ARTICLE11
 
 

samedi 16 octobre 2010

Vers le papier ?

posté à 11h30, par Lémi & JBB
39 commentaires

Dernier inventaire avant liquidation
JPEG - 8.7 ko

Fini de rire. Avec deux petits mois de retard sur les prévisions originelles, notre canard sortira finalement le samedi 13 novembre. Un premier numéro dans lequel toute l’équipe est présentement plongée jusqu’au cou, suant sang & rosé pour tenir les délais tout en peaufinant textes et maquette. Rush. Transparence oblige, on vous propose un dernier point d’étape.

Ce devait être début septembre. Ensuite mi-septembre, dernier délai. Puis début octobre, croix de bois, croix de fer. Et ainsi de suite... Finalement, ce sera mi-novembre, le 13 pour être précis1. Un peu plus de deux mois de retard, une bagatelle, non ? C’est accessoire, on est d’accord. D’autant que là, c’est certain : nous ne reculerons plus.

D’ailleurs... il ne s’agissait pas tant de reculs. Disons plutôt : des ajustements, réflexions, évolutions. Il est loin d’un projet à sa concrétisation ; au fil des semaines et des mois, la découverte des contraintes techniques et financières autant que les nombreuses et passionnantes discussion internes - avec tous ceusses qui se retrouvent embarqués dans cette joyeuse galère - ont conduit à maintes fois changer le fusil A11 d’épaule. Au final, le canard ne sera pas tel qu’on se l’était imaginé dans nos petites têtes (chacun des participants en avait d’ailleurs une vision différente) ; mais il fera feu, c’est le principal. Balles de papier ou de plomb, c’est à voir.

Tenez... le papier. Il avait été amoureusement sélectionné par l’équipe des graphistes - soit les deux membres de l’atelier Formes Vives et Thibaud Meltz - et chaudement plébiscité par la rédaction au complet. Bref, il en jetait. Sauf que... ledit Munken Lynx 70g ne se commande - sort funeste, on l’a découvert tardivement - que par bobines de trois tonnes, une quantité de papier suffisante pour imprimer cinq numéros. Soit une facture de près de 5 000 euros, 50 % de notre budget total. En clair, on mettait la moitié de notre cagnotte dans le papier et on avait toutes les chances de ne pouvoir l’utiliser ensuite, faute d’argent pour payer l’impression des numéros deux et trois. Pas moyen. Il a donc fallu en rabattre, choisir un papier beaucoup plus classique, plus courant et moins cher. Rien de dramatique, évidemment, on avait juste les yeux plus gros que le ventre ; il a fallu les rapetisser jusqu’à l’équilibre.

Autre exemple : le format. Là, c’est simple, on les a tous fait2. Du plus classique au plus tarabiscoté, du plus passe-partout au plus excentrique. L’embarras du choix nous paralysait presque. Et quand - enfin - nous pensions avoir trouvé le bon, décidés à retenir un format proche de celui des revues, bing, la (tardive) révélation : si nous souhaitions pouvoir exister en kiosques, ne pas être perdus au milieu de myriades de magazines3, il fallait opter pour un format se rapprochant du « tabloïd »4 . Rebelote & retour à la case hésitation. Au final, nous avons fini par trouver chaussure à notre pied, sous l’impulsion de ceusses de Formes Vives & T : le format d’A11 sera plutôt allongé, 24 centimètres de large sur 44 de haut. Atypique sans l’être trop.
Dans toutes ces décisions, nos camarades graphistes - ceux de Formes Vives et Thibaud, donc - ont joué un rôle de poids. Dès le départ, ça nous semblait évident : le graphisme devait faire partie intégrante de la démarche. Logique, migrer du net implique d’accorder de l’importance à l’objet journal en tant que tel. Il nous fallait donc le concours de jeunes gens - doués et motivés5 - dont c’est la partie. Eux portent la responsabilité graphique du projet, nous nous chargeons du rédactionnel. Séparation des pouvoirs. En toute fraternité.

