011 à 18h49, par John Nada

        Coucou je reviens pour le rappel !

        Déjà je suis obligé de reconnaître que vous ne censurez pas systématiquement vos opposants, comme le font de nombreux sites : c’est à mettre à votre crédit.

        Ensuite je suis obligé de vous contredire : car j’ai vraiment lu votre article, et je le prouve : il s’agit pour l’essentiel de « n » paragraphes similaires, attaquant chacun un auteur publié par le Grand Soir. Chaque paragraphe reprend la même « argumentation » : untel fréquente Dieudonné, c’est donc un antisémite. Dieudonné fréquente Alain Soral, donc Alain Soral est antisémite. Je sais bien que dans votre sphère idéologique, le fait de critiquer Israël équivaut à être un nazi pur sucre. Pour vous c’est une évidence. Pour moi, et je suis loin d’être le seul, être sioniste, c’est être antisémite. Les vrais Juifs Orthodoxes de Neturei Karta vous le diront, Israël est uen abomination qui essaie de faire porter la responsabilité de ses crimes sur le dos des Juifs du monde entier, meêm ceux qui n’y ont jamais mis les pieds. D’ailleurs, les vrais Juifs sont les Palestiniens, les immigrés russes fraichement débarqués n’ont AUCUN rapport avec les Juifs originels de la Palestine. A ce sujet lisez donc le livre de de Shlomo Sand, historien Israélien, qui s’y connait un peu mieux que vous : « Comment le peuple Juif fût inventé »

        Pour revenir à votre article, vous tenez pour évident qu’un négationniste est un antisémite. Or contrairement à la propagande intensive des médias, c’est une imposture, la plupart des négationnistes sont des gens de gauche, et croyez le ou non, ils n’appellent pas à exterminer les Juifs, ni les Arabes ni qui que ce soit. De même le Président Iranien n’a jamais appelé à exterminer les Juifs (alors que les sionistes de l’AIPAC pèsent de tout leurs poids pour vitrifier l’Iran. Ni Chavez, ni Chossudovsky ni Meyssan dont vous prétendez qu’il publie sur son site « pléthore de gens marqués à la droite de la droite »

        Le peuple Juif existe depuis des milliers d’années et aucun des auteurs cités n’a jamais critiqués le peuple Juif qui vit en toute quiétude dans tous les pays du monde. Par contre ils critiquent la façon dont Israël, qui n’existe que depuis 60 ans, traite les Palestiniens, souvent de façon bien moins virulente que les dissidents Israéliens. Comme le journaliste Gideon Levy dont vous qualifieriez les propos d’antisémite d’extreme droite si un journaliste français en disait le quart !

        Donc après votre réponse, les parties que j’avais survolées sont bien identiques dans le propos à celle que j’avais lues. Ayant déjà lu ce type de propagande des milliers de fois, je n’y vois rien de nouveau.

        Et je persiste et signe, votre argumentation malhonnête visant à faire passer tous ceux qui critiquent la politique guerrière des Etats-Unis pour des antisémites néonazis, votre liste d’hommes (et femmes) à abattre par tous les moyens, sont la signature, les photocopies au mot près de la rhétorique néoconservateur US et français. Pour vous paraphraser : vos ennemis sont exactement les mêmes que les enenmeis des néocons ce n’est pas le fruit du hasard !

        Et encore une fois, je ne vois pas en quoi vous vous arrogez le droit de définir qui est néonazi, qui est antisémite, qui est de droite, qui est de gauche, dans un article qui ne fait que dresser une liste noire à la MacCarthy.

        Si vous voulez me convaincre que Thierry Meyssan est un fervent admirateur de Hitler, il va falloir faire mieux que me dire qu’il a laissé parlé des auteurs « à la droite de la droite ». De même pour les auteurs cités, leur côté néo nazi ne m’est pas sauté au yeux. Leur seul point commun en réalité : ils combattent la propagande de guerre et comdament les guerres, les invasions, et les coups d’Etat incessants menés par les Etats-Unis, du Vietnam à l’Irak et la Lybie en passant par le Nicaragua et le Chili. Apparement c’est cela qui vous déplaît énormement (ou plus probablement à vos soutiens financiers ??)

        Faites donc un article sur Meyssan par exemple, démontrant de façon étayée que Meyssan appuie les valeurs de l’extreme droite, la supériorité raciale, la gouvernance par l’élite, le colonialisme, etc. J’ai peur d’attendre longtemps les preuves...

        Pourquoi n’utilisez vous pas toute votre énergie « authentiquement de gauche », dépensée à diffamer le Grand Soir et tous ces auteurs pacifistes, plutôt à dénoncer d’authentiques criminels de grande envergure comme John Negroponte, serial killer qui a supervisé l’extermination de centaines de milliers d’opposants, syndicalistes professeurs, etc, dans les pays d’Amérique du Sud, dans les opérations Condor et compagnie. Là c’est pas de l’extrême droite inventée de toutes pièces dans un coin de votre cerveau (ou celui de vos employeurs) c’est du vrai tueur en série qui applique son idéologie !

        Bon je vous laisse réfléchir, peut-être un jour votre conscience finira par se rappeler à vous, qui sait ?

        • samedi 2 avril 2011 à 19h35, par Marie-Anne Boutoleau

           × « Je sais bien que dans votre sphère idéologique, le fait de critiquer Israël équivaut à être un nazi pur sucre. »

          N’importe quoi. Et j’ai clairement distingué plus haut. antisémitisme et antisionisme, tout en disant que certains (Dieudonné, Soral) cachaient mal leur antisémitisme derrière un antisionisme de pur opportunisme.

           × « C’est vrai que le Grand Soir lui aussi combat l’idéologie faisant la promotion de la guerre économique entre les salariés, entre les nations, et la vraie guerre tout court. Ce qui en fait des Nazis à vos yeux ! Logique imparable ! »

          On n’a pas dit ça non plus, et on n’a traité personne de nazi. On n’attaque pas LGS pour son « combat [contre] l’idéologie faisant la promotion de la guerre économique entre les salariés, entre les nations, et la vraie guerre tout court », mais pour avoir publié des auteurs d’extrême droite, conspirationnistes ou faisant preuve de trop de complaisance à l’égard de ces tendances, qui dévoient justement le « combat [contre] l’idéologie faisant la promotion de la guerre économique entre les salariés, entre les nations, et la vraie guerre tout court »

           × « vous tenez pour évident qu’un négationniste est un antisémite » et ce qui suit :

          En effet, c’est l’évidence même. D’autre part, il existe diférentes tendances (des degrés ?) dans l’antisémitisme, et on peut être antisémite sans être négationniste ou sans appeler à l’extermination des Juifs. A la base, l’antisémitisme, c’est la haine des Juifs, qui peut prendre diverses formes.

           × « Ni Chavez, ni Chossudovsky ni Meyssan dont vous prétendez qu’il publie sur son site »pléthore de gens marqués à la droite de la droite«  »

          Pour Chossudovsky, c’est évident qu’il publie des gens classés à la droite de la droite. Pour Meyssan aussi, qui publie en partie les mêmes.

           × « Et je persiste et signe, votre argumentation malhonnête visant à faire passer tous ceux qui critiquent la politique guerrière des Etats-Unis pour des antisémites néonazis »

          Et bien vous avez tort. Joe Rashkounine comme moi-même sommes des militants anti-impérialistes. Simplement, on considère que l’on ne peut pas mener ce combat avec n’importe qui, comme je l’ai déjà amplement expliqué dans ce forum. Par ailleurs, où avez-vous dans notre article que nous soutenions la politique d’Israël ou celle des Etats-Unis ? Va falloir apprendre à lire, mon vieux.

           × « dans un article qui ne fait que dresser une liste noire à la MacCarthy. »

          Mais oui, c’est ça. Décidément le disque est rayé.

           × « Si vous voulez me convaincre que Thierry Meyssan est un fervent admirateur de Hitler »

          On n’a juste pas écrit ça.

           × « Pourquoi n’utilisez vous pas toute votre énergie »authentiquement de gauche« , dépensée à diffamer le Grand Soir et tous ces auteurs pacifistes, plutôt à dénoncer d’authentiques criminels de grande envergure comme John Negroponte, serial killer qui a supervisé l’extermination de centaines de milliers d’opposants, syndicalistes professeurs, etc, dans les pays d’Amérique du Sud, dans les opérations Condor et compagnie. »

          Ben, il est évident que si nous-mêmes n’avons rien écrit à ce propos (on ne peut pas être partout), nous soutenons les camarades d’Amérique latine qui luttent contre ceux qui les oppriment (John Negroponte n’étant qu’un exemple) dans des conditions incomparablement plus difficiles que nous en France contre nos propres oppresseurs.

          A vous lire, vous et vos petits camarades de jeu, on se demande bien de quoi relève votre obsession anti-israëlienne et anti-américaine, qui vous pousse à calquer sur n’importe quel article dont ce n’est pas le sujet votre grille de lecture « anti-impérialiste » de pacotille et à traiter leurs auteurs d’agents américains ou israëliens (nos « employeurs », c’est bien ça ?) dès lors qu’ils critiquent une frange heureusement encore minoritaire du courant anti-impérialiste qui joue contre son propre camp en se fourvoyant avec l’extrême droite.

          Adieu ?

          • samedi 2 avril 2011 à 20h10, par Frédéric

            Chapeau à Marie-Anne Boutoleau pour sa patience.

            Il y a apparemment des gens qui n’ont pas l’ombre d’une idée de l’existence d’une tradition anti-autoritaire du mouvement ouvrier. Sans vouloir donner tant d’importance à certaines gens, citons ce qu’écrivaient de courageux anonymes en 1943 :

            Le conflit actuel est l’oeuvre des puissances d’argent de chaque nation, puissances qui vivent exclusivement et internationalement de l’exploitation de l’homme par l’homme. Il est aussi le résultat des compétitions internationales, des compromissions et des rivalités politiques des hommes et des systèmes, de la vénalité, de la faiblesse, de l’hypocrisie, de l’inconscience des politiciens du monde entier. Et nous n’exceptons personne.

            De tout cela il résulte que les peuples ne peuvent, ni ne doivent plus avoir confiance en personne Les Chefs d’État, les chefs militaires de toutes couleurs et de toutes nuances, passent d’un camp dans l’autre, déchirent des traités, en signent d’autres, servent tantôt la République, tantôt la Dictature, collaborent avec ceux à qui ils faisaient hier la guerre, et vice-versa et revice-versa. Tant et si bien que personne ne comprend plus rien à l’honneur, à la foi jurée, à la probité, à l’honnêteté.

            Il ne s’agit pas de lutter seulement contre le fascisme hitlérien, mais contre tous les fascismes, contre toutes les tyrannies, qu’elles soient de droite, du centre ou de gauche, qu’elles soient encore royales, démocratiques ou sociales, car aucune tyrannie n’émancipera le travail, ne libérera le monde, n’organisera l’humanité sur des bases vraiment nouvelles.

            Il ne s’agit pas de parler de liberté, il s’agit de vivre librement. Il ne s’agit pas de parler de fraternité, il s’agit de vivre fraternellement.

            Nous n’acceptons aucun compromis avec personne. Nous ne sommes attachés à aucune personnalité, ni à aucun parti.

            À tous les travailleurs de la pensée et des bras

            On ne saurait trop recommander d’ailleurs la lecture du site du collectif Smolny.



  • samedi 2 avril 2011 à 17h50, par Pollux

    Merci pour votre article salutaire, il était temps de mettre les pieds dans le plat. Ce que l’on peut remarquer dans les commentaires ce sont les réactions de certains staliniens, et comme un bon vieux réflexe reptilien ils insultent à tour de bras et ne cherchent pas à contre argumenter. Rien de très étonnant, parce ce que vous dénoncez est un rapprochement plus que visible entre néo-staliniens et néo-fafs.

    • samedi 2 avril 2011 à 18h43, par sapiens

      C’est assez rouge brun dans l’ensemble, en effet et ce billet met vraiment bien en lumière -et aussi les commentaires qui l’accompagnent- l’aspect confusionniste de certains sites qui utilisent les dégâts des politiques néo libérales pour vendre une idéologie douteuse, au mieux (qu’elle soit stalinienne, antisémite ou faf ou religieuse intégriste).

      Par contre, les comms sont un peu difficiles à suivre, entre les liens et les relations entre x et y (dont tout le monde se fiche un peu) on a l’impression de lire l’annuaire.

      On peut aussi avoir des doutes sur l’intérêt de livrer bataille sur le terrain sémantique, puisque utiliser les expressions de l’adversaire fait partie du confusionnisme justement.

      Mais à l’arrivée on y voit plus clair après cet article.

      • L’analyse des dérives par article 11 peut-il être considéré comme une contribution au pluralisme des opinions ?
        En laissant à CHACUN le soin de faire le tri ?
        Deux options :
         × Soit on considère que Bricmont a raison de distribuer des taloches comme ici, que c’est utile, ou que celà n’apporte rien, ...
        Soit on comprend que le seul intérêt de son article, c’est ce lien (pluralisme des opinions)
        D’ou la nécéssicité impérative de tenir le CHACUN précité comme apte à se faire une opinion par lui-même.
        Si ce n’est pas le cas, ne pas aller plus loin, merci.

        Comme on n’est pas encore dans une dictature orwellienne et que la police de la pensée
        n’a pas encore les moyens pour aboutir à une pensée unique, ni parmi parmi ceux qui tentent encore de s’informer, encore moins des autres, ceux qui tentent encore de s’informer, lorsqu’ils se regroupent pour s’user à lutter contre d’autres groupes qui leurs sont proches, semblent souvent génèrer une dispersion d’énergies telle qu’elle leur rend impossible toute amélioration de leur position :

        Pourtant, d’aucuns, parmi eux, ont entendu parler des résonnances dans les groupes,
        de ce consensus qui finit par s’imposer de lui-même pour que le groupe fonctionne,
        consensus qui consiste surtout à ne pas aborder les sujets qui fâchent,
        mais aussi à faire vivre le groupe par des échanges qui visent à montrer, entre autres,
        les spécificités propres au groupe, dans l’absolu ...
        Mais aussi, forcément, par rapport aux autres groupes.

        Comme beaucoup ici et là sont conscients qu’à défaut de police de la pensée,
        C’est une majorité de ses contemporains qui subit une mauvaise information par les médias de masse,
        il suffirait de cultiver ce terreau pour s’accroître ... conscientiser ...
        Là, il y a du pain sur la planche !

        La force de la présente police de la pensée, celle qui a le pouvoir, c’est qu’elle ne rend pas les gens idiots, elle se contente de formater quelques uns de leurs intérêts. Tous les gens, comprennant vite que ce n’est pas avec ceux qui se crèpent le chignon qu’ils peuvent parvenir à un avenir meilleur, se détournent ou restent ailleurs.

        la solution est simple, connue, testée par tous,
        et à chaque fois qu’on la met en oeuvre, on gagne du soutien ...
        A chaque fois qu’on la perd de vue, en tombant dans le panneau du dénigrement,
        on en perd quelque part, ici, mais surtout là-bas ... Pour quel bénéfice, ici ?
        Bref, l’humain, tout en restant radical, en finit par considérer que militer radicalement empèche de militer efficacement, un comble !

        Alors ? Qu’importe le résultat, pourvu qu’on ait l’ivresse d’être dans son bon droit ?
        Ou postuler comme insoluble le débat sur « la fin justifie-t-elle les moyens », sans le perdre de vue, le temps d’arriver à un résultat : Le moment où tous pourront y participer, à ce débat !

        Organiser un trève des proches ?
        Un petit coup de coude discret au copain qui se fourvoie ?
        (au passage, merci aux copains qui m’on rendu ce service)
        ou une levée de bouclier contre la mal pensance ?

        Organiser un trève des proches ?
        Hé, Peuple, du fond du coeur, qu’est-ce que tu en penses ?

        C’est un long chemin, vers la liberté.
        Merci Madiba, de m’avoir apris çà.

        En attendant cette trève des proches, je continue à vous lire, tous, avec la même passion et la même attention.

        • samedi 2 avril 2011 à 22h46, par sapiens

          Merci pour ce lien sur ce texte de J. Bricmont.
          Pas tout lu de Bricmont, loin de là, mais « impostures intellectuelles », un autre texte où il mettait en parallèle le 11/9 à New York et le 11/9/73 au Chili (coup d’état militaire contre un régime de gauche) pour montrer que les US avaient préféré se construire des ennemis réactionnaires et/ou intégristes en faisant liquider leurs ennemis de gauche, et ce texte là qui est vraiment pertinent sur l’inconsistance d’une partie de la gauche française à propos de la Libye (peut être que ce n’est pas facile, mais quand même...).

          C’est son cas qui laisse sceptique, même si plutôt d’accord pour le reste.

          • samedi 2 avril 2011 à 22h57, par un-e anonyme

            Tu confondrais pas Impostures intellectuelles avec autre chose ?

            • samedi 2 avril 2011 à 23h20, par sapiens

              Pas du tout, j’ai bien écrit :
              « Pas tout lu de Bricmont, loin de là, mais »impostures intellectuelles", un autre texte où il mettait en parallèle le 11/9 à New York et le 11/9/73 au Chili

              impostures intellectuelles est lumineux, il montre comment des stars des sciences humaines françaises (de Bergson à Kristeva-collège de France - en passant par Régis Debray et beaucoup d’autres) essayent d’épater leurs lecteurs en utilisant des références à des théories de sciences dures auxquelles ils ne comprennent rien. C’est aussi fort que BHL avec Botul.
              C’est bien lui qui a co-écrit ce livre.

              • dimanche 3 avril 2011 à 12h02, par un-e anonyme

                Ha désolé, j’avais mal lu ta phrase. Cependant, Impostures intellectuelles est tout sauf lumineux. Le jugement de deux physiciens sur les sciences sociales...
                L’affaire Sokal, ou la querelle des impostures de Y. Jeanneret aux PUF est très bien sur le sujet.

                • dimanche 3 avril 2011 à 12h33, par sapiens

                  Ce n’est pas le sujet mais bon, il ne s’agit pas vraiment du « jugement de deux physiciens sur les sciences sociales », c’est le contraire : il s’agit de donner des exemples irréfutables où des pontes de la philosophie, des sciences sociales etc... ont fait des utilisations de la physique, des mathématiques, etc... pour appuyer leurs propos, ( et pour épater le bourgeois) de théories auxquelles ils n’y ont rien compris : le massacre par eux du théorème de Godel, de la théorie de la relativité, etc... sont vraiment comiques.

                  Certains ont tenté de se défendre-au nom de la liberté de la métaphore, mais oui-, mais le philosophe Jacques Bouveresse les a achevés en écrivant un livre : « prodiges et vertiges de l’analogie », dans lequel il disait : "vouloir comprendre (les textes de ces puissants auteurs)
                  , au sens où Sokal et Bricmont cherchent à le faire, est même presque une bizarrerie ou un manque de tact"
                  Alors si ce livre est tout sauf lumineux, disons que l’incursion qui est faite par ces pontes dans les sciences dites dures est,elle, particulièrement médiocre ou comique, c’est comme on veut.

                  • lundi 4 avril 2011 à 16h42, par H2

                    Sapiens dit : « disons que l’incursion qui est faite par ces pontes dans les sciences dites dures est,elle, particulièrement médiocre ou comique, c’est comme on veut. »

                    Et oui c’est bien connu, ce qui est interdit pour les sciences dites « molles » par contre est tout à fait possible, toléré voire encouragé pour ce qui concerne les sciences dites « dures ». « Sapiens » s’alarme de la vraisemblance de certaines théories sans connaître le plan exact sur lesquelles celles-ci exercent leurs possibilités d’investigation subjective mais ne s’offusque pas que les
                    « Sciences Dures » annexent le champ des « Sciences Molles » , " notamment celui de la psychologie humaine.

                    Il est vrai que Le camp de concentration US de Guantanamo qui applique à la lettre les considérations positivistes sur « l’objet humain » via un comportementalisme instrumental afin de parfaitement détruire la personne vêtue d’une combinaison orange caractéristique des « ennemis combattants » (?) est largement moins grave que les jeux de pensée de Jacques Lacan sur le ruban de Möbius...

                    Quand « Sapiens » crie au scandale en gueulant sur le site « Article 11 », je m’interroge...Un ange d’effroi me passe sur l’échine.

                    • mardi 5 avril 2011 à 12h27, par sapiens

                      Je ne vois pas en quoi le fait de trouver comique que quelques faiseurs se soient faits prendre en flagrant délit d’écrire des grosses bêtises pourrait faire de moi un complice des bourrreaux de Guantanamo.

                      Finalement cet aparté n’était pas tant en dehors du sujet que cela, il montre une pratique certaine des « vertiges et prodiges de l’analogie et de l’amalgame ».

                      Votre formule « le plan exact sur lesquelles s’ exercent leurs possibilités d’investigation subjective » n’est pas mal, vous devriez la proposer à Bernard Tapie et àa ses amis de la commission d’arbitrage du Crédit Lyonnais : ils ont l’air d’avoir du mal à justifier leurs escroqueries en ce moment...
                      Tout cela est une variante de la formule « quand vous citez un texte con, n’oubliez jamais le contexte. »

        • Je découvre cette « bagarre » entre deux sites réputés de gauche, je ne connais pas les clivages
          entre les courants et les personnes, il y a tant à dire et à faire contre ce gouvernement ...

          C’est donc ce 11/09 qui sème encore le bin’s . Et je lis ces mots " conspirationnistes...complotisme ...
          négationnisme ..antisémitisme .." Quelle déception de voir Article 11 faire le jeu de la pensée unique,
          insulter ceux qui posent des questions et faire des amalgames bas de game .
          Des mots qu’utilisent couramment Les bhl et les impérialistes zuniens .La honte pour vous .
          Restez avec vos certitudes insultantes Mme Boutoleau, caio article 11 .

