ARTICLE11

Rubrique : Sur le terrain

Alors que la récupération des déchets fait aujourd’hui l’objet d’un business « vert » orchestré par le gouverneur Macri, plusieurs circuits de recyclage cohabitent à Buenos Aires. Figures emblématiques de la crise économique de 2001, les « cartoneros » ne sont plus seuls à se ruer sur les ordures de la capitale. Les entreprises privées et les coopératives de recycleurs traquent désormais le même butin. Lire la suite

« Il se souvient bien, lui Léon, de ses patrons – le genre très bien ! De la cité, aussi, sa bonne ambiance, sa fraternité, un peu empoisonnée par les communistes. Eux n'allaient pas à la messe, Léon rancune dans le film en levant sa canne. [...] Ils croissaient et multipliaient en grèves ! Aussi ! Eh oui ! Ça avait le don de pourrir l'ambiance ! Une vraie manie ! » Lire la suite

Vendredi dernier, les habitants de cette chatoyante cité qu'est Rueil-Malmaison (banlieue chicarde parigote) ont eu le bonheur de voir un aéroport s'installer dans leur ville. Le lieu choisi n'avait rien d'anodin, puisque la piste de décollage était située devant le siège de la multinationale Vinci, pourvoyeuse émérite de grands projets saccageurs (notamment à Notre-Dame-des-Landes). Retour à l'envoyeur... Lire la suite

mercredi 20 novembre 2013

Sur le terrain
posté à 18h47, par Jacques B.
12 commentaires

Sur les traces de Panaït Istrati

À sa mort en 1935, l'écrivain et intellectuel roumain Panaït Istrati était discrédité auprès d'une grande partie de l'intelligentsia de gauche. Pour avoir « trop tôt » dénoncé les errements de la révolution bolchevique, il était considéré comme un traître. Si l'histoire lui a donné raison, son œuvre romanesque reste méconnue. L'ami Jacques, désireux de pallier ce manque, s'est envolé pour la Roumanie. Sur ses traces. Lire la suite

Le concept d'art urbain (ou : street art) est aujourd'hui une tarte à la crème balancée à toutes les sauces, vidée de sa substance originelle. Si bien qu'il est réjouissant de découvrir qu'il existe encore des « artistes » agissant dans ce champ sans intérêt mercantile ou symbolique, à l'image de Cyop & Kaf, agitateurs urbains napolitains. Retour en images sur un sujet traité plus en profondeur dans le numéro 14 de la version papier. Lire la suite

Il fait beaucoup parler de lui ces temps-ci. Mais si les idées et le parcours d'Alain Soral ont été largement disséqués, il n'en va pas de même de sa façon de mener ses affaires. Le fondateur et président d'Égalité et Réconciliation est pourtant à la tête de Culture pour Tous, entreprise lucrative chapeautant quatre sites de vente en ligne. Derrière la politique : l'épicerie. Lire la suite

Ce n'est pas un scoop – le monde du livre se porte mal. Numérisation, concentration éditoriale, amazonisation : les bouleversements s'enchaînent dans un silence pesant. Mais si la chose imprimée se voit plus que jamais traitée en marchandise, certains acteurs de la chaîne du livre refusent de baisser les bras. De Paris à Milan en passant par Madrid, de drôles d'oiseaux préparent la contre-offensive. Piou-Piou ! Lire la suite

Rosia Montana est une petite localité roumaine, située dans les Monts Apuseni, en Transylvanie. Un écrin de verdure menacé par un gigantesque projet minier. Le métal visé ? L'or. Mais les habitants du coin, rejoints par de nombreux militants de toute la Roumanie, entendent bien s'opposer à l'entreprise. Comme viatique, cette expression locale : « L’or, que l’enfer le mange ! » Lire la suite

Augustin Marcader est technicien administratif au contrôle médical d'une Caisse primaire. Des années qu'il turbine là, chez les poulagas de la Sécu. « Souffrance » au « travail », la redondance l'a toujours fait marrer. Parfois même, elle l'inspire. Cette fois-ci, il est question de cette frousse normée, imposée, qui infiltre jusqu'aux murs de la cantoche... Lire la suite

Berville, Seine-Maritime. Un peu à l'écart du village, la ferme de l'Oseraie : quelques bâtiments, puis un verger, des champs et enfin la Seine qui coule paresseusement. Ici, sept jeunes gens goûtent depuis un an et demi aux joies et peines du travail agricole et de la vie en collectif. Carte postale. Lire la suite

« Quelques mois avant son arrestation, Ieng Sary a déclaré, dans un souci de rédemption : « Je n'ai rien fait de mal. Je suis quelqu'un de gentil. » Pour résumer un long chemin d’horreurs, il a ajouté : « L’Utopie a mené à la barbarie. » Le rapprochement opéré par le chef khmer rouge entre projet stalinien et utopie sera ensuite repris, par ses amis comme par ses ennemis. » Lire la suite

Buenos Aires. Un matin de 2001, en pleine débâcle économique, les ouvrières de l’usine de confection Brukman trouvent porte close. Leur patron s’est fait la malle. Il a toutefois oublié un détail de poids : les machines à coudre. Douze ans après la bataille livrée pour récupérer leurs moyens de production, les femmes aux blouses turquoise sont devenues un emblème de l’autogestion à la mode argentine. Mais leur modèle coopératif demeure fragile. Lire la suite


< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...