ARTICLE11

Quilombo a frappé fort : la librairie libertaire parisienne proposait hier une rencontre débat avec un des intellectuels les plus fondamentaux de notre époque, l’historien Howard Zinn. Un événement que nous n’aurions raté pour rien au monde. Pendant deux heures, l’intellectuel américain a éclairé son auditoire d'analyses limpides et d'observations précieuses. Retranscription. Lire la suite

Soit : le crash de l'Airbus d'Air France laisse des centaines de familles endeuillées. Soit : il s'agit de la plus grave catastrophe aérienne de ces dix dernières années. Pas de quoi - pourtant - démoraliser les opérateurs des marchés, qui ont poursuivi gaiement leurs petites opérations. Mieux : certains en ont profité pour spéculer et amasser quelques pépètes supplémentaires. Lire la suite

On ne fera jamais le tour de DADA, sûrement le mouvement artistique le plus réjouissant et rentre-dedans du 20e siècle. Alors, quand on a la chance de tomber sur un spécialiste de la question, utilisant l'esprit DADA comme combustible existentiel, on ne laisse pas passer l'occasion. Cette fois-ci, c'est Yann Kerninon, joyeux touche-à-tout et auteur inspiré qui s'y colle. Avec la manière... Lire la suite

Il fut un temps, lointain, où les machines restaient un élément musical secondaire. Il y avait les studios, les micros, les amplis et basta. Et puis les machines ont débarqué, foutant un beau bordel là-dedans. Très vite, ça a mal tourné, le disco a pris le pas sur Kraftwerk, Jean-Michel Jarre sur Suicide, et on s'est retrouvé comme des cons. Pourtant, au début, la machine inspirait plus qu'elle ne castrait... Lire la suite

Militants mous, logorrhéistes écologiques, défenseurs des animaux sans suite dans les idées, voilà un homme dont vous pourriez prendre de la graine. Une trentaine d'années de combat écolo, une dizaine de bateaux coulés, des centaines de cétacés sauvés et aucune condamnation à son actif. Une efficacité diabolique pour un activisme pirate des plus réjouissants. Lire la suite

Éducateur de rue dans un quartier populaire de la banlieue parisienne, il met sur papier le quotidien de ses journées, les scènes de vie tristes et/ou joyeuses. Mômes en rupture, paumés ou joyeusement révoltés, parents dépassés ou absents, administrations et associations où - de l’intérieur - quelques un-e-s essaient de résister… Aujourd'hui, on revient de l'enfer de la prison. Lire la suite

Comme dirait l'autre : Coupat outragé, Coupat brisé, Coupat martyrisé, mais Coupat libéré ! On ne va pas bouder notre plaisir, l'annonce de son élargissement est une très bonne nouvelle. D'autant qu'elle suit - après une interview essentielle donnée au Monde - une certaine reconnaissance du discours intellectuel de l'embastillé. Ou quand le verbe met bas le glaive. Lire la suite

Six volumes ! Il fallait bien ça pour rendre compte de ce qui est resté comme l'affrontement le plus emblématique du 20e siècle. Avec « Le Labyrinthe Magique », six romans ancrés dans la Guerre d'Espagne, Max Aub avait voulu tout dire du conflit, les beaux mythes comme les sales illusions. Une œuvre essentielle que les Fondeurs de Briques ont eu la bonne idée de traduire et publier. Lire la suite

Il y a des châtiments qu'on accepte sans broncher, des pluies de malédictions qu'on regarde tomber sans s'insurger. Une histoire de destin, on ne va pas en faire un plat. A genoux, la perspective ne manque pas de charmes, on se rassure. Et puis, « ceux d'en haut » - ces dirigeants - ont forcément leurs raisons, non ? Alors, on fait comme Job : on encaisse en geignant. Lire la suite

Il y a deux soirs, il a fait l'erreur de regarder les infos. Après « des tartines de rien », le dessinateur Mathieu Colloghan a pu vérifier combien le JT se fichait des Européennes, et encore plus des listes qui contestent l'ordre libéral : « Quelques secondes pour parler d'une centaine de listes. (…) Le Front de Gauche est uniquement nommé, le NPA même pas cité. » Ça l'a énervé, il en a tiré la très réjouissante (et acerbe) BD ci-dessous. Dessins. Lire la suite

Insupportable ! On ne dira jamais assez combien nos entreprises et administrations sont bouffées par un mal bien français : la paresse. Pseudo-consultant, un certain François Dupuy dénonce ainsi le « sous-travail », ces heures volées par des salariés qui ne pensent qu'à glandouiller. Pseudo-journal économique, Les Echos n'a pas manqué de l'interviewer. Un entretien… euh… salutaire ? Lire la suite

Il se murmure que les Européennes approchent (ne niez pas, j'ai mes sources). Et il se trouve - aussi - que des amis-à-moi, non content de vouloir voter, envisagent de soutenir la liste Europe Ecologie. Par esprit de contestation et parce que l'opportunisme de cette liste m'insupporte, j'ai eu envie de pointer ses contradictions. Bref, cela valait bien un procès (virtuel). Lire la suite

Diantre, Le Cri du Gonze se fait squatter ! L'ami Ubi a choppé les clés du blog. En profite pour proposer un nouvel épisode de « Public Image Unlimited ». Et pousse un vibrant cri d'amour pour Barbara, histoire que ceux qui ont perdu le sourire à force d'attendre cette insurrection qui ne vient pas le retrouvent en écoutant la plus belle des chansons, « Göttingen ». A la santé des « matins blêmes »… Lire la suite