          • dimanche 3 avril 2011 à 12h09, par un-e anonyme

            Il suffit d’avoir le courage d’aller consulter la page facebook de Bricmont pour s’apercevoir qu’il y a clairement un axe Bricmont, Collon, Blanrue, c’est que ca se serre les coudes entre ces trois la, et c’est qu’on y trouve tout le le gratin et le who’s who nauséabond du néo fascisme et de la décomposition confusionniste, décrite dans l’article

            http://www.facebook.com/pages/Jean-Bricmont/47151167449

            ils sont tous la, des débris moisis du stalinisme, aux conspirationistes de mecanoblog-mecanopolis, en passant par silvia catorri, en passant par tout les conspirationistes
            on y trouve des articles de bricmont en lien avec le site fasciste Toutsausarkozy.com

            http://www.facebook.com/note.php?note_id=45384644500

            Attention la pensée de Bricmont se lâche grave

            http://www.facebook.com/note.php?note_id=45385384500

            Retenez vous pour ne pas vomir l’extrait de ce texte plus haut n’est ni du Soral ni du Dieudonné mais bien du Bricmont

            “À la « psychose du juif persécuté », pour reprendre l’expression de Gisèle Halimi dans sa lettre à Philippe Val, répond le fantasme de la « seule démocratie au Moyen-Orient » menacée par ses voisins. En France, les juifs ne sont pas persécutés, ce sont les « antisémites », réels ou supposés, qui le sont. Israël n’est pas menacé, mais menaçant. La lutte pour la liberté d’expression n’est pas seulement la défense d’une conquête ancienne, mais aussi une lutte pour faire sortir la pensée du carcan où l’ont enfermée des décennies de propagande pro-israélienne. Il est urgent, dans l’intérêt de la paix, de libérer les esprits de la peur de l’accusation d’antisémitisme, de dé-sioniser la vision que nous avons du Moyen-Orient et d’oublier Charlie Hebdo.

            “ce sont les « antisémites », réels ou supposés, qui le sont.” Et qui seraient persécutés en France selon Bricmont

            Au vu du nombre de sites fascistes et antisémites qui se multiplient sur le net français ils sont vachement “persécutés ” ses petits camarades , ils suffit de voir aussi comment les amis de Bricmont se lachent grave sur la leurs forums , et sur l’ancien site toutsaufsarkozi.com que Bricmont met plus haut comme source dans un des liens

            Selon Bricmont nous serions une « colonie sioniste » ce n’est ni plus ni moins qu’une photocopie parfaite des saletés véhiculées par le parti anti sioniste de Dieudonné Soral et Skandrani

            c’est on ne peut plus clairement que des propos répugnants

            • dimanche 3 avril 2011 à 17h19, par un-e anonyme

              bon alors, Le Grand soir.

              là je vais résumer aussi :

              ce journal, au lieu de se demander si c’est pas la vieillesse,

              il a préféré se la jouer surmené comme un trader

              et en plus ça déconne sérieux au niveau de sa DRH.

              terminé.



  • dimanche 3 avril 2011 à 19h07, par Greg

    Connaissant les deux parties en présence je voudrais juste signaler :

    1. Ni Maxime Vivas ni Victor Dedaj ne sont des antisémites, des fascistes ou des personnes d’extrême droite. Affirmer le contraire relève de la diffamation. Il suffit de regarder les nombreuses publications contre l’extreme droite qu’elle soit au FN, à l’UMP ou ailleurs.

    2. NI JBB ni les auteurs de cet article ne sont des sionistes. cela relève du fantasme pur. Il suffit de jeter un oeil aux articles sur le sujets posté sur le site comme cet article de ilan pappé ou cet article sur la vie près du mur de Gaza

    3. La démarche du grand soir a été de publier des auteurs dont les articles avaient un contenu intéressant. Parfois, ce n’est qu’ensuite qu’ils se sont rendu compte que lesdits auteurs avaient des opinions franchement à l’extrême droite. Pour autant, ils n’ont pas retirer ces auteurs par souci de cohérence : on ne retire pas à posteriori tout ce qu’on a pu accepter à un moment donné.

    4. Le débat posé par l’article de M.A. Boutolleau et de Joe Rashkounine est intéressant et doit être porté. Pour autant, cet article est truffé d’erreurs, de mensonges voire carrément diffamatoire puisque le sous entendu général est que au mieux les administrateurs du grand soir ne savent pas ce qu’ils font, au pire qu’ils sont rouge-bruns.

    5. Ce travail que certains qualifient d’anti fascistes a pour principal défaut de travailler par association d’affinités : l’ami de l’ami de l’ami qui a dit que ... C’est d’une une technique médiatique très usitée pour discréditer tel ou tel, mais c’est surtout un travail de flic que je m’étonne de voir publié dans article 11 qui avait pourtant avertit de la nécessité de « tuer le flic qui est dans notre tête » dans certains articles passés.

    6. Les démarches des deux sites sont différentes mais tout aussi défendable l’une que l’autre. D’un côté il y a la défense de la liberté de parole même de ceux que l’on combat, avec la censure tant que possible d’opinion clairement fascistes. Mais avec des discours parfois gênants ou contradictoires, mis en scène pour donner à voir, à des lecteurs considérés comme suffisamment intelligents pour faire le tri, quitte parfois à aller trop loin. De l’autre, on a un site pointilleux, exigeant intellectuellement, d’extreme gauche, versé dans le milieu anti fasciste qui connait les arcanes de cette nouvelle droite et sait déceler les liens troubles, au risque parfois d’en faire un peu trop. Dans les deux cas il y a des excès, est-ce pour autant la peine d’en faire une critique en règle et une descente en flamme ?

    7. Comme sur n’importe quel site, les commentateurs sont les personnes les plus acharnées à défendre leur morceau, tant sur le grand soir que sur article 11 ils ne reflètent la diversité réelle des opinions du lectorat.

    8. ce n’est pas en menaçant d’un manche de pioche quelqu’un ayant des « accointances » supposées avec l’extrême droite qu’on le convaincra que son opinion est la mauvaise. Tant que l’on ne se trouve pas dans un régime dictatorial réel et non fantasmé, et tant que la personne accepte de discuter (ce qui est le cas de cette nouvelle droite), il faut la combattre sur le terrain politique, c’est à dire répondre aux arguments avancés par d’autres arguments.

    9. Le grand soir comme article 11 sont deux sites fonctionnant uniquement sur le bénévolat de personnes le plus souvent précaires. L’humilité pourrait pousser article 11 a reconnaitre d’avoir posé le débat sur l’infiltration nouvelle droite dans les mouvements anti impérialisme de manière biaisée, et de l’autre, le grand soir, d’accepter une critique qui, aussi mal formulée qu’elle soit, a la possibilité d’être portée.

    10. Je continuerais à lire tant sur le grand soir des analyses qui ne me plaisent pas car comme lecteur, je ne suis pas idiot et je sais me faire un jugement politique de ce que je lis comme la très grande majorité des personnes qui lisent la presse.

    • dimanche 3 avril 2011 à 20h53, par un-e anonyme

      non, non

      Article 11 a le mérite de ne pas avoir fait semblant de ne pas voir qu’il y avait des amalgames avec l’extrême droite sur Le Grand Soir.

      Article 11 fait partie du mouvement ouvrier.

      Nous sommes dans un contexte où la gauche, et nous l’avons vu lors des manifestations d’octobre 2010, a été incapable de montrer sa force car elle a préféré préserver l’unité syndicale.

      Cette irresponsabilité de la gauche, c’est pas Article 11 qui cherche à en tirer profit...

      • dimanche 3 avril 2011 à 21h01, par un-e anonyme

        Ensuite Article 11 n’est pas un journal qui manie la langue de bois.

        Si certains pensent que ce journal a une vision naïve du monde, peut-être que c’est parce que eux non plus n’y voient pas bien clair.

        déjà comme ça, on progresse....

        ce serait donc dommage d’avoir recours à la violence, entre nous, hein

        même si la violence, bien sûr, est possible et nécessaire.

    • dimanche 3 avril 2011 à 21h02, par Gilbert Duroux

      @ Greg
      « Parfois, ce n’est qu’ensuite qu’ils se sont rendu compte que lesdits auteurs avaient des opinions franchement à l’extrême droite ».

      C’est ça, prenez les gens pour des cons. À qui ferez-vous croire que quelqu’un comme Maxime Vivas, qui a une telle culture politique, ignore à qui il a affaire quand il publie Skandrani, par exemple ?

    • lundi 4 avril 2011 à 02h07, par Marie-Anne Boutoleau

      Juste sur les points qui nous mettent ou semblent nous mettre en cause, nous les auteurs :

      1. Ni Maxime Vivas ni Victor Dedaj ne sont des antisémites, des fascistes ou des personnes d’extrême droite. Affirmer le contraire relève de la diffamation.

      Nous n’avons jamais traité ni Dedaj ni Vivas d’antisémites ou de personnes d’extrême droite. Nous leur reprochons une complaisance avec certaines personnalités ou certains partis antisémites ou d’extrême droite, ce qui n’est pas la même chose. De plus, nous leur faisons ce reproche précisément parce que nous considérons qu’ils appartiennent au champ de la gauche et que cela pose problème pour un site de gauche d’afficher de telles références, en tant que cela revient à promouvoir et donc à renforcer nos ennemis, notamment en leur apportant un capital symbolique progressiste susceptible de les aider à chasser sur les terres de cette même gauche. C’est la seule question que nous posons, une question simple mais d’une importance politique que nous jugeons primordiale, et à laquelle il n’a pour le moment pas été répondu de manière satisfaisante par Le Grand Soir.

      3. La démarche du grand soir a été de publier des auteurs dont les articles avaient un contenu intéressant. Parfois, ce n’est qu’ensuite qu’ils se sont rendu compte que lesdits auteurs avaient des opinions franchement à l’extrême droite. Pour autant, ils n’ont pas retirer ces auteurs par souci de cohérence : on ne retire pas à posteriori tout ce qu’on a pu accepter à un moment donné.

      Sur l’erreur ou l’ignorance, permettez-nous d’en douter. Comme le rappelle un autre internaute, il est peu probable qu’avec la culture politique qu’ils ont, Dedaj et Vivas aient totalement ignoré qui était derrière le PAS et qui était Skandrani, qui est tout de même connue comme le loup blanc en tant que négationniste. Mais bon, nous voulons bien pour le principe admettre que LGS ait commis des erreurs, même si cela fait tout de même beaucoup d’erreurs. Reste à savoir ce qu’ils vont faire maintenant, car si ce type d’« erreur » se reproduisait, maintenant qu’ils sont au courant, il faudrait en tirer toutes les conséquences politiques qui s’imposent, à savoir que sans doute il ne serait plus possible de classer aussi facilement LGS comme apprtenant seulement au champ de la gauche, mais ayant aussi un pied dans celui de l’extrême droite. Sur le refus de retirer l’article de Skandrani a posteriori, on n’a pas grand chose à dire, hormis que c’est une option qui ne nous semble pas forcément plus « incohérente » que celle qui consiste à laisser de tels écrits en ligne et à assumer pleinement de les avoir publiés, alors qu’on se revendique de gauche.

      4. Le débat posé par l’article de M.A. Boutolleau et de Joe Rashkounine est intéressant et doit être porté. Pour autant, cet article est truffé d’erreurs, de mensonges voire carrément diffamatoire puisque le sous entendu général est que au mieux les administrateurs du grand soir ne savent pas ce qu’ils font, au pire qu’ils sont rouge-bruns.

      C’est vous qui voyez des sous-entendus là où nous n’avons rien écrit de tel. Quant aux « erreurs » et aux « mensonges », d’autres ont aussi cru en voir, mais pour le moment personne n’en a précisément relevé. Et pour cause : les faits que vous évoquons sont établis et sourcés, ils sont même reconnus par l’équipe du Grand Soir qui admet sans difficulté avoir publié les personnes que nous citons dans notre article. Ensuite, que l’on puisse ne pas être d’accord avec l’interprétation que nous faisons de ces faits relève du débat politique, mais pas de la diffamation.

      5. Ce travail que certains qualifient d’anti fascistes a pour principal défaut de travailler par association d’affinités : l’ami de l’ami de l’ami qui a dit que ... C’est d’une une technique médiatique très usitée pour discréditer tel ou tel, mais c’est surtout un travail de flic que je m’étonne de voir publié dans article 11 qui avait pourtant avertit de la nécessité de « tuer le flic qui est dans notre tête » dans certains articles passés.

      Sur cette question de l’« association d’affinités » (que d’autres dénomment « guilt by association »), j’ai déjà répondu ici-même. Et puis il ne s’agit pas ici de gens qui connaissent « l’ami de l’ami de l’ami », mai de gens qui font très directement preuve de complaisance à l’égard de personnalités d’extrême droite en les publiant ou, dans le cas de Bricmont, de quelqu’un qui mène des actions communes avec ces gens-là (une pétition notamment).

      6. L’humilité pourrait pousser article 11 a reconnaitre d’avoir posé le débat sur l’infiltration nouvelle droite dans les mouvements anti impérialisme de manière biaisée

      Là je vais répondre en tant que co-auteure de l’article, n’étant pas rédactrice en chef ni administratrice d’Article 11. Avec Joe Rashkounine, nous avons voulu poser le débat par une étude de cas et n’avons pas la prétention avec cet article d’être exhaustifs sur cette question, qui pourrait en effet appeler un article plus « théorique » sur ce problème (même si un tel article pourrait sans doute difficilement se passer de citer des exemples concrets à l’appui de sa démonstration). En tout cas, nous n’avons pas du tout le sentiment d’avoir biaisé le débat, mais bien au contraire d’avoir mis les pieds dans le plat.

    • lundi 4 avril 2011 à 06h28, par un-e anonyme

      Bon on va pas tourner autour du pot des centaines d’années
      ou est la cohérence politique dans la démarche du grand soir

       × ces gens qui se disent de « gauche » ne peuvent pas ignorer qu’on se poserait des questions en acceptant de publier dans leurs colonnes une Ginette Skandrani ou du Bricmont qui au coté de Paul Eric Blanrue notoirement connu comme, un ami de Dieudonne et Soral soutient un négationiste français du nom de Vincent Reynouard faut arréter, une bonne fois pour toutes de prendre les gens et les lecteurs d’article11 pour des cons, on va ou la et est ce que ca va dans la tête de Dedaj et Vivas en publiant VOLONTAIREMENT et en l’assumant de telles personnes
      Alors maintenant pour que tout le monde comprenne ce que représente cette ginette Skandrani qui est QUAND MEME PUBLIE SUR UN SITE D’INFORMATION“ ALTERNATIVE DE GAUCHE”

      il suffit de parcourir le site de Skandrani pour s’appercevoir qu’elle est ouvertement fasciste et négationiste vu les site qu’elle anime et ou elle écrit

      http://www.plumenclume.net/

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ginette_Hess-Skandrani

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Aaargh

      http://www.vho.org/aaargh/fran/fran.html

      http://revurevi.net/gazette/index.html

      Sur le site on trouve des article en provenance d’un des sites et forums negationiste le plus effroyable comme le Codho

      http://codoh.com/

      des appels du parti antisioniste a plus de répression en syrie

      http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art924

      L’adresse de la pétition en faveur du négationiste Vincent Reynouard lancée par Bricmont et Blanrue

      http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art639

      PÉTITION POUR L’ABROGATION DE LA LOI GAYSSOT
      ET LA LIBÉRATION DE VINCENT REYNOUARD

      http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com/

      Et hasard que trouvons nous sur la page de lien du site de Skandrani bien sur le grand soir

      http://www.plumenclume.net/liens.php

      Ca fait donc beaucoup de coincidences pour des gens comme Vivas et Dedaj qui ne connaitraient pas le Cv de Skandrani

    • lundi 4 avril 2011 à 13h47, par CaptainObvious

      Quand on estime que quelqu’un se trompe ou se fourvoie, on peut le rejeter dans le camp des méchant soit essayer de lui montrer en quoi il se trompe.

      Les auteurs de l’article et A11 ont choisit la première méthode. C’est pratique, ça permet de se donner une allure de chevalier blanc (et peut-être aussi, au vu des commentaires, de régler au passage quelques comptes qui n’ont rien à voir). C’est aussi facile, surtout avec les anti-impérialistes qui peuvent avoir une mentalité de château assiégé et par conséquent d’avoir tendance à refuser de reconnaitre leurs erreurs.

      La deuxième méthode est moins facile, mais elle a le mérite de ne pas prêter flanc à la tentation groupusculaire qui fait tant de mal à gauche (avec des groupes se haïssant plus entre eux que ceux au pouvoir), elle a aussi le mérite de garder dans le bon camp des gens qui pour des raisons x ou y dériveraient un peu.

      • lundi 4 avril 2011 à 16h19, par Gilbert Duroux

        "Quand on estime que quelqu’un se trompe ou se fourvoie, on peut le rejeter dans le camp des méchant soit essayer de lui montrer en quoi il se trompe.

        Les auteurs de l’article et A11 ont choisit la première méthode. C’est pratique, ça permet de se donner une allure de chevalier blanc (et peut-être aussi, au vu des commentaires, de régler au passage quelques comptes qui n’ont rien à voir). C’est aussi facile, surtout avec les anti-impérialistes qui peuvent avoir une mentalité de château assiégé et par conséquent d’avoir tendance à refuser de reconnaitre leurs erreurs"
        .

        Si je comprends bien ce que vous dites, si les membres du Grand Soir continuent à publier des nazillons, c’est parce qu’Article 11 n’aurait pas été assez pédago avec eux et/ou qu’il les aurait vexés en leur mettant le nez dans leur caca ? C’est leur prêter une colonne vertébrale idéologique plutôt flageolante...

      • lundi 4 avril 2011 à 16h20, par un-e anonyme

        ben, qu’est-ce que tu veux, c’est pas une discussion sur le design du nouvel IPad.



  • Bonjour,

    A cause de ma goutte, j’arrive peu ou prou après la bataille mais par Benzaiten (弁才天)... cela fait bien longtemps (trop ?) que je n’avais lu le récit d’une aussi épique guerre verbale... Que dis-je, c’est une conflagration incandescente de fiertés blessées, de l’arsenic le plus pur propre à ravir ma sociopathie chronique... Mais je m’égare !

    Tout d’abord je tiens à saluer les auteurs et les tenanciers de l’auberge pour ce courageux et salutaire coup de pied dans la fourmilière de la fabrique des pensées sociales à tendance narcissique. (J’emploie à escient des termes non conventionnels car plus je lis ce débat, plus je me rends compte que les termes que nous utilisons pour qualifier nos diverses sensibilités politiques ne veulent plus dire grand chose et participent très certainement de la confusion des genres fort justement dénoncée par ailleurs.)

    Ce fut un coup de pied nécessaire car il permet de dénoncer certaines mouvances ou positions qui, dans les milieux socio-révolutionnaires, contribuent largement à décrédibiliser son homogénéité idéologique et surtout ses aspirations universelles. En effet, comment peut-on prétendre avoir une vocation universelle « humaniste » lorsqu’on stigmatise tel ou tel autre groupe d’individu en fonction d’une appartenance plus ou moins passive à une catégorie sociale (qu’elle soit nationale, culturelle, voire religieuse)... Ou quand on s’en fait les hérauts plus ou moins volontaires ? D’autant que toutes ces errances aux pays des thèmes chers aux droites dites traditionnelles (typiquement le nationalisme ou la stigmatisation de telle ou telle catégorie de groupe, ici les juifs) donne beaucoup trop de grain à moudre à des penseurs (100% pur jus) comme les Finkelcroutes, les BHLites ou les Zemmourrirderire.

    Finalement ce débat aura permis de réaliser à quel point les aspirations dites « altermondialistes » pouvaient recouper des tendances très diverses et fondamentalement inconciliables. Il faut dire que le terme en soi recoupe un champ sémantique bien trop large pour ne pas susciter ce genre de dérives. Qui en effet, à part la très minoritaire classe dominante, ne rêve pas d’un « autre monde » ?
    Cela relève également toute la nocivité potentielle d’un terme trop généraliste : les socio-révolutionnaires n’ont pas l’apanage de l’idéologie d’un autre monde, d’un monde meilleur selon x ou x critères. Ne conviendrait-il donc pas de renommer la mouvance ? A tout le moins de réfléchir à la sémantique des milieux libertaires. Il est des concepts qui par leur richesse sémantique peuvent aussi être accaparés par des courants très divers et parfois beaucoup moins... tolérants.

    Ceci dit, je rejoins néanmoins les réserves de certains commentateurs qui trouvent que la boucherie a de légers relents de chasse au mauvais grain de l’ivraie. Fondamentalement plus dans la pléthore de commentaires (j’ai tout lu) que dans l’article en soi, qui lui partait avec des intentions établies d’entrée de jeu et tout à fait légitimes (un journal alter, peut-il relayer la voix d’une forme d’extrême droite). Ceci dit, de voir cité dans les commentaires en « mauvais grain » des personnes comme Plume de Presse ou M Vive le Feu, c’est très franchement dérangeant... J’ai pu constater que JBB avait également tiqué pour ce dernier. :D Voir Danielle Bleitrach se faire insulter par le noir corbeau c’était également regrettable. Je ne suis pas communiste, loin, très loin s’en faut, mais on ne peut pas dire que la dame avait grand chose à se reprocher en matières brunes, quoiqu’en disent certains anonymes. Pour ce qui est du communisme c’est une autre et vaste question, qui est indépendante à la dérive droitière.

    Bref, je tenais à dire au noir corbeau (notez que je n’ai rien contre les corbeaux, je suis franchement admiratif du volatile et encore plus de l’anonymat) qu’il desservait parfois dans ses commentaires le propos des auteurs... Faisant croire que ceux-ci mettaient toutes les tendances dans le même panier, comme il a tendance, lui, à le faire un peu trop volontiers à mon goût.

