ARTICLE11

Certains - ils auront raison - vont trouver que ça commence à bien faire : après l'héritage et ma tentative de frauder l'ISF, voilà que j'évoque brièvement mon amitié avec Bernard Madoff. Faudrait peut-être arrêter de déconner… Mais quand même : je ne pouvais passer ça sous silence. Et aussi : c'est une introduction comme une autre à l'épatante histoire de Enric Duran I Giralt. Lui a la classe. Vraiment. Lire la suite

« Car oui, je vous méprise. Intensément. J'ai essayé de refouler ce sentiment, il sied mal à une dame de ma condition. Je n'ai pas pu. Comme l'était mon amour chaste pour le duc de Nemours, mon mépris pour votre personne est dévorant, incandescent. Je ne sais pas quoi en faire, il m'encombre, alors une fois pour toutes, je vous l'envoie au visage, comme on provoque en duel. Avec une rage froide, glaciale. » Lire la suite

Même le choeur des pleureuses pessimistes, des « aquoibonistes » pétrifiés par la logique du marché, y trouvera matière à espérer : à Cochabamba, début 2000, un peuple a mis en déroute une multinationale et un gouvernement. Refusant la privatisation de « leur » eau, les habitants ont mené la plus belle des batailles. Retour sur une victoire qui en annonçait d'autres. Lire la suite

Vous ne pouvez pas savoir. Mais croyez-moi : être riche, c'est la croix et la bannière. Vous rigolez ? Vous ne devriez pas : depuis que j'ai fait un héritage (oh, pas grand chose, un petit capital de 900 000 €), idées noires et sueurs froides ne me laissent guère de répit. Avec cette obsession : comment préserver mon petit magot de ce scandaleux impôt sur la fortune ? Je vous rassure, la solution n'a pas traîné… Lire la suite

Ils sont nos meilleurs alliés. Crétins congénitaux aux neurones démolis à force de remuer cette cuillère en argent qu'ils ont toujours eu à la bouche, idéologues idiots du néo-libéralisme, patrons cupides et communicants incapables, ils ne cessent d'accumuler les provocations les plus grossières et d'alimenter la colère. Plutôt que les détester, il faut les en remercier. Sincèrement. Lire la suite

Il a eu chaud aux fesses… Interpellé à proximité d'une cabine téléphonique utilisée pour menacer le chef de l'Etat, le militant breton Sylvain Rabouillé n'a pas su persuader les policiers de son innocence. Convaincus de tenir un dangereux saboteur du combiné, ces fiers enquêteurs ont pourtant échoué à prouver sa culpabilité devant le juge. Une relaxe qui en appelle d'autres. Lire la suite

Pays en guerre - juste - contre le terrorisme ou honteuse tyrannie ? Pour nos médias et dirigeants occidentaux, la cause est entendue : le président colombien Alvaro Uribe livre un courageux combat pour le « bien » dans un pays livré aux mains de dangereux guérilleros. Comme la réalité semble un tantinet (…) éloignée de ce constat, retour argumenté sur des vérités qu'on entend trop peu. Lire la suite

Il s'est trouvé un nouveau hochet et a pris garde de l'agiter à de nombreuses reprises, hier, au cours de son allocution télévisée. Avec l'usage récurrent du mot « justice », Sarkozy pense faire illusion et laisse croire qu'il a pris la mesure de la contestation sociale. Un attrape-gogo repris comme un seul homme par des ministres soucieux de dire à leur tour leur amour de la « justice ». Sans déconner… Lire la suite

Il était temps ! Contre la bolchévique paresse de nos universitaires, face aux prétentions anarcho-immobilistes des membres de l'enseignement supérieur, quelques esprits purs ont décidé de réagir. Parmi eux, les membres de la Brigade activiste des clowns, qui se sont lancés dans une jouissive opération de tri des cerveaux étudiants, sélectionnant le bon grain compétitif de l'ivraie improductive. Images Lire la suite

La journée avait mal commencé, entre gueule de bois et lecture édifiante d'une presse occidentale empressée à dénoncer le énième « putsch » du « caudillo » Chavez. Et puis, sans prévenir, au débotté, j'ai rencontré l'amour. Au détour d'un commentaire, j'ai croisé l'être aimé, celui qui sauvait cette journée, voire plus. Un bonheur que je souhaitais partager avec vous. Love-story sauce vénézuelienne… Lire la suite

Si vous n'étiez pas là, il en serait fini des trains qui n'arrivent jamais à l'heure… Une évidence que rappellent deux récents faits presque anodins, l'interdiction des baisers sur un quai de gare anglais et la campagne de responsabilisation des usagers lancée par la RATP. Conclusion ? Il serait peut-être temps de se débarrasser de ces voyageurs qui font rien tant que se comporter de manière irrationnelle… Lire la suite

25 janvier 2009, jour historique pour la Bolivie : le peuple approuve le projet de nouvelle constitution du gouvernement Morales. Une étape supplémentaire, signant le triomphe d'une politique sociale et anti-coloniale, permis aussi par l'engagement des femmes boliviennes. Notre invitée du jour s'est penchée sur le sujet dans un article publié en Bolivie et traduit avec sa bénédiction. Lire la suite

Le tableau est noir, très noir. Et le propos essentiel. Retort, groupe informel d'activistes américains opposés à l'ordre capitaliste des choses, auteur du très recommandé « Des Images et des Bombes », a accepté de répondre aux questions d'Article11. Entre dénonciation sans concessions de l'Empire post-11 septembre, dégonflage de la baudruche Obama et mise à nu du néo-libéralisme guerrier, entretien fleuve. Lire la suite