« Les v'la beaux ! Fins phénomènes ! Pâmés d’eux-mêmes ! A la louche la bouillie ! Plein les mirettes ! T’as vu comme ça brille mémère ? Ah la belle rouge ! Ça nous change de la grippe du porc ! La crise est morte ! A l'essentiel ! Jeanne Moreau a changé de dentier ! Pénélope est plus belle que Carla ! Johnny sort de sa tombe ! Tautou la femme-sandwich ! Ou sont les âmes ? » Lire la suite

Éducateur de rue dans un quartier populaire de la banlieue parisienne, il met sur papier le quotidien de ses journées, les scènes de vie tristes et/ou joyeuses. Mômes en rupture, paumés ou joyeusement révoltés, parents dépassés ou absents, administrations et associations où - de l’intérieur - quelques un-e-s essaient de résister… Voici la 4e chronique « sévice social » de l’ami Ubi. Lire la suite

Pauvres patrons… Après avoir été livrés quelques semaines durant à la vindicte populaire et médiatique, les voici cibles du « comité des sages », organe consultatif dirigé par le très compréhensif Bébéar, que vient de lancer le Medef. Autant dire que les rémunérations incroyables qu'ils s'octroyaient par le passé sont désormais de l'histoire ancienne. Euh… ou pas. Lire la suite

Quelques heures, et puis s'en vont. Installé vendredi après-midi, le campement parisien des Don Quichotte a été démonté dans la foulée par des forces de l'ordre qui n'y sont pas allées avec le dos de la matraque… Margot K était sur place. Et raconte comment la désormais traditionnelle opération montée par Augustin Legrand n'a pas fait long feu, étouffée dans l'œuf par la police. Lire la suite


... | < 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 |> |...
 

Avril · Mai · Juin

LE 19ÈME ARTICLE 11

À lire : Numéro 19 – « Partir un jour »


Points de vente

Article11 est distribué en kiosques, dans toute la France, par les MLP : voici la liste (plus ou moins fiable) des points de vente presse où vous pouvez trouver un exemplaire (pdf).

Il est également diffusé par nos soins dans quelques bonnes librairies : la liste de celles-ci (pdf).

Anciens numéros

Il est encore possible de se procurer une partie des anciens numéros d'Article11, ceux qui ne sont pas totalement épuisés. Écrire à cette adresse : redaction@article11.info


Sommaire du Numéro 19

Couverture programmatique de Formes Vives

.

Éditorial de La Grande Faucheuse, vendeuse de larmes en gros, demi-gros et détail

.

« Personne pour me dire quoi faire », reportage avec les manouches de la Butte-Pinçon, par Jean-Baptiste Bernard

.

Dessins d’Hector de la Vallée

.

« La prison, un lieu vide de sens », entretien avec Didier Fassin sur « l’inanité du temps de l’incarcération », par Jean-Baptiste Bernard.

.

Création graphico-littéraire de Quentin Faucompré, Charles Pennequin et Jeanne Bahilde

.

« Qu’on remette nos bouche d’aplomb », deuxième partie du reportage de Pierre Souchon sur le dentiste fou de Château-Chinon et les déserts médicaux

.

Citation des 2Be3 typographiquement magnifiée par Alaric Garnier

.

Dessin d’Edmond Baudoin

.

« Toucher le fond », retour sur les attentats djihadistes des 7, 8 et 9 janvier à Paris, par Serge Quadruppani

.

« Saleema », une chronique d’Augustin Marcader, qui nous écrit du bureau

.

Poster central de Valfret

.

Dessin de Roméo Julien

.

« Il y a eu tellement de violence que les portes se sont fermées de tous côtés », discussion avec Aude Vidal et Aude Vincent autour de la PMA, par Julia Zortea et Juliette Volcler

.

« Ne pas ouvrir la porte aux fantasmes », quelques considérations sur les conditions matérielles de la critique sociale, par Judy Squires

.

« Why Riot », texte de Phil A. Neel sur les émeutes de Seattle en 2012, traduit par Damien Almar

.

« Reno la ruine », troisième opus de la chronique Lieux d’aisance, par Émilien Bernard

.

Rubrique pratique : « Tendance et savoir-vivre, les conseils personnalisés de la rédaction »

.

Photographie de Nicolas Leblanc

.

« 1912 : Biribi ou la passion d’Aernoult », chronique d’Anne Steiner

.

« 1907 : Gloire au 17e ! », chronique d’Anne Steiner

.

Papillons de Jil Daniel & Quentin Bodin, Fanette Mellier & Grégoire Romanet, Élise Tchoukriel, David Poullard, Pierre di Sciullo, Martha Salimbeni, Sébastien Marchal, Formes Vives

.

« Bordeaux-Barcelone, l’axe des ingénieurs », chronique sur l’auto-stop par Alan Balevi

.

Illustration et texte de Caroline Sury

.

Photographie de Julia Zortea et citation d’Alain Damasio

.

« Ils insultaient John Wayne », entretien avec Éric Vuillard, par Émilien Bernard

.

« Quelle beauté sauvera le monde ? », chronique littéraire d’Émilien Bernard

.

Rubrique Pioché Ailleurs, illustration de Martha Salimbeni et Nicolas Filloque

.

« Le cri de la tomate », enquête à épisodes par Jean-Luc Porquet, opus 9 : « Rebidouiller la tomate »

.

Pour l’ensemble : mise en forme et en pages par l’atelier Formes Vives (Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon)


Anciens numéros