Dernière illustration, la périodicité. Là-aussi, on a d’abord voulu se la jouer grands seigneurs, façon rendez-vous très régulier : c’était dit, on allait paraître tous les mois. Et puis, finalement, non. Parce qu’assurer la sortie d’un mensuel empiéterait trop sur nos vies déjà bien remplies et que nous tenons dur comme fer à ce que le site Internet continue à exister sans être une resucée du journal6. A11 sera donc bimestriel - au moins au début, après nous verrons. Oui : une fois tous les deux mois. Qui a dit « feignasses » ? Euh... soit. Mais quand même : en échange, nous avons augmenté la pagination : le canard fera vingt pages. Tout rond.
Périodicité confortable, donc. Nous faisons même carrément petits bras par rapport à l’ex-Tigre - bimensuel7 - ou à CQFD - mensuel. Qu’importe, nous commencerons doucement. C’est aussi un calcul financier : un canard restant en vente pendant deux mois a d’autant plus de chances8 de retomber sur ses pattes, l’équilibre coûts (impression et distribution) / recettes (ventes) par numéro étant un chouïa plus facile à trouver. Et puis, avec cette périodicité, nous sommes en mesure de proposer un abonnement annuel à un tarif qui ferait rougir n’importe quel éditocrate barbichu (© S. Fontenelle) : 13 euros pour six numéros9. Le prix de cinq bonnes bouteilles de rosé, quoi. À ceux qui sont prêts à ainsi sacrifier le confort éthylique de quelques jours, nous donnerons d’ici peu (la semaine prochaine) l’adresse où envoyer les chèques. Money, money...

Et pour ce qui est du contenu, de la substantifique moelle, nous vous laissons la surprise, en espérant qu’elle soit bonne. Rien ne dit que nous allons y arriver, mais... l’idée est évidemment de rester dans l’esprit du site, avec une exigence de fond et de forme accrue - chaque contributeur le voit ainsi. Le 13 novembre, date officielle de sortie en kiosques, vous nous direz si on a réussi ou si nous nous sommes plantés10.

JPEG - 160.8 ko

Dans les épisodes précédents :
Article11 papier : Une histoire de gros sous.
Une ligne éditoriale ? Peuh...

Entretiens avec la « concurrence »
Premier épisode : Le Tigre, à lire ici.
Deuxième épisode : Revue Z, à lire ici.
Troisième épisode : Le Postillon, à lire ici.
Quatrième épisode : CQFD, à lire ici.
Cinquième épisode : Le Jouet Enragé, à lire ici.



1 L’idée de sortir un 11 novembre nous bottait bien (11/11 pour Article11), mais il paraît que c’est difficile d’être distribué un jour férié... Qui l’eut cru ?

2 Enfin : presque. Des fois, on exagère un brin...

3 La France est le pays qui compte, proportionnellement, le plus grand nombre de magazines par habitant. Un motif de fierté ? Pas sûr.

4 Le choix que vient de faire Fakir, passé du format magazine au format tabloïd. Un changement essentiellement motivé par le désir d’être davantage visible en kiosques.

5 Comme tous ceux qui participent au projet, ils bossent bénévolement.

6 Au rythme désormais adopté d’un article tous les deux jours.

7 Énième (et belle) mouture, Le Tigre était bimensuel depuis un peu plus de six mois. Mais le treizième numéro de la dernière formule, paru en septembre, donnait à lire un unique article, long et surprenant, diversement apprécié - certains (dont nous) l’ont trouvé touchant et classieux, d’autres ont moins aimé. En celui-ci, titré Pourquoi faire un journal, l’un des deux fondateurs du journal, Raphaël Meltz (avec Laetitia Bianchi), disait sa lassitude et - en filigrane - son envie de de donner une nouvelle peau au Tigre.

JPEG - 24.6 ko

Le journal, actuellement en stand-by, devrait donc renaître, sous une nouvelle forme.