Berlusconi ou Mussolini, du pareil au même… Plongée dans un sordide délire xénophobe, l'Italie semble avoir atteint le point de non-retour. A l'initiative de la Ligue du Nord, les sénateurs ont voté la légalisation des milices et la mise en place d'un fichier SDF. Pis : ils ont décidé de libérer les médecins de leur serment d'Hippocrate afin qu'ils puissent dénoncer les clandestins. Oui : ça pue… Lire la suite

On critique tant le président qu'on finit par oublier que sous la carapace de son ego boursouflé bat un petit coeur amoureux. Heureusement, le fils de pub Séguéla est là pour le rappeler, lui qui décrit dans un récent ouvrage la rencontre de Nicolas et de Carla. Si beau qu'on en perd de vue l'essentiel : en matière d'amour, Sarkozy ne connaît que le baiser de la mort. Lire la suite

Pourquoi se gêner… Vendredi dernier, près de 300 fascistes ont pu célébrer en paix, à quelques centaines de mètres de l'Assemblée, le souvenir du 6 février 1934, journée qui avait vu les ligues et partis d'extrême-droite faire trembler le régime parlementaire. Devinez quoi ? Cet honteux rassemblement du souvenir avait été autorisé par la préfecture de Paris. Oui : c'est une bien étrange indulgence… Lire la suite

La gratuité des transports en commun ? Une revendication vieille comme le métro… Si de rares municipalités l'ont mise en place, l'écrasante majorité s'y refuse. Pas grave : mobilisés depuis 1998, les militants de la gratuité poursuivent le combat, notamment en créant des mutuelles, et luttent contre ce laboratoire répressif que sont devenus les transports. Manue et Gildas, du Réseau pour l'abolition des transports payants, l'évoquent pour Article11. Lire la suite


... | < 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 |> |...
 

Avril · Mai · Juin

LE 19ÈME ARTICLE 11

À lire : Numéro 19 – « Partir un jour »


Points de vente

Article11 est distribué en kiosques, dans toute la France, par les MLP : voici la liste (plus ou moins fiable) des points de vente presse où vous pouvez trouver un exemplaire (pdf).

Il est également diffusé par nos soins dans quelques bonnes librairies : la liste de celles-ci (pdf).

Anciens numéros

Il est encore possible de se procurer une partie des anciens numéros d'Article11, ceux qui ne sont pas totalement épuisés. Écrire à cette adresse : redaction@article11.info


Sommaire du Numéro 19

Couverture programmatique de Formes Vives

.

Éditorial de La Grande Faucheuse, vendeuse de larmes en gros, demi-gros et détail

.

« Personne pour me dire quoi faire », reportage avec les manouches de la Butte-Pinçon, par Jean-Baptiste Bernard

.

Dessins d’Hector de la Vallée

.

« La prison, un lieu vide de sens », entretien avec Didier Fassin sur « l’inanité du temps de l’incarcération », par Jean-Baptiste Bernard.

.

Création graphico-littéraire de Quentin Faucompré, Charles Pennequin et Jeanne Bahilde

.

« Qu’on remette nos bouche d’aplomb », deuxième partie du reportage de Pierre Souchon sur le dentiste fou de Château-Chinon et les déserts médicaux

.

Citation des 2Be3 typographiquement magnifiée par Alaric Garnier

.

Dessin d’Edmond Baudoin

.

« Toucher le fond », retour sur les attentats djihadistes des 7, 8 et 9 janvier à Paris, par Serge Quadruppani

.

« Saleema », une chronique d’Augustin Marcader, qui nous écrit du bureau

.

Poster central de Valfret

.

Dessin de Roméo Julien

.

« Il y a eu tellement de violence que les portes se sont fermées de tous côtés », discussion avec Aude Vidal et Aude Vincent autour de la PMA, par Julia Zortea et Juliette Volcler

.

« Ne pas ouvrir la porte aux fantasmes », quelques considérations sur les conditions matérielles de la critique sociale, par Judy Squires

.

« Why Riot », texte de Phil A. Neel sur les émeutes de Seattle en 2012, traduit par Damien Almar

.

« Reno la ruine », troisième opus de la chronique Lieux d’aisance, par Émilien Bernard

.

Rubrique pratique : « Tendance et savoir-vivre, les conseils personnalisés de la rédaction »

.

Photographie de Nicolas Leblanc

.

« 1912 : Biribi ou la passion d’Aernoult », chronique d’Anne Steiner

.

« 1907 : Gloire au 17e ! », chronique d’Anne Steiner

.

Papillons de Jil Daniel & Quentin Bodin, Fanette Mellier & Grégoire Romanet, Élise Tchoukriel, David Poullard, Pierre di Sciullo, Martha Salimbeni, Sébastien Marchal, Formes Vives

.

« Bordeaux-Barcelone, l’axe des ingénieurs », chronique sur l’auto-stop par Alan Balevi

.

Illustration et texte de Caroline Sury

.

Photographie de Julia Zortea et citation d’Alain Damasio

.

« Ils insultaient John Wayne », entretien avec Éric Vuillard, par Émilien Bernard

.

« Quelle beauté sauvera le monde ? », chronique littéraire d’Émilien Bernard

.

Rubrique Pioché Ailleurs, illustration de Martha Salimbeni et Nicolas Filloque

.

« Le cri de la tomate », enquête à épisodes par Jean-Luc Porquet, opus 9 : « Rebidouiller la tomate »

.

Pour l’ensemble : mise en forme et en pages par l’atelier Formes Vives (Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon)


Anciens numéros