    Dès lors il faut rester vigilant sur les termes et les idées reçues. Surtout les idées reçues qui biaisent les questionnements engendrés par cette joute. A ce titre, cet article en appelle absolument un autre, plus dense, plus sémantique, comme s’en est également aperçu l’un des auteurs car il est important de distinguer les différentes mouvances et idéologies de ceux qui parasitent les idéologies libertaires, ce, sans les diaboliser de façon exagérée. La diabolisation sert toujours in fine à ceux qui en sont les victimes... Enfin, surtout en politique.
    Pour revenir à ces fameuses idées reçues ou diabolisations : j’ai pu en constater quelques unes qui, il me semble doivent être questionnées ou affirmées :
     × un socialiste nationaliste n’est pas nécessairement antisémite donc pas nécessairement un nazi (même si ça n’a pas l’air évident comme ça), par contre un socialiste nationaliste antisémite (ou anti-quelque-chose) est un nazi.
     × Tous les gens du FN ne sont pas nécessairement racistes (si je vous jure), du moins, pas de la façon dont le racisme est généralement défini, ce serait d’ailleurs un terme à passer au crible.
     × Tous les nationalistes ne sont pas racistes, mais xenophobes, oui. :D
     × Un conspirationniste n’est pas nécessairement antisémite (il serait bon de le répéter) et n’est pas nécessairement un gogo non plus, mais j’y reviendrai.
     × Un vieux communiste n’est pas nécessairement adepte du communisme façon russe (courant Lénine, Trotsky ou Staline) ou chinois.
     × Les termes « droite » et « gauche » ne veulent absolument plus rien dire, comme l’avait fait remarquer un précédent commentateur quand à leur signification historique, il vaudrait mieux les bannir pour nommer précisément quoi que ce soit.
     × Les « bourgeois » ne sont pas nécessairement des bobos oisifs et hypocrites, nous sommes tous le bourgeois de quelqu’un d’autre... Et à vivre en France, il y a une chance très probable pour que le lecteur courageux de ces lignes soit le bourgeois d’au moins 60% du reste du monde. (Chiffre pris au hasard j’en conviens, mais qui ne me semble pas excessif). Il vaut donc mieux arrêter d’utiliser le terme comme une insulte suprême, mais le repenser et l’affiner.
     × Les personnes publiant des articles d’un brun douteux ne partagent pas nécessairement les convictions de leurs auteurs, certes, en revanche leur démarche si elle n’est pas claire demeure très largement discutable.
     × Dans une certaine mesure les racistes « modérés » ou « hypocrites » n’ont pas conscience qu’ils le sont. C’est certainement le cas de la bande à Soral pour qui la haine d’Israël et du complot Juif les aveugle tellement qu’ils ne s’aperçoivent même pas qu’ils ont franchi l’étape du cas particulier à la généralité. Il serait bon de leur faire quelques piqures de rappel plus sournoises, car ils sont dans le déni.
     × A noter en revanche, que toutes les personnes convaincues par l’existence d’un complot _étatique_ juif ne sont pas nécessairement antisémites : je vais vous donner l’exemple de mon cas . Je suis persuadé qu’il y a un complot juif, français, américain, russe, japonais, etc. Et que tout ceci se mélange et s’entredéchire allègrement depuis que ces États sont États et de fait, alimentés par les cercles de pouvoir qui les constituent respectivement. Cela porte un joli nom globibouguesque : la Real PolitiK.
     × etc.

    J’en viens donc à dériver sur la « théorie du complot » un peu injustement incriminée en ces lieux. Je ne dis pas que la très grand-guignolesque version d’un complot mondial fustigeant une main mise absolue du tandem israëlo-américain sur le reste du monde grâce au NWO, n’est pas si ridiculement exagérée qu’elle en devient risible. A contrario, ce que je trouve puant, moi , c’est de nier cette volonté qui est réelle, elle, et de disqualifier quiconque admet comme établi le fait qu’il y a de nombreux complots ourdis dans l’ombre tant au niveau national qu’international (on peut par exemple citer la françafrique à qualité d’illustration, sinon j’invite les plus dubitatifs à consulter n’importe quel sérieux livre d’histoire, même non romancé). Et que oui, le 09/11 demeure et demeurera opaque (quoiqu’en dise le très mauvais article de Rue89 publié à ce sujet)... Et ce sans verser dans les théories les plus simplistes (ou les plus rocambolesques) écrites à ce sujet.
    Il ne faut pas nier les complots et conspirations des puissants, ni même leur ridicule assujettissement à la farce franc-maçonnique (triste preuve que le ridicule ne tue jamais). Le nier est dangereux car : d’une part cela jette l’opprobre sur ceux qui remettent sérieusement en question les « commissions indépendantes approuvées par l’état », d’autre part cela tend à crédibiliser les cercles de pouvoir en place, chose que personne ne veut ici, je crois.
    Arrêtez donc de taper sur les « conspirationnistes » ou assimilés comme tels (dès que l’on remet vaguement en question la « version officielle » du 09/11)... Ce n’est pas le bon angle d’approche à mon avis. Ce qu’il faut dire et répéter en revanche, c’est que le NWO est une tartufferie. Le NWO n’a jamais existé et n’existera jamais : ce qui existe par contre bel et bien (depuis quelques...millénaires) c’est le AWO ou en français le « monde tel qu’il a toujours été » (MTQIATE, c’est plus long). Il faut être un brin réaliste, les conspirations des puissants existent depuis la nuit des temps et se traduisent par les catastrophes humaines dont la Terre est quotidiennement affligée !
    (Ceci dit on peut plus prosaïquement résumer cela à la domination des classes... Mais l’un n’exclut pas l’autre !)

    Bref, aparté « complotiste » mise à part, que diriez-vous, sérieusement d’étendre cet article en un article de fond plus large et plus complet qui analyserait et dissèquerait les propos des auteurs incriminés et décrypterait pourquoi leur idéologie est en contradiction avec une révolution sociale universelle et libertaire.
    Que ce soit par racisme pur, par nationalisme, par support au moindre mal (pseudo-démocratie ou dictature), etc...
    Reste à voir si les auteurs ont le temps, car cela promet d’être exhaustif !

    En revanche et pour conclure, je vais revenir l’une des positions d’un des derniers commentaires, quoique je ne partage guère sa véhémence. Je pense qu’il ne faut pas vous positionner en chevalier blanc de la moralité pour effectuer ce travail. Ni vous arroger le droit d’être le bien jugeant le mal. Comment parler de bonté ou de pureté quand sur ce forum une immense majorité d’entre nous succomberait de délice à la seule vue des têtes de quelques politiques bien choisis, brandies sur des piques. Un peu de relativisme, donc, que diable !
    Je pense qu’il faut toujours garder une attitude humble, voire réfractaire à l’idée de Morale. Car plus que tout, c’est l’idéologie de la Morale qui conduit _ invariablement _ au fascisme et à la domination.
    Il serait vain de croire que ceux qui nous exploitent, ceux qui nous gouvernent, sont tous d’innommables salauds immoraux... Au contraire !
    A trop combattre ses démons familiers, on finit par en devenir un. Sans vouloir paraphraser, je ne ferai donc que citer.
    (Und wenn du lange in einen Abgrund blickst, blickt der Abgrund auch in dich hinein.)

    Les petits vieux bien élevés de Radio Courtoisie sont des nationalistes pleins de tendresse qui ne veulent que la paix et le bien chrétien à cette jeunesse étrangère et rebelle.
    Les patrons paternalistes ne veulent, cœur posé sur la main, que le bien-être de leurs employés... Pour leur permettre de devenir un jour des hommes illustres comme eux, s’ils ont assez courageux.
    L’élu raciste du village paumé ne veut que le bien de ses administrés les plus âgés.
    Même le dictateur le plus sanguinaire est toujours pétri de l’ambition d’insuffler le bien (ou le moindre mal) à ceux qu’il considère comme son peuple, les méritants.
    etc, ad nauseam.

    Il ne faut donc jamais tendre vers l’excès de morale, mais au contraire savoir analyser l’ambivalence des hommes, dans ses excès d’hypocrisie, et la dénoncer lorsqu’elle devient oppressante, liberticide, ou lorsqu’elle possède en elle les graines qui feront germer de néfastes chevaliers en herbe (et il y en a beaucoup, des défenseurs mortifères de la veuve et de l’orphelin, à la Monsanto).
    Car n’est-ce pas là la pierre d’angle de l’esprit libertaire, ô camarades spirituels ?

    En remerciant d’avance ceux qui auront eu la patience de lire jusqu’au bout, ma prose désuète et décousue et en assurant les auteurs et taverniers de mon humble soutien.

    GoG

    PS : De toutes façons dans vingt ans la question ne se posera plus, nous mourrons tous en nous entretuant, faute de pétrole. Les communautés anar les plus aguerries s’en sortiront sans doute. Les plus puissants très certainement. Mais les vieux homos aigris et socio-déficients comme moi et Scarbo, nous finirons torturés dans notre champ en tant que bourgeois dégénérés. Ah, l’ironie du sort.

    • Le Grand Soir, analyses des dérives haltérophiles d’un site culturaliste.

      c’est vrai que ça irait bien aussi comme titre.

      • Un peu court tout ça, monsieur.
        J’aurais aimé une réponse plus dense au vue de l’effort que j’ai fait pour ne pas laisser trop de place aux ambiguïtés (hélas, il en demeure toujours). La langue et les concepts que nous manipulons à travers elle sont bien trop importants pour être balayés d’une simple boutade vous ne trouvez pas ?

        J’aurais une question à vous poser toutefois, êtes vous la même personne qui mêlez indifféremment des gens comme Soral avec Sebastien Fontenelle ? Si c’est le cas, cela dessert très franchement vos dires.

        Sinon, je vous conseille d’utiliser d’un pseudonyme, cela aurait le mérite d’éclairer vos propos et de clarifier la teneur de ce que vous soutenez.
        A titre personnel, je trouve que certaines des interventions du (ou des) posteur(s) anonymes sont particulièrement agressives et pas toujours appropriées. Je m’interroge donc sur l’unicité de ces interventions.

        Merci d’éclairer ma lanterne.

        GoG

    • lundi 4 avril 2011 à 20h00, par Marie-Anne Boutoleau

      Tout d’abord, merci pour cette longue critique argumentée de notre article et des commentaires qui le suivent.

      Ayant déjà longuement abordé les thèmes que vous développez dans mes divers commentaires, je n’y reviendrais pas. Je voudrais juste préciser, à propos de la morale : notre propos n’est absolument pas de jouer les moralistes, mais de poser un problème politique (ce qui n’a rien à voir, nous sommes d’accord, avec une quelconque vision morale).

      Cela dit, dans certains cas, le relativisme que vous évoquez à raison n’est pas de mise et il faut savoir nommer l’ennemi sans nuance : un facho est un facho, et aucun compromis n’est possible avec lui quand on se veut de gauche, du moins c’est notre point de vue. Et c’est cette contradiction que nous soulevons, et que nous souhaiterions voir éclaircir par LGS. Il s’agit là d’une grave question politique, et non de morale.

      • 19 h 44, as-tu vu cette réponse dans ton observatoire astronomique ?

      • Bonjour et merci pour votre réponse.

        Pour clarifier mon propos, mes « critiques » ou du moins mes points de divergences, ne vous étaient pas destinées mais elles visaient plutôt certains commentateurs que je trouve trop zélés ou jusqu’au-boutiste pour être vraiment « libertaires », et je trouve que certains de ces commentaires (du genre attaques personnelles ou procès d’intentions) desservent votre propos en tant qu’auteur, car ils le tranchent sans nuance et ont suscité des malentendus quand à vos propres motivations.
        Motivations avec lesquelles je suis absolument en accord, je préfère le re-préciser à toutes fins utiles.

        Loin de moi l’idée qu’à travers le relativisme (moral, s’entend et non politique) on puisse faire l’alliance du rouge et du brun, ou que l’on ne puisse nommer un facho comme tel, au contraire. Par contre il faut aussi le faire dans l’acceptation même du terme, sans excès, quitte à nommer d’autres formes d’ennemis politiques (et il y en a beaucoup) par d’autres termes s’ils s’avèrent ne pas rentrer dans la catégorie susnommée.
        En fait, je pointais plus volontiers que c’est l’excès de Morale qui conduit fort souvent aux dérives totalitaires que l’on sait. Car qui dit amoral (ou du moins sans revendication d’une morale supérieure) ne signifie pas que l’on n’ait pas de valeurs auxquelles se rattacher (qu’elles soient politiques, sociales ou autres).
        J’ai lu ici ou là (même de JBB dans un précédent message) que ce débat opposait les bons aux méchants. C’était évidemment une boutade, mais tout de même, cela m’a gêné :

        Plus elle est diabolisée, plus la peste brune gagne du terrain. Et moins ceux qui la critiquent deviennent audibles... C’est triste mais c’est ainsi que Le FN gagne de jour en jour en force et en puissance. Et on retrouve dans la ligne de défense du FN justement mais aussi du grand soir, des infiltrés de droite de ce site, et des autres sites douteux auxquels vous avez consacré votre article, toujours la même ligne de défense : vous les jugez moralement, du coup ils vous répondent sur le même terrain en jouant aux grands opprimés, aux héros chevaleresques incompris qui ne veulent pourtant que le bien de tous... Et le pire, hélas, c’est que cette ligne de défense marche... Et il est dangereux de rentrer dedans, car c’est apporter bien trop d’eau à leur moulin de victimes d’une chasse au sorcière cruelle et injuste.
        Car ce que j’essayais (maladroitement) de démontrer c’est que ces personnes ne sont pas aussi « mauvaises » que leurs idées sont la plupart du temps désastreuses et mortifères... Et les personnes plus jeunes, moins informées, moins politisées, qui lisent ensuite leurs textes, finissent invariablement par conclure que , certes ils en font un peu trop, mais tout de même « ils ne sont pas si méchants que ça ». Voilà pourquoi j’estime que les attaques sur le plan de la Morale sont désastreuses.

        Mon message avait donc pour but entre autre, de vous inciter à ne pas céder aux attaques d’ordre moral (avec les fafs, c’est forcément tentant) mais de les attaquer sur d’autres fronts, le front sémantique par exemple, car la langue me semble à tout point de vue la meilleure des alliés. Après tout c’est ce qui fait la force d’Acrimed aussi !

        Pour finir et pour revenir sur le conspirationnisme, je me doute que vous n’avez pas fondamentalement envie de revenir sur un sujet que vous avez par ailleurs maintes fois traité, mais le but de mon aparté sur le sujet s’axait sur une autre approche :
        Encore une fois je faisais une critique sémantique du terme (conspirationniste) qui malheureusement discrédite toute affirmation des magouilles de nos chefs d’états et autres RGs. Toute critique des susnommés revient à se faire passer pour, au mieux un illuminati, au pire un nazi. C’est un peu dommage, surtout que je suis persuadé que dans ReOpen et autre, beaucoup se font manipulés et tous ne sont pas forcément conscients de ce qui se cache derrière l’AFP (moi-même je l’ignorais). Je sais bien que vous ne jetez pas la pierre à tous et que le sujet est épineux. Hélas, comme beaucoup de mouvement d’ampleur il s’est fait phagocyté et vidé de sa substance pour devenir un ramassis d’inepties. Cela ne veut pas dire que le postulat de départ est abscons ! (Que les conditions qui entourent ces attentats sont louches, pas qu’il s’agit d’un méga complot juif, je préfère préciser !)

        Et à titre personnel je trouve odieux que cela ait eu pour conséquence de jeter l’opprobre sur toute forme de critique étatique, même, par extension sur celle de la lutte des classes, car vous en conviendrez (c’est ce qu’il me semble avoir lu dans une de vos réponses), les diverses magouilles, complots, rapports pipeautés et rétro-commissions étatiques, sont une partie (et non la moindre) de la domination dont nous subissons tous le joug.

        C’est pour cette raison que votre combat (démasquez les propos fascistes, xénophobes, nationalistes de ces mouvements) est important, mais il est dangereux autant qu’ambitieux et il faut une sacré dose de patience et d’abnégation pour ne pas tomber sur la pente de la chasse aux sorcières sur laquelle quelques anonymes se sont lancés.

        Bon courage en tout cas si vous continuez l’expérience et je pense qu’elle le mérite.

        GoG

        • Bonjour GoG et merci pour votre contribution au débat.

          Je vous rejoins pleinement sur votre analyse du terme « conspirationniste » qui ne sert, bien trop souvent, qu’a discréditer ses contradicteurs faute d’argumentation solide à leur opposer.
          Faut-il rappeler ici que Chomsky s’est par exemple vu accuser de propager la thèse du complot médiatique suite à ses critiques (très argumentées) du système médiatique ?

          Je vous rejoins également sur le fait que le 11 septembre est opaque et que le NWO n’a jamais existé.
          Et oui, bien évidemment, les conspirations existent et crier au « conspirationniste » à tord et à travers ne peut que rendre service à ceux qui pratiquent la désinformation, qui magouillent, et qui n’ont plus qu’à dire le mot magique « théorie du complot » pour discréditer ceux qui enquêtent d’un peu trop près sur certaines affaires (rappelons nous de Denis Robert accusé d’être un « complotiste »).

          Par contre, je n’adhère pas au passage suivant extrait de votre dernier post :

          « C’est un peu dommage, surtout que je suis persuadé que dans ReOpen et autre, beaucoup se font manipulés et tous ne sont pas forcément conscients de ce qui se cache derrière l’AFP (moi-même je l’ignorais). »

          Mais par qui se feraient manipuler les membres de ReOpen ?

          Faut-il que je rappelle que Loose Change n’a jamais diffusé les thèses du journal d’extrême droite American Free Press (sous entendu LC imputerait les attentats au Mossad ou diffuserait des thèses antisémites ou d’extrême-droite) comme l’insinuait Marie-Anne Boutoleau lorsqu’elle écrivait dans un post sur CQFD que Loose Change « se basait sur les thèses et documents diffuser par le journal d’extrême droite American Free Press) ».

          Les auteurs de Loose Change ont certes utilisé des extraits d’articles d’AFP mais dans lesquels il n’y a aucune trace d’antisémitisme, ces derniers abordant uniquement des points techniques très précis, à savoir :
           × l’analyse contradictoire d’experts au sujet d’une photo d’un débris retrouvé dans le Pentagone
           × le métal fondu découvert dans les ruines du WTC et les relevés sismiques des effondrements des tours jumelles (effectués par l’observatoire de Lamont-Doherty de l’université terrestre de Columbia)

          Dans sa grande bonté, Marie-Anne Boutoleau finit par reconnaitre qu’il n’y a effectivement aucune trace d’antisémitisme dans les articles d’AFP utilisés dans Loose Change (donc on ne peut accuser LC de propager des thèses antisémites).
          Mais Marie-Anne Boutoleau affirme que le fait d’avoir utilisé des articles d’AFP revient à en faire la promotion !

          Je lui ai alors répondu :

          « Si j’utilise dans un de mes posts un article du Figaro cela signifie t-il pour autant que j’en fais la promotion. Non, je me sers des éléments que j’y ai trouvés et que je juge intéressant (à tord ou à raison). Ni plus ni moins. »
          (...)
          Il se trouve qu’il y avait notamment dans les articles d’American Free Press utilisés dans Loose Change des éléments factuels qui questionnaient la pertinence de la thèse officielle et ces éléments pour la plupart n’ont été repris dans aucun autre média. Par exemple, il y avait dans un de ces articles d’AFP une interview de John W. Brown, porte-parole de Rolls Royce, qui affirme que ce moteur retrouvé dans l’enceinte du Pentagone n’appartient pas à un boeing 757-200. Dans ce même article était interrogé des sismologues à propos des relevés sismiques des effondrements des tours jumelles effectués par l’observatoire de Lamont-Doherty de l’université terrestre de Columbia.
          Je suis d’accord avec vous : les auteurs de LC n’auraient pas dû se servir de cette source mais alors comment auraient-ils pu donner ces éléments (ces interviews de spécialistes) vu qu’on ne pouvait les trouver ailleurs ?
          Et ce qui compte avant tout, c’est l’information délivrée : est-ce que celle-ci est correcte ou non ? Si l’information est correcte alors on est en droit de s’en servir mais là où je critiquerai les auteurs de LC, c’est qu’ils auraient dû dans ce cas préciser que ce journal par ailleurs pouvait défendre des thèses auxquelles ils n’adhéraient pas."

          J’avais également rappelé à Marie-Anne Boutoleau ce que racontait Wikipedia sur AFP (donc ça vaut ce que ça vaut) :

          American Free Press est un magazine d’actualité américain à la parution hebdomadaire, fondé en 2001 par un ancien rédacteur du journal d’extrême-droite The Spotlight. Le journal, se proclamant « le dernier vrai journal d’informations américain », se déclare populiste et nationaliste et s’oppose à de nombreux choix politiques du gouvernement fédéral, notamment la guerre d’Irak et l’Accord de libre-échange nord-américain. Ses éditoriaux s’opposent également à certains groupes comme le Bilderberg ou l’American Israel Public Affairs Committee. Parmi ses fondateurs et rédacteurs, on peut citer Willis Carto. Le caractère extrêmement varié de ses contributeurs, allant de l’extrême droite à l’extrême gauche, surprend le lecteur européen mais n’étonne pas au pays du premier amendement. L’itinéraire de son fondateur, la présence de publicités pour des maisons d’édition et des livres de groupes extrémistes comme la Nation of Islam, ont fait polémique. En définitive, le magazine se dit exempt de suprémacisme et d’antisémitisme, mais son fondateur continue à éditer par ailleurs un site raciste et antisémite, The Barnes Review.

          Mais pour Marie-Anne Boutoleau, l’AFP est un journal clairement antisémite et « les manipulations d’AFP et ses méthodes de travail sont connues ».

          Le problème est que les « connaissances » de Marie-Anne Boutoleau viennent avant tout du reportage « Rumeurs, Intox, Les Nouvelles Guerres de l’Info » de Stéphane Malterre diffusé sur Canal + le 24 avril 2008 et que celui-ci s’avère être un monument de désinformation.
          C’est justement ce reportage de canal+ qui accusera les auteurs de LC d’avoir repris les « thèses » d’American Free Press.

          Une accusation mensongère mais si simple, si puissante qu’elle sera reprise par plusieurs médias mainstreams qui ont vu là un moyen efficace de décrédibiliser un documentaire amateur (et à travers lui l’ensemble des sceptiques) qui remettait en question leur travail journalistique (absence quasi-totale d’enquête sur les incohérences du 11 septembre).

          Vous avez dû lire que j’avais réalisé moi-même le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » qui justement démontait les « arguments » de ce reportage de canal+.

          Il se trouve que j’y ai montré comment Stéphane Malterre avait procédé pour « démontrer » qu’AFP était un journal « ouvertement antisémite » (à partir de 29’30 de mon doc)

          J’ai demandé à Marie-Anne Boutoleau ce qu’elle pensait de la « démonstration » de Malterre mais comme pour beaucoup d’autres questions (comme celles-ci par exemple) que je lui ai posées, je n’ai malheureusement pas reçu de réponse de sa part.

          Je reviens donc à votre passage qui m’a fait réagir :

          « C’est un peu dommage, surtout que je suis persuadé que dans ReOpen et autre, beaucoup se font manipulés et tous ne sont pas forcément conscients de ce qui se cache derrière l’AFP (moi-même je l’ignorais). »

          AFP n’a jamais diffusé de thèses antisémites dans Loose Change.
          Donc, il est impossible que des membres de ReOpen se soient fait manipuler à leur insu par AFP en regardant Loose Change. Impossible.

          Mais bon, je décortique tout ça dans « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information », aussi je vous invite à le visionner et à vous faire votre avis par vous-même.

          GoG a écrit (en s’adressant à Marie-Anne Boutoleau) :
          « Je sais bien que vous ne jetez pas la pierre à tous et que le sujet est épineux. »

          Certes il est toujours préférable d’être diplomate mais bon, ce n’est quand même pas une raison pour aller jusqu’à dire que Marie-Anne Boutoleau « ne jète pas la pierre à tous ».
          Je vous renvoie donc à ce post où l’on voit au contraire que l’amalgame est une des pratiques préférées de MAB.