8 Elles restent minimes, ces chances...

9 C’est vrai, vous ne gagnez que deux euros par rapport au coût de la vente au numéro (2,5 € l’exemplaire). Mais dîtes-vous que, rapporté au coût de Libération, c’est une affaire en or : pour le prix de dix numéros du quotidien déchu, vous gagnez un an de lecture d’un canard qui ne vous a pas encore déçu. Et on vous promet que vous ne recevrez pas de montre ou de mini-télé en prime... Surtout, pour être franc, nous avons méchamment besoin de l’avance de trésorerie représentée par les éventuels abonnements.

10 Ne vous fiez pas, en tout cas, à l’image ci-dessous. Lémi - qui l’a réalisée - tenait absolument à la placer en ce billet. C’est une position pour le moins... euh... discutable, esthétiquement parlant.


COMMENTAIRES

 


  • samedi 16 octobre 2010 à 12h27, par Cui cui fit l’oiseau

    On croise les doigts pour vous !

    Longue vie à votre bébé.



  • samedi 16 octobre 2010 à 13h29, par wuwei

    « Un peu plus de deux mois de retard... »

    La faute au rosé sans doute. Bon, mais moi comment je fais pour trouver ce beau palmipède dans le fin fond de la Gironde ?

    • dimanche 17 octobre 2010 à 16h13, par JBB

      Sacrilège ! Ce n’est jamais la faute du rosé ; impossible.

      Pour la Gironde, on espère bien qu’on y sera aussi disponible. Bien entendu (et malheureusement), on ne sera pas présent chez tous les dealers de presse (pas avec notre tirage, puisqu’on sort en kiosques à 14 000 exemplaires). Mais il y en aura sans doute un pas trop loin de chez toi qui aura un ou deux exemplaires du canard.



  • samedi 16 octobre 2010 à 13h30, par un-e anonyme

    on s’abonne où ?

    Excellent je suis très heureux de pouvoir stocker l’article 11e du nom dans ma bibliothèque et le faire lire à mon fils plus tard..*

    Continuez à nous tenir au courant !

    Question : y aura autre chose que sur le net bien entendu ?

    Bon allez je me tire vers filles du calvaire rejoindre le soulèvement populaire...

    Salutations pirates !

    Guillaume

    • dimanche 17 octobre 2010 à 16h19, par JBB

      Cool :-)

      « on s’abonne où ? »

      On mettra un billet en ligne la semaine prochaine, avec une adresse pour s’abonner.

      « Question : y aura autre chose que sur le net bien entendu ? »

      Plus que ça : c’est que du contenu 100 % original. On était tous d’accord : pas moyen de republier des textes déjà mis en ligne sur le site. On aurait trop l’impression de se foutre de la gueule du lecteur.

      « Bon allez je me tire vers filles du calvaire rejoindre le soulèvement populaire... »

      Ça partait bien, hein ? Dommage que ce se soit terminé ainsi, pour une fois il y avait du potentiel.

      • mardi 19 octobre 2010 à 12h02, par un-e anonyme

        Ouais ça partait bien. J’ai suivi les débats sur indy et la rue 89 (d’ailleurs j’y ai croisé une connaissance...) sur les flics infiltrés ou civils ou RG, ça fait longtemps que je n’ai pas vu autant de condés en civil au milieu d’un groupe comme celui là.



  • samedi 16 octobre 2010 à 14h24, par Soisic

    Chouette : le site PLUS le journal papier !
    Vous pouvez déjà compter mon abonnement comme acquis !



  • samedi 16 octobre 2010 à 19h16, par fred

    Longue vie à Article 11 et au Bison Blanc !

    et quid du site ?

    amitiés

    • samedi 16 octobre 2010 à 19h46, par un-e anonyme

      Fred,
      j’ai vu les commentaires que t’as mis dans le Midi Libre , rapport à René Galinier

      ce journal est mort !

      • dimanche 17 octobre 2010 à 09h40, par fred

        à anonyme de 19:48

        les commentaires que t’as mis dans le Midi Libre

        Y’a gourance...

