ARTICLE11

Il y en a qui s'illusionnent encore sur les enfants. Qui observent leurs jeux avec attendrissement. S'émerveillent de leurs sourires. Rient de leurs pitreries. Ce n'est pas mon cas. Et je n'ai pas attendu de lire Freud ou La Guerre des boutons pour savoir que l'enfant est un adulte en puissance, potentiellement violent et irrémédiablement tyrannique. C'est pas moi qui le dis, c'est la littérature. Innocence mon cul. Lire la suite

Quatrième et dernière partie d'une biographie subjective commencée ici et initialement publiée par la revue Geste : où l'on conclut que les choses sont drôles, compliquées, enthousiasmantes et obscures. Lire la suite

Troisième partie d'une biographie subjective commencée ici et initialement publiée par la revue Geste : où l'on découvre la seconde Guerre Mondiale comme théâtre de singuliers effets sonores et où l'on assiste aux débuts de la psychoacoustique. Lire la suite

Deuxième partie d'une biographie subjective commencée ici et initialement publiée par la revue Geste : où l'on s'avise que la guerre sonne terriblement bien au théâtre et que l'on peut beaucoup s'amuser en manipulant les spectateurs ou, ce qui revient sensiblement au même, les ouvrières. Lire la suite

Quand on tombe, au gré de recherches sur les armes acoustiques, sur l'enthousiaste inventeur de leurres sonores et de torpilles acoustiques, qu'il nous amuse et nous effraie en même temps, on a envie de creuser. Première partie (sur quatre) d'une biographie subjective d'Harold Burris-Meyer : où l'on s'étonne qu'il ne soit pas dans l'encyclopédie. Lire la suite

C'est entendu : Hercule, fils de Zeus et d'Alcimène, était un rude gaillard. Loin de nous l'idée de lui manquer de respect. Et pourtant, les faits sont là : alors qu'on vient d'imprimer le douzième numéro d'Article11, on ne peut pas dire que son soi-disant « exploit » des Douze Travaux tienne la comparaison. Qu'il sorte un canard et on en reparle, morbleu. Lire la suite

mardi 14 mai 2013

Sur le terrain
posté à 13h53, par Lémi
3 commentaires

Melilla – Les ombres du mur

Cela fait plus de cinq siècles que Melilla, petite cité portuaire située au nord-ouest du Maroc, « appartient » à l'Espagne. Place forte militaire au temps de la Reconquista, bastion colonialiste pendant les guerres du Rif, co-couveuse (avec Ceuta) du franquisme avant la guerre d'Espagne, c'est aujourd'hui une ville-frontière cadenassée par une barrière toujours plus perfectionnée. Presque une zone de guerre. Lire la suite

« Tu sais, on n'est pas cons, on sait bien qu'il faut un visa, qu'on n'a pas le droit de passer ; on accepte les risques. Mais ce que font les Marocains, à Gourougou et ailleurs, c'est criminel. Sur toute la route, je n'ai rien vécu d'aussi horrible. De loin. Ici, tout le monde te le dira : c'est l'enfer sur terre. » (Khalil, migrant camerounais) Lire la suite

En introduction à une série de chroniques sur l'institution portuaire francilienne, l'équipage d'Alternat, centre socio-culturel embarqué, revient sur la progressive affirmation foncière d'un « pouvoir sédentaire marchand ». Ou comment le Port autonome de Paris tord tranquillement la notion de domaine public et élimine le non-lucratif des abords de la Seine. Lire la suite

Gentrification. Le mot est désormais (presque) rentré dans le langage commun. Et de nombreux chercheurs se penchent aujourd'hui sur cette forme d'embourgeoisement des quartiers populaires. Las, ces analyses, plus ou moins critiques, sont récupérées par ceux-là même qui s'emploient à opérer cette gentrification. Paradoxe ? Lire la suite

La tomate a disparu. Elle était là, sous nos yeux, dans nos paniers, pimpante et goûtue. Et puis plus rien, envolée. À sa place, de tristes ersatz, fades et bidouillés. Qu'est-il arrivé ? Lire la suite

« Le lancement de LCA est possible parce qu'il repose sur une confiance instinctive dans une identité collective. Sur le mode : on peut faire vivre cette radio illégale parce qu'il y a des milliers de bonshommes qui la défendront à coups de manches de pioche. Ce n'est pas une image : les sidérurgistes fichent une vraie trouille aux flics et leur mettent de légendaires dérouillées. » Lire la suite

Du 26 au 30 mars dernier se tenait à Tunis le Forum Social Mondial 2013. Avec 70 000 participants, 3 000 associations et des concerts à la pelle, l'événement tenait autant de la kermesse géante que du raout contestataire. Charlotte et Régis étaient sur place, ils en ont profité pour prendre le pouls d'un Printemps endormi, des allées bondées du Forum aux petits cafés enfumés du centre-ville. Lire la suite

Augustin Marcader est technicien administratif au contrôle médical d’une Caisse primaire. Des années qu’il turbine là, chez les poulagas de la Sécu. « Souffrance » au « travail », la redondance l’a toujours fait marrer ; parfois même, elle l’inspire. Après une série de chroniques, il était temps de remonter à la source du mal : son entretien d’embauche. Lire la suite

« Je suis celui qui insulte la fontaine à Lyon et lui balance des coups de pied. Je suis celui qui demande quinze fois l'heure près du centre commercial à des clodos qui finissent par le chasser à coups de bouteilles. Je suis celui qui collectionne et mâche consciencieusement des mégots sous un porche. Je suis celui qui hurle en tournant sur lui-même dans la rue. » Lire la suite