          GoG a écrit (en s’adressant à Marie-Anne Boutoleau) :

          « Hélas, comme beaucoup de mouvement d’ampleur il s’est fait phagocyté et vidé de sa substance pour devenir un ramassis d’inepties. »

          Heu, alors là, j’espère que vous avez écrit ceci dans le feu de la discussion car j’imagine que pour pouvoir accuser aussi radicalement ReOpen vous avez de solides preuves à votre disposition.

          Comme vous le savez je suis membre actif de ReOpen (depuis plusieurs années) et donc je pense pouvoir affirmer que je commence à connaître un peu cette asso.

          Je vous invite à (re)lire ce passage extrait du post que je viens de vous donné en lien un peu au-dessus :

          Comme dans tout mouvement de taille importante, il existe des clivages, des scissions, des querelles : certains s’aventurent (voire s’enlisent) dans des scénarios alternatifs et d’autres non, certains ont des certitudes et d’autres non, certains soutiennent la thèse de Meyssan et (beaucoup) d’autres non, certains parlent de thèse MIHOP (participation active d’une partie du gouvernement américain) alors que d’autres privilégient la thèse LIHOP d’un laissé faire délibéré (en bloquant certaines enquêtes du FBI ou de la CIA, en ignorant les multiples avertissements des services secrets étrangers, en programmant de multiples exercices de simulations (aucun des avions détournés ne fut intercepté par la chasse américaine) alors que « tous les signaux étaient au rouge » (dixit le rapport de la commission 911)...

          Bref, mettre dans le même sac étiqueté « conspirationniste » tous ceux qui militent pour une nouvelle enquête est donc au mieux injustifié.

          Avec autant de points de vue différents, chacun pourra trouvera fatalement sur le forum (qui n’est pas un club fermé) un « argument » qu’il pourra qualifier d’ineptie mais de là à parler de « ramassis d’inepties » il y a un (grand) pas.
          Je trouve donc l’emploi de ce terme impropre et vous invite à revoir votre jugement en allant par exemple lire sur notre site la page sur les points-clés du 11 Septembre ou la lettre ouverte de David ray Griffin à Terry Allen, Noam Chomsky, Alexander Cockburn, David Corn, Chris Hayes, George Monbiot, Matthew Rothshild, et Matt Taibbi

          Bien à vous.

          Zorg de ReOpen911

          • mardi 5 avril 2011 à 04h03, par Marie-Anne Boutoleau

            Pour la dernière fois, Zorg, American Free Press est bien un média antisémite d’extrême droite. Tous les détails se trouvent par exemple sur ce site américain, qui s’attache à discuter les différentes thèses sur le 11 septembre allant jusqu’à qualifier de « conspirationniste » la thèse officielle (c’est vous dire s’il n’est pas complaisant) : http://911review.com/denial/holocaust.html

            Après, si vous ne comprenez pas que faire référence de manière positive à cette source dans un film largement diffusé revient à en faire la promotion, je ne peux vraiment rien pour vous.

            Au passage, le site sus-cité, qui semble pourtant plutôt pencher de votre côté, critique assez vertement (même si trop superficiellement) Loose Change : http://911review.com/disinfo/videos.html

            • mardi 5 avril 2011 à 04h31, par Marie-Anne Boutoleau

              A ce propos, Zorg, vous me citez la version française de Wikipedia pour justifier qu’American Free Press ne serait pas (vraiment) antisémite. Lisez donc la version anglaise, qui elle est beaucoup moins complaisante : http://en.wikipedia.org/wiki/American_Free_Press

              • Vous en n’avez pas marre de vous prendre claque après claque ?

                Bon. Voyons donc cet article en anglais sur AFP « qui elle est beaucoup moins complaisante » (je mets en gras les passages qui me semblent les plus intéressants) :

                American Free Press

                The American Free Press (AFP) is a weekly newspaper published in the United States. According to one former correspondent, the AFP’s direct ancestor was the publication The Spotlight,[1] which ceased publication in 2001 when its parent company, Liberty Lobby, was forced into bankruptcy. Like The Spotlight and Liberty Lobby, Willis Carto was one of its founders.

                Like The Spotlight, American Free Press describes itself as « maverick, independent grass-roots media ». It proclaims a « populist and nationalist » political orientation.[2] The Southern Poverty Law Center considers it a hate group[3] and reports that it « carries stories on Zionism, secret ’New World Order’ conspiracies, American Jews and Israel. »[4] One of their ex-contract reporters, Christopher Bollyn is sometimes cited for his reporting in the 9/11 Truth Movement.[5] The Anti-Defamation League (ADL) has criticised AFP and, in particular, Bollyn for linking of prominent figures in the Jewish community with the events of September 11, 2001, and in September 2006 attacked the paper for disseminating « antisemitic propaganda ».[6]

                Other writers for the AFP include Michael Collins Piper[7] and James P. Tucker, Jr., a longtime Spotlight reporter whose focus is the Bilderberg Group. Articles by Willis Carto also appear occasionally. James Edwards, who now hosts The Political Cesspool, is also a former writer for the paper.

                The paper also runs columns by Joe Sobran, Paul Craig Roberts, Ron Paul, and others. The paper’s podcast series has featured mainstream guests such as Brian Baird, Philip Giraldi, Dean Baker, Rebecca Vilkomerson (of Jewish Voice for Peace) and others.[8]

                1. ^ The Piper Report
                2. ^ American Free Press home page
                3. ^ Active U.S. Hate Groups in 2008, Southern Poverty Law Center
                4. ^ http://www.splcenter.org/get-inform...
                5. ^ a number of times from 9-11 Review : Holocaust Denial Versus 9-11 Truth
                6. ^ « 9/11 Anti-Semitic Conspiracy Theories Still Abound ». Anti-Defamation League. 2006-09-07. http://www.adl.org/main_Anti_Semiti.... Retrieved 2007-01-11.
                7. ^ Bettinger, Keith Anti-Semitism Peddled in Southeast Asia , Asia Times
                8. ^ http://www.americanfreepress.net/ht... American Free Press Podcasts]

                L’article du Southern Poverty Law Center et qui décrit l’AFP comme un « hate group » date de 2008 et quant à la ligue anti-diffamation, elle a poursuivi l’AFP pour propagande antisémite en septembre 2006.

                La seconde version de Loose Change qui utilise des articles d’AFP (qui ne contiennent aucune trace d’antisémitisme) date de décembre 2005.

                Si l’AFP était un « journal clairement antisémite », alors pourquoi Stéphane Malterre a t-il fait croire aux téléspectateurs de canal+ que la citation de Willis Carto provenait d’AFP alors qu’elle provenait en réalité de « The Barnes Review » ?

                Au fait, vous n’avez toujours pas répondu à cette question d’une simplicité enfantine :

                Que pensez-vous des procédés utilisés par Stéphane Malterre pour démontrer qu’AFP était un journal « ouvertement antisémite » ?

                • mardi 5 avril 2011 à 17h18, par Marie-Anne Boutoleau

                  Vous maniez avec talent l’art de l’enfumage, décidément. Je vous ai déjà dit que la Barnes Review était un faux nez de l’AFP ; je vous ai donné aussi plusieurs sources autres que le docu de Malterre expliquant et le caractère antisémite de ces deux publications et leurs liens très étroits, ainsi que le lien de parenté entre les infos d’AFP et celle diffusées dans LC, lien de parenté d’ailleurs reconnu par les deux « jeunots » (comme vous dites)réalisateurs de ce film.

                  D’autre part, datées ou pas, les versions antérieures de LC qui faisaient le plus nettement la promo d’AFP ont été largement diffusées. Les auteurs et diffuseurs de ces films ont donc laregment fait la promo d’AFP, que ce soit ou pas « à l’insu de leur plain gré » et leurs éventuels attermoiements ultérieurs sur cette question ne sont pas convaincants et ne changent donc rien au problème.

                  Ainsi, même si Malterre a éventuellement pu commettre une erreur sur ce point spécifique, ses affirmations ne sont pas fausses et de toutes façon le cas Malterre est annexe par rapport au problème de fond posé, et qui repose sur d’autres éléments que son seul docu. Votre focalisation sur Malterre est donc un moyen de noyer ce (gros) poisson.

                  • « Vous maniez avec talent l’art de l’enfumage, décidément. »

                    Parole d’experte ?

                    « décidément. Je vous ai déjà dit que la Barnes Review était un faux nez de l’AFP »

                    1. Vous êtes gonflée : vous l’avez écrit 20 minutes avant que mon post ne soit édité, donc nos deux posts se sont croisés. Que vous, qui passez votre temps à éluder mes questions me fasse ce genre de reproche est effarant...

                    2. Facile d’affirmer que Barnes Review est un faux nez de l’AFP, vous pouvez le prouver ou cela fait partie des affirmations sur l’AFP que vous êtes incapable d’étayer ?

                    « je vous ai donné aussi plusieurs sources autres que le docu de Malterre expliquant et le caractère antisémite de ces deux publications et leurs liens très étroits, ainsi que le lien de parenté entre les infos d’AFP et celle diffusées dans LC, lien de parenté d’ailleurs reconnu par les deux »jeunots« (comme vous dites) réalisateurs de ce film. »

                    1. Si j’ai utilisé le terme jeunot, c’est parce que c’est ainsi que les a décrit Malterre (et ensuite pas mal de médias mainstreams) pour les discréditer :

                    Extraits de commentaires de Malterre dans son reportage :

                     × « Juste à côté, c’est dans une chambre typique d’ado que vit et bosse le créateur de LC »
                     × « Sous ses ordres, toute une tribu de jeunes s’activent à plein temps »
                     × « …les détectives en herbes… »

                    2. Les deux liens de ScrewLooseChange que vous aviez donnés ne prouvent pas le caractère antisémite d’AFP et quant aux liens entre les deux revues AFP et Barnes Review, j’en parle dans mon docu : il s’agit du fait que ces deux revues ont été créées par Willis Carto qui est effectivement un sacré taré et le point capital, que vous ne voulez absolument pas admettre, est que les propos ouvertement antisémites et négationnistes se trouvent dans Barnes Review et non dans AFP.

                    3. Vous parlez de « lien de parenté entre les infos d’AFP et celle diffusées dans LC » : mais ça veut dire quoi exactement ? Dois-je vous rappeler pour la énième fois que les articles d’AFP utilisés dans LC ne contiennent AUCUNE TRACE d’antisémitisme ?

                    « lien de parenté d’ailleurs reconnu par les deux »jeunots«  » : mais n’importe quoi !
                    Bon, je vais vous remettre (pour la 3e fois ?) ce que je vous avais écrit au sujet d’une source et de son contenu :

                    « Je suis d’accord avec vous : les auteurs de LC n’auraient pas dû se servir de cette source mais alors comment auraient-ils pu donner ces éléments (ces interviews de spécialistes) vu qu’on ne pouvait les trouver ailleurs ? Et ce qui compte avant tout, c’est l’information délivrée : est-ce que celle-ci est correcte ou non ? Si l’information est correcte alors on est en droit de s’en servir mais là où je critiquerai les auteurs de LC, c’est qu’ils auraient dû dans ce cas préciser que ce journal par ailleurs pouvait défendre des thèses auxquelles ils n’adhéraient pas. »

                    Interrogés à ce sujet par Malterre, voici ce que répondirent les deux auteurs de LC :

                     × « Je ne comprends pas pourquoi vous remettez en cause l’utilisation d’AFP parce que toutes les informations qu’ils donnent sont très pertinentes »
                     × « il y a des gens qui ont des stratégies secrètes, nous on est pas là pour promouvoir AFP ou l’antisémitisme. »
                     × « Non, d’aucune manière. »

                    Mais pour vous, il s’agirait là d’un aveux de leur part de liens de parenté entre eux et AFP...

                    Vous poursuivez dans le ridicule en écrivant :

                    « D’autre part, datées ou pas, les versions antérieures de LC qui faisaient le plus nettement la promo d’AFP ont été largement diffusées. »

                    Vous n’avez donc rien compris !

                    L’article en anglais de Wikipédia censé être beaucoup « beaucoup moins complaisant » à l’égard de l’AFP que ne l’aurait été sa version française montrait justement que vos accusations envers LC d’avoir repris des articles d’un « journal clairement antisémite » est inepte car LC est sorti en décembre 2005 (OK ?) et les liens donnés dans cet articles de wikipédia qui accusent AFP de propager des idées de haine et d’antisémitisme datent respectivement de septembre 2006 et de 2008, soit après la sortie de Loose Change.

                    Donc, à l’époque où les auteurs de LC bossaient sur leur documentaire, AFP n’avait apparemment pas encore attiré l’attention de la Southern Poverty Law Center et de la ligue anti-diffamation.

                    Donc, affirmer comme vous le faites que les auteurs de LC font la promotion d’un journal clairement antisémite est du pur foutage de gueule.

                    « Votre focalisation sur Malterre est donc un moyen de noyer ce (gros) poisson. »

                    C’est de l’humour ?

                    Je vous rappelle que c’est VOUS qui avez citez le reportage de Malterre pour étayer vos accusations erronées !
                    Et puisque j’ai réalisé un documentaire démontant les multiples manipulations de ce reportage de canal+, il me parait assez logique de vous proposer de le visionner afin que vous puissiez juger de la pertinence des « arguments » de Malterre.
                    Mais apparemment vous préférez rester bien au chaud dans vos préjugés...

                    Voici ce que j’avais rédigé à l’occasion de la sortie de « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » :

                    Plus surprenant fut l’adhésion des médias à ce documentaire truffé de contre-vérités, de manipulations, d’omissions et autres amalgames grossiers.
                    Acceptant comme parole d’évangile la prétendue réfutation « point par point » des arguments de Loose Change 2, de nombreux journalistes français ont encensé ce documentaire de Canal+, donnant ainsi caution à ce travail d’une malhonnêteté rarement égalée dans le PAF.

                    Ce manque total de recul de la part des journalistes est principalement dû à la force de leurs préjugés qui les empêche d’étudier sérieusement le dossier ce qui ne leur laisse d’autres choix que d’applaudir des deux mains les rares « enquêtes » de leurs confrères prétendant démonter les thèses des « conspirationnistes » et par la même de cautionner un travail d’une malhonnêteté rarement égalé dans le PAF.

                    A la décharge des journalistes qui se sont fait piéger par Malterre, ils n’avaient pu voir à l’époque « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information ».

                    Vous, vous n’avez aucune excuse.

            • « Pour la dernière fois, Zorg, American Free Press est bien un média antisémite d’extrême droite. »

              Mais c’est tout bonnement hallucinant !
              Je vous ai démontré précédemment que le réalisateur Stéphane Malterre avait déjà menti à propos des sources de Loose Change lorsqu’il affirmait qu’une grande partie des sources de Loose Change étaient liés à des mouvements antisémites et d’extrême droite.
              Un mensonge que vous avez d’ailleurs repris à votre compte et que vous refusez d’admettre malgré la liste des sources de LC que je vous ai fournie...

              Cela aurait dû vous aider au minimum à relativiser la crédibilité des accusations lancées dans ce reportage de canal+ mais non vous continuez malgré tout à relayer les propos de son réalisateur.

              Je vous ai invité à plusieurs reprises à regarder le documentaire que j’ai co-réalisé afin que vous puissiez juger de la pertinence des « arguments » de ce reportage de canal+ mais apparemment vous préférez rester dans le confort de vos préjugés.

              « Tous les détails se trouvent par exemple sur ce site américain, qui s’attache à discuter les différentes thèses sur le 11 septembre allant jusqu’à qualifier de »conspirationniste« la thèse officielle (c’est vous dire s’il n’est pas complaisant) : http://911review.com/denial/holocau...

              Là, vous parvenez à repousser les limites du ridicule : le lien que vous donnez est précisément celui qui m’a permis de découvrir une des plus belles manipulations de Stéphane Malterre !!!

              Vous vous seriez épargné ce ridicule si vous aviez eu l’honnêteté intellectuelle de répondre à la question de ce post :

              « Au fait, avez-vous vu dans « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » comment Malterre avait procédé pour démontrer qu’AFP était un journal »ouvertement antisémite" ?
              Vous en avez pensé quoi ?
              "

              Mais comme toutes les autres questions embarrassantes que je vous avais posées, vous avez préféré l’ignorer.

              Mais je comprends que pour vous il est beaucoup plus confortable de relayer les désinformations de Malterre plutôt que de remettre en question vos préjugés et votre vision caricaturale de ceux qui vous nommer « conspirationnistes ».
              Puisqu’apparemment regarder mon démontage de ce reportage manipulateur et mensonger de canal+ est au-dessus de vos forces voici la transcription d’une (infime) partie du démontage des accusations abjectes de Malterre :

              Malterre (en voix off) : « Se baser sur un journal clairement antisémite n’a pas l’air de poser le moindre problème aux créateurs de Loose Change. »

              Et manipuler les téléspectateurs de canal+ n’a pas l’air de poser le moindre problème à Malterre.
              Le problème en effet, c’est que pour démontrer qu’American Free Press est antisémite, Malterre n’a pas utilisé un article de ce journal.
              Si on revient en arrière et qu’on regarde attentivement, on remarque alors que le journal que tient en main Willis Carto n’est pas l’American Free Press mais « The Barnes Review » et que le passage lu sur Hitler provient de cette publication.
              Cette revue ouvertement négationniste fut fondée par Willis Carto en 1994 et c’est justement dans celle-ci qu’on peut lire de tels propos et non dans American Free Press.

              Question (très simple) :

              Malterre a t-il manipulé les téléspectateurs de canal+ en leur faisant croire que la citation de Willis Carto provenait d’AFP ?

              OUI ou NON ?

            • Marie-Anne Boutoleau a écrit :

              « Après, si vous ne comprenez pas que faire référence de manière positive à cette source dans un film largement diffusé revient à en faire la promotion, je ne peux vraiment rien pour vous. »

              Non, je crains que ce soit moi qui ne puisse plus rien pour vous...
              J’ai déjà répondu à cet « argument » plusieurs fois et précisément dans mon post précédent !!!!

              Marie-Anne Boutoleau, qui n’a peur de rien, a écrit :

              « Au passage, le site sus-cité, qui semble pourtant plutôt pencher de votre côté, critique assez vertement (même si trop superficiellement) Loose Change : http://911review.com/disinfo/videos...

              Au passage, je vous signale que j’ai bien précisé dans mon documentaire que cette version de Loose Change comportait des erreurs et approximations.
              Ah mais je suis bête, j’oubliais : vous n’avez pas vu « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information ».
              Pas grave, voici le passage en question :

              "Pure spéculation de l’auteur [Stéphane malterre] car si Griffin a été engagé comme consultant ce n’est pas pour un souci de respectabilité mais pour un souci d’exactitude (d’irréprochabilité) dans l’argumentation.
              En effet, LC est critiqué au sein du mouvement pour ces erreurs, approximations et c’est justement pour éviter ces erreurs commises dans les versions précédentes que Dylan Avery a choisi de faire appel à Griffin."

              Au fait, vous vous souvenez de mes posts que CQFD a censuré sans daigner me donner la moindre explication ?
              Et bien dans ma réponse au post diffamatoire du collectif Fini les Concessions j’avais notamment écrit :

              Tiens, j’en profite pour vous signaler que les auteurs de Loose Change ont fait appel à Griffin pour réaliser « Loose Change Final Cut » afin de virer justement les imprécisions, erreurs et spéculations qui se trouvaient dans leur précédente version.

              Cette version de Loose Change est excellente et j’attends avec impatience un Stéphane Malterre (de canal+) ou un nouveau screw Loose Change qui prétendrait démonter « Loose Change Final Cut » (bizarrement nos détracteurs parlent toujours du second opus de LC, jamais de cette version ultérieure...allez comprendre)
              Vous pouvez visionner « Loose Change Final Cut » ici : http://www.dailymotion.com/video/xatp4c_exclusif-loose-change-final-cut-en_news

              Je vous rappelle que je vous ai invité je ne sais plus combien de fois à venir lire sur le forum de ReOpen l’ensemble de mes posts adressés à vous et à Fini les Concessions et censurés par CQFD mais une fois de plus je suppose que vous préférez passer votre temps à relayer la propagande de Stéphane Malterre...

              Ah, et ce Griffin à qui les auteurs de Loose Change ont fait appel pour virer les imprécisions, erreurs et spéculations qui se trouvaient dans leur précédente version et bien il s’agit de David Ray Griffin (que Malterre présente, avec l’honnêteté qui le caractérise, comme un « gourou »).

              Mais qui est ce David Ray Griffin et surtout que vaut son travail sur le 11 septembre ?

              Dans sa critique au livre de Griffin « Le Nouveau Pearl Harbor - 11 Septembre : questions gênantes à l’administration Bush », Howard Zinn, historien américain et auteur de Une histoire populaire des États-Unis, écrit :

              « David Ray Griffin s’est livré à des recherches remarquables par leur méticulosité pour passer en revue les mystères qui planent sur les attaques du 11 Septembre.
              Elles constituent l’argument le plus convaincant dont j’ai pu avoir connaissance pour justifier de poursuivre l’enquête sur l’implication de l’administration Bush dans cet événement troublant et d’une portée historique. »

              • Zorg :

                Je pense pour ma part que l’étude du 11 septembre permet de découvrir de nombreux sujets connexes qu’on n’aurait pas forcément étudié autrement (impérialisme, propagande, peak oil, médias, terrorisme d’état, lobby pétrolier, lobby militaro-industriel, rôle des experts, rôle des journalistes...) Je pense donc qu’au lieu de détourner les gens des vrais problèmes, le 11 septembre est au contraire une « opportunité » de les amener à prendre conscience de l’envers du décor de nos démocraties.

                Tout à fait, avant le 11 septembre, personne n’a jamais étudié de tels sujets : impérialisme, propagande, etc. On a tous découvert ça à ce moment. D’ailleurs, si vous nous en touchiez un mot ? Et puis lutte des classes, bourgeoisie, prolétariat, salariat... Vous voyez, le genre de sujet connexes sur lesquels vous n’avez jamais rien à dire, et dont personne n’a jamais parlé avant vous. On est prêt pour la « découverte ».

                • Étonnant le silence de certains quand on leur pose certaines questions...

                  • Vous faites là allusion aux multiples esquives (ici ou ) de Marie-Anne Boutoleau face à mes questions ?

                    Si tel n’était pas le cas et que soit une allusion à votre post du 5 avril à 16:09 et auquel je n’avais encore répondu moins d’un jour plus tard, il n’y a là rien d’étonnant à mon « silence » : c’est tout simplement que je n’avais pas estimé utile de répondre à un post aussi bêtement agressif...

                    Mais bon, puisque vous semblez y tenir...