        Je n’ai posté sur aucun article du Midi Libre

        • dimanche 17 octobre 2010 à 09h55, par un-e anonyme

          je m’en doute.
          mais je disais ça pour t’inciter à aller voir les horribles commentaires qui sont passés, à l’image de la sale gueule de l’avocat du Dupont Lajoie.
          à croire que le Midi Libre met des casseurs exprès parmi les commentateurs.

          Fini de rire, c’est inacceptable.
          remarque, on découvre un pays de sauvages, l’hérault, ce fut le lot aussi des réfugiés espagnols d’une certaine manière.

          Le Midi Libre devrait pas accueillir tout le monde, franchement...

          • dimanche 17 octobre 2010 à 16h28, par JBB

            @ Fred : eheh, t’as l’oeil. Moi, je n’avais aucune idée d’où Lémi avait copié l’image.

            Et pour le site : on continue, à raison d’une publication tous les deux jours. Soit un rythme un peu ralenti par rapport aux deux ans précédents, mais on n’avait pas le choix, faute de temps.
            En tout cas, hors de question de laisser tomber le site en jachère : c’est de là qu’on vient, on compte bien y rester.

          • dimanche 17 octobre 2010 à 20h48, par ko

            nan mé faut pas lire les commentaires du ML, y a une paire (ou pire...) de trolls fachos / mous du bulbe qui squattent, doivent rien avoir à foutre d’autre... on est loin d’être tous comme ça dans l’hérault...

            • dimanche 17 octobre 2010 à 20h51, par ko

              ah ouais sinon, j’ai noté la date dans mon petit agenda, et j’irai, telle une pèlerine, réclamer vot’ canard dans différents points de vente de ma bonne (??) ville, histoire de vous faire connaître :-)

              longue vie, les gars z’et les filles (y a des filles dans votre équipe ?)

            • lundi 18 octobre 2010 à 12h29, par un-e anonyme

              à ko

              au risque de faire encore plus dans le déplaisant :

              un journal qui dénonce les couillons qui disent comme ça, woué venez pas faire la révolution chez Nos on est armé, eh bien ça serait pas mal !!!

              on ne se fait pas justice soi-même, il convient de le rappeler.

              ces couillons qui parlent de la France, de leur Propriété, ça a assez duré.

              • lundi 18 octobre 2010 à 13h50, par Lémi

                @ Ko (LA Ko ?)

                Les pélerines sont plus que bienvenues, on embauche à tour de bras. En cas de résistance des kiosquiers, ne pas hésiter à passer à la manière forte, clés de bras et tortillement des noreilles.

                (y a des filles dans votre équipe ? Of course. Une petite dizaine. On aurait dépéri depuis longtemps, sinon...



  • samedi 16 octobre 2010 à 19h29, par spleenlancien

    Attendons donc avec impatience, matinée d’une pointe d’anxiété car j’habite, comme wuwei, un trou en Gironde, l’arrivée du numéro 1.
    Je m’abonne par retour de courrier parce que vous le valez bien...

    • dimanche 17 octobre 2010 à 16h32, par JBB

      Re-cool. On espère que tu ne regretteras pas le choix de l’abonnement ; sinon, de toute façon, on te rembourse en équivalent-rosé, c’est notre satisfait ou remboursé à nous.



  • samedi 16 octobre 2010 à 21h22, par Zgur

    Salut

    Ce n’est pas parce que je passe moins souvent que je vais m’épargner aujourd’hui le plaisir de vous traiter de feignasses procrastinatrices mâtinées d’aboulie compulsive.

    Car, bravant les cortèges beuglant des autres feignasses à casquettes défilant pour refuser de chômer deux années supplémentaires (donc ne rien faire avant de ne rien faire encore), je me pointai exprès le 13.10 chez un revendeur sarkozyste de Pravda quotidienne.

    Et là, vous me gâtâtes le plaisir de lui faire vendre ce qui pour lui s’apparente à une amulette maléfique vaud’où (mais pas d’chez nous) dont la rétribution lui aurait été au moins aussi fatale que 30 deniers pour un Eric Besson qui tiendrait sérieusement son rôle.

    Donc, votre auguste canard arrivera trop tard.