Quatre ans que Jane Sautière n'avait publié. On avait hâte de lire son dernier livre, consacré au thème du vêtement. Oui, cette fois, pas de prison, pas de maternité, mais des habits de tous les jours, de deuil ou de fête. L'occasion, à la sortie de ce sublime « Dressing », de revenir avec cette amie de route sur notre propre histoire, faite aussi de mots et de routes. Sortie du placard et lettre ouverte. Lire la suite

« Oui, à la naissance, on se retrouve en possession d'un sac de peau. Mais on le connaît vite, on en a fait le tour. Alors pourquoi s'y attarder ? Le ''moi'' est un enfermement dont je souhaite me libérer, pas un champ d'investigation. Je suis beaucoup plus avide des autres : tout m'intéresse chez quelqu'un que je ne connais pas, son anatomie, sa voix, ses expressions, son visage, son histoire. » Lire la suite


... | < 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |> |...
 

Janvier · Février

18ÈME COMÈTE

À lire : Numéro 18 – Des comètes et de leurs vertus


Points de vente

Article11 est distribué en kiosques, dans toute la France, par les MLP : voici la liste (plus ou moins fiable) des points de vente presse où vous pouvez trouver un exemplaire (pdf).

Il est également diffusé par nos soins dans quelques bonnes librairies : la liste de celles-ci (pdf).

Abonnement

L'abonnement pour six numéros est à 18 euros pour la France, 21 euros pour l'Union européenne et 24 euros pour le reste du monde. Il est gratuit pour les prisonniers et les désargentés.

Pour toute question, pour proposer un nouveau point de vente ou commander des exemplaires à diffuser : redaction@article11.info

Par courrier

Merci d'envoyer vos coordonnés postales (ainsi que votre mail) et votre chèque – à l'ordre d'Article11 – à cette adresse : Article11, 2 rue Auguste Poullain, 93200 Saint-Denis.

N'oubliez pas d'indiquer le numéro à partir duquel doit démarrer votre abonnement. S'il s'agit d'anciens numéros, sachez que certains ne sont plus dispos (n°1, 3, 11 et 13).

Par internet

Le système de paiement utilise Paypal, mais vous n'êtes pas obligé d'y ouvrir un compte. Les coordonnées saisies dans l'interface Paypal serviront à l'envoi du journal.


Sommaire du Numéro 18

Couverture comètesque de Formes Vives

.

Éditorial de Bruce Willis, sauveur du monde et astrophysicien

.

« Les dents du désert », Odyssée dans la Nièvre, opus 1, par Pierre Souchon

.

Dessin d’Hector de la Vallée

.

Rubrique pratique : « Tendance et savoir-vivre, les conseils personnalisés de la rédaction »

.

« Des fous hors des clous », reportage au Centre d’accueil thérapeutique à temps partiel Antonin Artaud de Reims, par Émilien Bernard

.

Dessin de Jonathan Blezard

.

« Mexique – les dames de la Cantine », récit sur les migrants de Veracruz, par Benjamin Damade, illustré par Baptiste Alchourroun

.

Photographie d’Amélie Labourdette, issue de la série « Non Finito »

.

Photographie de Julia Zortea, Cap d’Antifer

.
 

« Injecter de la dignité, de la malice et de la rage dans notre condition de galériens », entretien avec l’équipe de la revue Rafale, par Jean-Baptiste Bernard

.
 

« Les français vous adorent », chronique de Jean-Baptiste Bernard autour des mots de la répression

.
 

Citation solaire de Jean-Jacques Pauvert

.
 

« On mendie au capitalisme la possibilité de réparer ce qu’il détruit chez nous », discussion avec Alexis Escudero sur la reproduction artificielle de l’humain, par Damien Almar

.
 

Poster central dessiné par Martes Bathori

.

Cartes de Philippe Rekacewicz

.

« Dessiner une carte avec trois orangers », voyage introspectif à travers la cartographie radicale, par Julia Zortea et Juliette Volcler

.

« Longchamp – à dada sur le gotha », deuxième opus de la chronique Lieux d’aisance, par Émilien Bernard

.

« Cette photo ne sera plus qu’un souvenir », chronique portuaire et photographies de Julia Zortea

.

« Peurs sur la route », chronique sur l’auto-stop par Alan Balevi

.

Photographie d’Amélie Labourdette, issue de la série « Non Finito »

.

« 1907 : Gloire au 17e ! », chronique d’Anne Steiner

.

Papillons de Jil Daniel & Quentin Bodin, Fanette Mellier & Grégoire Romanet, Élise Tchoukriel, David Poullard, Pierre di Sciullo, Martha Salimbeni, Sébastien Marchal, Formes Vives

.

« Mauvaise bile », une chronique d’Augustin Marcader, qui nous écrit du bureau

.

« S’insurger ? », traduction par Damien Almar d’un texte de Davide Germani portant sur la manifestation romaine du 12 mars 1977

.

« Antoine Volodine et ses doubles », rencontre avec un écrivain français aux avatars envahissants, par Émilien Bernard

.

« Des lueurs, des malgré tout », chronique littéraire d’Émilien Bernard

.

Rubrique Pioché Ailleurs, illustration de Martha Salimbeni et Nicolas Filloque

.

« Le cri de la tomate », enquête à épisodes par Jean-Luc Porquet, opus 8 : « Graal »

.

Pour l’ensemble : mise en forme et en pages par l’atelier Formes Vives (Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon)


Anciens numéros