                    Vous ne faites que déformer mes propos.
                    Par exemple, relisez mon post : je n’ai jamais dit « qu’avant le 11 septembre, personne n’a jamais étudié de tels sujets ».
                    J’ai simplement fait remarquer que le 11 septembre pouvait être une porte de plus pour amener des gens à s’intéresser à d’autres sujets (impérialisme, propagande, peak oil, médias, terrorisme d’état, lobby pétrolier, lobby militaro-industriel, rôle des experts, rôle des journalistes...) car tous ces sujets, ne vous en déplaisent, sont fatalement abordés dès qu’on touche au 11 septembre.

                    « Et puis lutte des classes, bourgeoisie, prolétariat, salariat... Vous voyez, le genre de sujet connexes sur lesquels vous n’avez jamais rien à dire, et dont personne n’a jamais parlé avant vous. »

                    Quand je disais que votre post était bêtement agressif...
                    Ces sujets ne sont pas directement reliés au 11 septembre donc je pouvais difficilement les inclure dans ma liste de sujets susceptibles d’être abordés via le 11 septembre.

                    Sinon, je suis pour la fin de l’exploitation de l’homme par l’homme.
                    De ça, je pense que vous pourrez en déduire le reste.

                    • Non, je fais bien allusion à vos propres esquives. Rien que sur cette page, une telle quantité de commentaires, longs comme le bras, et tout ce que vous trouvez à répondre, c’est « je suis pour la fin de l’exploitation de l’homme par l’homme ». Ces attentats ont eu lieu il y a dix ans, et vous n’avez rien à dire sur les sujets « connexes » dont vous parlez. Même pas sur l’Irak ou l’Afghanistan. Il serait temps de vous y mettre.

                      je vois dans le 11 septembre une occasion de montrer les dérives des systèmes capitaliste, oligarchique et médiatique de nos sociétés dites démocratiques.

                      Et bien, montrez-nous...

                      Ces sujets [lutte des classes, bourgeoisie, prolétariat, salariat] ne sont pas directement reliés au 11 septembre donc je pouvais difficilement les inclure dans ma liste de sujets susceptibles d’être abordés via le 11 septembre.

                      ReOpen ne se concentre que sur un détail (le 11 septembre) de ce que vous appelez la lutte des classes...

                      Un détail de la lutte des classes qui n’est pas directement relié à la lutte des classes... Enfin bref, tout ça ne serait-il pas plutôt un enfumage destiné à nous détourner de certains « sujets connexes » ?

                      • vendredi 8 avril 2011 à 14h53, par Marie-Anne Boutoleau

                        Je n’aurais pas mieux dit, merci.

                        • ça, on s’en doute.

                          Anonyme a écrit :

                          « Non, je fais bien allusion à vos propres esquives. Rien que sur cette page, une telle quantité de commentaires, longs comme le bras, et tout ce que vous trouvez à répondre, c’est « je suis pour la fin de l’exploitation de l’homme par l’homme ». »
                          Tout ce que j’ai trouvé à répondre était je pense argumenté et proportionnel à la longueur de votre post.

                          Enfin, mes commentaires, longs comme le bras, comme vous dites étaient principalement des réponses aux posts de Marie-Anne Boutoleau et portaient essentiellement sur le « conspirationnisme », sur la remise en question de la thèse officielle du 11 septembre, sur le « confusionnisme », sur Loose Change etc
                          Si esquives il y a, ce ne serait pas plutôt du côté de Marie-Anne Boutoleau qu’il faudrait chercher ? (ici ou )

                          « Ces attentats ont eu lieu il y a dix ans, et vous n’avez rien à dire sur les sujets « connexes » dont vous parlez. Même pas sur l’Irak ou l’Afghanistan. Il serait temps de vous y mettre. »

                          Il serait également temps que des gens cessent de lancer des accusations sans même prendre le temps de vérifier si elles tiennent un minimum la route...

                          Sur l’Irak : http://www.reopen911.info/News/tag/irak/

                          Sur l’Afghanistan : http://www.reopen911.info/News/tag/afghanistan/

                          A propos de ma remarque :
                          « je vois dans le 11 septembre une occasion de montrer les dérives des systèmes capitaliste, oligarchique et médiatique de nos sociétés dites démocratiques. »

                          Vous avez écrit :
                          « Et bien, montrez-nous... »

                          Pour ce qui est de la dérive du système médiatique, je pense avoir fait ma part du boulot (voir ceci)

                          Le 11 septembre 2001, ce n’est pas seulement 3 tours qui se sont effondrées, le Pentagone attaqué mais également des guerres (Irak et Afghanistan) donc de l’argent des citoyens américains détourné des programmes sociaux.
                          Voilà où se trouve la lutte des classes.

                          Les Echos – 4 02 2008 :

                          « Le budget militaire US flambe
                          Sur l’enveloppe record de 3.100 milliards de dollars requise par M. Bush pour la prochaine année budgétaire (octobre 2008/septembre 2009), le Pentagone se taille la part du lion avec 515 milliards requis pour ses dépenses courantes, une hausse de 7,5% par rapport au budget 2008 et un bond de près de 74% depuis 2001, selon un communiqué de la Maison Blanche.
                          (afp) - Le budget militaire des Etats-Unis continue de flamber alors que le président George W. Bush en a de nouveau fait une priorité pour 2009, en réclamant lundi au Congrès plus de 500 milliards de dollars pour le département de la Défense, ainsi que 70 milliards pour l’Irak et l’Afghanistan.

                          http://www.lecho.be/article/Le_budget_militaire_US_flambe.6225928

                          Le Monde – 3 02 2008 :

                          « Pour tenter de rassurer dans ses propres rangs républicains, surpris de voir le président tolérer une forte augmentation des dépenses durant ses premières années au pouvoir, George Bush a l’intention de geler la plupart des dépenses intérieures hors défense. Il devrait également dévoiler pour 208 milliards de dollars sur cinq ans de coupes dans les programmes de protection santé Medicare et Medicaid destinés aux personnes âgées et aux plus démunies, des économies qui ont provoqué un tollé chez les Démocrates. »

                          http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-34166179@7-291,0.html

                          Avec le 11 septembre, les Etats-Unis ont retrouvé un nouvel ennemi très utile pour légitimer les hausses du budget de la « défense », pour légitimer la présence des troupes au moyen et proche orient (pour lutter contre les terrorisme et y amener la « démocratie »).
                          Richard Labévière remarquait très justement lorsd’un passage télé chez Ardisson :

                          « L’Empire américain depuis la fin de seconde guerre mondiale est privé d’ennemi, c’est terrible pour un Empire donc il faut bien s’en réinventer un autre. L’idéologie de la guerre sans fin remplace l’idéologie de la guerre froide et ce qui permet à l’Empire américain de se reconfigurer, de se redéployer, de remettre des bases et des soldats américains partout dans le monde pour continuer justement à avoir un ennemi et à faire ce que dit Bush et ses amis néoconservateurs à poursuivre une guerre sans fin contre le terrorisme et la terreur. »

                          Le documentaire « Fahrenheit 9/11 » (dont voici ici un petit extrait) montre très bien comment les attentats du 11 septembre ont été sources de profit à certaines compagnies (notamment la firme Carlyle dirigée alors par Frank Carlucci (ancien secrétaire à la défense et ancien directeur adjoint à la CIA, ami proche de Donald Rumsfeld) dont les familles Bush et ben Laden détenaient d’importantes parts).

        • mardi 5 avril 2011 à 05h34, par Marie-Anne Boutoleau

           × « J’ai lu ici ou là (même de JBB dans un précédent message) que ce débat opposait les bons aux méchants. C’était évidemment une boutade, mais tout de même, cela m’a gêné »

          En même temps, il est bon, je le répète, et même nécessaire de tracer des lignes claires entre amis et ennemis notamment pour éviter, précisément, de faire le lit de ses ennemis. Il ne s’agit pas de morale, mais de politique.

           × « Plus elle est diabolisée, plus la peste brune gagne du terrain. Et moins ceux qui la critiquent deviennent audibles... »

          Il faudrait entendre ce que signifie « diabolisée ». D’autre part, cette assertion se discute : aujourd’hui, le FN est sans doute beaucoup moins « diabolisé » qu’auparavant, mais pour autant il semblerait qu’il regagne en popularité et surtout, ses idées sont au pouvoir et de plus ne plus acceptées par la population, via une mise en oeuvre progressive qui permet à chaque nouvelle loi répressive, raciste ou néo-libérale d’élever le seuil de tolérance à ces mesures.

          Ainsi, j’aurais quant à moi non seulement tendance à croire qu’il n’y a pas du tout corrélation entre « diabolisation » et popularité de l’extrême droite, mais qu’à la limite, c’est même sans doute le phénomène inverse qui prédomine : moins l’extrême droite est marginalisée dans le champ politique et le champ du débat public, plus ses idées tendent à pénétrer l’ensemble du champ social.

           × « Et on retrouve dans la ligne de défense du FN justement mais aussi du grand soir, des infiltrés de droite de ce site, et des autres sites douteux auxquels vous avez consacré votre article, toujours la même ligne de défense : vous les jugez moralement, du coup ils vous répondent sur le même terrain en jouant aux grands opprimés, aux héros chevaleresques incompris qui ne veulent pourtant que le bien de tous... Et le pire, hélas, c’est que cette ligne de défense marche... Et il est dangereux de rentrer dedans, car c’est apporter bien trop d’eau à leur moulin de victimes d’une chasse au sorcière cruelle et injuste. Car ce que j’essayais (maladroitement) de démontrer c’est que ces personnes ne sont pas aussi »mauvaises« que leurs idées sont la plupart du temps désastreuses et mortifères... Et les personnes plus jeunes, moins informées, moins politisées, qui lisent ensuite leurs textes, finissent invariablement par conclure que , certes ils en font un peu trop, mais tout de même »ils ne sont pas si méchants que ça« . Voilà pourquoi j’estime que les attaques sur le plan de la Morale sont désastreuses. »

          Là encore, cela se discute. Un texte comme le nôtre peut sans doute avoir l’effet que vous décrivez, mais rien ne prouve qu’il ne peut pas avoir l’effet inverse. D’autre part, il nous semble que ce n’est pas nous qui sommes le plus susceptibles de rendre sympathiques une Skandrani, un Dieudonné ou une Le Pen, mais bien plutôt ceux qui, notamment à gauche, pratiquent le confusionnisme politique que nous dénonçons.

          Autrement dit : c’est le fait de publier une Skandrani sur un site de gauche qui risque à nos yeux de la rendre sympathique bien plus que le fait de dénoncer les idées de cette même Skandrani et surtout l’attitude de ceux qui à gauche font preuve de complaisance à son égard.

           × « Encore une fois je faisais une critique sémantique du terme (conspirationniste) qui malheureusement discrédite toute affirmation des magouilles de nos chefs d’états et autres RGs. Toute critique des susnommés revient à se faire passer pour, au mieux un illuminati, au pire un nazi. »

          Justement non. Nous ne considérons pas comme « conspirationnistes » toute enquête ou étude sur les magouilles de nos dirigeants, et n’employons donc ce terme que lorsqu’il nous paraît justifié selon des critères bien définis (voir ci-dessous). De même, nous ne qualifions pas à la légère les gens que nous considérons être des militants d’extrême droite, prenant bien garde de justifier nos propos. Et nous n’avons pas jusque là employé le mot « nazi », encore moins « illuminati ».

           × « Et à titre personnel je trouve odieux que cela ait eu pour conséquence de jeter l’opprobre sur toute forme de critique étatique, même, par extension sur celle de la lutte des classes, car vous en conviendrez (c’est ce qu’il me semble avoir lu dans une de vos réponses), les diverses magouilles, complots, rapports pipeautés et rétro-commissions étatiques, sont une partie (et non la moindre) de la domination dont nous subissons tous le joug. »

          Je ne sais pas bien ce que vous entendez par « critique étatique ». En ce qui me concerne, je préfère pratiquer la critique sociale. Le problème n’est pas tant de dénoncer les magouilles éventuelles que de ne voir le monde qu’au travers de cet unique prisme (le « complot ») en faisant fi, précisément, de toute critique sociale. C’est cela qui caractérise principalement les visions conspirationnistes du monde social, qui par ailleurs, et parce qu’elle refusent ou ignorent précisément toute critique sociale, favorisent l’émergence d’une critique dépolitisée (le « ni droite ni gauche » ou l’« apolitisme » est en général de mise) qui par le confusionnisme politique qu’elle entraîne ne peut que faire le lit de certains mouvements réactionnaires qui surfent dessus.

          Sur ce sujet, outre ce que j’ai déjà expliqué plus haut avec d’autres, je ne peux que vous renvoyer à cette très bonne (si on excepte la référence à Taguieff) analyse d’Alternative libertaire : « Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale ».

          • Madame,

            Je vous remercie de cette réponse et tient à vous féliciter pour l’abnégation dont vous faites preuve à répondre à chaque commentaire et chaque commentateur.
            Encore une fois, je tiens à lever l’ambigüité sur mes propos ou mes interrogations sémantiques. Ils ne vous visent nullement ! Je constate que vous les prenez tous à titre personnel, et au vu de la joute verbale de longue haleine que vous avez mené jusqu’alors, je peux comprendre plus qu’aisément que vous soyez sur la défensive.
            Toutefois, je vous prie de bien vouloir prendre mes remarques, non comme des attaques directes à l’encontre de votre personne ou de l’article, mais plus comme des remises en perspective des termes employés çà et là sur ce forum, parfois par vous, le plus souvent par d’autres. Et sur leur conséquence vis à vis de ceux que nous combattons...

            En même temps, il est bon, je le répète, et même nécessaire de tracer des lignes claires entre amis et ennemis notamment pour éviter, précisément, de faire le lit de ses ennemis. Il ne s’agit pas de morale, mais de politique.

            Je suis absolument d’accord avec vous sur ce point, je ne reviens pas du tout sur le fait de séparer les deux mouvements, mais sur les termes employés lors de cette séparation. « Amis » et « ennemis » me semblent bien plus appropriés que « bons » et « méchants ». On ne peut pas dire d’un côté que l’on se place sur un plan strictement politique et de l’autre employer des termes qui sont fondamentalement du registre de la morale.
            Après on peut toujours me reprocher de pêcher par excès de pointillisme, mais j’assume... J’ai été trop profondément marqué par 84 pour ne pas accorder au langage toute l’importance nécessaire.

            Il faudrait entendre ce que signifie « diabolisée ».

            C’est exact, autant être rigoureux. J’entends par diaboliser le fait de se placer sur le plan moral, une conception du monde inférieurement morale à une autre... (D’où les termes de méchanceté et de mal en soi). Et de nier l’humanité des ennemis que nous affrontons. Nier leur humanité (quand bien même insoutenable), c’est nier la notre... Et c’est donner du pain béni pour leur défense à l’emporte pièce.

            Attention, encore une fois, je ne les défends nullement. Mais je ne leur nie pas non plus le droit d’être des humains pétris de complexes et d’une volonté de morale qui leur est propre.


            Ainsi, j’aurais quant à moi non seulement tendance à croire qu’il n’y a pas du tout corrélation entre « diabolisation » et popularité de l’extrême droite, mais qu’à la limite, c’est même sans doute le phénomène inverse qui prédomine : moins l’extrême droite est marginalisée dans le champ politique et le champ du débat public, plus ses idées tendent à pénétrer l’ensemble du champ social.”

            La mise en exergue de la pensée du FN dans les médias est tout à fait exacte et participe bien évidemment de leur popularité. A l’inverse, je ne pense pas que les deux notions (diabolisation + publicité éhontée) soient incompatibles... Bien au contraire, ils me semblent que ces eux processus vont de pair : plus le discours fasciste est popularisé dans l’ensemble du champ social, plus sa dénonciation morale par ceux qui le combattent est discréditée. Je pense donc qu’il faut le combattre autrement, car ce n’est pas en les affublant de tous les noms d’oiseaux que nous les rendrons moins populaires, hélas... Sinon les mouvements fascistes n’auraient de toutes façons pas eu accès à ce regain de popularité, tant dans le débat public que dans les milieux d’alternatives de gauche.
            Dénoncer leur nocivité pour une majorité de la population est primordiale. Il faut le faire sur le plan social, dénoncer leurs contradictions, leur hypocrisie et le ridicule de certains de leurs propos toujours enrobés d’une bonne dose de populisme éhonté, etc. Mais glisser dans des registres moraux, encore une fois, ne me semble pas la meilleur stratégie... On voit assez comme les trolls de ce forum reprennent l’argument à leur propre compte.
            Cela vous semble grotesque et ridicule comme ligne de défense ? A moi aussi.
            Mais si dans le lot, il y en a qui sont dans l’errance et l’erreur et qui, à force d’arguments et de réflexions peuvent se rendre compte de la grave erreur logique et politique qu’ils commettent, ne vaut-il mieux pas faire appel à leur bons sens et à leur réflexion plutôt que de les insulter ou leur renvoyer le miroir des démons qu’ils sont certainement, mais ne peuvent accepter ? (Là encore, je pense aux commentaires véhéments qui ont fait suite à cette article, non pas à votre article.)


            Là encore, cela se discute. Un texte comme le nôtre peut sans doute avoir l’effet que vous décrivez, mais rien ne prouve qu’il ne peut pas avoir l’effet inverse. D’autre part, il nous semble que ce n’est pas nous qui sommes le plus susceptibles de rendre sympathiques une Skandrani, un Dieudonné ou une Le Pen, mais bien plutôt ceux qui, notamment à gauche, pratiquent le confusionnisme politique que nous dénonçons.

            Autrement dit : c’est le fait de publier une Skandrani sur un site de gauche qui risque à nos yeux de la rendre sympathique bien plus que le fait de dénoncer les idées de cette même Skandrani et surtout l’attitude de ceux qui à gauche font preuve de complaisance à son égard.”

            Laissez moi encore clarifier mon propos, je ne remet pas du tout en cause le bien fondé de votre article. Évidemment que de dénoncer les liaisons dangereuses du Grand Soir est une chose absolument nécessaire, encore une fois, je ne reviens pas sur ce fait. Il est acquis pour vous comme pour moi. Skandrini n’a rien à y faire, pas plus que ce genre de billet récent :
            http://www.legrandsoir.info/Barack-...

            Qui présente limite Kadhafi comme un vaillant résistant anti-impérialiste (certaines personnes n’ont décidément pas froid aux yeux, c’est hallucinant), façon gentil petit père des peuples au côté de Saint Milosevic.

            Ce que je déplore en revanche c’est une forme de chasse aveugle aux antisionnistes/antisémites qui a eu lieu sur le forum (pas de votre fait, mais de quelques anonymes) et qui décribilise votre propos par sa véhémence, vos détracteurs en profitant ensuite pour faire vôtre les propos de ces anonymes souvent dénués de nuance et qui n’ont rien à voir avec la précision de votre article.

            Sil il faut être vigilants face à la peste brune, il faut l’être tout autant face aux réactions parfois exagérée dans notre camp, qui ont tendance à mettre tout le monde dans le même panier, même des positions comme celles de D.Bleitrach (qui ne fait pas partie de la mouvance Skandrini jusqu’à preuve du contraire), ou un commentaire comme celui de Captain Obvious, qui, s’il était légèrement véhément soulevait un point pas désintéressant... Attaquer ces commentateurs, attaquer Sébastien Fontenelle, c’est dommage et cela jette un peu de discrédit sur A.XI, car une lecture un peu rapide, compréhensible ma foi vue la logorrhée de messages, pourrait laisser penser que ces commentateurs et cette pratique ont votre soutien.

            Après, il est évident qu’il est impossible pour vous de tout vérifier ou rectifier, mais je tenais juste à attirer votre attention sur ce point qui me semble dommageable

            « Justement non. Nous ne considérons pas comme »conspirationnistes« toute enquête ou étude sur les magouilles de nos dirigeants, et n’employons donc ce terme que lorsqu’il nous paraît justifié selon des critères bien définis (voir ci-dessous). De même, nous ne qualifions pas à la légère les gens que nous considérons être des militants d’extrême droite, prenant bien garde de justifier nos propos. Et nous n’avons pas jusque là employé le mot »nazi« , encore moins »illuminati« . »

            Encore une fois je ne vous visais pas, je parlais des termes « conspirationistes » ou « complotistes » en soi qui eux, jettent le discrédit sur quiconque évoquerait le nom « complot », ou « conspiration », sur quiconque penserait que les allégations officielles sur le 911 en particulier sont assez louches, et la realPolitik en général, c’est un laboratoire de la fumisterie. C’est ça qui me semble grave (entre autre) ! Les mots qui sont véhiculés nous manipulent, plus que tout ils manipulent le regard que la domination des cercles de pouvoir imposent aux masses qui dans l’ensemble n’ont pas eu le loisir d’avoir eu notre éducation.

            Ainsi le mot « complot » a encore un sens qui vaut d’être utilisé comme tel, par exemple dans le cadre de la françafrique, l’affaire elf peut très largement mérité ce qualificatif. Et pourtant à cause de la connotation qu’il a prise suite aux évènements du 911, on devient réfractaire à utiliser le terme... Par peur de ne pas être pris au sérieux ! C’est donc pour cela que je pense que les termes « complotistes » ou « conspirationistes » sont des termes malheureux.

            De fait, le discrédit total jeté sur les « conspirationnistes » du 911, ne sert pas la cause libertaire.
            C’est un peu comme si, au final, on assimilait tous les libertaires au Grand Soir (à la Finkelcroute). Ceux qui dans le tas pensent que l’AFP et les thèses du type NWO sont une grosse connerie ne méritent pas qu’on leur jette la pierre, même si leur combat est, je vous l’accorde, biaisé et restrictif.
            (Pour répondre par avance à Zorg : il est biaisé car il ne se concentre que sur un détail d’une vaste toile bien plus ancienne et bien plus conséquente qu’on appelle la lutte des classes, sur ce point je rejoins vos détracteurs, désolé !).

            Je ne sais pas bien ce que vous entendez par « critique étatique ». En ce qui me concerne, je préfère pratiquer la critique sociale. Le problème n’est pas tant de dénoncer les magouilles éventuelles que de ne voir le monde qu’au travers de cet unique prisme (le « complot ») en faisant fi, précisément, de toute critique sociale. C’est cela qui caractérise principalement les visions conspirationnistes du monde social, qui par ailleurs, et parce qu’elle refusent ou ignorent précisément toute critique sociale, favorisent l’émergence d’une critique dépolitisée (le « ni droite ni gauche » ou l’« apolitisme » est en général de mise) qui par le confusionnisme politique qu’elle entraîne ne peut que faire le lit de certains mouvements réactionnaires qui surfent dessus.