    Mais j’attendrai, ce jour.

    Arf !

    Zgur

    Voir en ligne : http://zgur.20minutes-blogs.fr

    • dimanche 17 octobre 2010 à 17h01, par JBB

      Yep compadre

      « le plaisir de vous traiter de feignasses procrastinatrices mâtinées d’aboulie compulsive »

      C’est un honneur :-)

      « je me pointai exprès le 13.10 chez un revendeur »

      Là, on ne peut que multiplier les courbettes désolées en espérant se faire pardonner. Et préciser que le retard est dû à notre enthousiasme révolutionnaire : toute la rédaction s’était lancée dans une glorieuse grève générale, on a tenu un pichet de grève non-stop pendant deux semaines - autant dire que ça a éclusé sec...

      « votre auguste canard arrivera trop tard. »

      C’est notre drame : on arrive toujours trop tard. C’est à cause de Lémi, qui fait rien que nous retarder, le salopard.



  • dimanche 17 octobre 2010 à 03h48, par Docteur Ska

    chouette !

    et...euh...

    Les abonnements trans-atlantiques (du genre france-pérou), c’est possible ???

    • dimanche 17 octobre 2010 à 16h40, par JBB

      A11 est une multinationale d’envergure : on a des antennes partout :-)

      (Plus sérieusement, c’est clair qu’on peut s’arranger. Ça risque juste de mettre un peu de temps à arriver, mais c’est plus que gérable)



  • dimanche 17 octobre 2010 à 09h13, par Lancien

    Je ne doute pas que le A11 papier soit d’une qualité rare. Aussi rare que les bonnes bouteilles de rosé à 2,50€ pièce...!
    Bonne chance.



  • dimanche 17 octobre 2010 à 13h38, par un-e anonyme

    on l’attend avec impatience !

    • dimanche 17 octobre 2010 à 14h53, par karib

      Faire ainsi de la réclame pour le rosé, c’est honteux. Vous me faites de la peine.
      J’ai donc décidé de m’abonner puis d’acheter de temps à autre un numéro dans différents kiosques (pour stimuler la demande), dans l’espoir que soudain déniaisés par l’afflux de richesse, vous passiez enfin à une boisson plus digne. Le Château Petrus ou le Clos de Vougeot, par exemple.

      • dimanche 17 octobre 2010 à 16h49, par JBB

        @ anonyme : pour tout dire, nous aussi.

        @ Karib : je crains bien qu’on reste lamentablement incurable en matière vinicole. A moins qu’on ne se boive, un de ces jours, cette bonne bouteille ensemble : de vive voix, je ne doute pas que tu aurais les bons arguments pour nous convaincre.

        (Et sinon, c’est très cool ; mais ne tape pas trop dans ton porte-monnaie : on ne le mérite pas...)



  • dimanche 17 octobre 2010 à 17h05, par Javier

    Pour les lecteurs hors des frontières de France la meilleure méthode d’abonnement c’est Paypal. Du moins, c’est la meilleure expérience pour moi. Avez-vous envisagé cette option pour nous ?.

    • dimanche 17 octobre 2010 à 20h00, par un-e anonyme

      pour ceux qui sont hors des frontières de France, y’a le site internet payant.

      ça te va ?

      • dimanche 17 octobre 2010 à 20h51, par Javier

        Bien. Je ne voudrais pas rater la version papier.

        • dimanche 17 octobre 2010 à 21h01, par JBB

          @ Javier : Euh... l’anonyme dit n’importe quoi. C’est assez déplaisant, d’ailleurs.

          Il n’y a pas de « site internet payant ». A priori, on n’aura pas Paypal non plus (désolé). Après, si t’es hors territoire de notre glorieuse patrie, on trouvera toujours un moyen de s’arranger. Bref, c’est gérable.



  • mardi 19 octobre 2010 à 17h57, par Isatis

    Bien, bien, bien.... J’attends l’adresse d’abonnement parce que chez moi ça doit être pire que le fin fond de la Gironde :-)

  • Répondre à cet article