            Sur ce sujet, outre ce que j’ai déjà expliqué plus haut avec d’autres, je ne peux que vous renvoyer à cette très bonne (si on excepte la référence à Taguieff) analyse d’Alternative libertaire : « Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale ». ”

            Sur le fond, je suis bien évidemment d’accord avec vous, mais je me permets d’être plus nuancé.
            D’une part le « ni droite ni gauche » n’est pas synonyme d’apolitisme. On peut parfaitement être « ni droite ni gauche » et profondément socialiste ou libertaire, non pas parce que « toutes les politiques se valent » mais parce que les termes « droite » et « gauche » ne veulent pas dire grand chose et dépendent d’un référentiel arbitraire et fluctuant (pour ne pas dire quantique). ;-
            Mais encore une fois je pinaille.
            Je ne sais pas si l’apolitisme est globalement de mise chez ceux qui critiquent la version officielle du 911, je m’y suis intéressé il y a trop longtemps et en ai tiré les mêmes conclusions que vous : c’est un pis-aller d’une véritable critique globale qui soit sociale et étatique. (Dans le sens critique de la notion même d’État en tant que telle). Je ne peux donc rien affirmer quant à leur tendance globale.

            D’autre part, je ne serai pas aussi véhément avec ces personnes (pour celles qui sont conscientes qu’il y a dans leur rang des gros fafs tout prêts à les dévorer) que l’article que vous me citez ou que vos propres conclusions, mais si je les comprends. Je trouve que c’est trop insultant pour ces individus qui n’ont peut-être pas encore eu l’occasion de mener une réflexion globale sur le monde tel qu’il est.

            Peut-être avez-vous eu la chance d’avoir une sensibilité politique accrue dès votre plus jeune âge. Ce ne fut pas mon cas : j’ai été berné par des courants nauséabonds, influencé par des aînés faussement de gauche, par les médias, par ma propre tolérance mêlée de misanthropisme, et puis, petit à petit, au fil de mes lectures, au gré des articles découverts sur internet, je me suis forgé une conscience politique plus précise, plus acérée sans jamais m’illusionner sur ce que j’ai été, et sur ce que d’autres peuvent traverser à tout moment. Mais cela a été possible grâce à une certaine pédagogie... Si on m’avait traité de facho de base (ce que sans aucun doute, j’étais à certains points de vue), je ne pense pas que j’aurais franchi les étapes nécessaires à la politisation et la socialisation de ma pensée.

            Aussi, plutôt que de prendre les « complotistes » de haut, et nous reposer sur l’orgueil de notre savoir chèrement acquis, n’est-ce pas aussi notre rôle d’amener celles et ceux qui ont cette volonté de savoir et comprendre sans œillère, mais n’ont pas forcément été voir les bonnes sources, pas compris tous les ressorts et aboutissants de notre condition humaine, à porter un regard critique sur des thèmes plus larges et plus essentiels ?

            Plutôt que de décrier avec véhémence, ne devons-nous pas forcer et élargir la réflexion ? (de ceux qui sont assez ouverts pour entendre nos dires, évidemment) ?

            Je vous pose cette question Madame, ainsi qu’à toute la rédaction d’A.XI, en espérant être lu dans les tréfonds d’un fuseau aussi mouvementé.

            GoG

            • mercredi 6 avril 2011 à 20h52, par Marie-Anne Boutoleau

              Je suis d’accord avec votre analyse.

              Cependant, sur le terme « apolitisme » : je l’ai employé car cette posture est revendiquée par certains des tenants du "ni droite-ni gauche. Bien entendu, les mouvements qui s’en revendiquent sont à droite, même s’ils sont souvent dans une posture différente de celle des groupes déjà évoqués : européistes, néo-libéraux par exemple. Je voulais juste faire un parallèle, peut-être pas très bien explicité, entre ces deux postures, pour montrer qu’elles étaient toujours du côté de la réaction. J’y ai mis des guillemets pour signifier que je reprenais ce concept à ceux qui s’en revendiquent, tout en montrant que je considère qu’il ne s’agit pas là d’un concept pertinent pour analyser le champ politique.

              Il est bien évident que ce terme ne peut désigner dans ce sens les libertaires ou les socialistes authentiques, qui sont tout sauf « apolitiques ». Cela dit, je ne partage pas votre affirmation selon laquelle les termes de droite et gauche sont tellement fluctuants qu’ils ne veulent plus rien dire. Je pense qu’au contraire, il faut mettre fin à ce flou - qui contribue au confusionnisme que nous dénonçons - et redonner tout leur sens à ces mots. C’est un combat idéologique (sur le terrain des idées) qui me paraît aujourd’hui primordial pour redonner du sens au combat politique que nous menons.

              Ainsi, en tant que libertaire, même si je ne me reconnaît pas dans le petit jeu politicien droite-gauche, je considère en revanche que ces concepts restent pertinents pour analyser le champ politique, et qu’il faudrait même le redonner tout leur sens historique afin de remettre de la conflictualité dans le débat politique, nécessaire pour tracer une ligne claire entre amis et ennemis. Car si je pense qu’il m’est possible en tant que libertaire de mener des combats communs avec des militants et mouvements authentiquement de gauche, cela devient impossible avec la droite (dans laquelle j’inclus le PS, du moins dans sa tendance droitière aujourd’hui majoritaire). Je pense que beaucoup de libertaires, si tant est qu’il ne soient pas sectaires, partagent ce type d’analyse.

              Sur les conspirationnistes : je suis d’accord avec votre analyse. Un certain nombre de personnes peuvent s’y égarer par manque de culture politique sans être des fafs, et je ne les méprise pas. Si mes propos ont été véhéments, c’est aussi parce que justement ils ne s’adressaient pas à une de ses personnes, mais à quelqu’un qui est visiblement un authentique militant de la cause, ayant de vraies responsabilités au sein de Reopen911 pour qui il réalise des films de propagande.

              • On parle de moi ?

                Votre dernier paragraphe est un chef-d’œuvre de mauvaise foi, de malhonnêteté intellectuelle, d’amalgames etc etc

                Allez, pour le plaisir, on vous relit :

                « Sur les conspirationnistes : je suis d’accord avec votre analyse. Un certain nombre de personnes peuvent s’y égarer par manque de culture politique sans être des fafs, et je ne les méprise pas. Si mes propos ont été véhéments, c’est aussi parce que justement ils ne s’adressaient pas à une de ses personnes, mais à quelqu’un qui est visiblement un authentique militant de la cause, ayant de vraies responsabilités au sein de Reopen911 pour qui il réalise des films de propagande. »

                Si je comprends bien votre « logique » : certains incultes politiques peuvent « s’égarer » chez les « conspirationnistes » (comprendre ReOpen) et peuvent donc ne pas être des fafs.
                Faut-il en déduire que les autres qui ne seraient pas de ces « incultes politiques » sont des fafs ?

                Puisque visiblement selon vous, je ne me suis pas « égaré » mais suis au contraire un « authentique militant de la cause » dois-je en déduire que je suis un facho ?

                Vous dîtes ne pas mépriser ceux qui se sont égarés par manque de culture politique : dois-je en déduire que vous me méprisez ?

                Le fait que je sois « un authentique militant de la cause » est censé démontré quoi exactement ?

                Jusqu’ici, vous vous étiez contenté de m’accuser d’être un « conspirationniste » et ce, alors que tout comme vous je me contente de douter de la thèse officielle et rejette les spéculations.

                Dans mon 1er post dans cette discussion j’avais écrit (en m’adressant à CQFD) :

                « Comme je l’avais écrit à FLC, s’il veut prouver que ne serai pas sincère en prétendant que je n’ai que doutes et pas de thèses alternatives à proposer alors il n’a qu’à se taper les 3200 posts que j’ai publiés sur le forum de Reopen911 ainsi que les 55 minutes du documentaire que j’ai réalisé et qui justement montre comment l’accusation de relayer les thèses nauséeuses de l’extrême-droite est une infamie. »
                Je vous ai mis au défi de prouver votre accusation "

                Vous-même, avez-vous réussi à trouver un de mes posts où j’y étalerai des certitudes ?
                Avez-vous dénicher la moindre trace de racisme, de sexisme, d’antisémitisme, d’homophobie dans un seul de mes posts sur ReOpen ?

                J’espère que vous avez au moins conscience que de sous-entendre que je puisse avoir des liens, des sympathies ou des affinités avec des fachos est une accusation extrêmement grave qui se doit donc d’être étayée un minimum en dépit de quoi il s’agirait alors de diffamation pure et simple.

                « Si mes propos ont été véhéments, c’est aussi parce que justement ils ne s’adressaient pas à une de ses personnes, mais à quelqu’un qui est visiblement un authentique militant de la cause, ayant de vraies responsabilités au sein de Reopen911 pour qui il réalise des films de propagande. »

                Le fait que je sois un « authentique militant de la cause » est censé prouver quoi ?

                Heureux d’apprendre que j’aurai de « vraies responsabilités » au sein de Reopen911 !
                Vous pouvez sourcer ? Chiche ?
                Parce que là, ça risque d’être dur...
                Il y a plusieurs espaces de travail à ReOpen (par exemple comme des espaces de traduction, de rédaction de news, de communication etc) mais j’ai toujours eu du mal à bosser en groupe aussi je me contente de faire mes recherches de mon côté, d’écrire mes posts et de proposer des corrections à ceux qui parfois me demandent de revoir un texte ou un dossier.
                Le seul apport notable que j’ai apporté à ReOpen est le documentaire « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » que j’ai co-réalisé avec un autre membre de ReOpen qui est monteur professionnel.
                J’ai écrit le script tout seul comme un grand (lequel a dû être d’ailleurs rétrécit de moitié pour ne pas sortir un docu de deux heures), le monteur a fait sa part du boulot et une fois fini, on l’a montré à quelques membres du (polit)bureau et (ya)basta on a mis la vidéo sur Daily...
                Bref, voici mes « vraies responsabilités » au sein de Reopen911 !

                Comme à votre habitude, vous avez terminé en apothéose en écrivant que je réalisais pour ReOpen « des films de propagande ».

                Des ???
                Pouvez-vous préciser quel(s) autre(s) documentaire(s) j’aurai réalisé pour ReOpen ?

                Décidément, l’arithmétique c’est pas votre truc ! (ne ratez surtout pas les réponses apportées ensuite par Marie-Anne Boutoleau qui démontrent, s’il le fallait encore, que malheureusement il n’y a pas que les maths où MAB semble avoir quelques problèmes...)

                « des films de propagande » dites-vous ?

                Mais c’est une excellente nouvelle !!!

                Pour affirmer une telle chose, c’est donc que vous avez enfin vu « 11 septembre : un Jeudi Noir de l’Information » ?

                Exact ou non ?

            • Salut GoG,

              Vous avez écrit :

              « De fait, le discrédit total jeté sur les »conspirationnistes« du 911, ne sert pas la cause libertaire. C’est un peu comme si, au final, on assimilait tous les libertaires au Grand Soir (à la Finkelcroute). Ceux qui dans le tas pensent que l’AFP et les thèses du type NWO sont une grosse connerie ne méritent pas qu’on leur jette la pierre, même si leur combat est, je vous l’accorde, biaisé et restrictif. (Pour répondre par avance à Zorg : il est biaisé car il ne se concentre que sur un détail d’une vaste toile bien plus ancienne et bien plus conséquente qu’on appelle la lutte des classes, sur ce point je rejoins vos détracteurs, désolé !). »

              Y’a pas de mal.
              Je suppose que vous devez faire référence au message du 5 avril à 16:09 de cet anonyme...
              J’y ai répondu mais quelques heures après votre post (que je découvre seulement maintenant).
              Je trouve votre critique injuste car je n’ai jamais prétendu qu’étudier les bizarreries du 11 septembre pouvait un seul instant se substituer à la critique de lutte des classes.

              Diriez-vous de ceux qui lutent contre les OGM ou contre le nucléaire que leur combats sont restrictifs et biaisés au motif qu’ils ne se concentrent que sur un détail d’une vaste toile bien plus ancienne et bien plus conséquente qu’on appelle la lutte des classes ?

              Dans un de vos précédents posts, vous avez affirmé que :
               × beaucoup de membres de ReOpen seraient manipulés ne sachant pas forcément conscients de ce qui se cache derrière l’AFP
               × et que ReOpen était devenu un ramassis d’inepties

              J’ai répondu à vos remarques sur ReOpen dans mon précédent post.

              Ma réponse à vos critiques vous a t-elle semblé pertinente ?

              « Je ne sais pas si l’apolitisme est globalement de mise chez ceux qui critiquent la version officielle du 911 »

              L’association ReOpen911 se donne cinq objectifs principaux :

               × Porter à la connaissance d’un large public les informations majeures relatives aux attentats du 11 Septembre.
               × Pallier la déficience des médias qui, de manière générale, ne relaient ces informations que sous forme erronée et partiale, quand ils ne les omettent pas.
               × Oeuvrer pour l’établissement d’un vrai débat public sur les attentats du 11 Septembre dans la société et les médias, sans parti pris et en prenant en compte l’ensemble des informations factuelles aujourd’hui disponibles sur -Mener une investigation avec un souci constant d’objectivité, afin de mettre en évidence les faits survenus lors des attentats du 11 Septembre.
               × Militer pour l’ouverture d’une enquête indépendante, disposant de moyens suffisants et du pouvoir d’assigner en justice.

              Vous aviez donc bien raison : ReOpen ne se concentre que sur un détail (le 11 septembre) de ce que vous appelez la lutte des classes... Bah, l’important n’est-il pas de participer ?
              ReOpen911 est apolitique tout simplement parce que personne n’a le monopole de la remise en question la version gouvernementale sur les attentats du 11 septembre 2001.
              Le dénominateur commun des membres de ReOpen911 est la remise en question de la thèse officielle et non une vision conspirationniste du monde comme veulent le croire (et le faire croire) certains...
              Ensuite, on peut trouver à ReOpen des personnes de toute tendance politique car je ne vois pas pour quelle raison tel ou tel élément qui ferait douter Marie-Anne Boutoleau ne serait pas à même de faire douter une personne de droite, voire un gros faf !
              Vous voyez Marie-Anne Boutoleau, comme on a vite fait de faire des amalgames... :)

              • vendredi 8 avril 2011 à 02h20, par Marie-Anne Boutoleau

                - « ReOpen ne se concentre que sur un détail (le 11 septembre) de ce que vous appelez la lutte des classes... Bah, l’important n’est-il pas de participer ? ReOpen911 est apolitique tout simplement parce que personne n’a le monopole de la remise en question la version gouvernementale sur les attentats du 11 septembre 2001. Le dénominateur commun des membres de ReOpen911 est la remise en question de la thèse officielle et non une vision conspirationniste du monde comme veulent le croire (et le faire croire) certains... Ensuite, on peut trouver à ReOpen des personnes de toute tendance politique car je ne vois pas pour quelle raison tel ou tel élément qui ferait douter Marie-Anne Boutoleau ne serait pas à même de faire douter une personne de droite, voire un gros faf ! »

                Sauf que la « concentration » est telle que justement, il est fort peu question de lutte des classes dans votre discours. Même pas d’impérialisme. Le contenu politique de votre critique, noyée sous les débats techniques, est somme toute très limitée. et c’est normal, puisque vous vous dites vous même « apolitique ». Un mouvement où on trouve des personnes de tous horizons politiques (donc même à droite et à l’extrême droite ?) et que ça ne dérange pas de racoler éventuellement des fafs dans l’optique de les « faire douter » ne saurait être qualifié de progressiste ni a fortiori jouer un rôle dans la lutte des classes.

                Quant au conspirationnisme, vous faites un peu plus que poser des questions. Par ailleurs c’est bien pratique, puisque la plupart des gens sont dans l’incapacité de vérifier vos dire, n’étant ni scientifiques ni ingénieurs. Et puis cette concentration sur les questions techniques occulte complètement (mais je me répète) toute critique politique.

                • « Sauf que la »concentration« est telle que justement, il est fort peu question de lutte des classes dans votre discours. »

                  Il me semblait pourtant avoir répondu là-dessus à ce sujet : « ReOpen911 » signifie ré-ouvrir une nouvelle enquête sur le 11 septembre".

                  Allez-vous critiquer les militants de la criirad de ne jamais aborder la lutte des classes dans leur discours ?

                  Bon alors ?
                  C’est quoi ce faux procès ?
                  Pfff

                  « Sauf que la »concentration« est telle que justement, il est fort peu question de lutte des classes dans votre discours. Même pas d’impérialisme. »

                  En cherchant un tout petit peu :
                  http://www.reopen911.info/News/tag/imperialisme/

                  « Le contenu politique de votre critique, noyée sous les débats techniques, est somme toute très limitée. et c’est normal, puisque vous vous dites vous même »apolitique« . »

                  Décidément vous n’arriverez jamais à vous défaire de ce « vous » si pratique qui supprime toute individualité aux membres de ReOpen.

                  Je vous ré explique ce que j’ai pourtant écrit au post juste au-dessus :
                   × l’association ReOpen911 est apolitique
                   × pour autant ses membres ne le sont pas forcément

                  Qu’est-ce que vous ne comprenez pas là dedans ???

                  Vous pensez qu’il n’y a aucun sympathisant de droite ou d’extrême-droite qui soit pour un référendum pour sortir du nucléaire ?

                  « Un mouvement où on trouve des personnes de tous horizons politiques (donc même à droite et à l’extrême droite ?) »

                  Et oui...fatalement.
                  Y’a des anars qui doutent de la thèse officielle
                  Y’a des socialistes qui doutent de la thèse officielle
                  Y’a des centristes qui doutent de la thèse officielle
                  Y’a des UMPistes qui doutent de la thèse officielle
                  Y’a des communistes qui doutent de la thèse officielle
                  Y’a des militants du NPA ou du PG qui doutent de la thèse officielle
                  Et... y’a des frontistes qui doutent de la thèse officielle.
                  Incroyable...

                  Ce que je trouve réellement sidérant avec vous, c’est que vous passez votre temps à créer des amalgames...

                  Je vous remets donc ce petit extrait d’un récent article de Bruno Fay publié sur Rue89 et qui (enfin) dénonce l’amalgame conspirationniste égale antisémite :

                  « Amalgame conspirationniste = antisémitisme Un « autre travers », écrit-il, « qui caractérise la plupart des ouvrages consacrés au conspirationnisme consiste […] à tout voir à travers le prisme de l’antisémitisme ». Parmi ces chercheurs spécialistes de l’amalgame, Pierre-André Taguieff : «  Laisser entendre que les mouvements conspirationnistes post-11-Septembre sont essentiellement animés par l’antisémitisme, c’est une fois encore confondre la partie et le tout. C’est procéder à un amalgame entre une minorité d’extrémistes, obsédés depuis longtemps par la haine des juifs, et des centaines de millions de personnes, aux Etats-Unis et en Europe, troublées par l’attitude du gouvernement américain et les liens avérés entre la famille Bush, l’Arabie Saoudite et le clan Ben Laden. […] Au cours de mes entretiens, j’ai même entendu l’un des adeptes de Pierre-André Taguieff me dire que, si les militants de ReOpen911 n’évoquent jamais la thèse du complot juif, c’est qu’ils avancent masqués pour mieux dissimuler leur antisémitisme profond. C’est le complot dans le complot. »

                  Marie-Anne Boutoleau a écrit :

                  « Un mouvement où on trouve des personnes de tous horizons politiques (donc même à droite et à l’extrême droite ?) et que ça ne dérange pas de racoler éventuellement des fafs dans l’optique de les »faire douter«  »

                  Vous êtes insupportable !
                  Vous le faites exprès ou quoi ?

                  Mais putain, on racole aucun faf, bordel !!!
                  Je vous renvoie avec mon parallèle avec la Criirad : imaginons qu’un mec du FN (que je suppose dans votre grille de lecture ce doit être un faf) adhère à cette asso parce qu’il ne veut pas que ses gosses soient un jour irradié, vous allez accuser la Criirad de racoler chez les fafs ???

                  Sinon, sur les fafs qui douteraient (comme vous, eh oui) de la thèse officielle : et bien quoi, vous voulez leur interdire de douter à ce sujet ?
                  Personnellement, tant qu’ils ne viennent pas sur notre forum pour raconter que ce sont les juifs qui seraient derrières les attentats, que les juifs gouverneraient le monde et toutes ces conneries conspirationnistes (au vrai sens du terme)...maintenant que certains fafs (et là je parle de vrais fafs) voient dans le 11 septembre une confirmation de leur fantasme, ça j’y peux rien (et d’ailleurs pas grand monde n’y peut quoi ce soit d’ailleurs...)

                  « Quant au conspirationnisme, vous faites un peu plus que poser des questions. »

                  Vous pensez qu’en répétant inlassablement la même erreur de jugement que celle-ci va acquérir force de vérité ?

                  Mais combien de fois vous ai-je renvoyé vers ce post ?
                  Combien de fois vous ai-je mis au défi de prouver que moi, Zorg, ait jamais un jour soutenu une quelconque théorie du complot ?
                  Combien de fois ???

                  « Par ailleurs c’est bien pratique, puisque la plupart des gens sont dans l’incapacité de vérifier vos dire, n’étant ni scientifiques ni ingénieurs. »

                  Pas besoin d’être un expert pour pouvoir juger de certains éléments.

                  Par exemple, bien que n’étant probablement pas experte en explosion, en crash d’avion et en résistance du papier dans un incendie, vous devez quand même avoir un avis sur le passeport du terroriste Al Suqami retrouvé intact dans la rue par un passant peu avant la chute des tours...

                  Voici donc concrètement, ce que m’a appris de manière éclatante le 11 septembre : jamais avant cette date je n’aurai cru que la science puisse être à ce point « subjective », dépendante des pouvoirs politique et économique.
                  Je pensais que seuls les journalistes étaient les chiens de garde du système et que si des « experts » pouvaient mentir, alors il s’agissait surtout d’économistes, d’analystes mais qu’en aucun cas un ingénieur, un physicien (etc) ne pouvait être dogmatique...
                  Malheureusement, cette illusion s’est envolée (pour moi) avec le 11 septembre...

                  Si les gens sont dans l’incapacité de vérifier « nos dires », ce n’est pas parce qu’ils ne sont ni scientifiques ni ingénieurs mais tout simplement parce que pour se faire son avis il faut avoir le temps d’écouter les arguments des experts des deux camps.

    • Juste merci, GoG, pour cet aussi long que beau commentaire, tant intellectuellement que stylistiquement et surtout qu’humainement.

      « La lumière de la lampe brille et conserve son éclat jusqu’à ce qu’elle s’éteigne ; la sincérité, la justice et la sagesse s’éteindront-elles avant l’heure ? »

      Marc-Aurèle, XII, 15

      • Bonjour Monsieur,

        Merci beaucoup d’avoir lu mon message jusqu’au bout et de l’avoir compris... Je n’ai pas l’habitude d’être qualifié d’humain... Sans doute parce que ma prose est tortueuse et qu’elle génère souvent plus de malentendu que je ne le voudrais... Sans doute aussi parce que j’ai une fâcheuse tendance à l’ironie, mais pourune fois j’ai essayé de m’en départir.

        En tout cas, si j’ai pu être compris par quelqu’un, j’en suis fort aise et flatté.

        Sachez à la réciproque que mon compagnon et moi-même lisons vos contributions avec beaucoup de plaisir et d’attention, votre travail est capital, et votre prose rend admirablement justice à ceux que vous défendez... Et par extension à l’absurdité de notre condition d’esclaves accidentels que nous sommes tous, même si c’est certainement à un degré moindre que les exploités dont vous êtes le porteur d’ombres et de pensées.

        A vous relire,

        GoG et Scarbo

        PS : Avez-vous déjà songé à être publié ? Ou bien l’êtes-vous déjà ?



  • lundi 4 avril 2011 à 22h59, par un-e anonyme

    J’ai lu, j’ai vomi. Vous me devez un clavier. Quel Buzz minable pour se faire un nom.
    Et puis le concept « rouge-brun », on sait tous d’ou ça vient. Vous c’est particulier, vous êtes a mi-chemin entre Liberté-Chérie (cuba dictature) et le CRIF (Rouges-bruns).
    En tout cas bravo pour la pub que vous vous êtes faites à peu de frais, je ne connaissais pas cette pissotière.
    Mais je vais vous rendre hommage, je vous publie (6000 visites/jour, ça vous va ?) une dédicace :

    http://www.forum-unite-communiste.org/forum_topics.asp?FID=36

    Voir en ligne : Fidelista

    • mardi 5 avril 2011 à 00h11, par Marie-Anne Boutoleau

      Une chose est sûre : le concept de « rouge-brun », c e n’est pas nous qui l’employons.

      • mardi 5 avril 2011 à 00h44, par Fidelista

        Une chose est sûre : le concept de « rouge-brun », c e n’est pas nous qui l’employons.

        Ben voyons !
        Et en plus vous vous foutez de la gueule de vos lecteurs ! Vous comptez véritablement tirer des revenus d’un tirage papier avec de telles inepties ? Bakchich est tombé, et ils étaient d’un autre calibre que vous.
        Vous pondez une chiure nullissime pour vous faire de la pub - d’ailleurs je remarque qu’a 00h11 vous êtes toujours sur le coup - en étalant votre toute nouvelle culture Google, sur de votre fait. Sans jamais dénoncer ni censurer insultes et menaces. A ce titre, comme j’ai trouvé profondément injuste que les noms des admins de LGS soit cité 40 fois sur cette page sans jamais passer par les fourches caudines de la modération (réferencement ad vitam eternam), je publie le nom de JBB, chacun son tour, en admettant que les infos du Whois soit juste, :

        http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=2480

        Vous pouvez continuer à avancer avec votre faux nez, vous avez fait très fort : Vous griller avec vos lecteurs potentiels. C’est beau comme du Barbelivien après une nuit d’amour avec BHL.
        Et puis un conseil, évitez soigneusement le terrain cubain, a contrario, vous vous dévoilerez plus vite que prévu. Au fait, Fidel et Raul sont des juifs espagnols, étonnant non ?

        Voir en ligne : Fidelista

        • mardi 5 avril 2011 à 00h57, par JBB

          Eheh...

          Des adversaires comme vous, c’est juste du bonheur. Continuez à faire joujou avec vos « 6000 visites/jour », « l’unité communiste » est en bonne voie. Et puis, n’hésitez pas à publier mon adresse tant que vous y êtes : elle est aussi sur le WhoIs, ou dans l’ours du canard. Et encore :

          « Vous comptez véritablement tirer des revenus d’un tirage papier avec de telles inepties ? »

          Dommage : on est tous bénévoles. Quant à lire le commentaire d’un (prétendu) communiste expliquant apprécier Backchich, c’est... comment dire... juste ridicule ?

          Bye, cher ami.

          • mardi 5 avril 2011 à 01h22, par Fidelista

            Des adversaires comme vous, c’est juste du bonheur. Continuez à faire joujou avec vos « 6000 visites/jour »

            C’est pour ça que j’ai demandé si cela vous allait, pourquoi j’étais sur qu’il y aurait au moins un couillon pour jouer à celui qui à la plus grosse ? Z’êtes mignon.

            « l’unité communiste » est en bonne voie.

            Allez, encore un effort « camarade »

            Et puis, n’hésitez pas à publier mon adresse tant que vous y êtes : elle est aussi sur le WhoIs, ou dans l’ours du canard. Et encore :

            Si ça peut te faire plaisir, je peux faire ça pour toi. Dis moi. Par contre chez nous, les appels à la violence sont bannis.

            Dommage : on est tous bénévoles.

            J’entend bien, mais qui finance les parutions pap

            iers ?Quant à lire le commentaire d’un (prétendu) communiste expliquant apprécier Backchich, c’est... comment dire... juste ridicule ?

            C’est ou la phrase ou « j’apprécie Bakchich » ? C’est la comparaison entre un site de journaliste et un site de google-culture à 2 cents qui te dérange ?

            Bye, cher ami

            Va donc réviser ton SPIP webmestre, la fenètre de réponse est inutilisable passé la limite basse.

            Voir en ligne : Fidelista

        • mardi 5 avril 2011 à 01h01, par Marie-Anne Boutoleau

          Allez-y : dites-moi où ce terme figure dans notre texte ou dans mes commentaires pour qualifier LGS ou d’autres sites et personnalités dont nous interrogeons les orientations ? Le « rouge-brunisme » est un concept que Joe Rashkounine et moi goûtons assez peu...

          « d’ailleurs je remarque qu’a 00h11 vous êtes toujours sur le coup - en étalant votre toute nouvelle culture Google, sur de votre fait. Sans jamais dénoncer ni censurer insultes et menaces »

          Tiens, vous appelez à la censure, vous ? Ca nous change de vos petits amis qui la pratiquent tout en la dénonçant. Je tiens à vous féliciter pour cet accès de franchise.

          Quant à moi, je regarde régulièrement où en sont les commentaires et m’efforce d’y répondre, par correction et parce que cela m’intéresse. et puis j’ai bien le droit d’être devant mon ordi après minuit si ça me chante.

          « je publie le nom de JBB, chacun son tour, en admettant que les infos du Whois soit juste »

          Bravo, vous savez vous servir d’un Whois ! Décidément vous êtes trop fort !

          « C’est beau comme du Barbelivien après une nuit d’amour avec BHL. »

          On a les fantasmes qu’on peut.

          « Et puis un conseil, évitez soigneusement le terrain cubain, a contrario, vous vous dévoilerez plus vite que prévu. Au fait, Fidel et Raul sont des juifs espagnols, étonnant non ? »

          Aucun rapport avec le contenu de notre papier. Quant aux frères Castro, où avez-vous vu ça ? C’est quand même curieux cette obsession pour Cuba et/ou les Juifs, chez certains...

          • mardi 5 avril 2011 à 02h04, par Fidelista

            Allez-y : dites-moi où ce terme figure dans notre texte ou dans mes commentaires pour qualifier LGS ou d’autres sites et personnalités dont nous interrogeons les orientations ? Le « rouge-brunisme » est un concept que Joe Rashkounine et moi goûtons assez peu...

            Etre faux cul à ce point rentre dans le domaine du remarquable, vous avez l’antisémitisme au bord du clavier concernant LGS, mais vous préférez laisser à vos aficionados anonymes le soin de développer, avec l’assentiment du JBB qui laisse passer un flot d’ordure

            Tiens, vous appelez à la censure, vous ? Ca nous change de vos petits amis qui la pratiquent tout en la dénonçant. Je tiens à vous féliciter pour cet accès de franchise.

            Mais de rien, chez nous, on censure les menaces physiques et haineuse lancé à titre personnelle. Visiblement, et les lecteurs m’en seront témoins, vous n’avez rien a redire sur les torrents de merde lamentable que vous permettez chez vous. Si vous aimez vivre dans la crasse intellectuelle, je vous reconnais volontiers ce droit. Juste, n’essayez pas de faire croire que vous êtes à gauche avec des attaques ad-nominem d’un tel niveau et les propos attenants. Vous vous ridiculisez, et il faudra bien vous rendre compte qu’en tapant de la sorte pour vous faire de la pub, vous avez scié la branche sur laquelle vous étiez accroché pour faire du pognon

            Bravo, vous savez vous servir d’un Whois ! Décidément vous êtes trop fort !

            Cessez de me flatter de la sorte, vous me faite rougir. Je vais juste m’employer à vérifier la justesse des infos du Whois, il serait contrariant qu’elle ne soit pas juste, ça pourrait poser problème sur le nom de domaine. Vous vous imaginez quand même pas jeter des effluves de merde sans retour de baton ?

            « C’est beau comme du Barbelivien après une nuit d’amour avec BHL. »
            On a les fantasmes qu’on peut.

            Vous avez un problème avec l’homosexualité ?

            Aucun rapport avec le contenu de notre papier. Quant aux frères Castro, où avez-vous vu ça ?

            Aucun rapport ? Vous buvez ou quoi ? Vos « fans » disent dans un même temps que LGS publie des articles d’auteurs négationnistes/antisémite/de-la-mort-qui-tuent, en qu’en plus, LGS soutient les frères Castro. Vous prétendez suivre les commentaires et n’êtes pas au courant de ça ? Maintenant, je vais porter à votre connaissance une information qui visiblement vous a échappé, ce qui n’est pas étonnant au vue de l’étalage de votre toute nouvelle culture Google. C’est lors des entretiens avec Ignacio Ramonet (Moi fidel Castro) ou Fidel évoque son enfance et qu’il relate ses origines en précisant qu’il a souffert de son sobriquet de l’époque, « le petit juif ». 7 heures d’entretien, je doute que cela vous soit supportable, encore moins compréhensible.

            C’est quand même curieux cette obsession pour Cuba et/ou les Juifs, chez certains...

            Vous êtes gonflés quand même, vous cautionnez la daube la plus malsaine de votre pissotière, et revenez en jouant les étonnés alors que vous feignez d’ignorer l’huile que vous avez jeté sur le feu

            • mardi 5 avril 2011 à 02h53, par Marie-Anne Boutoleau

              « Vous avez un problème avec l’homosexualité ? »

              Pas du tout, mais avec le fait d’imaginer Barbelivien et BHL dans un lit, oui... Bonjour le cauchemar !

            • mardi 5 avril 2011 à 02h57, par Marie-Anne Boutoleau

              « Vos »fans« disent dans un même temps que LGS publie des articles d’auteurs négationnistes/antisémite/de-la-mort-qui-tuent, en qu’en plus, LGS soutient les frères Castro. »

              Bien c’est vrai, non ? LGS publie bien à la fois du PAS, du Skandrani et des communiqués des frères Castro. Ils semblent même l’assumer totalement.

        • vous n’avez même pas le courage de poster ici vos propos postés sur votre forum

          alors en voila une copie pour que les lecteurs voient d’eux même monsieur fidelista


           × Le concept « rouge-brun » mis en exergue par des « gens » soi disant de gauche, un must de crétinerie, mensonges, diffamations et menace physique :

          http://www.article11.info/spip/Le-G...

          Je prend juste les deux premières ligne :

          « Pour beaucoup de camarades de lutte, Le Grand Soir, crée en 2002 par Viktor Dedaj et Maxime Vivas, a longtemps été une référence »
          Et oui beaucoup d’entre nous , et même surement les auteurs de l’article devaient lire le grand soir avant Aïe ! Deux lignes et déja deux conneries. En 2002 Viktor s’occupait de Cuba Solidarity Project, il ne connaissait pas LGS. Maxime écrivait des romans, il ne connaissait ni LGS ni Viktor. LGS a été « confié » à Viktor par ses créateurs qui souhaitaient s’arrêter. 2008, CSP s’arrêta, et LGS continua. Enfin, le reste de leur bouillie est à l’avenant, inutile de relever, ce site ressemble à des toilettes douteuses. Et c’est cousu de fil blanc, on sait bien qui à lancé le concept « rouge-brun », pour contrer les critiques à l’égard de la politique israélienne. C’était à un diner du CRIJF le 27 janvier 2003. Les commentaires valent leur pesant de cacahouète avarié, même Danielle Blaitrach s’y met, la tronche enfariné ne comprenant pas ou elle est tombée. La pauvre. N’hésiter pas à aller vous soulager chez eux. Ils le valent bien. EDIT LGS se refuse de publier le nom du webmestre de chiotte11, alors que ce dernier à laissé passer 40 fois les leurs. Ca va faire un beau référencement. Et comme y’a pas raisons qu’ils soient les seuls, le nom du webmestre qui publie sous les initiales de JBB,, en faisant un whois sur le nom de domaine, on a même toute ses coordonnées. Ca devrait pas lui poser problème puisqu’il laisse passer des messages tel que « Dans ce cas, vous assumerez les coups de manche de pioche qui vous accueilleront lorsque vous tenterez, par exemple, d’apparaître dans les manifs ! », menace directe à l’encontre de Viktor et Maxime.


           × Vous savez faire un who is la belle affaire n’importe quel nerd kid de 10 ans sait en faire

           × vous vous dites membre d’un « forum d’unité communiste » mais vous ne trouvez pas choquant qu’une Négationniste comme Ginette Skandrani ; qui nie la Shoah et les camps de la mort nazis des camps de sinistre mémoire puisse publier sur le grand soir, un site d’infos alternatives de gauche

          Des camps ou sont mort également on vous le rappelle des millions de camarades Communistes , anti fascistes , et anti nazis assassinés justement par ces nazis et leurs descendances négationnistes contemporaine, que défendent si bien les amis du grand soir, que sont ces Ginette Skandrani, ces Paul Eric Blanrue, et autre Jean Bricmont au nom de la défense de la liberté d’expression

          Tout ces camarades morts assassinés par le fascisme pendant la guerre Espagne, dans les maquis du Vercors, dans les maquis des pays de l’est, tout ces camarade tombés devant Leningrad et Stalingrad, en se battant contre le fascisme et le nazisme, vous en déshonorez la mémoire cher monsieur , et même pire vous l’insultez

          De Teruel a l’Aragon, de Guernica, en passant par le Vercors, devant Leningrad et Stalingrad, dans les maquis des partisans de Tito, dans les jungles d’Amérique latine, et du Vietnam, dans les jungle du Chiapas, a Atenco et Oaxaca dans les rue du Maghreb et du proche orient ces dernier mois ,il n’y a toujours eus que deux cotés sur les barricades, le notre et ceux de nos prédecesseurs qui se sont battus pour la liberté , contre le fascisme, le nazisme, le colonialisme, et celui des bourgeoisies et de leur alliés fascistes


          Vous êtes communiste et anti impérialistes dites vous , laissez nous rire , en tout cas vos amis du grand soir et leur amis, Ginette Skandrani, et autre Jean Bricmont eux sont carrément pas de notre coté de la barricade. et ils ne le seront jamais

          • Le truc qui m’emmerde, et ça ne s’adresse pas qu’au dernier commentaire, et indépendamment de savoir qui a raison qui a tort, c’est tous ces gens qui parlent pour les autres : et mes cubains par ci, et mes palestiniens par là, et mes millions de morts à moi...

          • mardi 5 avril 2011 à 02h35, par Fidelista

            vous n’avez même pas le courage de poster ici vos propos postés sur votre forum

            Dis donc neuneu, si j’ai mis l’URL, c’est bien pour que tu clic et non pas pour encombrer cette pissotière avec un pavé.

            vous vous dites membre d’un « forum d’unité communiste » mais vous ne trouvez pas choquant qu’une Négationniste comme Ginette Skandrani ; qui nie la Shoah et les camps de la mort nazis des camps de sinistre mémoire puisse publier sur le grand soir, un site d’infos alternatives de gauche

            Ah si, la ginette elle est infréquentable, d’ailleurs j’ai publié ça :
            15/03/2011 à 14:57, par Sierra
            En publiant un article de la meilleure copine de Maria Poumier, tu savais à quoi t’en tenir...
            http://www.legrandsoir.info/Libye-j...
            D’ailleurs regarde les commentaires au lieu de nous rejouer les vierges offusqués. VD est un type intègre, et s’il ne connait pas Ginette, c’est que c’est vrai.

            Tout ces camarades morts assassinés par le fascisme pendant la guerre Espagne, dans les maquis du Vercors, dans les maquis des pays de l’est, tout ces camarade tombés devant Leningrad et Stalingrad, en se battant contre le fascisme et le nazisme, vous en déshonorez la mémoire cher monsieur , et même pire vous l’insultez

            Crétin te désigne indubitablement, ignorant t’irait mieux. Les anglais ont toujours refusé les parachutages d’armes lourdes sur les maquis par peur du communisme. Au final, 26 millions de morts rouge les arrangeait. La WW2 s’est joué a Stalingrad, pas en Normandie, c’est vous qui insultez mes ancètres. Monsieur, je vous chie dessus

            Vous êtes communiste et anti impérialistes dites vous , laissez nous rire , en tout cas vos amis du grand soir et leur amis, Ginette Skandrani, et autre Jean Bricmont eux sont carrément pas de notre coté de la barricade. et ils ne le seront jamais

            Ce site est profondément infecté, au moins, on sait pour qui vous roulez

            PS : Ce SPIP est vraiment mal geré

            • mardi 5 avril 2011 à 03h05, par Marie-Anne Boutoleau

              « Vous pondez une chiure nullissime », « j’étais sur qu’il y aurait au moins un couillon pour jouer à celui qui à la plus grosse ? », « faux cul », « vous avez l’antisémitisme au bord du clavier », « flot d’ordure », « crasse intellectuelle », « des effluves de merde », « culture Google », « la daube la plus malsaine de votre pissotière », « neuneu », « Crétin te désigne indubitablement, ignorant t’irait mieux », « Ce site est profondément infecté ».

              Et bien au moins, vous en avez du vocabulaire, vous ! Vos commentaires son fort distrayants, mais point trop n’en faut.

              • mardi 5 avril 2011 à 03h45, par Fidelista

                « Vous pondez une chiure nullissime », « j’étais sur qu’il y aurait au moins un couillon pour jouer à celui qui à la plus grosse ? », « faux cul », « vous avez l’antisémitisme au bord du clavier », « flot d’ordure », « crasse intellectuelle », « des effluves de merde », « culture Google », « la daube la plus malsaine de votre pissotière », « neuneu », « Crétin te désigne indubitablement, ignorant t’irait mieux », « Ce site est profondément infecté ».

                Et bien au moins, vous en avez du vocabulaire, vous ! Vos commentaires son fort distrayants, mais point trop n’en faut.

                Je suis malheureusement obligé de me mettre au niveau de la google-culture en vigueur sur ce site, au moins, avec de tels qualificatifs/adjectifs, je suis certain d’être compris. Mais je puis être beaucoup plus grossier si tel est votre ardent désir chère âne-marie.

                • mardi 5 avril 2011 à 04h10, par Marie-Anne Boutoleau

                  Je vous signale qu’après avoir passé plusieurs jours à débattre sur ce forum, je n’ai insulté personne, même parmi les gens qui pourtant m’ont beaucoup énervée. Au pire, j’ai fait un peu d’ironie.

                  Je vous prierais donc de bien vouloir rester correct, votre grossièreté ne vous honore pas.

                • mardi 5 avril 2011 à 11h20, par un-e anonyme

                  Vous faites assurément honneur au mouvement communiste avec ce genre de langage.

            • mardi 5 avril 2011 à 05h27, par un-e anonyme

              Ah si, la ginette elle est infréquentable, d’ailleurs j’ai publié ça : 15/03/2011 à 14:57, par Sierra En publiant un article de la meilleure copine de Maria Poumier, tu savais à quoi t’en tenir... http://www.legrandsoir.info/Libye-j... D’ailleurs regarde les commentaires au lieu de nous rejouer les vierges offusqués. VD est un type intègre, et s’il ne connait pas Ginette, c’est que c’est vrai.

              Comme décris plus hauit un simple recherche sur la gazette du golfe et des banlieues site negationiste défunt et l’on retrouve des relations de longue date entre Maria Poumier l’amie de Dedaj (il reste trés evasif la dessus) à l’époque solidarité cuba, Poumier qui déja a l’époque ,était elle même amie de Skandrani de longue date et Dedaj ne connaitrait pas Skandrani, cosignant de belles salétés aux cotés de catorri, Thion , Giudice et Charbonnier décris plus haut par Danielle Bleitrach comme des fascistes convaincus, a l’époquer ou cette feuille de chou existait, ce n’est même plus de la lanque de bois, c’est une foret de langue de bois

              Crétin te désigne indubitablement, ignorant t’irait mieux. Les anglais ont toujours refusé les parachutages d’armes lourdes sur les maquis par peur du communisme. Au final, 26 millions de morts rouge les arrangeait. La WW2 s’est joué a Stalingrad, pas en Normandie, c’est vous qui insultez mes ancètres. Monsieur, je vous chie dessus

              quelle élegance et quel argumentaire brillant quoique odoriférant

              Je n’ai pas dis le contraire chez faux camarade, mais ça c’est joué aussi en yougolsavie avec les partisans de tito contre les oustachis et les tchekniks, et dans divers autres maquis d’europe de l’est, dans les maquis italiens et même avec l’aide la résistance intérieure allemande dans ce qui allait devenir la RDA,

              ce qui est trés drole avec des gens comme vous

               × c’est que vous publiez des fafs, pour nous dire qu’aprés vous ne les connaissez pas
               × que vous défendez les regimes les plus pourris et les plus autoritaires et dictatoriaux, que vous décrivez comme « progressistes » et comme « anti impérialistes » alors qu’ils font eux même pourtant des affaires juteuses, avec des pays on ne peu plus impérialiste, ha poutine quel homme , Ahu jin tao quel homme , a le dictateur biellorusse quel homme, ha le régime social d’ahmadinejad, a le fils de Afez quel homme comme dirait ton copain Stanechy
              Et trés drole aussi la présence de votre ami Blanrue lors du procés de faurisson et de dieudonné, et son livre « censuré » mais trouvable a l’époque n partout via un bon petit réseau de distribution, de librairies d’extrême droite

              Et toujours pas de réponse de notre fildelista sur la présence d’une negationistes, asdmiratrice de l’armée nazie sur le site LGS que Dedaj ne connaissait pas comme telle
              Même la pravda au plus sonbre du stalinisme, n’aurait pas oser mentir avec autant d’aplomb

              C’est quoi la prochaine salve d’argument , agents du mossad, suppot du Nwo, toxico au chemstrail,

        • mardi 5 avril 2011 à 02h00, par un-e anonyme

          Au fait, Fidel et Raul sont des juifs espagnols, étonnant non

          On le sait c’est même bien pour ca que Fidel a dénoncé l’antisémitisme d’Ahmadinejad ce qui a bien ennuyé vos amis du grand soir qui ont étés jusqu’a dire que l’interwieweur avait manipulé castro

          en particulier ce pauvre domenico lorsurdo ce grand ami de meyssan toujours la main sur la couture du pantalon et au garde a vous devant ce régime

          • mardi 5 avril 2011 à 02h43, par Fidelista

            Au fait, Fidel et Raul sont des juifs espagnols, étonnant non
            On le sait c’est même bien pour ca que Fidel a dénoncé l’antisémitisme d’Ahmadinejad ce qui a bien ennuyé vos amis du grand soir qui ont étés jusqu’a dire que l’interwieweur avait manipulé castro

            Ouais, c’est fou ça, d’ailleurs on se demande toujours comment Fidel peut considérer Chavez l’antisémite comme son fils spirituel, si si, rappelez vous :
            http://www.acrimed.org/article2241.html

            Décidemment, ces lieux puent.
            En tout cas, j’ai bien rigolé avec vos dernières contorsions sémantiques, pitoyable :

            http://www.article11.info/spip/LGS-...

            • mardi 5 avril 2011 à 02h48, par Marie-Anne Boutoleau

              « Chavez l’antisémite » ? Et vous pointez vers un article d’Acrimed qui dit justement le contraire ? Mais savez vous lire, mon bon monsieur ?

              • mardi 5 avril 2011 à 03h03, par Fidelista

                « Chavez l’antisémite » ? Et vous pointez vers un article d’Acrimed qui dit justement le contraire ? Mais savez vous lire, mon bon monsieur ?

                Qu’est ce que vous ne comprenez pas dans les affirmations de l’anonyme qui prétend que Fidel dénonce l’antisémitisme de l’iranien, et moi qui vous montre qu’Hugo Chavez à été injustement accusé par des gens de votre acabit ? C’est leur proximité qui vous pose des problèmes de compréhension ?

                • mardi 5 avril 2011 à 03h10, par Marie-Anne Boutoleau

                  « et moi qui vous montre qu’Hugo Chavez à été injustement accusé par des gens de votre acabit ? »

                  D’abord, vous ne montrez rien, ensuite, « Chavez accusé par des gens de mon acabit »... C’est comique alors que je suis justement une collaboratrice régulière d’Acrimed qui a dénoncé... les gens qui accusaient sans preuve Chavez d’antisémitisme !

                  • mardi 5 avril 2011 à 03h20, par Fidelista

                    C’est comique alors que je suis justement une collaboratrice régulière d’Acrimed

                    Effectivement vous ne comprenez rien des contradictions de vos « fans », en faisant semblant de les ignorer. Vous êtes formidable. Vous vous servez de la vitrine ACRIMED pour valorisez vos conneries. Nous verrons bien s’ils apprécient d’être associé à vos écrits. Vous êtes vraiment la ou on vous attend.

                    • mardi 5 avril 2011 à 03h35, par Marie-Anne Boutoleau

                      Ben voyons. Et puis Acrimed n’est lié à mes écrits qu’en ce qui concerne ceux que j’ai publiés chez eux. Pour le reste, je suis libre de collaborer avec qui je veux et ce que je publie ailleurs ne concerne pas Acrimed.

                      • mardi 5 avril 2011 à 03h46, par Fidelista

                        Bravo la censure

                        • mardi 5 avril 2011 à 04h07, par Marie-Anne Boutoleau

                          Quelle censure ?

                          Vous pouvez largement vous exprimer ici.

                      • mardi 5 avril 2011 à 03h48, par Fidelista

                        C’est vous qui avez parlé d’ACRIMED en tant que collaboratrice, pour décorer votre vitrine.

                        Bonne nuit¨Âne.

                        • mardi 5 avril 2011 à 04h05, par Marie-Anne Boutoleau

                          J’en parle parce que vous en parlez. Je n’ai pas, en ce qui me concerne, de vitrine à décorer.

                          Et je vous renvoie le compliment.

                • mardi 5 avril 2011 à 05h28, par un-e anonyme

                  un régime progessiste c’estr bien connu

                • mardi 5 avril 2011 à 14h09, par GoG

                  Monsieur Fidelista,

                  Permettez-moi de vous faire remarquer que vous êtes inaudible, pour ne pas dire franchement incompréhensible.
                  Après lecture et relecture de vos contributions, j’avoue ne pas saisir la teneur de votre critique de l’article, ni même ce que vous lui reprochez au fond.

                  J’avais cru, un peu vite, que vous reprochiez à l’article d’être des suppôts du sionisme, comme certains l’ont fait auparavant, mais à priori ce n’est pas cela.
                  Alors quoi ?

                  Si je vous suis bien, vous ne reniez pas le fait que Skandrini et consorts soient des antisémites. Nous nous entendons sur ce fait n’est-ce pas ?

                  Dès lors, n’est-il pas légitime de questionner le fait qu’un journal de référence d’alternative de gauche, publient des auteurs qui ne s’inscrivent pas franchement dans ce que la mouvance revendique ... Et ce à plusieurs reprises ?

                  Où est le problème alors ?

                  Les commentaires ne sont pas censurés ?
                  Article XI est un site libertaire, il serait malvenu qu’ils pratiquent la censure des commentateurs... Cela reste des commentaires qui n’engagent que ceux qui les postent, et en rien le site, contrairement à certaines lois mises en place qui cautionnent le contraire ! Ce qui engage fondamentalement plus un journal, c’est de publier des articles (donc de les cautionner) émanant des mêmes groupuscules... Et c’est cela que fait le grand soir. Pas Article XI !
                  En outre ces commentaires pitoyables cela a valeur d’illustration parfaite de l’état de pensée des obsédés du « Complot Juif ».

                  Quand au commentaire sur les manches de pioche, relisez-le ! Il ne visait pas du tout les tenanciers du Grand Soir mais un troll fasciste qui trainait ses guêtres dans les parages.

                  Alors pouvez-vous énoncez _clairement_ ce que vous reprochez au site en général et à l’article en particulier...?
                  Ce, sans utiliser force d’ironie... L’ironie est magnifique lorsqu’elle est employée à bon escient mais je suis au regret de vous dire, monsieur, que la votre rend votre propos hors de toute atteinte d’une analyse logique.

                  GoG

                  • mardi 5 avril 2011 à 16h41, par Gilbert Duroux

                    « Quand au commentaire sur les manches de pioche, relisez-le ! Il ne visait pas du tout les tenanciers du Grand Soir mais un troll fasciste qui trainait ses guêtres dans les parages ».

                    Je l’ai relu soigneusement. Franchement, je sais pas à qui ça s’adresse, mais visiblement ça concerne plutôt ceux qui viendraient dans des manifs de gauche alors qu’ils sont de l’autre bord.
                    Si c’est tout ce que retiennent les animateurs du Grand Soir pour éviter de répondre à la question de fond (est-ce que ça va de soi de publier des bruns ou des antisémites sur un site progressiste ?), faudra trouver autre chose pour convaincre, à mon avis.

                    • mardi 5 avril 2011 à 18h30, par GoG

                      Monsieur,

                      Vous réalisez que nous disons la même chose, n’est-ce pas ?

                      GoG



  • Bon...
    J’ai lu l’article,
    j’ai lu tous les commentaires... (en deux jours)
    Ma conclusion de lecteur est la suivante :
    Merci et Bravo.

    Merci pour cet article qui me conforte dans la haute idée que je me fait de ce site,du journal et de ses collaborateurs.
    Bravo aux auteurs de cet article pour le courage (je crois que vous vous doutiez des commentaires qui allaient suivre) avec une mention spéciale à Marie-Anne Boutoleau pour son abnégation à répondre poliment à tout plein de messages écrits avec du papier alu sur la tête.

    salutations libertaires des Cévennes.



  • mercredi 6 avril 2011 à 00h54, par un-e anonyme

    Le Collectif Investig’Action présidé par Michel Collon vous propose une rencontre en personne pour discuter dans nos locaux de Bruxelles.
    Vous pouvez nous écrire à secretariat@michelcollon.info
    Vous pourrez ainsi vous rendre compte de notre couleur, pas si rouge brune.
    Bien cordialement.

    Voir en ligne : Invitation à Bruxelles



  • mercredi 6 avril 2011 à 17h58, par Tiéné

    Haha ! Merci beaucoup pour cet article !

    Tu es décidément vu comme un mystérieux ayatollah maccartho-sioniste à la merci de l’impérialisme et qui ne souhaite pas révéler son identité sur « LGS », JBB, attention ! Je me suis en tout cas payé une bonne tranche de rigolade à la fête du troll sur LGC (La grande Confusion).

    Rien à rajouter, tout a déjà été dit et redit, juste histoire d’affirmer mon soutien à A11 (Le chiffre 11 ! Mon dieu, c’est certainement des Illuminati^^)



  • mercredi 6 avril 2011 à 19h25, par un-e anonyme

    Merci pur cet excellent...et consternant article !
    Et courage pour répondre à la flopée de commentaires...vous avez du mérite !
    Jean-Christophe, militant libertaire.



  • jeudi 7 avril 2011 à 22h07, par un-e anonyme

    « Seul est super ; seul est important ; tout le monde est seul ; je suis heureux parce que je suis seul ». Hideki ARAI, in « Ki-Itchi !! », Ed. Delcourt. Simplement pour vous dire, vous avec votre article : Dégagez ! et aux autres, qu’ils s’intéressent au « dégagisme ». Merci.



  • vendredi 8 avril 2011 à 17h01, par dédé la sardine

    Alors d’un côté les « fachos » et de l’autre les bons ?

    mouarf, Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine, c’est petit, tout petit vos façons de voir ce monde ^^

    Lecteur, lectrice, si tu lis des « auteurs issus de l’extrême-droite ou de la mouvance conspirationniste », attention c’est le mal et article 11 va te sauver !! MDR

    • samedi 9 avril 2011 à 01h05, par un-e anonyme

      Lecteur, lectrice, si tu lis des « auteurs issus de l’extrême-droite ou de la mouvance conspirationniste », attention c’est le mal et article 11 va te sauver !! MDR

      vachement argumenté tout ca

      et la suite c’est quoi

      • samedi 9 avril 2011 à 11h28, par dédé la sardine

        pourquoi je devrais argumenter quelque chose ? débrouille-toi avec ça et si ça te convient pas, ben tant pis ^^

      • samedi 9 avril 2011 à 22h58, par Gilbert Duroux

        « Lecteur, lectrice, si tu lis des »auteurs issus de l’extrême-droite ou de la mouvance conspirationniste« , attention c’est le mal et article 11 va te sauver !! MDR »

        Mon (ou ma) pauvre, si tu savais lire, tu aurais vu qu’au contraire les auteurs de l’article sont plutôt au fait des saloperies écrites par les extrêmes-droitistes. Donc ils les ont lus. Et ils recommandent plutôt qu’on les lise, pour savoir à qui on a affaire, plutôt qu’empêcher qu’on les lise. La question est : faut-il HÉBERGER DES COUCOUS antisémites ou/et d’extrême droite ou plus que troubles sous prétexte qu’on aurait des ennemis communs.
        Pour ma part, j’attends toujours que les animateurs du Grand Soir, qui ne cessent de promettre qu’il vont répondre sur le fond, le fassent vraiment au lieu de faire les marioles. Plus la peine d’aller échanger sur leur site, ils censurent impitoyablement les commentaires, à la manière de Bellaciao.



  • dimanche 10 avril 2011 à 12h10, par un-e anonyme

    Une chose essentielle vous échappe. Le clivage droite-gauche est dépassé, l’opposition des partisans du mondialisme impérialiste au souverainiste est devenue plus pertinente dans la lutte qui oppose les puissants de ce monde à la populace dans son droit à la liberté, l’égalité et la fraternité.

    SI on vous suit le monde s’est figé, les revendications s’appuient su des bases éternelles et nous sommes condamnés à aller droit dans le mur. Lumineux...

    • dimanche 10 avril 2011 à 14h20, par Marie-Anne Boutoleau

      Là, c’est vous qu’on ne suit pas. Vous pouvez nous la refaire ?

      Et puis la « populace »... Quel mépris ! A moins qu’il ne s’agisse d’une « lumineuse » figure de style ?

    • dimanche 10 avril 2011 à 16h09, par un-e anonyme

      le vrai visage des amies du grand soir comme Ginette Skandrani

      http://techouva.unblog.fr/2011/04/08/libye-conference-de-presse-ginette-skandrani-maria-poumier-dieudonne/

      un veritable défilé de bobards et de propagande

      complétement mytho dieudonné veut embraquer un “dieudotour” avec des rappers qui le rejoindraient pour un grand concert de soutien a Kadhafi a tripoli

      et le reste de ces articles de ce blog sont du même accabit avec des articles du genre

      letoile-jaune-contre-letoile-verte-cest-pas-les-memes-budjets

    • dimanche 17 avril 2011 à 22h32, par martin

      Bonsoir. 1. Le « conspirationnisme ». Afin de se faire entendre, l’idéologie « conspirationniste » joue avec les mots. Il y a toujours eu des complots dans l’histoire. Mais, ce que nous propose cette idéologie n’est pas de même nature. Nous changeons de dimension. Nous n’avons plus affaire avec le vulgaire complot, cher à cet inénarrable Iznogoud. Le Grand Complot, c’est le complot de tous les superlatifs, le complot hyperbolique, hors gabarit, démesuré, puisqu’il ne vise à rien moins qu’à la dominantion du monde et la soumission de l’Humanité, à l’obsolescence du temps puisque ses auteurs, les Reptiliens, les Francs Maçons, les Juifs et plus près de nous les Illuminatis s’activent dans l’ombre depuis des siècles si ce n’est des millénaires, avec une débauche sans limite de moyens.

      Que nos complots, reflets de nos tristes passions humaines paraissent bienpâles et triviaux, et Iznogoud pathètique avec son obsession de devenir calif à la place du calif, à côté de ces vastes épopées qui embrassent les siècles et l’espace.

      Les comploteurs ont déjà réussi à dominer le temps puisqu’ils s’ingénient obstinément depuis des lustres à remplir le même objectif ; et l’espace puisque aucune frontière ne leur résiste, qu’ils sont partout et qu’ils peuvent impunément frapper là et quand ils veulent avec toujours une inflation de moyens inouïs propre à sidérer tout esprit équilibré.

      Le Grand Complot est le reflet de désirs profonds réalisant cette transgression ultime, la Toute-Puissance. On ne peut rivaliser avec de telles forces sauf à être soi-même Elu. On les envie et on les craint à la fois. Popper -si je ne trompe- parle de l’idéologie « conspirationniste » comme d’une religion dégradée, de croyances de substition pour pailler à la disparition de toute transcendance dans le monde contemporain.

      2.On ne peut écarter définitivement l’idée selon laquelle des gouvernements, des groupes de pression,... oeuvrent secrètement et ne reculent devant aucun moyen pour parvenir à leur fin. La ruse et la manipulation font parties des jeux du pouvoirs. Ce qui est à dénoncer, c’est le parti-pris qui consiste à affirmer que toute la politique s’explique par la manipulation, c’est de faire du complot l’unique grille de lecture de la politique et des jeux de pouvoirs. Le fait que certaines officines ont envisager de recourir à des « coups tordus » n’entraînent pas nécessairement que touts les événements spectaculaires sont des « coups tordus », fruit de l’activité de ces officines, et je pense aux 11/09 et aux déclarations de « conspirationnistes » qui visent les USA.

      3. Le passeport d’Al Suqima. Il y a eu des tonnes de papier qui n’ont pas disparu dans les incendies. On peut raisonnablement mettre au compte du hasard le fait que ce passeport n’ait pas brûlé. Mais, dans la psychologie du « conspirationniste », le hasard n’existe pas, il est vrai. (Cf Angenot, Meyer, Taguieff,...)

      4. La liberté d’opinion et d’expression. C’est le problème récurent posé par l’article d’Anne. Peut-on penser ce que l’on veut et l’exprimer librement ? L’un et l’autre sont reconnus comme des droits inaliènables. Mais, dès lors que l’on exprime ce que l’on pense, son opinion devient publique et l’on accepte de se soumettre à la critique.

      On confond volontiers la juste critique des opinions exprimées publiquement avec les attaques ad hominen. M. Meyer dans ses « pricipia rhetorica » (PUF) nous éclaire à ce sujet : « Ce genre de démarche, où c’est l’orateur qu’on interpelle, et non plus l’argument qu’on analyse, repose sur un principe très simple de la vie de tous les jours : le principe d’adhérence, qui veut que je sois »dans« ce que je dis. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec mes opinions, il n’est pas d’accord avec moi, car d’une certaine façon c’est moi qu’il remet en question. On est impliqué dans nos croyances et notre discours. On vexe souvent les gens en rejetant leur avis, en les désavouant, parfois même en ne poursuivant pas le même chemin ».

      Affirmer que les opinions exprimées par tel ou tel individus serait le fruit de son genre, de ses origines, de ses penchants sexuelles ou d’un handicap,... sont des attaques ad hominen. Il n’y a pas eu ici d’attaques ad hominen puisque la critique s’est limitée à celles des opinions émises et n’a pas pris à partie l’individu en tant que tel.

      Martin.



  • dimanche 10 avril 2011 à 15h03, par antoine11

    si iln’y avait de soutiens que vers ces fumeux personnages, mais c’est pas tout...
    il m’arrive de lire ce site internet qui est parfois intéressant et pertinent.
    Ce site internet défend aussi assez ouvertement les Farc et autres groupes terroristes d’amsud.

    Je me suis pris le bec avec l’intelligentsia de ce site qui faisait l’apologie directe ou indirecte de ces fous sanguinaires en colombie (je connais le sujet, j’ai habité quelques années en colombie, ça me tient à coeur comme on dit - je me suis fait un petit plaisir de démonter toute leur rethorique « le peuple colombien soutient les farc ») via hernando calvo ospina (journaliste pro farc notoire en france) et d’autres « colombes de la paix »...

    • samedi 16 avril 2011 à 05h45, par philippe fournier

      16 avril 2011
      Chasseurs de rouges-bruns
      Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation « à la Marie-Anne Boutoleau » sur un site alter.
      legrandsoir
      Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des ’sources’ et des ’documents’ qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : ’l’inertie des internautes’. Question : Existe-t-il une parade ? Réponse : Oui, heureusement, le CLV (Clic sur Lien pour Vérifier - copyright Le Grand Soir). Démonstration.

      Le 2 avril a été repris ici intégralement un L’article intitulé « Le Grand Soir : analyse des dérives droitières d’un site alter » signé par Marie-Anne Boutoleau (se réclamant de CQFD et ACRIMED) et d’un mystérieux Joe Rashkounine et publié le 28 mars sur Article XI. L’article de ce site et les commentaires d’un de ses auteurs sont en partie des resucées, des coupés/collés d’un texte non signé paru dans CQFD N° 84 (décembre 2010), rubrique « Faux amis » et signé par « l’Equipe de CQFD ». Les deux articles sont similaires sur le fond, la forme, les amalgames, les exsudations haineuses, les liens. Mais Le Grand Soir n’était pas encore cité dans le premier article. Lacune comblée.
      Nous aurions pu, comme dans le passé, ignorer ce genre de littérature et nous concentrer sur notre raison d’être. Si nous revenons sur cet « article », c’est pour deux raisons :
      1) Si ce texte n’apporte strictement rien de nouveau par rapport à des écrits anonymes postés ici ou là. C’est néanmoins la première fois que le loup sort du bois et que de telles allégations sont signées et revendiquées par un site.
      2) Le texte constitue un modèle du genre dans la manipulation du lecteur. Un cas à soumettre à ACRIMED, par exemple.
      Depuis, nous observons avec un oeil amusé les tentatives de Marie-Anne Boutoleau et d’Article XI pour limiter les dégâts. Et nous constatons d’un autre oeil, moins amusé, avec quelle facilité les lecteurs ont été bernés.
      L’article est accompagné d’un nombre invraisemblable de commentaires : plus de 500. Premier record, dans la catégorie « flood » (technique qui consiste à submerger un forum de commentaires – souvent répétitifs et inutiles – pour rendre un forum difficilement lisible et noyer toute tentative de réponse). Sur ces 500 commentaires, plus de 100 sont signés Marie-Anne Boutoleau. Voilà un deuxième record, cette fois dans la catégorie « pipelette ».
      Les falsifications - dont Marie-Anne Boutoleau semble être une habituée - sont tellement maladroites qu’il a fallu choisir un acronyme pour désigner cette méthode. Nous l’avons baptisée « la méthode MAB » (en honneur de son inventeur, Marie-Anne Boutoleau). Elle aurait pu être baptisée Article XI (en honneur du site qui l’a publié sans rien vérifier). Ou CQFD, chez qui elle semble avoir été ébauchée.
      Pour qu’une telle falsification puisse fonctionner, il faut absolument compter sur un élément important : « l’inertie du lecteur ». C’est cette inertie (la vôtre cher lecteur...) qui permet à de tels charlatans de balancer une « information » et d’indiquer un lien qui... démontre le contraire. Incroyable culot, mais ça marche.
      Pour découvrir toutes ces manipulations, nous avons été obligés de mettre au point – après de nombreux tâtonnements – un nouvel outil voué à un bel avenir. Cet outil, nous l’avons baptisé CLV ou « Clic sur Lien pour Vérifier ». Très peu utilisé par les lecteurs, cet outil se révèle redoutablement efficace et une tragédie pour les falsificateurs.

      • samedi 16 avril 2011 à 05h46, par philippe fournier

        On comprend alors mieux les 100 interventions sur Article XI de Marie-Anne Boutoleau qui tente maladroitement de dévier le sujet et les centaines d’interventions anonymes – curieusement similaires et récursives – qui insistent lourdement sur « les informations documentées et vérifiées » du texte, qui répètent en boucle « bravo, beau travail, arguments irréfutables », et bla-bla-bla. Si « tout le monde le dit », c’est que ça doit être vrai, n’est-ce pas ? Et surtout, surtout, prions le ciel que les lecteurs n’aillent pas en masse vérifier eux-mêmes. Raté. Répondant à notre invitation, nos lecteurs ont enrichi le dossier. Voici le résultat de ce travail collectif (nous n’avons pas pu tout mettre par manque de place...).
        Pour faciliter la lecture de ce qui suit, nous avons reproduit le texte original en gras, en insérant nos propres commentaires. Certaines notes de bas de page ont été remont